Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 18:59
Un rat et des hommes : "Solo", d'Oscar Martin

Fans de bandes dessinées, de SF, d'aventures sauvages, d'univers post-apo et de sword and sorcery, ne passez pas à côté de "Solo", fabuleux récit plein de bruit et de fureur, édité en France par Delcourt.

 

"Solo" ? C'est le nom du héros. Un mutant. Un rat anthropomorphe doué de parole, d'intelligence et de sentiments, entraîné à se battre, doué pour survivre et propulsé malgré lui dans un univers post apocalyptique atroce, le "Mundo Canibal" ("monde cannibale", tout un programme !). 

 

Livré à lui-même, notre jeune héros se retrouve bien vite captif de vils esclavagistes qui vont faire de lui un gladiateur. Refusant de se laisser abattre, Solo se bat, la rage au coeur, au risque de se perdre...

 

Telle est l'histoire, imaginée et mise en images avec brio par l'espagnol Oscar Martin. Celle d'un rat en quête de son humanité. Face à des humains, qui se comportent pire que des bêtes. 

 

Un rat et des hommes : "Solo", d'Oscar Martin

 

Ce qui frappe instantanément, dans "Solo", c'est la qualité monstrueuse du dessin !

 

Oscar Martin dessine avec fougue, intelligence et passion. Ses personnages sont expressifs, bien typés. Les scènes d'action sont nerveuses, dynamiques. Les décors sont recherchés. Le dessin est rapide, et en même temps hyper précis avec une foule de petits détails. Enfin, les scènes de combat sont épatantes : quelle que soit leur complexité, elles sont hyper lisibles. Solo bondit, virevolte, frappe, esquive et le lecteur stupéfait n'en perd pas une miette. Un modèle du genre !

 

Ne vous laissez pas tromper par le style "cartoon" du dessinateur. "Solo" est clairement une BD pour adultes, violente et sans concessions.

Sans exagérer, on peut dire de "Solo" que c'est la fusion étonnante de "Mad Max Fury Road" et de "Mickey Mouse". Pari risqué, mais réussi.

 

Un rat et des hommes : "Solo", d'Oscar Martin

 

Enfin, amis rôlistes, l'univers est décrit à part, sur plusieurs pages, avec ses factions, son bestiaire, ses dangers.

 

"Solo", c'est du pain béni pour tous les MJ de "After the Bomb RPG", "Teenage Mutant Ninja Turtles", "The Mutant Epoch" et autres "Mutant Year Zero" et son Spin-off "Genlab Alpha".

Mais la BD peut aussi être adaptée telle quelle avec le géniallissime "Atomic Highway" (et son supplément "Irradiated Freaks") ou encore l'archi-classique "Mutant Future" (old-school donc complet).

 

Enfin, si vous ne lisez pas l'anglais, pas de panique, vous avez deux systèmes de règles génériques parfaits pour "faire le job", à portée de vos petits doigts boudinés : 

 

Enfin, Ô joie, Ô bonheur, Sans Détour prépare une VF de "Mutant Year Zero". A vous, les joies des trekkings dans des zones irradiées, les rencontres chaleureuses avec des autochtones divers et accueillants (ahem !), les feux de camps, les bastons au couteau, les chasses aux ragondins-mutants-cannibales-géants... Elle est pas belle, la vie ? :)

 

En attendant, foncez ! Deux albums sont déjà parus :

"Solo, tome 1 : les survivants du Chaos"

"Solo, tome 2 : le coeur et le sang".

 

BONNES LECTURES ET BONS JEUX !

 

Un rat et des hommes : "Solo", d'Oscar Martin

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net