Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 juillet 2013 1 01 /07 /juillet /2013 04:48

Coup de coeur pour Dege Legg, alias "Brother Dege", talentueux musicien et compositeur folk américain, repéré par Quentin Tarantino et dont la chanson "Too old to die young" fa été choisie pour figurer dans la BO de "Django Unchained".

 

Dege Legg, en véritable outlaw de la musique, n'a pas de label, ni d'agent ou de producteur attitré. Pas d'album disponible dans les bacs (que de l'import et pas facile à trouver !), pas de promos bulldozer assurées par des major companies âpres au gain.

 

Farouchement indépendant, volontiers en marge du système (dans tous les sens du terme), l'homme a publié quelques CD-R et cassettes auto-produites, fondé et joué durant quelques temps dans Santeria, un obscur groupe de Folk-rock-blues américain (auteur d'un seul et unique album, "House of the Dying Sun"), pour finalement accoucher d'un album éponyme, toujours auto-produit, intitulé "folk songs of the american longhair".

 

A chaque fois, la même musique revient, minimaliste, imparfaite mais chargée d'émotion. Un mélange âpre et envoutant de Folk, de hillbilly, de southern rock et de blues. Mais Dege Legg revendique également des influences Punk, Metal (témoin, sa reprise surprenante du "Supernaut" de Black Sabbath), hippie et rasta. Etonnant !

 

Surtout, "Brother Dege" a choisi de tourner le dos au circuit traditionnel des tournées (bars, salles de concert) pour improviser des concerts Live dans les endroits les plus déroutants : chambres de motels, maisons abandonnées, squats, parkings, décharges, clairières...

Suivant la philosophie DIY ("Do It Yourself", "fais-le toi-même") chère aux punks, ces mini-concerts ont tous été filmés avec de petites caméras numériques puis mis en ligne sur Internet. Toujours à l'écart des Major Companies de l'industrie du disque. En toute indépendance.

 

Enfin, ne pouvant pas vivre de sa musique, Dege Legg a choisi d'enchaîner les petits boulots, cotoyant une humanité diverse. Notre musicien a ainsi été tour à tour chaufeur-livreur, cocher (!), mécanicien, cuistot, plongeur, assistant social dans un foyer pour sans-abris, etcetera...

 

Bref, un véritable personnage, au parcours étonnant. Un musicien hors-norme, sincère et jusqu'au-boutiste dans son approche de la musique.

 

Si j'en parle aujourd'hui dans ce blog 100% jeu de rôle (quoique... 98% JDR serait sans doute plus judicieux), c'est parce que sa musique est une formidable source d'ambiance (et pourquoi pas d'inspiration) si jamais vous maîtrisez des parties de Mississipi (incontournable) ou de B.I.A. (tous deux aux XII Singes).

 

Vous pouvez aussi faire comme Quentin Tarantino et reprendre certaines de ses chansons pour sonoriser vos parties de JDR Western. Essayez ce "Too old to die young" comme générique pour vos parties de Tecumah Gulch ou GURPS Western. Vous m'en direz des nouvelles.

 

Enfin, si vous jouez à un jeu d'horreur sanglant, type Dés de Sang ou bien encore Sombre, délaissez quelques temps les étendues arides du Texas (cf. "Massacre à la tronçonneuse", "la colline a des yeux") pour celles, moites et torrides de la Lousiane. Ses bayous infestés de moustiques et de crocodiles, ses cajuns hostiles au monde extérieur et ses cérémonies vaudou, notamment dans les environs de la Nouvelle Orléans (tiens ? D'ailleurs, il existe un supplément pour Vampires sur cette ville, non ?).

 

 

Bonne écoute et bons jeux à tous et à toutes !!

DISCOGRAPHIE :

 

Pour conclure, voici quelques liens utiles si vous désirez en apprendre d'avantages :

 

http://degelegg.com/ (pour une biographie exhaustive du bonhomme) ;

 

http://www.youtube.com/user/santeriaband (la page youtube sur laquelle vous pourrez découvrir les fameuses vidéos live de Brother Dege, plus quelques clips officiels) ;

 

A propos de Santeria, voici la discographie complète du groupe :

 

"Babylon by 2 CV" (2005)

 

"Rocksteady Telegraph" (2007)

 

"Year of the knife" (2008)

 

"House of the Dying Sun" (2010)

 

"Santeria live" (2011)

 

 

On notera aussi l'existence de "Kingdoms of Folly", l'unique album du Black Bayou Construkt, un projet musical éphémère fondé par Dege Leg) ;

 

Enfin, voici la liste de (quelques-uns) des albums solo de Brother Dege. Si j'ai bien compris, tous ces albums sont disponibles uniquement sur Itunes. Jamais pressés, ni au format CD, ni au format vinyle.

 "Trailerville" (2004)

 

"Bastard's blues" (2008)

 

"Folk Songs of the American Longhair" (2010) l'album découvert par Tarantino sur lequel figure "Too old to die young". Jetez aussi une oreille sur "Black is the night". Vous m'en direz des nouvelles !)

 

Et pour finir, "Wehyah", single extrait du prochain album, en cours de préparation.

Repost 0
olivier rousselin - dans MUSIQUES
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 06:30

Alors voilà : je suis fan. Résolument, absolument, totalement, indéfectiblement fan de la musique de "The Elder Scrolls V: Skyrim", composée par Jeremy Soule.

 

 

Je ne m'en lasse pas. Je reviens à elle inlassablement. Je ne cesse d'être émerveillé par l'atmosphère envoutante qu'elle dégage. Cette impression fugitive d'être transporté l'espace de quelques instants loin, très loin du monde contemporain, gris et sinistre qui est plus ou moins notre lot quotidien à tous/toutes, pour m'en aller vers des contrées plus vertes, plus aérées, plus vastes, plus magiques

 

 

Skyrim5 OST

 

 

 

 

 

Voilà. Le mot est lâché. La musique de "Skyrim" est magique. D'une rare puissance d'évocation, elle se laisse écouter sans jamais lasser

 

Discrète quand il le faut, elle sait jouer de subtilité et de silences, là où les habituelles bandes sons hollywoodiennes remplissent maladroitement l'espace sonore, avec la maladresse et la lourdeur d'un hussard ivre (non, je ne citerais pas de noms. La plupart des blockbusters récents fourmillent d'exemples à ne pas suivre).

 

 

Bref, "Skyrim, the Original Soundtrack" est un joyau. Il existe bien un coffret quatre CDs, mais hélas, il n'est disponible qu'en l'import (en provenance des USA) et uniquement par correspondance. Une honte !

 

Heureusement, Internet et youtube viennent à notre secours et nous permettent d'en profiter quelque peu. Mais pour combien de temps encore ?

 

Allez donc écouter l'intégrale (près de 3h30 de musique !!!) pour vous faire votre propre avis.

 

Si l'écoute ne suscite pas en vous des idées d'aventures, de scènes épiques ou au contraire intimistes à faire vivre à vos joueurs, c'est que le JDR n'est pas fait pour vous (toutes mes condoléances. Mettez-vous plutôt aux échecs ou bien au poker ).

 

 

Moi,à titre d'exemple, je vais vous laisser écouter "les rues de Whiterun". Fermez les yeux.

 

Et évadez-vous.

 

 

Bonne écoute à tous et à toutes !

Repost 0
olivier rousselin - dans MUSIQUES
commenter cet article

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net