Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 04:19
"Dead Space", le JdRA

"Dans l'espace, personne ne vous entend crier".

 

C'est avec ce slogan aussi simple qu'efficace qu'Alien, le huitième passager sort sur les écrans en 1979. Novateur, sublime visuellementanxiogène à souhait, porté par de superbes effets spéciaux, une musique signée Jerry Goldsmith et un monster-design unique en son genre (signé H.R. Giger), ce film de monstre a marqué d'une pierre blanche la science-fiction et a popularisé le mélange SF-épouvante si souvent repris par d'autres. C'est le maître-étalon du genre. La pierre fondatrice. 

 

Quasiment trente ans plus tard, "Dead Space" sort sur consoles next gen. Sorte de "Resident Evil" dans l'espace, le jeu marche allégrement sur les traces du film culte de Ridley Scott. Décors plongés dans l'obscurité. Ennemi insaisissable, surgissant de l'ombre. Isolement quasi claustrophobique du personnage principale. Tous les ingrédients du célèbre film d'épouvante sont là, renforçés par un ennemi mort-vivant et métamorphe flippant au possible : les nécromorphes.

 

 

"Dead Space", le JdRA
"Dead Space", le JdRA

 

Sans surprise, le jeu a bénéficié d'un remarquable travail sur les plans visuels et sonores. Les graphismes sont impressionnants. La musique est flippante à souhait. Sons et bruitages renforcent l'immersion.

Mais surtout, les développeurs ont tenu à fournir un scénario solide, qui tienne le joueur en haleine. Tellement bien travaillé, qu'avec le succès commercial, deux suites et plusieurs add-ons ont pu voir le jour. 

 

Bref, un univers idéal pour une adaptation en JdR, d'autant plus que le pitch de départ (une pandémie d'origine alien menace la civilisation humaine) se prête à l'exploration de tous les thèmes propres au genre : survie, mais aussi espionnage, actions commandos, missions d'exploration, de sauvetage, millénarisme religieux, diplomatie (car oui, négocier avec une secte d'unitologues fanatiques, ça demande de la diplo'. Beaucoup de diplo')... Bref, de quoi mener plusieurs sessions de jeu, voire une mini-campagne. 

 

Voici donc "Dead Space SW RPG".

 

"RPG" pour "Roleplaying Game" et "SW" pour Savage Worlds, moteur de jeu choisi pour son efficacité et son dynamisme. ;-)

 

En cinquante-sept pages, abondamment illustrées, DSSW fournit tout le matériel nécessaire (règles additionnelles, armes, bestiaires) pour mener ses propres parties au XXVIe siècle. Un scénario de 11 pages, "Condamné à mort" est également fourni, histoire de se faire la main.

 

Pour ceux qui voudraient plus d'informations sur l'univers du jeu, il existe au moins deux wikia à consulter, l'un en français et l'autre, en anglais, archi-complet. Vous pourrez aussi trouver les synopsis détaillés des jeux sur Wikipedia et sur divers sites de jeux vidéos. A travers les scénarii, c'est tout l'univers du jeu qui est esquissé : les difficiles conditions de la conquête spatiale ; la montée de l'Unitologie, doctrine sectaire ; la technologie du "planet-cracking" ; etcetera...

 

Enfin, rien ne vous empêche de vous emparer du jeu et de le remanier à votre sauce, par exemple, en introduisant plusieurs forces gouvernementales ennemies (la Communauté Economique Arabo-Européenne, l'union Russo-Chinoise, que sais-je encore ?). Ou encore des espèces alien qui verront d'un mauvais oeil le virus nécromorphe se répandre parmi les humains (un des postulats de base du jeu "Starcraft").

 

L'espace est vaste. Infini. Il n'appartient qu'à VOUS de le peupler avec vos créations. 

 

D'ici là, bons téléchargements et...

 

... BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES ! 

MJ : "bon, les gars, il me faut 4 joueurs pour ce scénario. J'ai bien dit 4. Pas un de plus. Des volontaires ?"

MJ : "bon, les gars, il me faut 4 joueurs pour ce scénario. J'ai bien dit 4. Pas un de plus. Des volontaires ?"

Repost 0
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 14:51
"Chests and Quests" : donjons et mondes sauvages

Décidément incontournable Donjons & Dragons n'en finit pas d'inspirer des rôlistes de tous âges et de tous horizons ludiques. 

 

Voici donc "Chests & Quests". Conçu pour Savage Worlds, "C&Q" s'inspire du doyen des JdR, pour nous faire vivre toutes sortes d'aventures périlleuses, à base de donjons à explorer, de pièges retors, de monstres sournois et de trésors à conquérir.

 

L'ensemble est fun, ultra-synthétique et bien pensé, avec une maquette qui m'a furieusement fait penser à un jeu vidéo. De surcroit, les illustrations sont superbes et stimulent l'imagination (merci à Deviant Art).

 

Le tout fait une vingtaine de pages, disponible gratuitement, au format pdf.

 

Mon seul bémol est était l'absence temporaire d'une version "printer friendly" pour pouvoir imprimer le doc et jouer sur table, là, tout de suite. Ce défaut a été corrigé illico par l'auteur (merci à lui !)

 

Un très chouette document qui, je l'espère, saura s'étoffer avec le temps.

Repost 0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 20:47
"American Nightmare", le jeu de rôles

 

Film d'horreur remarqué pour l'ironie grinçante de son intrigue (dans un futur proche, le meurtre est rendu légal une fois par an, durant douze heures), "American Nightmare" est devenu un JdR Amateur, basé sur les règles de Savage Worlds et diffusé gratuitement sur savage.torgan.net.

 

Fort d'une cinquantaine de pages, "The purge: american nightmare" nous plonge dans un futur dystopique glaçant et pas si lointain.

 

Comme dans les films, la lutte pour la survie est centrale et occupe la majeure partie du jeu.

Mais la critique socio-politique qui sous-tendait les deux longs-métrages est également mise en avant. Et les PJ auront la possibilité, s'ils le désirent, de s'engager politiquement (ou pas !) pour rejoindre la lutte clandestine contre la Purge et ses adhérents.

 

Un scénario est également fourni, intitulé "Tirs Croisés". Didactique, bien écrit, il permet une excellente entrée en la matière.

 

Le résultat final est brillant. C'est fort. Brutal. Efficace. Avec un ton "punkisant" et caustique qui m'a rappelé les JdR "underground" autrefois édités par Siroz (Berlin XVIII, Zone, Whog Shrog...). La présentation est également au top. Bravo à Gregory Huygue, l'auteur, pour le travail fourni !

 

J'attends avec impatience de pouvoir lire d'autres scénarii, afin notamment, de voir comment le jeu pourrait évoluer en campagne.

 

 

 

 

"American Nightmare", le jeu de rôles
"American Nightmare", le jeu de rôles
Repost 0
1 novembre 2015 7 01 /11 /novembre /2015 17:00

 

ça y est ! La campagne de souscription pour l'édition en français du JdR cyberpunk Interface Zéro II vient d'être lancée sur ulule.

 

Objectif à atteindre : 15.000 euros.

 

Le livre de base sera au format A4 et totalisera 300 pages (dont une quarantaine en couleurs), sous couverture souple.

Comme d'habitude, en fonction des paliers atteints, le livre pourra bénéficier de diverses améliorations (couverture rigide, 100% en couleurs) et pourra  accompagné de goodies sympathiques : sets de dés customisés, jetons de poker, jeu de 54 cartes reprenant les superbes illustrations du jeu, cartes au format A2; etcetera.

 

Interface Zero en français (épisode 2)

 

Précision importante : Interface Zéro est à l'origine, et avant tout, un supplément de background et de contexte pour Savage Worlds. Par conséquent, le livre de base est nécessaire  pour pouvoir jouer.

 

La partie règles étant réduite au strict minimum, le livre devrait donc être facile à utiliser avec un autre système de règles cyberpunk : Remember TommorowNanochrome² ou encore Chroniques Oubliées - cyberpunk. avis aux fans !

Incarnez des Bioroïds, des cyborgs Full-Métal, des simulacres élevés en cuves, des hybrides génétiques (croisés avec un ADN animal), des humains 2.0 voir même des androïdes !

https://fr.ulule.com/interface-zero/

Interface Zero en français (épisode 2)
Interface Zero en français (épisode 2)
Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 19:44
Interface Zero en français

Champagne ! Un troisième éditeur français s'est mis sur les rangs pour traduire Savage Worlds !!

 

Après Black Book Editions (Savage Worlds, Deadlands), puis Sans Détours (Achtung Cthulhu), c'est au tour des éditions Icare de se lancer dans la traduction d'Interface Zero 2.0, le JdR cyberpunk-transhumaniste de Metal Gun Games !

La nouvelle est tombée sur le site web de l'éditeur ce lundi : l'accord a d'ores et déjà été signé et le financement du livre passera par une souscription sur Ulule.

 

Nous parlons là d'un authentique JdR cyberpunk à l'ancienne, avec samouraï des rues, multinationales despotiques, mondes virtuels omniprésents, hackers surdoués, combats au Katana, ultra-violence stylisée... La totale ! Le tout dans un univers déliquescent et hype, mélangeant sans vergogne les codes du film Noir, des récits de yakuza, et de la SF.

 

Loin d'être has been, Interface Zero 2.0 a eu la bonne idée de reprendre un certain nombre d'idées explorées par les romans, BD et JdR transhumanistes : hybridations génétiques, réalité augmentée, modifications corporelles diverses et confusions des genres (naturel-artificiel, humain-animal, masculin-féminin) viennent brouiller les pistes, ouvrant ainsi des perspectives d'intrigues originales et complexes, avec des thématiques largement plus intéressantes et audacieuses que la simpliste opposition homme-machine.

 

A mi-chemin entre classicisme (Cyberpunk 2020) et avant-garde (Eclipse Phase), Interface Zero pourrait bien être le chaînon manquant, qui réconcilierait tous les fans de SF dystopique et hard-science et permettrait de rompre (enfin !) avec les errances complaisantes de l'incontournable Shadowrun (exemple vécu en tant que joueur : "tu es blessé ? T'as pris une rafale ? Attends, je te lance un sort de soins, j'ai 11d6. Hop, plus de blessures !").

 

Qui plus est, les règles ô combien efficaces de Savage Worlds devraient assurer au jeu une dynamique, une rapidité de résolution et une férocité dans les combats, tout à fait conformes au genre

 

En VO, Interface Zero 2.0 bénéficie d'un beau succès, concrétisé par un suivi important (plusieurs scénarii, des livres de background, un écran du maître de toute beauté, etc.). Le livre de base, lui, se présente sous la forme d'un imposant livre de plus de trois-cent pages, tout en couleurs, format A4, sous couverture cartonnée. Du lourd. Du très lourd ! 

 

Vous l'aurez compris, j'attend donc avec impatience la souscription sur ulule pour avoir une chance d'acquérir ce beau bijou de SF pure et dure. Souhaitons aux éditions Icare de rencontrer tout le succès qu'ils méritent avec ce nouveau et ambitieux projet !

 

Démarrage des hostilités en novembre.

 

D'ici là, portez-vous bien, ne faites confiance à personne, et...

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !!

Interface Zero en français
Interface Zero en français
Repost 0
3 septembre 2015 4 03 /09 /septembre /2015 19:47
Savage Worlds fait sa rentrée en VF

 

Il me fallait bien cette nouvelle pour me sortir de la torpeur estivale et me ramener derrière mon clavier : BBE reprend la traduction en français de Savage Worlds avec plusieurs suppléments à paraître "prochainement" !! Oh yeah !

 

L'annonce publiée par BBE aujourd'hui est éloquente :

 

"nous annonçons le grand retour du suivi sur le système de jeu générique Savage Worlds ! De par sa qualité, sa jouabilité, sa facilité de prise en main et de bricolage, il était temps de passer la vitesse supérieure et de remettre ce système au coeur de nos publications. Ce jeu le mérite !

Le premier supplément officiel de la gamme Savage Worlds se concentre sur la Science-Fiction et d'autres viendront rapidement ensuite, univers de jeu, suppléments de règles, etc."

 

Punaise ! Que c'est bon !!

 

Bon, ne nous affolons pas. Tout ça va prendre un peu de temps et passera fort probablement par une phase de crowfunding. Mais qu'est-ce que ça fait plaisir !

 

 

Savage Worlds fait sa rentrée en VF

 

Et puis, le premier supplément va être le "Science Fiction Companion", nom de Dieu ! On va pouvoir torpiller des aliens belliqueux, zigzaguer dans des champs de météorites aux commandes d'engins spatiaux, explorer des planètes étranges. Adapter Stargate, Eve Online, Mass Effect ou encore Star Trek en JDR.

 

J'en profite au passage pour rappeler l'existence de l'excellent site savage.torgan.net (ci-dessous) qui propose gratuitement une foule d'adaptations maison, d'excellente qualité, dont un Savage Star Wars à ne pas manquer !

 

 

 

 

Donc, préparez-vous. Sortez vos dés à 4,6,8,10 et 12 faces. Vos jetons de poker et vos cartes à jouer. Car ça va dépoter sévère !!

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES  !

Repost 0
26 mai 2015 2 26 /05 /mai /2015 17:16
"Nemezis", vite !!!

 

Rien à faire : s'il y a bien un projet qui me fait triper cette année, c'est bien la publication "prochainement" de Nemezis par les stakanovistes de Black Book Editions. 

 

Traduit en français, ce cadre de campagne fun et bien bourrin met en scène le retour de Sombres Divinités "cthulhuesques", extra- dimensionnelles et décidées à s'emparer de la Terre... Sauf que l'humanité a bien évolué depuis l'Age de Pierre, qu'elle est partie à la conquête de la Galaxie et qu'elle ne compte pas se laisser faire !

 

A mi-chemin entre Cthulhutech (mais sans les Mechas) et Mutant Chronicles (sans le fourre-tout surnaturel), Nemezis promet des heures de jeu riches en action explosive, mais pas que ! Survival horror , post-apo, cyberpunk et enquêtes surnaturelles sont d'autres genres qui pourront être abordés sans problème au cours des scénarii.

 

Le tout soutenu par le système simplissime et efficace de Savage Worlds !

 

Seul petit souci, le setting devrait vraisemblablement sortir après "Beasts and Barbarians" et peut-être aussi après "Deadlands Noir".

 

 

Pu**ain, que l'attente va être longue !!!

 

 

"Nemezis", vite !!!
Repost 0
25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 21:26
Science-Fiction Companion

Fans de Savage Worlds, Pinnacle continue d'étendre le panel des genres abordables avec son système fétiche avec un nouveau Companion book. Après la Fantasy, le genre super-héroïque et l'épouvante (avec le Horrors Companion), c'est au tour du "Science Fiction Companion" de paraître en boutique.

 

Au menu, des règles complètes et simples (comme toujours) pour pouvoir créer rapidement et facilement robots, extra-terrestres, véhicules et vaisseaux spatiaux, plus des règles sur la cybernétique, les voyages dans l'espace, un bestiaire, de nouvelles races jouables, des atouts et défauts supplémentaires... A ce stade de présentation, il semblerait que le supplément aborderait divers genres SF. Pas seulement le genre space opera mais aussi le Post Apo' et le cyberpunk. A voir...

 

Le supplément se hissera-t-il à la hauteur du fameux "GURPS Space" ? Proposera-t-il autant d'outils qu'un Traveller ou un Stars Without Numbers ?

 

Qu'on ne s'y trompe pas, le défi est de taille ! Outre-atlantique, le genre Space Opera demeure extrêmement populaire et de nombreux jeux paraissent sur ce thème. Riches. Variés. Complexes. L'exploration de l'espace infini fait rêver et enflamme le coeur de nombreux rôlistes. Le"Science Fiction Companion" est donc attendu. Très attendu. D'autant plus que Pinnacle s'apprêterait à sortir un tout nouvel univers de SF : "The last Parsec". Quatre livres, chacun avec sa propre "plot point campaign". Des cartes-posters. Un nouvel écran pour le MJ. Le tout financé via Kickstarter (sources: geeknative.com et le forum de Pinnacle).

 

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi écouter la chronique de Kurt Wiegel sur Youtube et surtout, jeter un oeil sur le générateur online conçu par Brendan Quinn : http://www.swtoolset.com/. Un outil pratique et facile à prendre en main pour créer en quelques clics robots et aliens. Yeah !

 

 

A découvrir donc, toujours dans un esprit Fast! Fun! And Furious!

 

 

BONS JEUX !

 

Repost 0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 13:39
Savage Worlds fête ses dix ans !

La nouvelle est tombée tout récemment sur le site de Pinnacle : Savage Worlds fête ses dix ans ! Dix années de création ininterrompue et de coups marketings savamment orchestrés. Dix années de jeux de rôle héroïques, voire épiques et hauts en couleur. Dix années à explorer quasiment tous les genres avec succès : fantasy, steampunk, horreur lovecraftienne, horreur gothique, pulp, space opera, post-apo, retro-SF, cyberpunk… Nommez un genre, vous trouverez, forcément, un jeu émulant le-dit genre, motorisé sous Savage Worlds.

 

 

Savage Worlds, c’est plus de trente univers de jeux officiels, les "settings", disponibles en boutique. A peu près une cinquantaine d’éditeurs tiers ayant acquis la licence (dont Black Book Editions pour la France). Plus une foultitude de productions amateur, créées avec passion et soutenues par l’éditeur même.

 

 

Un bien beau succès, tant public que critique, qui vient récompenser la persévérance et l’opiniâtreté de l’éditeur. Car Pinnacle a toujours cru en Savage Worlds, malgré des débuts chaotiques, s’est entêté et a toujours défendu son "bébé" bec et ongles.

 

 

Aujourd’hui, après un premier essai transformé (Deadlands Reloaded), le jeu est disponible en français, chez Black Book, à un prix très attractif (24 euros, pour un livre tout en couleurs, imprimé sur papier glacé, format A5… pas mal, non !). Et bonne nouvelle : trois autres univers sont en cours de traduction ! Nemezis, Beasts & Barbarians et Interface Zero 2.0 seront bientôt disponibles dans la langue de Jules Verne.

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

NEMEZIS décrit un univers de Space Opera militariste à mi-chemin entre Mutant ChroniclesShadowrun et Cthulhutech.

 

 

Dans un lointain futur, les "Dieux Sombres", des créatures surnaturelles et maléfiques, aux pouvoirs surhumains, font leur grand retour sur Terre.

 

Petit souci (pour elles) : au lieu de se retrouver face à des humains primitifs armés d’épées et de lances, elles sont accueillies à coups de fusils à plasma, de mortiers, de batteries anti-aériennes, de bombes atomiques et autres joyeusetés explosives.

 

Bref, les humains sont à égalité avec leurs monstrueux adversaires et entendent bien ne pas se laisser faire ! Le pitch est jouissif. L’éditeur promet un dosage égal d’action surboostée et d’enquête, avec un soupçon d’horreur cthulhuesque en prime

 

Si vous êtes curieux et lisez l’anglais (un niveau moyen est amplement suffisant), un premier mini-scénario "In the name of progress" est disponible, que le MJ avisé utilisera avec les PJ prétirés du "Nemezis Pregenerated Characters". Deux petites aides de jeux sont aussi disponibles gratuitement, qui n’ont pas pu figurer dans le livre de base, faute de place. Un générateur d’aventures et une règle optionnelle pour gérer les richesses des personnages. A noter que cette dernière aide est susceptible d’intéresser tous les MJ de Savage Worlds.

 

Pour les télécharger, rendez-vous sur rapidejdr.fr et tapez GrAmel dans le moteur de recherches du site (ou bien cliquez ICI).

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

BEASTS & BARBARIANS, lui, propose un pur univers de Sword & Sorcery flamboyante, dans les style des oeuvres de Robert E. Howard, Frank Frazetta et Simon Bisley.

 

Les auteurs se sont amusés à imaginer un univers sauvage et violent, peuplé de barbares primitifs luttant pour leur survie. De sorciers corrompus. De cités décadentes. De créatures monstrueuses. De ruines cyclopéennes et de secrets enfouis plus noirs que la nuit. Vous aimez les BD "Conan" et "Slaine" ? Vous appréciez l'univers de Bloodlust mais trouvez les armes dieux too much ? Beasts & Barbarians pourrait bien vous apporter tout ce que vous voulez

 

 

Trois mini-scénarios gratuits sont d'ores et déjà disponibles : "The Cliff’s Queen court", "the carnival of Nal Saggath" et "Wolves in the borderlands". Idéal pour tester le jeu avec les "Beasts & Barbarians Pregenerated Characters". Pour se repérer dans le monde du jeu, la "Dread Sea Dominions Map" fournit une aide de jeu bien utile.

 

Et si vous n’en avez pas assez, "Archetypes of the Dominions and Jalizar" présente trente personnages prêts-à-jouer. Des barbares, des shamans, des amazones… Slips en fourrure et muscles huilés obligatoires !

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

Enfin, INTERFACE ZERO 2.0 est un excellent jeu cyberpunk, riche et ultra-complet, classique dans son développement mais flirtant aussi avec de nombreux thèmes du "post-humanisme" : manipulations génétiques à grande échelle, prise d'autonomie des I.A.,  personnalitées "sauvegardées" informatiquement et pouvant être "téléchargées" dans d'autres corps (masculins, féminins, robotiques, animaux "évolués", etc)...

 

 

Après une première édition très réussie, parue en 2010, l'éditeur du jeu, Gun Metal Games, lança récemment une collecte via kickstarter pour pouvoir publier une seconde édition toute en couleurs. Résultat des courses ? Près de 84.000 $ collectés en un mois et demi !

 

C'est cette seconde édition enrichie de nouvelles règles et ultra-complète que Black Book Editions propose de traduire en français.

 

Plus simple à utiliser que Shadowrun, plus "générique" que Cyberpunk 3.0, (un peu) moins exotique que Eclipse Phase, Interface Zero 2.0 a toutes ses chances et promet déjà beaucoup !

 

Non seulement le livre de base fournira tout le matériel nécessaire pour mettre en scène vos récits cyberpunk préférés (dans la droite lignée d'un Gurps Cyberpunk, par exemple), mais l'éditeur a d'ores et déjà annoncé plusieurs sourcebooks, explorant en détail l'univers futuriste du jeu. Gageons que si le jeu rencontre son public, Black Book se fera un plaisir de les traduire eux aussi.

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

Avec ces trois nouveaux univers, Black Book fait un pari risqué et donne une seconde chance à l'un des meilleurs systèmes génériques de JDR en vente à l'heure actuelle (à mon humble avis).

 

Pour cela, un grand merci à eux, pour leur ténacité, leur enthousiasme et leur indéfectible dynamisme, qui font plaisir à voir.

 

 

Vive Black Book ! Et vive le JDR !

Repost 0
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 04:35
Rel's Den II, le retour de Rel

Il y a trois ans, enthousiaste, je découvrais sur Internet "l'antre de Rel" ("Rel's Den"), un épatant site internet bourré d'aides de jeux pour Savage Worlds.

 

Prolifique, Colin Terrel, l'auteur du site proposait plusieurs univers de campagne complets. Il y avait pêle-mêle du western ("Guns of Megiddo"), du space opera à la Star Trek ("Sector Zero"), du fantastique contemporain orienté action ("dark days, darker nights"), de la high fantasy classique ("Fatemaster") ou bien dynamitée à la sauce Heavy-Metal ("Slaygoria"), une déclinaison moderne et policière de l'Appel de Cthulhu (l'étonnant "Cthulhu Vice"). Un eccléctisme de bon aloi, soutenu par une production intense et de qualité.

 

2013, "Rel's Den" est toujours en activité et de nombreux autres univers ont vu le jour. Une nouvelle revue de détail s'imposait.

 

Mais avant d'aller plus loin, un rappel :

 

Joueur ! Même si tu ne joue pas à Savage Worlds (malgré l'excellente édition française parue chez BBE), les univers présentés ici peuvent être adaptés sans problème à un autre système de jeu, à ta convenance. dK System, d6 system, FUDGE, FATE... Tu n'as que l'embarras du choix ! A toi de voir... ;-)

 

 

Voici donc les nouveaux JDRA parus sur Rel's Den.  Let's Go !

 

 

Castle Farkinwald (157 pages !) : commençons par le plus atypique des univers présentés ici. Castle Farkinwald est un énorme donjon à l'ancienne, inspiré par les classiques "Queen of the demonweb pits" et autres "Tomb of horrors". C'est un module résolument hardcore, blindé de pièges mortels et de monstres terrifiants. Comprenez bien que le "module"  a été conçu sur le modèle de ses vénérables ainés avec un sadisme soigné et un taux de mortalité élevée. Bon nombre de personnages joueurs périront en explorant le chateau de Farkinwald et le TPK ("Total Party Kill") a de très grandes chances de se produire.

Voilà donc un module totalement à l'opposé de ce que propose habituellement Savage Worlds (jeu encourageant l'héroïsme et les actions cinématiques par se mécanismes). Seuls les plus pugnaces, les plus méritants et les plus chanceux de vos aventuriers survivront (peut-être !) à l'aventure.

L'auteur suggère deux approches, moins frustrantes pour les joueurs :

1. jouer en one shot, pour délire. Ambiance Paranoïa (le jdr) de rigueur avec plusieurs persos par joueur.

2. Ou bien jouer en tournoi. Seront déclarés "vainqueurs" les joueurs qui auront survécu le plus longtemps, qui auront amassé le plus d'or et/ou engrangés le plus de XP.

Old school !

 

 

Die Toten (43 pages) : plonge les joueurs dans des guerres urbaines sanglantes entre bandes rivales. L'image de couverture fait penser au jeu vidéo STALKER (déjà adapté en JDR). En vérité, l'univers s'inspire plus de jeux tels que Necromunda ou Unreal Tournament. Les affrontements entre gangs de la BD Judge Dredd peuvent eux aussi être une bonne source d'inspiration (mais sans les Judges pour venir remettre de l'ordre dans tout ça). Noir. Violent. Sombre.

 

 

For King and Country (29 pages) : est une uchronie fantastique steampunk située durant l'époque napoléonienne. L'empereur Bonaparte y est le méchant absolu qui fait trembler les puissants d'Europe.

Les joueurs, quant à eux, incarnent des agents secrets bardés de gadgets (imaginez un croisement entre Barry Lyndon et James Bond !!), luttant pour l'un des camps en présence et cherchant à subtiliser les plans des technologies qui procureront la victoire finale!

 

 

Ghost Protocol ( (61 pages) : présente un univers cyberpunk archi-classique. Futur dystopique au possible (pollution globale, environnement chamboulé, guerres et misère quotidiennes). Mega-corporations envahissantes et dictatoriales. Mercenaires rebelles (les "ghosts" du titre, soit les personnages-joueurs!) opérant hors du système. Hackings sauvages. Fusillades impitoyables. Du classique, vous dis-je. Mais efficace !

 

 

Night Hawks (51 pages) : décrit la ville de King City, rongée par le crime, la corruption et l'injustice. Pour lutter contre les malfrats de toutes sortes, des justiciers se dressent. Masqués, opérant dans l'ombre, pourchassés par les forces de police et par les criminels, ce sont les Night Hawks. Un très chouette setting pour super héros dôtés d'un faible niveau de pouvoir (en anglais, on dit "low powered super heroes"), tels que Batman, le Punisher ou encore Daredevil.

 

 

Starcrashers (79 pages) : nous plonge dans un univers de Space Opera épique et tonitruant. Ouvertement influencé par Star Wars et Buck Rogers, c'est un univers plein d'action et d'aventures.

 

 

Wasted Years (53 pages) : décrit une amérique post-apocalyptique ravagée par la troisième guerre mondiale. Si vous aimez Fallout, Twilight 2000 et Mad Max, vous aimerez Wasted Years.

 

 

Mine de rien, depuis que le site existe, ce sont pas moins de treize univers qui ont vu le jour. Tous différents. Tous motorisés par l'excellent système de règles qu'est Savage Worlds !

 

 

Je ne souhaite qu'une chose : que "Rel's Den" ait une longue existence sur la toile et que Colin Terrel continue de nous divertir avec ses créations pleines de punch ! Un grand merci à lui !

 

 

BONS TELECHARGEMENTS A TOUS ET A TOUTES !

 

 

BONS JEUX !!

Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net