Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 15:50
Deep Madness, l'horreur sur ton plateau

 

Attention les yeux !!!

Servi par des figurines impressionnantes (plus de 138 prévues à ce jour , rien que dans la boîte de base !!), Deep Madness est un jeu de plateau coopératif en cours de financement, conçu sous la double influence de H.P. Lovecraft et des films "Alien" (merci H.R. Giger !). Les gamers fans des séries "Resident Evil", "Silent Hill" et "Bioshock" y retrouveront également leurs marques.

 

C'est donc une thématique "survival-horror", matinée de SF, que nous propose l'éditeur Dimension Games, servi par une mécanique originale et hyper-stressante de perte de santé mentale. En effet, plus les investigateurs perdent pied, plus leur environnement est transformé par la folie qui s'immisce en eux. Plus l'environnement autour d'eux devient horrifique, plus ils perdent pied.

Leur déclin psychologique a donc un impact direct sur l'univers dans lequel il évolue (et sur la dangerosité croissante des monstres) ! Un cercle vicieux des plus meurtriers, aggravé par un compte-à-rebours différent pour chaque scénario.

 

Deep Madness, l'horreur sur ton plateau

 

Le concept de "Deep Madness" est excellent et pourrait fournir sans problème la base à une intense campagne, pour tout JdR d'épouvante. Je pense notamment à Sombre, qui ferait formidablement bien le job !

 

A noter, pour ceux d'entre vous qui sont figurinistes, qu'une traduction multilingue est d'ores et déjà à l'étude

Deep Madness, l'horreur sur ton plateau
Deep Madness, l'horreur sur ton plateau
Repost 0
17 avril 2016 7 17 /04 /avril /2016 09:24
Munchkin Marvel ???

On dirait un poisson d'avril et pourtant, il n'en est rien : Munchkin a acquis la licence Marvel pour lancer un crossover audacieux, mélangeant artworks et personnages officiels du célèbre éditeur de comics, avec les mécanismes de règles délicieusement absurdes du jeu de cartes.

 

Si je ne m'abuse, c'est bien là la première fois que Steve Jackson Games renonce à ses propres illustrations, délicieusement décalées et fun, au look cartoon tellement réussi ("Munchkin Pathfinder" ou "Munchkin Conan", pour ne citer que deux exemples, ci-dessous).

 

Munchkin Marvel ??? Munchkin Marvel ???

 

Le jeu est d'ores et déjà en vente sur le site de Paizo, au prix raisonnable de 24,95$. Nul doute qu'il traversera l'atlantique à la vitesse du son pour venir squatter les étals de nos boutiques préférées.

On peut également parier raisonnablement sur une prochaine traduction en français (les jeux de dés à collectionner "Marvel Dice" ont été traduits en quelques mois et se vendent très bien, me semble-t-il).

 

On peut également parier sur des extensions en pagaille, si jamais le succès est au rendez-vous. Et pourquoi pas ? Incroyable machine à faire du cash, la licence Marvel a atteint des sommets stratosphériques avec ses multiples adaptations au cinéma. 

 

Tant mieux si notre petit monde ludique peut en profiter... En attendant qu'un éditeur aux reins assez solides puisse acquérir la licence pour pouvoir ensuite publier un Jeu de Rôles qui tienne la route (ce serait quand même mille fois plus fun qu'un "Marvel Monopoly", non ?).

 

Croisons les doigts et gardons un oeil sur les prochaines parutions US. La Gencon approche, tout est possible !

 

D'ici là...

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

 
Munchkin Marvel ???
Repost 0
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 21:32

 

Avis à tous les amateurs de figurines, rôlistes et autres : le site web "free dungeon tiles to print" propose de magnifiques plateaux modulables à imprimer/couper soi-même et à utiliser pour vos parties de JdR et jeux de plateau. 

 

Le choix est varié : des cavernes, des palais anciens, des égouts, des collines, des déserts arides, un peu de mobilier en 3D et même quelques décors SF (pour "Space Crusade" mais facilement réutilisables pour un autre jeu de Space Opera)... De quoi diversifier vos parties, quel que soit le jeu que vous pratiquez.

 

 

(merci à Frédéric J., émérite meneur de "Space Crusade" pour l'info) ;-)

Des "tiles" comme s'il en pleuvait !

 

N'étant pas moi-même figuriniste, j'avoue être passé à côté de cet accessoire de jeu. Pourtant, sur Internet, de plus en plus de fabricants proposent des décors à monter soi-même : plateaux quadrillés, mais aussi bâtiments en 3D à monter soi-même : maisons, écuries, laboratoires, moulins et même chateaux-forts.

 

A ce jeu, l'éditeur Fat Dragon Games me semble tirer son épingle du lot en proposant un catalogue fourni et des réalisations superbes, le tout à un prix abordable (pour vous faire une idée, jetez un coup d'oeil sur leurs modèles gratuits).

 

 

Mais la concurrence est rude et d'autres éditeurs proposent eux aussi des produits ma foi très attractifs, comme Quick Quest Games, sans oublier Wizards of the Coast qui a littéralement inauguré ce nouveau marché avec ses "dungeon tiles" pour la quatrième édition de D&D  (apparemment, plusieurs modèles gratuits vous attendent sur le site de l'éditeur).

 

Ironie du sort : WotC a été villipendé pour sa quatrième édition et son orientation trop connotée jeux de plateau, alors que de nombreux autres JDR américains plébiscitent aujourd'hui l'usage de figurines et de plateaux modulables, notamment Savage Worlds et Pathfinder.

 

Cet essor des "dungeon tiles" et autres plateaux modulaires va de pair, finalement, avec le succès des figurines prépeintes en plastique. 

Avec elles, le JDR renoue avec ses premières amours : le wargame tactique avec figurines ! La boucle est bouclée ;)

 

 

Des "tiles" comme s'il en pleuvait !

 

Si vous ne voulez pas dépenser trop d'argent, deux solutions !

 

La première, la plus simple consiste à faire une recherche par jeux.

 

Tapez "Heroquest", "Warhammer Quest" ou "Space Crusade" (si vous recherchez des environnements typés SF) dans votre moteur de recherches et vous allez découvrir des dizaines de sites présentant des créations maison, comme "Ye olde Inn", qui contient une section très complète sur le sujet.

 

Avec un peu de patience, il y a de véritables trésors à dénicher sur le web !

 

La seconde, si vous vous sentez d'humeur créative : créez vos propres "tuiles" ou "maps". Par exemple, à l'aide du Dungeon Tiles Mapper, un logiciel en libre accès développé par WotC et mis à la disposition des fans.

 

A vous de voir, selon vos envies et votre humeur. ;-)

 

Quand à moi, je vous souhaite...

 

... BON SURF SUR LE WEB,

 

BONNES RECHERCHES ET BONS JEUX !

 

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 18:00

 

 

Vous vous souvenez du Cluedo D&D dont j'avais déjà parlé dans un précédent article ? Eh bien, figurez-vous que l'éditeur derrière ce coup fumant, USAopoly, n'en est pas à son premier essai en la matière !

 

Créée en 1994, la société a su négocier auprès de Hasbro (notamment) l'utilisation de plusieurs licences phares du jeu de société (notamment Monopoly, Cluedo et Risk ! Excusez du peu. Mais aussi Trivial Pursuit, Yatzee, Jenga...).

 

USAopoly a ainsi pu décliner ces jeux en autant de licences à succès, plébiscitées par les fans. Autant de jeux à tirage limité et collector.

 

 

Plutôt que de grands discours, je vous livre ci-après une petite sélection des jeux que j'ai trouvé les plus "croustillants".

 

Croyez-moi, il y en a beaucoup d'autres à découvrir. C'est la folie !

 

Si vous ne savez pas quoi offrir à Noël à vos proches et souhaitez leur faire un cadeau à la fois original, rare et 200% geek, allez donc faire un tour sur :

 

http://www.usaopoly.com/games

 

Vous m'en direz des nouvelles ! ;-)

 

Y a pas à dire, "ils sont fous, ces 'ricains".

 

Tant mieux pour nous !!

 

Cartman, Kenny et tous leurs potes !!!

Cartman, Kenny et tous leurs potes !!!

Force bleue, force rouge, force verte, etcetera...

Force bleue, force rouge, force verte, etcetera...

"Question bleue : quel était l'ancien nom du Roi Liche, avant sa déchéance ?"

"Question bleue : quel était l'ancien nom du Roi Liche, avant sa déchéance ?"

"J'achète le Rohan" !!!

"J'achète le Rohan" !!!

"the Walking Dead", en version Monopoly? Ou bien en version Risk?"the Walking Dead", en version Monopoly? Ou bien en version Risk?

"the Walking Dead", en version Monopoly? Ou bien en version Risk?

Là, celui-là, il me le faut ! :-))

Là, celui-là, il me le faut ! :-))

Repost 0
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 19:43
"Age of Conan". Testé et approuvé

 

Samedi dernier, (le 10 août), après des mois d'attente, j'ai enfin pu tester "Age of Conan". Non pas le jeu vidéo en ligne "massivement multi-joueur", mais bel et bien le somptueux jeu de plateau édité par FFG, traduit en français et distribué chez nous par EDGE Entertainment. Enfin !! Je le dis tout de suite, ce fut un véritable bonheur d'y jouer !

 

Le matériel proposé dans la boîte est pléthorique (comme d'habitude, avec FFG/Edge) : 170 figurines plastique, 165 cartes, des pions par dizaines, un plateau de jeu immense, des illustrations superbes, treize dés spéciaux... Un vrai blockbuster hollywoodien !

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, "Age of Conan" est un jeu de stratégie et de conquêtes, situé dans le monde hyborien imaginé jadis par Robert E. Howard. Chaque joueur se retrouve à la tête d'un pays (au choix : la Stygie, l'Aquilonie, Tauran et l'Hyperborée), qu'il va tenter de développer, par la diplomatie (avec des émissaires), par la Force brute (avec des soldats) et par la ruse, collectant de l'or, bâtissant des Tours et des Cités, façonnant des Empires... Tandis qu'un barbare descendu de la lointaine Cimmérie, un dénommé Conan découvre le monde hyborien et sème force désolation sur son passage (avec des pions "pillards", judicieusement placés sur son passage) !

 

Concrétement, les joueurs vont se foutre joyeusement sur la gu... par pions interposés bien entendu et le plateau de jeu va vite devenir trop petit pour eux.

 

"Age of Conan". Testé et approuvé

 

Toute la force du jeu réside dans la dualité entre :

1) les enjeux poursuivis par chaque joueur ("je veux que mon Royaume surpasse les autres") ;

2) et les aventures menées par Conan en parallèle, aventures qui viennent semer le trouble et le chaos un peu partout.

 

Car ce sont les aventures de Conan qui rythment le jeu, subdivisé en trois âges (avec quatre aventures par âge, basées sur les nouvelles de Robert E. Howard himself). C'est sa figurine qui laisse derrière elle des pions pillards qui affaiblissent les possessions des joueurs. Ce sont les triomphes de Conan (matérialisés par des pions "monstres", "trésors" et "femmes") qui peuvent donner l'avantage aux joueurs. Du coup, contrôler la figurine du célèbre cimmérien devient un enjeu-clé pour obtenir la victoire.

 

Pour reprendre une critique lue sur Internet, on prend véritablement plaisir à suivre ses pérégrinations sur le plateau de jeu, tout en s'efforçant malgré tout de mener une stratégie cohérente pour gagner.

 

la boîte du jeu "avant/après" déballagela boîte du jeu "avant/après" déballage

la boîte du jeu "avant/après" déballage

 

 

Côté matériel, je le répète : rien à dire ! Les pions sont en carton épais. Les figurines, petites, bénéficient de très belles gravures et de poses dynamiques (un régal pour les yeux). Les illustrations sont superbes et nombreuses. La boîte est solide. Tout au plus, je regrette que les compartiments plastiques soient si étroits. Une fois qu'on a tout déballé, "dépunché" tous les pions, puis joué, remettre tous les éléments dans la boîte s'avère difficile. Dommage. Une chance pour moi, j'avais gardé précieusement tout un tas de petits sacs munis de fermeture zip, reçus avec diverses commandes (de dés notamment). Forts utiles pour ranger séparément les nombreux pions.

 

Côté règles, je suis plus mitigé. Le livret fait trente pages, avec de nombreux exemples certes, mais aussi avec un contenu dense et complexe à assimiler.

Typiquement, "Age of Conan" fait partie de ces jeux qui nécessitent plusieurs séances de jeux pour être maîtrisés. J'attends donc avec impatience les prochaines parties.

 

"Age of Conan". Testé et approuvé
"Age of Conan". Testé et approuvé

  

Du coup, cette première partie ne fut pas de tout repos. Près de six heures furent nécessaires pour la mener à terme ! Après force tatonnements et hésitations au début, nous avons fini par prendre nos marques, moi et mes trois copains (et néanmoins rivaux). Des "lignes de front" se sont formées. Des alliances aussi. Des rivalités. Une bataille a éclaté. Il y a eu des rebondissements, des achats de troupes, des dilemmes ("que fais-je au tour suivant ?"), des conquêtes territoriales de dernière minutes, des objectifs atteints à la force de l'épée... Ce fut cool ! Même si j'ai fini bon dernier avec 16 ou 18 points d'empire (je sais plus) tandis que le premier d'entre nous atteignait le score bien respectable de 41. Pas grave, la prochaine fois, je ferais mieux !

 

 

Aujourd'hui, "Age of Conan" est déstocké chez Ludik Bazar au prix imbattable de 25 euros. A ce prix-là, n'hésitez même pas (surtout si vous êtes fans d'heroic-fantasy) :

 

FONCEZ L'ACQUERIR, PAR CROM !!!

 

Le jeu est superbe et ses mécanismes promet de belles et nombreuses heures de jeux. Ce serait vraiment dommage de passer à côté.

POUR EN SAVOIR PLUS :

 

Visitez le site de Edge, inscrivez-vous puis téléchargez ensuite le livre de règles et les aides de jeux officiels.

 

Quelques critiques parues sur le web :

- les Chroniques Némédiennes ;

- Sci-fi universe (avec même une petite vidéo de présentation du jeu, chic !) ;

- tric-trac.net (jetez notamment un oeil aux avis postés) ;

- la taverne du jeu ;

- Chaodisiaque.com.

 

Repost 0
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 17:20

Samedi 13 octobre, grand moment ! Après un repas convivial et animé en compagnie de vieux camarades de la Fac, j'ai pu enfin jouer au vénérable Heroquest, LE mythique jeu de plateau édité conjointement par les studios Games Workshop et par le géant du jeu Milton Bradley (MB).

 

jeux-hero-quest.jpg

 

Pour ceux qui ne connnaissent pas, Heroquest est un pur jeu de "dungeon crawling", situé dans le monde médiéval-fantastique de Warhammer. L'iconographie et les figurines ne laissent planer aucun doute à ce sujet : goblins, orcs et skavens typiques du Vieux Monde sont les adversaires typiques des joueurs au cours de quêtes épiques et riches en rebondissements (mais j'y reviendrais).


Le jeu imite d'ailleurs la structure des JDR, avec un "Meneur de Jeu" (le Sorcier) qui pose les monstres, pièges et trésors (ce dernier a même un écran de MJ à sa disposition), et des joueurs (les Aventuriers) qui dirigent chacun leur personnage. En ce sens, il se distingue des deux autres productions GW/MB que sont Space crusade et Space Hulk, où les joueurs dirigent chacun un squad de soldats.

 

DSCN2955.jpg

 

Traduit en français et largement diffusé dans les grands magasins et supermarchés de France et de Navarre, Heroquest est donc un jeu mythique des années 80. Des règles simples (à la manière des Livres Dont Vous Êtes Le Héros). Du matériel à profusion (cartes, pions, marqueurs, figurines en plastique, dés spéciaux). Une iconographie riche. Plusieurs scénarios et des extensions qui rajoutent du matériel de jeu. Pour toutes ces qualités, Heroquest est devenu un classique du genre, qui bénéfice encore aujourd'hui d'une fanbase dévouée et dynamique. C'est en quelque sorte l'ancêtre des jeux de Dungeon Crawl modernes (Descent, Doom, Dungeons & Dragons the boardgame, Claustrophobia, etc.).

 

Bon. Voilà pour la théorie. Et ma partie d'hier alors, comment ça s'est passé ?

 

Tout d'abord, l'ami qui avait la boîte d'Heroquest a fait un chouette travail en récupérant et en imprimant du matériel sur le net. Nous avions chacun notre feuille de perso au format A4, très belle, notre fiche de classe (qui résume nos capacités) et un pense-bête qui récapitule toutes les actions possibles durant notre tour. Le tout était imprimé sur du papier épais de couleur beige, ce qui donnait un aspect parchemin très agréable.

 

Il a également eu la bonne idée de faire du "proxy", c'est-à-dire de récupérer des figurines d'autres jeux pour compléter la boîte et diversifier les possibilités de jeu. C'est ainsi que j'ai pu jouer un paladin, représenté par une magnifique figurine Rackham. Un autre joueur a pu endosser le rôle de l'assassin (redoutable en attaque, mais très mauvais en défense, donc fragile).

 

DSCN2899.jpg

mon personnage, Ser Rordrik von Vornheim. Paix à son âme. 

 

Côté règles, le jeu fait appel à des dés à six faces spéciaux. Trois faces avec un crâne (pour les "toucher"). Deux faces avec un bouclier blanc (pour la parade du héros). Un bouclier noir (pour la parade du monstre). Un dé à six faces ordinaire peut donc remplacer sans problèmes le dé spécial :

1, 2, 3 : touché !

4, 5 : parade (pour les aventuriers uniquement)

6 : parade (pour le monstre uniquement) 

 

 

Durant un combat, l'attaquant lance un certain nombre de dés (en fonction de ses capacités). Chaque crâne représente une touche. Puis le défenseur fait de même et  chaque bouclier annule un crâne. Les crânes non-annulés font perdre 1 point de "Corps" au personnage attaqué. A zéro PC, le personnage est grièvement blessé. A (-1), il meurt.

Sur 1D6, un attaquant a 50% de chances de toucher l'adversaire. Un aventurier a 33% de chances de parer et un monstre seulement 17% d'éviter les coups (c'est con,un monstre).

Naturellement, ces probabilités sont modifiées par le nombre de dés lancés. Ainsi, mon personnage, un paladin, peut lancer 2D en attaque et 3D en défense (4D s'il affronte un serviteur du Chaos). 

 

DSCN2940

Ci-dessus, ma fiche de perso (à droite), celle du nain (à gauche), et le plateau de jeu. Les sopalins ? Ce fut pour éponger le café renversé par un joueur maladroit. Tsss... 

 

La découverte du jeu fut émaillée de surprises. 


Tout d'abord, les monstres vaincus ne rapportent aucun XP ! Les affronter est donc fastidieux et usant. La plupart (gobelins, orcs) ne sont pas trop dangereux mais une blessure est toujours possible avec un peu de malchance. Pire, il n'y avait pas de soigneur dans notre groupe. Ceux qui trouvaient des potions de soins avaient de la chance ! Les autres (moi compris) commençaient à réaliser dans quel guépier ils s'étaient fourrés.


On est donc dans la logique d'un JDR old school à la AD&D. L'important, c'est de survivre, donc de rationner au mieux ses ressources (potions de soins, points de vie) pour tenir le plus longtemps possible. Je ne sais pas s'il y a une règle optionnelle pour gérer la lumière (avoir des torches, une lanterne... Ou pas !), mais si c'est le cas, elle va faire des ravages ("mince, j'ai plus de feu ! Quelqu'un peut-il m'éclairer ? ... (silence) Ohé ? ... (re-silence) Y a quelqu'un ???")


Seconde surprise : le jeu mise donc sur la coopération. Certains monstres sont très costauds et il vaut mieux les attaquer en groupe. L'entraide peut aider à survivre. Jouer perso est un très mauvais calcul (j'ai perdu mon personnage comme ça). Il faudrait donc abolir les habitudes prises avec d'autres jeux de plateau plus compétitifs. 


Sauf que (troisième surprise), les mécanismes du jeu n'incitent pas à la coopération ! 

D'abord, parce que chaque personnage se déplace de 2D6 cases. La tentation est donc grande d'utiliser son score de déplacement à fond (par exemple, si on tire 10, 11 ou 12) plutôt que d'attendre les lambins qui trainent derrière.

Ensuite, parce que les récompenses sont individuelles. Par exemple, celui qui tuera le chef orque Ulag gagnera 100 pièces d'or. Les autres n'auront rien du tout. Ah si, on les remerciera au village (s'ils reviennent!) pour leurs hauts faits d'arme. 

Enfin, chaque personnage a droit à une action et à un déplacement. Or, chercher un trésor compte comme une action. Sachant que la pile de cartes trésors s'amenuise au fur et à mesure pour ne plus contenir que des pièges et des monstres errants, le calcul est vite fait et tout le monde recherche des trésors au lieu de chercher des portes secrètes ou des pièges. Premier arrivé, premier servi. Le nain bénéficie d'un avantage non-négligeable puisqu'il peut piocher 2 cartes trésors et choisir celle qu'il conserve !

 

Tous ces éléments combinés font que le jeu se révèle très riche en tensions et en rebondissements. Ajoutez à cela la possibilité de piller le cadavre d'un camarade décédé et vous imaginez déjà les tentations de certains de poignarder dans le dos leurs petits camarades aventuriers, jugés mieux lotis. 

 

DSCN2955-copie-1.jpg

Ci-dessus, les aventuriers s'enfoncent dans le donjon. En rouge, les hommes d'armes, des suivants recrutés respectivement par le nain (à droite. On ne le voit pas, car il est à demi caché par une porte) et par l'assassin (à côté de la cheminée). 

 

 

J'en arrive à la meilleure nouvelle, celle qui justifie à elle seule cet article : TOUTES LES REGLES DE HEROQUEST SONT DISPONIBLES EN FRANCAIS SUR LE NET !

Des fans français du jeu ont en effet mis en ligne l'ensemble des règles parues, y compris des traductions des suppléments restés inédits chez nous !

 

Les principaux sites (en français) sont :

heroquest-reloaded.blogspot.fr

 

heroquest.over-blog.fr (alias "Heroquest France")

 

heroquest-painted.blogspot.fr

 

heroquest.nextlevel.free.fr


Mais il faut aussi citer le Wiki dédié au jeu, les nombreux forums, les sites anglais et américains (comme yeoldeinn.com) qui proposent eux aussi une foultitude de matériel inédit...

 

Et là, c'est que du pur bonheur ! Heroquest a eu droit à plusieurs extensions qui rajoutent à chaque fois des figurines inédites, des quêtes à accomplir, des nouveaux personnages (druide, clerc, voleuse, pourfendeur...), des nouvelles règles (les poisons, le mode solo, la boutique de l'alchimiste...) des nouveaux sortilèges, trésors, parchemins, objets magiques, potions...

Il y eut même une version "Advanced", utilisant des D12 classiques et plus proche du JDR (on pense très fortement à Warhammer lorsqu'on découvre la feuille de perso. GW a-t-il voulu établir une passerelle vers le JDR et/ou son célèbre wargame ?). 

 

Tout cela est gratuit. Avec un peu de proxy, vous devriez pouvoir trouver assez de figurines pour remplir correctement vos futurs donjons. Et puis Warhammer, le jeu de batailles est là avec son catalogue ostentatoire (votre portefeuille y survivra-t-il ?).

 

 

DSCN2917.jpg

Un voyage dans le temps... Remontons jusqu'en 1989 !

 

 

Bref, voilà un excellent jeu qui continue de vivre grace aux fans, plus de vingt ans après sa sortie, alors qu'il n'est plus commercialisé.

Une fois encore, l'amour des fans, l'engouement pour un jeu de qualité a raison des considérations bassement mercantiles qui, parfois, vouent injustement un jeu à l'extinction. Et c'est une bonne chose. 

 

Ne passez pas à côté de Heroquest, le jeu en vaut vraiment la chandelle !

 

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Repost 0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 09:59



ATTENTION, JOYAU ! NE PASSEZ PAS A COTE DE CE SITE GENIAL !

Je sais, je sais... Je ne vais pas vous parler de jeux de rôles dans le présent article, mais voici un site web qui a fait grimper de plusieurs points ma côte d'estime vis-à-vis de l'ogre britannique Games Workshop !


Specialist-games.com, donc, est un site dédié qui met gratuitement en ligne TOUTES les règles de huit jeux aujourd'hui disparus, scannées en pdf. Accrochez-vous à votre clavier, car ça décoiffe sévère !!

Les jeux disponibles sont :

- Battlefleet Gothic
- Battle of Five Armies
- Blood Bowl
(oh yeaaaah !)
- Epic
- Inquisitor
- Mordheim
- Necromunda
- Warmaster



Ne manquent plus à l'appel que Space Hulk et Space Crusade pour que la fête soit complète ! Mais la quantité de matériel déjà disponible est d'ores et déjà impressionnante. 


Toutes ces règles de jeux sont accompagnées de la classique FAQ/errata et d'un nombre impressionnant d'aides de jeux parues dans White Dwarf. Accrochez-vous, vous allez en avoir plein les yeux ! Des pages et des pages de règles et de background, par dizaines - que dis-je ? - par centaines. Il ne vous manque plus que les figurines ad hoc et quelques joueurs motivés pour pouvoir ensuite vous éclater !

J'y ai également déniché le lien vers red claw gaming , où l'on peut télécharger le webzine "letters of the Damned" (6 numéros parus à ce jour), consacré à Mordheim. Il y a encore plein d'autres trésors à dénicher, j'en suis sûr et je vous invite vivement à aller y faire un tour, surtout si vous êtes rôlistes et que vous jouez soit à Warhammer JDRF, soit à Warhammer 40K en Jeu de Rôle. Il y a suffisamment d'éléments de background pour alimenter vos prochains scénarios, voire (pourquoi pas ?) monter une campagne épique et haute en couleurs (par exemple : envoyez vos inquisiteurs en mission dans le monde-ruche de Necromunda. Bon courage à eux !)


Bon surf et bons jeux !

Repost 0
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 08:24



Décidèment, les gens du Grimoire sont des personnes bien sympathiques.
:)


Non contents de traduire en français le JDR Loup solitaire OGL, dans une version entièrement revue graphiquement (et bien supérieure visuellement à l'édition originale !), et de nous proposer moult aides de jeu et sénarios gratuitement sur leur site, voilà qu'ils mettent en ligne un jeu-concours, en partenariat avec l'éditeur Days of wonder autour de ces deux jeux de plateau au contenu superbe.


Les 4 heureux élus recevront un exemplaire gratuit, soit de Mémoire 44, soit de  Battlelore.


Bonne chance à tous et que la fortune vous sourit !

Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net