Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Blueholme

Publié le 16 Mars 2013 par olivier rousselin in 3. JDR OLD-SCHOOL, RETROGAMING

Honte sur moi ! Le jeu était sorti en janvier 2013 et je n'en parle que maintenant. Blueholme, donc, est un énième rétro-clone des règles de Dungeons & Dragons , conçu et édité par Dreamscape Designs.

 

 

Comme son nom l'indique, le jeu cherche spécifiquement à émuler les règles aménagées et réécrites par le docteur John Eric Holmes, professeur de neurologie, fan invétéré d'heroic-fantasy (notamment des récits d'Edgar Rice Burroughs), écrivain de Science-Fiction et créateur de jeux pour TSR. Tout ça à la fois  ? Eh bien oui !

 

 

BlueHolme.jpg

 

 

 

 

Avant d'aller plus loin, un petit cours d'histoire (du Jeu de Rôle) :

 

En 1977, TSR engage J.E.Holmes pour écrire une seconde édition du "Basic Set" initialement paru en 1974 (la fameuse boîte blanche avec ses trois petits livrets à l'intérieur, les "Little Brown Books").

 

 

TSR, en pleine expansion commerciale, est alors à un tournant de sa toute jeune histoire. Gary Gygax et Dave Arneson se sont brouillés pour de sombres histoires de droits mais aussi de désaccords sur l'évolution du jeu. Gygax développe seul ce qui deviendra "les Règles Avancées de Donjons & Dragons" (AD&D) tandis qu'Arneson garde des droits (et donc perçoit des royalties) sur le nom "Dungeons & Dragons" seul.

 

 

Pris de schizophrénie, le jeu original se scinde ainsi en deux entités distinctes :

 

- D'un côté, AD&D, qui se définit comme un jeu pour "experts" (joueurs avertis, rôlistes vétérans de plusieurs campagnes, wargamers aguerris, etc.) ; 

 

- De l'autre, Dungeons & Dragons, qui se veut d'avantage tourné vers l'initiation (sur le jeu est inscrit "pour joueurs de douze ans et plus"), d'où l'appelation "Basic Set".

 

 

      

 D&d originalDans cette optique, Holmes reprend les règles de A à Z.

 

Il les réorganise en profondeur pour les rendre plus claires, plus simples, plus accessibles ; réécrit des paragraphes entiers ; rajoute de nombreux exemples de jeux, pas à pas... Bref, il fait assaut de pédagogie pour rendre le jeu ACCESSIBLE.

 

Holmes profite aussi de l'occasion pour intègrer les règles additionnelles figurant dans le supplément "Greyhawk".

 

Le résultat final ? Un seul et unique livret de 48 pages, richement illustré : le "Blue Book" (ou livre bleu) de Dungeons & Dragons.

  

Revers de la médaille, le jeu se limite aux niveaux 1 à 3, invitant ensuite les joueurs à s'orienter vers la "version avançée" du jeu (AD&D).

 

 

 

Evidemment, les choses ne se passeront pas comme prévu. le "Basic Set" de D&D rencontre un énorme succès. Le jeu est même distribué dans les magasins de jouets et dans les supermarchés.

 

Du coup, d'autres éditions voient le jour, sous la supervision de Tom Moldvay (en 1981) puis de Frank Mentzer (la fameuse "Boîte Rouge", en 1981). Des règles additionnelles sont publiées, toujours au format boîte. Ce sont les fameuses boîtes bleues ("expert rules", pour les niveaux 4 à 14), vertes ("companion rules" pour les niveaux 15 à 25), noires (ou "master rules", pour les niveaux 26 à 36) et enfin marron ("immortal rules" pour gérer l'accession à la divinité, passé le mythique niveau 36).

 

D&D aura aussi droit à son propre univers (Mystara puis Hollow World), à sa gamme de scénarios, etcetera.

 

 

Quand au "Docteur Holmes" (comme les fans l'appellent affectueusement), son nom est entré dans l'histoire (du Jeu de Rôle). 

 

Fin du petit cours d'histoire et retour en 2013.

 

 

Aujourd'hui, Dreamscape Designs revisite le jeu et prépare une version complète (sortie prévue pour cet automne) qui ménera vos aventuriers du niveau 1 au niveau 14.

 

Petite particularité, le jeu ne veut pas limiter le nombre de races jouables. Un monstre vous plait ? Vous pourrez le choisir comme personnage joueur ! Votre groupe pourra ainsi se composer d'un minotaure, d'un hobgobelin et d'un nain, unis ensemble contre l'adversité (et les périls que leur jettera à la face le MJ!).

 

Côté classes, le jeu se limitera aux quatre classes emblématiques du jeu : guerrier, voleur, mage et clerc. Plus une cinquième classe "exotique" : la sorcière !

 

 

En attendant la sortie de cette version définitive, une démo (intitulée "Prentice Rules") et un scénario gratuit ("The Maze of Nuromen") vous attendent sur rapidejdr.fr. Bonne nouvelle : tous les deux sont GRATUITS.

 

 

 

Blueholme vient donc apporter sa modeste pierre à l'édifice de l'OSR. Entre nostalgie, hommage et fun, avec l'immense ambition de divertir, de proposer un ensemble de règles jouables et fun. Rien de bien neuf sous le soleil diront les grincheux. Non, et alors ?  

 

 

L'essentiel après tout, c'est de s'amuser. Un point c'est tout. Sur ce, bons téléchargements et ...

 

 

 

... BONS JEUX A TOUS !

 

 

Maze-of-Nuromen.png

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

 

 

rendez-vous sur le site de Dreamscape Designs. Suivez-y l'avancée du jeu ;

 

Retrouvez Michael Thomas, l'auteur du jeu, et échangez avec lui sur les forums de Dragonsfoot.org et de 0D&D.

 

Commenter cet article

Patate des Ténèbres 28/09/2013 11:23

Si les illustrations sont celles d'origine, je me balance par la fenêtre du salon! Par contre j'aimais bien ces modules avec progression en niveau limité. Maintenant, avec les pluies de pex à chaque kobold trucidé par le groupe complet, je trouve que les joueurs ne prennent plus le temps d'apprécier les challenge de bas niveaux.
Article intéressant donc! Merci pour les infos sur ces nombreux jeux de biais entre le passé et un possible avenir!

olivier rousselin 29/09/2013 14:30

Perso, j'ai toujours préféré jouer à bas niveau. J'ai toujours trouvé les parties plus intéressantes, du fait qu'on avait peu de points de vie, que n'importe quelle rencontre pouvait devenir mortelle, que la collaboration entre joueurs était essentielle pour pouvoir survivre, etcetera.

Sur le blog officiel (http://dreamscapedesign.net/category/blueholme/), tu peux avoir des infos sur l'avancement du jeu: les "Compleat Rules" sont actuellement rédigées à 90% et l'auteur va bientôt lancer une campagne Indiegogo qui servira notamment à payer les illustrateurs. Car l'auteur voudrait un beau jeu. Déjà, la couverture officielle donne envie. Tu peux la voir ici : http://dreamscapedesign.net/2013/04/07/blueholme-compleat-cover/. Elel est belle, non ?

:-))

childericmaximus 17/03/2013 20:04


Merci pour H&H. Récupéré!


Reste plus qu'à trouver un moment pour le lire 

olivier rousselin 28/03/2013 22:20



Ah ? Toi aussi ?


 


Une version imprimée a vu le jour si je ne m'abuse. J'espère que Hulks & Horrors aura du succès auprès des fans et qu'il continuera de se développer. D'ores et déjà, il y a
de quoi faire !



Dreamscape Design 17/03/2013 07:56


Well, I'm glad you like it! It's true, there is not much original in the Prentice Rules, but as long as there is fun who cares? I hope you will find a lot that's new in the Compleat Rules, which
I've been talking about on my bolg, Dreamscape Design. 

olivier rousselin 17/03/2013 15:25



Hi michael !


 


Well... I am quite impatient to download, read and play the Compleat Rulesbook. Some ideas sound truely great (especially, playing monsters). And YES, fun is the main
thing. 


 


I wish you the best. Regards. 


 



childericmaximus 16/03/2013 20:29


Merci pour le lien et ce rappelle intéreesant sur l'histoire de notre hobby.

olivier rousselin 17/03/2013 15:20



Sur l'histoire du jeu de rôle, il existe toute une série d'articles à lire, passionnants, sur le site Places to Go People to Be. Il faudra que j'en parle un de ces quatre.


 


Sinon, pour toi, voici un autre lien : celui de Hulks & Horrors, un retro-clone de Space Opera, qui transpose dans l'espace les enjeux et péripéties de Donjons &
Dragons (ruines à explorer, monstres à combattre, trésors à retrouver) :  http://www.bedroomwallpress.com/p/hulks-and-horrors.html