Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 17:15

Z_corps_couv.jpgVoici un personnage-joueur tout prêt pour Z-Corps, le (très bon !) jeu de Survival-Horror du Septième Cercle.

Il s'agit d'un contrôleur nouvellement recruté par la société One World, mais avec un background un peu... Particulier.

Saura-t-il tromper longtemps la vigilance de son employeur ? Souhaitons-le lui en tout cas !

 

 

Back in black (son histoire) :


 

Photographe de métier, Paul Lipszky fait ses premières armes comme photo-reporter en Bosnie-Herzégovine, durant la guerre civile, juste après ses études. Il est alors âgé de 24 ans seulement. Tête-brûlée, ambitieux, inconscient du danger, il prend l'avion pour Sarajevo et couvre avec d'autres journalistes le siège de la ville.

Naïvement, dans sa tête, il s'imaginait en train de marcher sur les traces de Hemingway couvrant la guerre d'Espagne, de Joseph Kessel, ou encore de Lucien Bodard. Il allait vivre la grande aventure du reportage de guerre. Il allait témoigner de ce qui se passait là-bas, faire des clichés qui le rendraient célèbre et peut-être décrocher le prix Pulitzer. C'était en 1992.

 

 

Sur place, Lipszky est brutalement confronté à la réalité mais poussé par son orgueil, il tient bon et va au bout de son projet. Avec la rage au coeur, il se rend sur les lieux des combats et prend de nombreux clichés pour les magazines Newsweek et Time Magazine. Blessé une première fois, il revient sur le terrain deux fois en 1995, cette fois pour couvrir l'action de la FORPRONU. Une quatrième fois, en 1996, il retourne en Bosnie pour couvrir le déploiement de la Implementation Force (IFOR), mise en place par les Nations Unies pour ramener la paix suite aux accords de paix de Dayton.

Cette expérience violente le marque durablement. Incapable de reprendre une vie "normale", choqué par les nombreuses scènes d'horreur dont il a été témoin, accro à l'adrénaline, Paul tente dans un premier temps de prendre ses distances avec la Guerre.

 

 

Il part pour l'Inde, où il passe trois mois à photographier les actions des ONG venant au secours des sans-abris de Calcutta. Mais son reportage photo ne convainc pas et il passe plusieurs mois avant de le vendre à une revue "de seconde catégorie". Il s'intéresse ensuite au reportage filmé, achète une caméra numérique et envisage de réaliser un long voyage filmé jusqu'en Himalaya. Mais ce projet tombe à l'eau. Ces deux échecs le laissent amer et déprimé.

 

 

Et puis en 2012, l'épidémie éclate. C'est un électro-choc pour Paul, qui sort de sa torpeur et se met très vite "sur la brèche". Aidé par quelques-un de ses collègues, il fait partie des journalistes qui visitent les camps d'isolement de Knoxville. Plus tard, lorsque l'armée bombarde la région de Topeka au napalm, Paul est là, qui prend plusieurs centaines de clichés. Ceux-ci finissent par être publiés dans Time, Life, et quelques autres revues. 

 

Mais Paul veut en savoir plus et finit par approcher des pontes de One World. Aidé par ses clichés, il obtient d'être incorporé dans la Z-corps tout en gardant son statut de reporter free-lance. Paul s'engage à remettre en priorité ses clichés à One-World, témoignages de première main sur ce qui se passe dans les zones infectées. En échance, One World lui octroie la possibilité de faire le reportage photo de sa carrière, afin de montrer au monde les bavures de l'US Army et de prouver le bien-fondé des actions de One-World.

 

 

Mais en réalité, Paul entend bien mener sa propre enquête ! Equipé de petits magnétophones numériques, ultra-discrets (et cachés sur lui) et de matériel d'enregistrement, il entend bien garder le contrôle de tout ce qu'il pourra voir et entendre. Il compte notamment dupliquer toutes les données qui figureront sur ses appareils photo et vidéo. Pour cela, il a pris avec lui un petit système de stockage de données, dans lequel il sauvegarde TOUS ses clichés. C'est juré, il ne se fera pas avoir ! Grace à ses clichés, le monde saura ce qu'il se passe réellement derrière l'infection ! Tête brûlée comme toujours, Paul veut tout filmer, tout enregistrer, et s'est arrangé avec un complice resté "à l'extérieur", pour lui transmettre, via le net, tous les documents qu'il pourra produire.

 

Paul veut savoir ce qui se passe dans les zones infectées, mais aussi dans les coulisses de One World, dans les rangs de la Z-Corps. Et il veut que le monde sache aussi ce qui se trame. Même si, pour cela, il a du faire un pacte avec le diable !

 

 

A quoi ressemble-t-il ?

 

Âgé de 34 ans, Paul en fait facilement dix de plus. La peau pâle, ridée, le front barré de plis soucieux, les yeux creusés de cernes, les sourcils froncés... Bref, ce qu'il a vécu l'a marqué durablement. Enfin, une tignasse brun sombre, coupée courte et une barbe sombre achèvent de lui donner un air hagard, que dément son regard franc et direct, presque fiévreux. 

 De corpulence moyenne (1m75 pour 70 kg environ), Paul est resté quelqu'un d'assez dynamique malgré ses blessures. Il compense largement ses faiblesses physiques par sa nervosité et sait faire preuve d'endurance quand il le faut. 

 

 

Comment le jouer :

 

Paul est quelqu'un de tourmenté, qui s'est confronté à quelque chose qui le dépasse et en est sorti blessé, au sens propre comme au figuré. C'est également quelqu'un de sensible à la souffrance humaine. Il a beau s'être "blindé", il ne pourra rester indifférent au sort des survivants qu'il pourrait être amené à croiser sur son chemin. 

Il est également extrêmement méfiant vis-à-vis de One World qui se pose en "sauveteur de l'humanité" et se pose beaucoup de questions sur les unités Z-Corps et leur organisation para-militaire. Il y a quelque chose de pas net là-dessous.

Naturellement, Paul ne confie aucun de ses soupçons à ses camarades. Après tout, ces derniers ont ordre de l'abattre si l'activimètre venait à afficher un taux de contamination de 49% ! Et puis, comment savoir s'il n'y a pas parmi eux un espion de One World, chargé de le surveiller.

Joueur, pensez bien à brieffer votre MJ sur les actions que fera systématiquement votre PJ dès qu'il en aura l'occasion :

- Dès que l'occasion se présente, prendre des photos de ce qui se passe, des environnements visités, des zombies en action.

- Lors d'un moment de calme, dupliquer les données qu'il aura amassé (si possible, à l'abri des regards).

- S'il a accès à un ordinateur avec Internet, Paul envoie ses données vers un site de stockage virtuel sur Internet, dont son complice, un autre photo-reporter, et une personne de totale confiance (qui a autant envie que Paul de décrocher le reportage du siècle) a les codes d'accès.

 

Enfin, dôté d'un fort esprit de contradiction, Paul aurait tendance à trouver des circonstances atténuantes aux actions du général Dunwoody.

Primo, parce qu'étant militaire, il n'a pas pu agir sans ordres, contrairement à ce qu'affirme le président Bryan Clark. Cela semble trop improbable et Dunwoody a tout d'un bouc émissaire "parfait".

Secundo, parce que l'armée couvre les événements depuis assez longtemps pour disposer de données que n'ont pas le grand public. Si la région de Topeka a été rasée, c'est probablement parce que la situation était bien plus grave qu'on ne le croyait. 

 

 

Ses caractéristiques :

 

 


AGILITE : 3D

Discrétion : 4D

Grimper : 4D

ADRESSE : 2D+2

Armes à feu :

- armes de guerre (spécialiation) : 4D+2

- armes de poing, type revolver, pistolet (spécialiation) : 3D+2

PUISSANCE : 2D+2

Courir : 4D

Endurance : 4D

CONNAISSANCES : 3D

PERCEPTION : 3D+2

Artiste (photographe) : 5D

Chercher : 4D

Investigation : 4D

Survie : 4D

PRESENCE : 3D

Empathie : 4D

Persuasion : 4D

Volonté : 5D

 

Caractéristiques secondaires :

Déplacement : 5D+2 mètres

Bonus aux dégâts : 2D

Niveau de vie : à déterminer

Points de personnage : 1

Points de Cojones : 5

Partager cet article

Repost 0

commentaires

001 26/07/2011 09:49



Très intéressant comme concept, je ne connais Z-Corp (je ne suiis pas client du 7e Cercle) mais il est facilement possible de replacer ce personnage dans tout autre JdR comptemporain...



olivier rousselin 01/08/2011 15:06



Merci. Le concept m'est venu en lisant les documents officiels de la "One World Company" que nous avait envoyé par mail notre MJ. Cette société se veut tellement propre sur elle, tellement
politiquement correcte que c'en est suspect. Du coup, ses agissements ont forcément éveillé mes soupçons (en tant que joueur).


Je n'ai pas lu les livres (je ne suis que joueur et ne veut gâcher la surprise) mais je suis persuadé que les "gentils" de la One World ont une lourde part de responsabilités dans tout ce qui se
passe... 


Affaire à suivre !






Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net