Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 16:42

A mon grand étonnement, je n'avais pas couvert, à sa sortie, la parution du Maraudeur, le webzine rôliste du Studio 09. Pourtant, quel magazine !

 

Le premier numéro, paru fin novembre, atteignait presque les 180 pages ! Bien remplies. Avec des news, des previews/critiques de jeux (Sumberland, Anoë, Tenga, Les Ombres d'Esteren, la Brigade Chimérique, etc.), des aides de jeux (bien jouer à Notre Tombeau, adapter le roman "Underworld USA" de James Ellroy avec le D6 Intégral). Enfin, des scénarios (Tenga, Cyberpunk 203X, Elric, COPS, etc.), bien épais, avec parfois des personnages prétirés complets. 

Même la p'tite BD humoristique ("le club des jeuderologues") et la pin-up du mois sont de la partie (j'y reviens plus bas). 

 

 

Maraudeur2_Couv-copie.jpg

 

Le second numéro, paru cette semaine (vendredi plus précisément), fait encore mieux avec 195 pages et c'est toujours gratuit !

Le rôliste reconnaissant, y découvrira :

- des news à foison, que je vous laisse le soin de découvrir vous-mêmes. Vous verrez, comme d'habitude, les éditeurs ne chôment pas !

- des critiques de jeux, à la pelle : Campus, Acheron, 2012:extinction, Dunwich pour l'appel de Cthulhu, Deus Vult, Deadline. A chaque fois, idée bienvenue, la fiche de personnage est reprise, sorte de mini-preview du jeu en question.

 - Des interviews des auteurs : Campus (la personne interviewée n’est pas nommée. Un oubli ?), Nicolas Henry (Acheron), Franck Plasse (des XII Singes) et Jérôme V. (auteur d'Extinction)

- Une aide de jeu sur les armes et armures antiques pour Oikouménè. Très complète (vingt pages !) et très bien documentée, elle m'a personnellement donné envie de découvrir ce jeu ou tout du moins, de jouer à un JDR antique (comme Zénobia, par exemple ou Uruk). A lire !

- Black Coyote, une nouvelle sanglante pour B.I.A.

 

Enfin, côté scénarios, nous avons :

  • "Cœur d’insecte", pour la Brigade Chimérique (seize pages),
  • "l’étrange cas du professeur Hengelmann", pour Acheron (vingt-neuf pages),
  • un scénario sans titre pour Tecumah Gulch (20 pages), qui emménera vos cow-boys bien loin de l’Arizona, à New-York !),
  • la suite de "La déesse de la Nouvelle Chair", le scénario Cyberpunk 203X du n°1,
  • enfin, "Fièvre Rouge", la réédition revue et augmentée d’un scénario D&D 3.5, paru dans le hors-série spécial scénarios de JDR-Mag.


La longueur des scénario est dans l’ensemble fort appréciable. Les personnages sont bien décrits, l’intrigue également, et c’est autant de travail en moins pour le MJ. Par ailleurs, la majorité d’entre eux sont officiels. Rédigés par les auteurs mêmes des jeux, ils sont donc hautement recommandés pour  découvrir (ou faire découvrir) les jeux sur lesquels ils sont basés. 

 

 

nouveau-webzine-roliste-maraudeur-L-AQ4rUh.jpegMaraudeur atteint l'excellence. Seules les illustrations pêchent un peu dans l'ensemble. Rien de bien grave cependant, sauf lorsqu'il s'agit de dessiner la pin-up (en fin du magazine) ! 

Sur ce dernier point, ô combien sensible (car oui, nous autres rôlistes, sommes sensibles !), il y a ratage complet. C'est bien là le seul bémol que je formulerai à l'ouvrage. De toute façon, RIEN ne remplacera jamais la Bellaminette.

Messieurs les maraudeurs, vous êtes prévenus, il va vous falloir sortir le grand jeu... Ou faire poser vos copines comme le font ces grands coquins libertins du webzine Di6dent

 

 

Amis rôlistes, n'attendez plus, téléchargez les numéros du MaraudeurLongue vie à ce nouveau webzine et...


 

BONS JEUX !

Repost 0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 20:55

Présent depuis peu de temps sur le net, Petit Dragon est un webzine rédigé par des passionnés, entièrement dédié à la quatrième mouture de Donjons & Dragons. Son numéro 1 suscita l'enthousiasme de Play Factory qui lui consacra une page de présentation bien méritée sur son site web.

 

heaven_in_hell-preview.jpgDepuis, un numéro 2 est paru, au contenu riche, original et varié. Au menu : le Chaos (avec un "C" majuscule) dans D&D ! Vous aimez les univers décadents et baroques de Warhammer, d'Elric le Nécromancien ou bien encore de Hawkmoon ? Dans ce cas, ce nouveau numéro vous fournira les aides de jeu propres à satisfaire votre imagination enfiévrée. A vous, les démons issus des sept enfers aux formes délirantes, les créatures issues du chaos et autres abominations, les mutations qui transforment irrémédiablement vos joueurs  ! 

 

 

En 90 pages, Petit Dragon fait le tour de la question et propose également un gros scénario ("une lueur dans la nuit"), un autre plus petit ("l'antre des humanimaux"), des règles sur la folie dans D&D 4 et une nouvelle race de personnages joueurs (les Ghaos, des gobelins mutants).

 

 

 

Petit détail qui a son importance : le webzine reprend en grande partie la présentation et la maquette des suppléments officiels. Ainsi, on peut reconnaitre au premier coup d'oeil les pouvoirs à volonté, de rencontre et quotidiens grâce aux codes couleur associés (respectivement : vert, bordeau et noir).

 

 

Couv_Petit_Dragon_01.jpgEt dans le numéro 1, me demanderez-vous ? Qu'y a-t-il, hein ? Eh bien, ce premier ouvrage, plus court (65 pages), propose un nouveau pacte pour sorcier ("le pacte des Archons"), deux scénarios, des conseils pour accélérer les combats.Enfin, il inaugure deux rubriques régulières, que l'on retrouvera avec plaisir dans chaque nouveau numéro :

- "l'art du créateur", qui propose toutes sortes de conseils destinés aux joueurs ;

- et "B&B4" (pour "Bouffe & Boissons"), qui présente à chaque fois une recette de cuisine, rédigée façon D&D. Réussirez vous votre test de nature pour peler les tomates ? L'idée est saugrenue. Le résultat est drôle, frais et bon enfant.

 


 

Bref, Petit Dragon est une excellente surprise. Une bouffée d'air frais qui ravira tous les fans de D&D 4, déçus par le silence prolongé de Play Factory et l'absence de traductions françaises. Une situation délicate qui dure depuis bientôt six mois.

 

Il rappelle, s'il en était besoin, que ce sont les fans d'un jeu qui ont le pouvoir de le faire vivre, et non les éditeurs.  

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

Visitez le forum officiel du webzine : http://dd4.fr/fanzine/forum/index.phpCe dernier recrute ! Si vous aimez D&D 4, c'est le moment d'en faire profiter les autres !

 


Repost 0
5 août 2010 4 05 /08 /août /2010 19:42

Photo0063Ah mes amis ! Quel beau 4 août ce fut. Difficile de contenir sa joie en voyant les rayonnages des maisons de la presse arborant fièrement les exemplaires flambants neufs de la toute nouvelle mouture de Casus Belli.

 

Oui, il est enfin là, après de longs mois d'attente, et il a fière allure, ce magazine. J'ai envie d'écrire "notre" magazine à nous, les rôlistes.

Notre étendard.

Notre bannière.

Celle qui nous donnera un bonus au moral (comme dans les wargames), à chaque fois qu'on l'apercevra. Celle qui nous mettra de bonne humeur, chaque mois, sur le chemin du dur labeur quotidien.

Casus Belli de retour en kiosque ? Une bouffée d'oxygène, de rêve, de XP, de critiques, d'aides de jeu, de scénarios inspirés, de bonne humeur, d'humour et de prosélytisme heureux et bienvenu ("le jeu de rôle, c'est bien, c'est beau, c'est bon !". Yeeah !).

 

Cerise sur le gâteau, les crapougnats (toujours aussi fun) et la bellaminette (toujours aussi craquante) sont de retour. Point de nostalgie cependant : la maquette est belle, claire, inspirée. La partie graphique flatte l'oeil. Quant au contenu... Eh, eh... Personnellement, j'attends mes vacances (demain soir !) pour pouvoir savourer "mon"numéro 1 à moi que j'ai. 

 

Si vous ne l'avez pas encore acheté, foncez !

 

BONNE LECTURE ET BONS JEUX ! 

 

 

 


 


Repost 0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 19:26

Avec une constance remarquable, Mongoose publishing publie son quatre-vingt-troisième numéro de Signs & Portents, son webzine mensuel. A la fois newsletter, catalogue exhaustif des produits édités (avec bulletin de commande VPC inclus) et recueil d'aides de jeux, Signs & Portents propose gratuitement, tous les mois, plusieurs scénarios et campagnes pour les différents jeux de l'éditeur britannique. 

 

sp83.jpg


Au menu de ce mois figurent les aides de jeux suivantes :

- "the dragon of Naseby", un scénario de 15 pages pour Clockwork & Chivalry, un étonnant setting pré-steampunk qui mélange magie et technologie délirante dans une uchronie située au XVIIe siècle ;

- "Ships for Traveller", décrit sur onze pages divers vaisseaux (de transport, de combat, de transport militaire) pour Traveller donc, avec toutes les caractéristiques nécessaires et des plans. Moches certes, mais pratiques ;

- "A dog's Life" est quant à lui, un "court" scénario (8 pages) générique pour Runequest II. Les références à Glorantha y sont peu nombreuses. Aussi ce scénario peut être utilisé sans problème dans un autre univers de fantasy (Elric, Hawkmoon, etc.) ;

- "New armour" (2 pages), plus anecdotique, propose des vêtements et pièces d'armure peu communes pour Conan RPG

- enfin, "Tartarus", décrit sur cinq pages une effrayante prison de très haute sécurité située dans l'univers dystopique et pré-cyberpunk de Corporation RPG. Conçue pour garder des prisonniers extrêmement dangereux, Tartarus est un lieu cauchemardesque, dantesque dont vos PJ pourraient fort bien regretter la visite. Sa lecture donne envie de découvrir plus avant cet univers de SF réaliste, sombre et inquiétant.

 

Bref, il y en a pour tous les goûts. "Tartarus" pourra être repris tel quel par des MJ de jeux cyberpunk (Shadowrun, Cyberpunk 203X, etc.) ou de Space Opera (pourquoi pas dans un scénario de Tigres Volants ?). "A dog's life" peut avec un minimum de boulot devenir un scénario pour D&D ou Loup Solitaire. Quant aux vaisseaux spatiaux de "Ships for Traveller", ils sont définitivement réutilisables dans tout jdr de Space Opera (Mega, peut-être ?). 

 

La formule de Signs & Portents semble fonctionner. Quatre-vingt-trois numéros en attestent. Les auteurs se font plaisir sans avoir à respecter des contraintes liées à une impression papier (nombre de pages fixe, délais à respecter, coût d'impression, d'édition, rentabilité minimum à atteindre, etc.).

 

Certes, tout n'est pas parfait. Les pages de publicité sont trop nombreuses. La qualité graphique laisse parfois à désirer (une critique récurrente adressée aux produits de l'éditeur). Les aides de jeu ne plaisent pas toujours. Peut-on pour autant faire la fine bouche ? Le matériel est là. Disponible. Un scénario peut être retravaillé. Une règle optionnelle peut être modifiée ou ignorée. Un PNJ peut être détourné, transformé (et hop, le gentil marchand-qui-emploie-les-PJ devient un ancien esclavagiste au passé trouble !). Nous avons nous, rôlistes, la possibilité de mettre notre grain de sel. De détourner les aides de jeu qu'on nous propose. Que ce soit dans un fanzine, un webzine ou un magazine disponible en kiosque. 

Et puis zut à la fin ! Il est tellement plus facile de critiquer que de faire soi-même. Un terme est même apparu sur les forums pour désigner ce genre de tristes sires qui dénigrent tout, à tort ou à raison : les trolls. Les "trolls" ont descendu en flammes pendant des années Casus Belli (première mouture). Les "trolls", toujours eux, tirent à boulets rouges sur JDR-MAG qui, je le rappele, est ouvert à toutes les bonnes volontés.

Allons-nous laisser les trolls nous gâcher notre plaisir, à vilipender sans cesse, bêtement, tout ce qui sort et ne trouve pas grâce à leurs yeux ?

 

Alors qu'en France, la presse papier rôliste connait pas mal de difficultés en ce moment (peut-être que Casus Belli, qui sort demain, va renverser la tendance ?), la voie du webzine pourrait être une solution d'avenir. Qui sait ? 

Seul écueil : trouver le temps et l'énergie nécessaire pour pouvoir écrire périodiquement les aides de jeu et scénarios aptes à combler les insatiables besoins des joueurs. Body bags, le webzine de John Doe, s'y cassa les dents et cessa sa parution au bout de quatre numéros seulement. Il me manque encore. 

 

Sur ce, bons téléchargements, bonne lecture et...
BONS JEUX !

 

 

 

Repost 0
4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 14:14

Après un difficile passage à vide (fin des Carnets de l'Assemblée, pagination en baisse de Dragon Rouge magazine recentré sur le seul D&D), la presse rôliste connaît un nouvel élan au tournant de l'été. A croire que la chaleur estivale est bénéfique à la "pousse" des magazines spécialisés. 


mag_11_couv.jpgLe feu d'artifice a commencé jeudi avec le n°11 de JDR-Mag qui s'est sensiblement amélioré.

Une maquette plus claire et plus lisible sur toutes les pages, des chroniques, des news, un scénario conséquent (8 pages) pour Victoriana, chroniqué dans le mag'... 

 

Reposant essentiellement sur l'aide bénévole de ses contributeurs (un sujet ô combien délicat - voyez l'article de Dataripper par exemple.), JDR-Mag s'accroche, retrousse ses manches et nous propose un gros dossier de 42 pages consacré aux Ombres d'Esteren : un JDR méd-fan en gestation depuis plusieurs années maintenant. Les mauvaises langues regretteront de voir la moitié du magazine occupée par un seul jeu. Personnellement, j'applaudis des deux mains : on a une présentation complète du jeu, autant l'univers que le système de règles. Plus des personnages pré-tirés. Plus un gros scénario pour pouvoir tester le jeu avant même sa sortie. Bref, c'est Byzance !

 

A vrai dire, cette démarche n'est pas une nouveauté. Il y eut un précédent autrefois avec l'éphémère magazine Fantasy.RPG (successeur de Backstab) qui consacra un gros dossier à la seconde édition de Warhammer sur le même modèle (mais aussi avec une carte-poster en couleurs et des pions à découper). 

Très sincèrement, j'espère que d'autres éditeurs suivront l'exemple d'Agate Editions, car moi, un JDR mag avec un dossier similaire consacré à Tenga ou Bloodlust Metal (John Doe), je l'achèterai les yeux fermés !  Pour conclure, JDR-MAG remplit sa mission : le mag nous informe, nous divertis, et nous apporte notre dose de rêve. Pour tout cela, je leur dis bravo !



D'autres magazines vont suivre courant juillet :


- le n° 1 de Draco Venturus, un webzine dédié aux JDR et aux Livres Dont Vous Êtes Le Héros (LDVEH), dont vous pourrez découvrir le sommaire détaillé sur leur site web. Vraisemblablement, Loup Solitaire devrait être à l'honneur. J'attends donc avec impatience de pouvoir le lire. 


et j'ai gardé le meilleur pour la fin (toujours pour ce mois de juillet)...


logoCasus-transparence_web.png- ... Le n°1 de  Casus Belli Mk III (ou Casus Belli, Troisième du Nom). L'increvable magazine, si décrié de son vivant, et si regretté depuis sa disparition, est devenu une référence. Mieux, cette troisième mouture pourrait bien devenir "l'étendard" de toute une génération. Pensez-donc ! Ce nouveau Casus Belli fera 76 pages et sera mensuel ! Mensuel !!! Là aussi, j'ai hâte. Ikosa.net suit de près la résurrection de ce vénérable Grand Ancien et une interview devrait paraître prochainement. Chic !

Plus d'infos sur le site officiel : http://www.casus-belli.net/ et sur Facebook.

 

Couverture-HEROS.pngEnfin, Héros, "la revue dont vous serez le héros", devrait être déjà disponible à l'heure où vous lisez ces quelques lignes. Plus tourné vers les LDVEH que vers les JDR, la revue mérite tout de même par son thème "voisin" notre intérêt. Reste la question de sa disponibilité qui n'est pas clairement explicitée sur le site. Peut-on trouver ce nouveau magazine dans les boutiques spécialisées ? Dans des sites de VPC ? Faut-il le commander sur le net ? Autant de questions qui, je l'espère, ne resterons pas longtemps sans réponses.

A noter : Héros magazine est le petit frère d'un autre fanzine, Black Mamba, dédié aux littératures pulps : des nouvelles, des BDs, des dossiers (le n° 17 en consacre un au romancier américain Donald Westlake)... Je viens de découvrir l'existence de cette revue et ai hâte d'en savoir d'avantage. 

 

 

sp82.jpgEst-ce tout ? Surement pas ! Pour ceux qui lisent l'anglais, je m'empresse de rappeler la parution du n° 82 de Signs & Portents, l'increvable mensuel dédié aux JDR de l'éditeur Mongoose Publishings.

Mongoose ? C'est l'équivalent anglo-saxon de Black Book Editions : une production prolifique ; des JDR mythiques. Seule la qualité graphique reste inférieure qualitativement (0-1 pour les lyonnais !).

Autant dire que voilà une revue qui va intéresser nombre d'entre nous. En quelques années, Mongoose a publié des JDR tels que SlaineBabylon VJudge DreddTraveller (dont on aura longtemps attendu une traduction en français), RunequestElricHawkmoon, plus de nombreux autres, plus confidentiels : Corporation (de la SF pré-cyberpunk réaliste ? Miam !), la seconde édition de Dragon Warriors (aliasTerres de Légende), Baron Munchaüsen ou encore Western City...

Et tant que vous y êtes, téléchargez également le n° 81 du mois de juin... Et tous les autres aussi !

 

Enfin, il reste tous les fanzines, sites web, blogs et autres forums pour nous apporter notre dose de JDR quotidien. 



A tous et à toutes, BONNES LECTURES ET BONS JEUX !!!

 


 

 

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 21:00
Joie et bonheur, après une longue, très longue attente (enfin, trois mois, quoi !), le sixième numéro des Carnets de l'Assemblée est enfin paru !

En ces temps de disette, c'est peu dire que je l'attendais, ce nouveau numéro. Un "spécial Paranoïa" riche, comme toujours et pourvu de critiques variées, construites et argumentées ; d'un copieux dossier de seize pages (mazette !) ; enfin, de cinq scénarios complets.



Dans la foulée, la lecture de ce nouveau numéro permet de relever de subtils changements, opérés sans tambours ni trompettes :
- Les parties filmographie, bibliographie et ludographie du dossier sont moins exhaustives que par le passé, plus sélectives. 
- En revanche, les scénarios ont pris de l'importance, ce qui ne pourra que réjouir les fidèles lecteurs/MJ du recueil. Car honnêtement, quoi de mieux qu'un scénario bien ficelé pour se rendre compte du potentiel d'un jeu ? De ses qualités personnelles ? De l'ambiance qu'il distille ? 

Voici donc une petite revue de détail de ce que vous pourrez trouver dans ce nouveau numéro (et si vous en voulez plus, découvrez le sommaire en CLIQUANT ICI)... 


A. DE L'AVENTURE :

Les scénarios proposés sont les suivants :

- "
Avocats du diable", scénario bicéphale, est celui qui m'a le plus intéressé. En partant d'une seule et même intrigue de base, l'auteur propose deux scénarios. Deux variations sur un même thème. Deux ambiances bien particulières, chacune correspondant à l'époque du jeu envisagé, l'un prenant pour cadre l'ancien Régime (pour Te Deum pour un massacre), l'autre l'Amérique des années 30  (Hellywood). L'exercice de style est fascinant, riche en enseignements, et j'en recommande vivement la lecture à tout MJ ayant du mal à adapter des scénarios d'un autre jeu à son univers favori.

- Second dans mon classement personnel et 100% subjectif; "
Redneck Rampage" m'a donné une furieuse envie de jouer à Brain Soda. Le ton décalé et parodique de ce JDR est assez unique et peut donner lieu à de savoureux moments de role-playing.

- "
Mais qui a tué Pamela R-Oze 1" pour Paranoïa m'a rappelé bien des souvenirs. Aaah, Paranoïa !  Si un seul JDR au monde devait porter l'appelation "culte", je crois bien que ce serait celui-là ! Inoubliable. Rôlistes, mes amis, mes frères (et soeurs !) voilà un jeu que vous devez essayer au moins une fois dans votre vie ! Cela tombe bien : une courte interview de Matthew Sprange (éditeur de Mongoose publishing) nous apprend qu'une version française de ce jdr culte pourrait voir le jour ! Une info à surveiller de très, très prés.

- Enfin, j'ai été moins convaincu par le cinématographique "Mon bel électricien" pour C.O.P.S. Ni par le Claustrophobique "77 secondes ne suffiront pas" (Polaris). Tous deux sont cependant bien écrits et proposent aux joueurs de vivre des expériences de roleplaying plutôt... Inhabituelles. Charge pour vous, chers MJ, de les adapter à votre sauce.
 

B. DU SUSPENSE :

Continuons ce tour d'horizon avec le dossier "Paranoïa", qui apporte son lot d'aides de jeu pour le MJ.
 "
Lumières mortes" est une courte nouvelle lovecraftienne du meilleur effet, qui pourra servir de base à un scénario pour Cthulhu (qu'est-il arrivé au professeur Smith ? Où diable a bien pu passer le jeune homme qui l'assistait dans ses recherches ? Y a-t-il eu meurtre ? Ce sera à vos joueurs de découvrir l'horrible vérité !).
- "
la cryptologie pour les rôlistes", initiation très accessible à cette discipline bien particulière, ne plaira pas à tout le monde. Néanmoins, si (et seulement "SI)", parmi vos joueurs, se trouvent des fanas d'énigmes en tout genre, vous avez là de quoi concocter de belles aides de jeu et des heures de casse-tête en perpective ("je vous laisse jusqu'au prochain scénario pour décoder le message du duc Von Bek. Après, il sera trop tard, la guerre aura éclaté").
- Enfin, "
Rendez vos personnages paranoïaques" vous fournit tous les conseils techniques pour gérer la paranoïa grandissante d'un PJ ou PNJ. Une très bonne aide de jeu. Je rêve déjà de la voir étendue à d'autres formes de maladies mentales (schizophrénie, dépression, etc.).
 


C. DES NEWS :

Je clôturerai ce rapide compte-rendu en évoquant toutes les critiques qui vous attendent dans les soixante-dix pages du magazine. Pèle-mêle, sont chroniqués :
- "Astropia", le DVD ;
- "Les salauds gentilhommes" de Scott Lynch ;
- la réédition en intégrale de "L'Île des Morts" de Mosdi et Sorel ;
- "Age of Conan", le jeu de plateau ; mais aussi "Morrigan" et "Space Hulk" ;
- le recueil "Démiurges en herbe", par l'association Forgesonges ;
- les JDR Warsaw, Eclipse Phase et Metal Adventures ;
- les gammes "Dungeon Crawl Classics" (pour D&D 4) et Alkemy RPG ;
- moult suppléments de JDR ("Kuro Tensei", "Les chroniques lunaires" pour Talislanta ; etc.) ; 
- une preview fort instructive des Ombres d'Esteren, autre projet de Forgesonges ;
- un coup de projecteur sur le mésestimé Empires Galactiques (à découvrir d'urgence) ;
- Et quantité d'autres choses encore à découvrir !
 
En conclusion : un vrai bonheur ! Vous l'aurez compris, j'éprouve un véritable coup de coeur pour les "Carnets de l'Assemblée". C'est à mon humble avis, peut-être le meilleur magazine de JDR actuellement publié en français. Je ne puis donc que vous inviter à les soutenir. Achetez les Carnets de l'Assemblée. Ou mieux, abonnez-vous ! Vous ne le regretterez pas.
 
 
Bonne lecture et bons jeux !  
Repost 0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 19:19
Une excellente nouvelle est tombée avant-hier sur le forum de Play Factory : Dragon Rouge, le magazine, renaît de ses cendres. Oui mes amis ! Le magazine officiel D&D (mais aussi ouvert aux autres JDR) a réussi son jet de sauvegarde contre la Mort.





Le n° 8 du bimestriel paraîtra donc courant septembre, toujours au format papier (et non en pdf payant
comme ce fut envisagé pendant un temps) mais sa distribution va être restreinte aux points de vente spécialisés et à la VPC.
Un choix stratégique, afin de réduire les coûts d’impression et de limiter les pertes financières engendrées par la distribution en kiosques, à l’échelon national.

Le magazine continue donc, vaillamment, sa lente progression vers les niveaux parangoniques. Et c'est une très bonne nouvelle.


Au passage, les membres de play factory nous auront appris, via le forum, que les difficultés rencontrées par le magazine ne venaient pas du marché "moribond" du jeu de rôle, comme bon nombre de personnes l'avaient supposé (moi le premier). Mais en fait, provenaient de difficultés internes rencontrées pour renouveler leur commission paritaire.
Si vous voulez en savoir plus sur ce délicat sujet, un lien a même été proposé par un visiteur : http://www.cppap.fr/. Comme quoi, on apprend de tout avec le JDR ! 
 


Autre bonne nouvelle, comme un bonheur n’arrive jamais seul, son
hors-série n° 1 a été mis en ligne GRATUITEMENT sur Internet




Au menu : une grande campagne intitulée "les flammes de la révolte", se déroulant dans l’univers du MMORPG gratuit RappelZ.

Cette campagne, divisée en quatre scénarios (42 pages environ), est accompagnée d’une description succincte du monde du jeu vidéo (6 pages), de quelques règles additionnelles (les "laks", les invocations de familiers monstrueux), d’un bestiaire (6 pages), de six personnages-joueurs prétirés décrits en détail (chacun a droit à 2 pages) et enfin, de plans quadrillés (8 pages).

Le tout est certes parsemé de publicités ("faut bien vivre, ma bonne dame, c’est la crise !"), mais aussi intégralement en couleurs et abondamment illustré. A noter que les créatures du bestiaire sont présentées sous un format "fiche à découper" sympa comme tout. Au recto, les caractéristiques de la créature.Au verso, une illustration qui le représente.

Au total, ce sont 84 pages d’aventure, de combats, d’exploration et d'intrigues qui nous attendent, sans compter la carte quadrillée au format poster (8 pages) fournie à part. Le tout téléchargeable ICI.


Naturellement, les grincheux râleront et ils n’auront pas forcément tort. Au rang des principaux reproches, il y a :
1. l’approche mercantile flagrante. En effet, le hors-série ressemble finalement à une méga-pub à la fois pour le MMORPG et pour D&D 4.
2. les illustrations, également, risquent d'en rebuter plus d'un avec leur style "japonisant-manhwa", tendance erotico-kitsch ! Définitivement, elles ne seront pas du goût de tout le monde ! Perso, j’aime bien les pin-up en bikinis-cottes de mailles, donc pas de souci pour moi  Yeah ! Mais tout le monde n’aime pas.
3. enfin, pourquoi n’avoir pas plutôt proposé une campagne se déroulant dans l’univers dans un univers plus "officiel", celui des Royaumes Oubliés ou bien d’Eberron ?


 


Mais foin de ces critiques intempestives !

Personnellement, je m’empresse de les balayer d’un revers de main pour ne voir que les avantages :
1. le hors-série est GRA-TUIT. Vous en connaissez beaucoup, vous, des campagnes de 80 pages gratuites avec intrigue détaillée, plans, cartes en couleurs, PNJ, monstres détaillés, PJ prétirés ? Moi, pas. C'est donc un beau cadeau, que nous fait Play Factory.
2. Même si on n’aime pas D&D 4, il est possible, en bricolant un peu, d’adapter la campagne à un autre système de règles : D&D 3.5, Savage Worlds, Fudge, D6 Fantasy, GURPS, etc.
3. Même si on n’aime pas les MMORPG en général, et RappelZ en particulier, il est possible, toujours en bricolant un peu, d’adapter la campagne à son univers. On change quelques noms. On adapte la chronologie à celle de son monde de campagne maison. On place ici et là ses PNJ maisons, notamment celui-là, là : le grand méchant que vos joueurs essaient de buter depuis une demi-douzaine de scénarios... Et hop ! Le tour est joué. ni vu, ni connu !


En conclusion, je me réjouis et adresse un chaleureux "bravo" à Play Factory pour ce rebondissement inattendu. Vivement la suite !


Bons jeux à tous et à toutes !


(ci-dessous, deux des PJ prétirés)

 
Repost 0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 18:12

I. LA MORT DU DRAGON :



C'est une bien mauvaise nouvelle qui est tombée
sur le forum du magazine Dragon Rouge : le septième numéro du bimestriel rôliste, paru cette semaine, va hélas être le dernier.


Les chiffres de vente n'ont pas suivi. Financièrement, les objectifs restaient trop élevés. Résultat : c'est un deuxième magazine dédié aux Jeux de Rôle qui disparait des rayonnages des maisons de la presse, après l'éphémère et regretté Black Box.


Eh bien, je vous le dit tout net : Dragon Rouge va me manquer. OK, c'était un magazine 100% orienté D&D 4 (normal, l'éditeur était Play Factory), mais le magazine était beau, tout en couleurs, et proposait des aides de jeu pour Qin, Shadowrun 4, l'Appel de Cthulhu, Warhammer, Metal Adventures ...

Surtout, le discours tenu par le magazine était résolument positif, prosélyte ("faisons découvrir le JDR aux plus jeunes") et vibrait de passion pour LE jeu de rôle, en général, sans oeillères ni étroitesse d'esprit.

Certes, l'accent était mis sur les "best-sellers" du genre, un choix éditorial qui était déjà reproché, autrefois, à Casus Belli. Mais qui pourrait les en blâmer ? Certainement pas moi ! Cette volonté de rassembler, de fédérer, tournait certes autour d'un jeu (D&D 4) qui est loin de faire l'unanimité. Mais elle avait le mérite d'exister !


Alors, voilà, je suis tout triste et Dragon Rouge va me manquer. J'en ai aussi un peu marre "d'enterrer" des magazines de JDR (souvenez-vous : Fantasy RPG, D20 magazine, et tant d'autres...).


Un maigre espoir subsiste : l'équipe rédactionnelle songe à mettre en ligne une version électronique du magazine et annonce d'ores et déjà un premier hors-série en pdf. consacré au MMORPG Rappelz, converti aux règles de D&D 4. Pourquoi pas ? Je reste dubitatif et attends de voir.


LES AUTRES MAGAZINES :



Ne reste plus en lice que JDR-Mag, qui a grandement besoin de notre soutien, au lieu d'être descendu en flammes sur certains forums !!!  

Pour rappel,
JDR-Mag (dont le n° 7 sort ce mois-ci, très bientôt) fonctionne sur un mode associatif : une fois inscrits au forum, VOUS avez la possibilité de participer à la rédaction du magazine. Ecriture de scénarios, d'aides de jeu, critiques de jeux, livres, films, illustrations... Le magazine est en attente et tous les talents, tous les efforts sont les bienvenus.


Je profite de l'occasion pour rappeller que le Bob'Zine, le fanzine de l'association "Taverne Production", fonctionne sur ce même principe de collaboration à but non-lucratif. Le n° 1 est toujours disponible à la vente et un n°2 (couverture ci-contre) est en cours de préparation.

Mais au fait, qu'est-ce que ça veut dire "collaboration à but non-lucratif" ? En clair, vous n'êtes pas payés pour votre travail, que vous fournissez gracieusement au magazine. En revanche, vous êtes crédités, vous apportez votre petite pierre à l'édifice, collaborez au magazine, et votre nom figure au "générique".

Bref, mercenaires, passez votre chemin. Seule la gloire vous attend (peut-être) à la fin de votre quête.


D'ailleurs, c'est bien beau de prêcher, mais je suis en train de me dire que rien ne vaut l'exemple. Moi qui me consacrais jusque là exclusivement à
dices.over-blog, je pense que je vais m'y mettre de ce pas, avant que JDR-Mag ne connaisse à son tour le triste sort de ses collègues.

Rôlistes, il est grand temps de se mobiliser ! Sinon, c'est une nouvelle période de pénurie qui nous attend et nous n'aurons plus que des White Dwarf à nous mettre sous la dent !


Mobilisons-nous !!!



Pour en savoir plus :


- comment participer au bob Zine ;

- comment participer à JDR-Mag ;

Repost 0
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 20:21

Chouette ! Le dernier numéro de JDR Mag (le numéro six, eh oui, bientôt un an déjà) est paru en kiosque depuis le 13 avril. 

Dôté d'un bon gros dossier consacré aux JDR de Science-Fiction en français (trois genres se distinguent : space-opera, cyberpunk, post-apocalyptique), ce nouveau numéro contient son lot d'articles thématiques, d'aides de jeux, de critiques (livres, jeux, BD, musiques, etc.), de news, mais aussi de scénarios, avec notamment :
- deux gros scénarios SF inspirés de Philip K. Dick ("Convergences" et "Fragments"), utilisant le système de règles maison, Undésix ;
- un troisième pour D&D 4 ("Seconde chance") ;
- un quatrième pour Cyberpunk 203X ("Shigentai Project") ;
- et enfin un cinquième pour le tout nouveau Metal Adventures, le tout dernier "bébé" JDR des éditions du Matagot ("Cap sur Havana").

5 scénarios ! 5 invitations au voyage, au rêve et à l'aventure pour vos joueurs intrépides. Avec à chaque fois, un excellent rapport qualité-prix et une indéniable envie de nous faire jouer.

JDR-Mag compte d'ailleurs perséverer dans sa lancée, avec la création d'un univers-maison, Okanga, d'inspiration africaine et fantasy. Et continue sa collaboration avec l'association Forge-songes (le concours "Démiurges en herbe", c'est eux !).



JDR-Mag a également lancé une opération promotionnelle intitulée "videz les greniers de JDR-Mag", qui consiste à acquérir ses anciens numéros (du n° 1 au 5, plus le hors-série spécial "scénarios") au prix de 20€ TTC, au lieu de 35,70€. Et les frais de port sont inclus en prime !

Une offre plus qu'intéressante (15,70€ d'économie, sans parler des frais de port). Une excellente opportunité pour les retardataires de découvrir cet excellent magazine de JDR, ouvert au public (chacun est invité à y participer bénévolement. Donc, chacun peut apporter sa contribution au magazine, pour la gloire !).Et enfin, une très bonne occasion de le soutenir dans ses efforts. Si vous ne connaissez pas encore JDR-Mag, n'hésitez plus, lancez-vous ! Toutes les infos figurent sur leur site : www.jdr-mag.fr.


Bonne lecture et bons jeux ! 

Repost 0
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 07:24








Parmi la masse des webzines et prozines qui se diffusent sur la toile et portent haut l'étendard de notre passion pour le jeu de Rôle, il en est un qui se distingue par la qualité de ses articles, l'érudition et la précision de ses auteurs. Enfin, par la qualité globale, tout à fait professionnelle, qui le singularise.

Cette revue, ce sont les formidables
Carnets de l'assemblée.

Qu'il me soit permis de donner un coup de projecteur, ô combien mérité sur ces remarquables ouvrages.
Disponibles en pdf mais aussi en version papier (pour 6 euros pièce), les carnets de l'assemblée n'ont, en effet, rien à envier à leurs homologues distribués dans les kiosques (Dragon Rouge, JDR-Mag et consorts).

Tout d'abord, sur le plan esthétique, chaque numéro est superbement maquetté et illustré. L'iconographie est riche, judicieusement choisie, avec une abondance de couleurs.
 
Surtout, au plaisir des yeux s'ajoutent ceux de l'esprit. Car en effet, les
carnets de l'assemblée proposent des dossier thématiques passionnants à lire, érudits et très bien documentés. Dans un souci d'exhaustivité, chaque thème est décliné selon de multiples supports. Ainsi, un dossier "Antiquité" parlera des JDR sur ce thème, mais aussi des jeux de plateau, de l'exploitation de ce thème au cinéma, des bandes dessinées et romans existants, etc.

Je conseillerai notamment à tous ceux qui seraient intéressés par le
JDRA Resident Evil de se procurer le numéro 3 (spécial "Survival Horror").

Même recommandation concernant le numéro 2 ("spécial Antiquité"). Si vous jouez à un 
JDR antique (que ce soit Land of the Pharaohs, ZenobiaPretoria Primae ou encore Etherne), ne passez pas à côté de ce numéro riche en conseils et aides de jeux de toutes sortes, vous ne le regretterez pas.

Pour conclure et convaincre les éventuels sceptiques, je n'ai qu'un seul conseil à vous donner :
téléchargez gratuitement le numéro 0 (40 pages) pour vous faire une idée de ce que la bête a dans le ventre. Vous verrez par vous-même, le résultat fini est impressionnant.


Enfin, sachez que 
le site officiel du magazine regorge d'informations, avec notamment une section "news" très complète et une autre consacrée aux associations et manifestations, partout en France et à l'étranger (par exemple, le festival "Trolls & Légendes", à Mons, en Belgique), de goodies (galerie d'images/photos, numéro zéro disponible gratuitement, articles inédits ou en version "complète").  



A tous, bonnes lectures et bons jeux !


Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net