Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Darths and Droïds : que la Farce soit avec nous !

Publié le 23 Septembre 2008 par olivier rousselin in 20. HUMOUR



Et hop ! Une nouvelle perle à découvrir séance tenante sur le web !


J'avais déjà écrit tout le bien que je pensais du Meneur des Anneaux
, ce génial webcomic présenté sous la forme d'un roman-photo, qui dynamitait avec brio et férocité la trilogie cinématographique de Peter Jackson. Comment ? En remplaçant l'intégralité des dialogues du film par des échanges lambda entre rôlistes. Et le résultat est corrosif ! 

Pensez donc ! D'un côté, un groupe de joueurs déchainés et turbulents (la norme, quoi) et de l'autre, un MJ fréquemment dépassé par les événements et luttant vaille que vaille pour mener "sa" campagne à terme. Bref, du 100% vécu qui rajoute à l'hilarité des situations (Aragorn en obsédé sexuel et Gimli en vieux routard de D&D ne sont deux exemples parmi une multitude d'autres, tout aussi irrévérencieux et délirants).


La création de Shamus Young (visitez son site dédié aux JDR, "twenty-sided") connut un tel succès (mille fois mérité) qu'elle engendra des copies bâties sur le même schéma. Et s'il y en a une qui se hisse au niveau de son illustre modèle, c'est bel et bien Darths and Droïds, le webcomic qui passe à la moulinette du D20 system la vénérable saga Star Wars.

La qualité est la même que dans le Meneur des Anneaux et le résultat est impayable. Qi-gon Jinn y est un joueur irrécupérable de D&D ("on fouille la pièce. y a-t-il quelque chose de valeur ?". MJ : "(soupirs) C'est une salle d'attente ! Vous êtes des ambassadeurs !") ; R2-D2 est joué par un powergamer fondu d'optimisation ("j'ai pris "petite taille" et "muet" : 8 points de compétence supplémentaires") ; Quant à Jar-Jar Binks, il est joué par la petite soeur d'un des joueurs, Sally, clairement la meilleure partie de ce webcomic (lisez l'épisode 21, vous allez comprendre !).

Dans cet exercice de mise en abîme, les références et clins d'oeil aux jeux de rôle (notamment D&D), au cinéma, aux BDs et aux séries TV se multiplient tandis que l'intrigue progresse de façon délicieusement chaotique. Bref, un régal !


Mais il y a encore un autre intérêt à lire Darths and Droïds !

En effet,  tout comme la version originale du  Meneur des Anneaux ("DM of the Rings"), le webcomic est abondamment commenté par les auteurs, à chaque épisode. Ces commentaires, toujours intéressants à lire, sont bien plus qu'un simple making-of et fourmillent de réflexion sur les JDR, les clichés qui y abondent ("il existe une prophétie... A propos d'un élu"), les comportements des joueurs, les "erreurs-à-ne-pas-faire" que commet le MJ à chaque session, ainsi que quantité d'autres sujets comme, par exemple, comment parler le Huttese (la langue des Hutt, communèment parlée sur Tatooine).


Bref, non content de nous divertir, Darths and Droïds fournit également une agréable matière à réflexion, en caricaturant/parodiant nos réflexes de joueurs et nos vieilles habitudes. Et le résultat final est étonnamment juste !


Partez donc vous aussi à la découverte de cette galaxie très, très, très lointaine et surtout que la Force soit avec vous !

Commenter cet article