Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 14:40

 

Retour au jeu de rôle avec cette petite aide de jeu, testée à deux reprises et approuvée par mon groupe de joueurs de Portes, Monstres et Trésors, l'excellent rétro-clone de D&D écrit par Arasmo.

 

Ecrite pour PMT, elle est adaptable sans aucun problème pour n'importe quel jeu apparenté à D&D et au D20 system. Tout au plus, il vous faudra modifier la terminologie (le terme "Faveur Divine" sonnera faux dans un jeu cyberpunk ou post-apo. On lui préférera les mots "Karma", "Destin"… Au MJ de décider).

 

Voici donc...

 

... Les points de chance et points de faveur divine !

 

 

 

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

 

1. les points de Faveur Divine (FD) :

 

Ce sont les petits coups de pouce que les Dieux et Déesses octroient aux personnages, de façon totalement partiale et intéressée. En effet, les divinités ne peuvent arpenter le monde matériel. Empêtrées dans leurs éternelles luttes d'influence, leurs rivalités intestines et dans le grand conflit cosmique opposant la Loi et le Chaos, les Dieux sont inlassablement à la recherche de simples mortels susceptibles de leur servir d'agents (directement ou non). 

Que ces mêmes mortels soient d'accord ou non n'a aucune importance.

 

 

Tout simplement, les FD sont les jetons ("bennies" en VO) du jeu Savage Worlds. Au nombre de trois, ils sont remis à chaque joueur au début de la partie. En dépensant un point de Faveur Divine, le joueur peut relancer n'importe lequel de ses jets de dés (attaque, sauvegarde, dégâts, test de compétence, etc.).

 

Les points non utilisés à la fin de la session sont perdus (l'attention que les Dieux portent aux mortels est éphémère. Eh oui!). Impossible de les économiser d'une partie à l'autre. En revanche, à la prochaine session, le joueur repart avec 3 nouveaux FD.

 

Cette règle présente un second avantage pour le MJ : pouvoir maudire les PJ si jamais ils dérapent !

Ssi un personnage-joueur se comporte mal vis-à-vis de son ou ses Dieux (commet des blasphèmes, profane/vole le temple où lui et ses compagnons ont été soignés) ou bien ne respecte pas son alignement (par exemple : le perso loyal bon qui "va faire un tour ailleurs" pendant que ses camarades éliminent froidement des prisonniers), il sera maudit et aura 1d3 points de FD en moins à la prochaine session ! Petit conseil : mieux vaut annoncer la nouvelle au joueur à la fin de la partie jouée et lui faire tirer immédiatement la pénalité.

Dans le cas d'un non-respect d'alignement, c'est un "coup de semonce" efficace avant de passer à des pénalités plus lourdes (surtout si vous jouez "1ère édition").

 

Option : à la discrétion du MJ, la malédiction perdure (-1d3 FD/session) tant que le personnage n'a pas fait pénitence. Ce peut être un pèlerinage, une offrande en or et/ou en biens matériels au temple de la déité offensée, une quête imposée au personnage pour qu'il soit pardonné, etcetera.

 

Tout simplement, les FD sont les jetons ("bennies" en VO) du jeu Savage Worlds. Au nombre de trois, ils sont remis à chaque joueur au début de la partie. En dépensant un point de Faveur Divine, le joueur peut relancer n'importe lequel de ses jets de dés (attaque, sauvegarde, dégâts, test de compétence, etc.).

Les points non utilisés à la fin de la session sont perdus (l'attention que les Dieux portent aux mortels est éphémère. Eh oui!). Impossible de les économiser d'une partie à l'autre. En revanche, à la prochaine session, le joueur repart avec 3 nouveaux FD.

 

Cette règle présente un second avantage pour le MJ : pouvoir maudire les PJ si jamais ils dérapent !

Ssi un personnage-joueur se comporte mal vis-à-vis de son ou ses Dieux (commet des blasphèmes, profane/vole le temple où lui et ses compagnons ont été soignés) ou bien ne respecte pas son alignement (par exemple : le perso loyal bon qui "va faire un tour ailleurs" pendant que ses camarades éliminent froidement des prisonniers), il sera maudit! Il aura 1d3 points de FD en moins à la prochaine session (mieux vaut annoncer la nouvelle au joueur à la fin de la partie jouée et lui faire tirer immédiatement la pénalité).

Dans le cas d'un non-respect d'alignement, c'est un "coup de semonce" efficace avant de passer à des pénalités plus lourdes (surtout si vous jouez "1ère édition").

 

Option : à la discrétion du MJ, la malédiction perdure (-1d3 FD/session) tant que le personnage n'a pas fait pénitence. Ce peut être un pèlerinage, une offrande en or et/ou en biens matériels au temple de la déité offensée, une quête imposée au personnage pour qu'il soit pardonné, etcetera.

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

 

2. Les Points de Chance (PC)

 

Les Points de Chance représentent l'aide temporaire que Dame Fortune octroie à vos vaillants aventuriers. Cette aide n'a rien à voir avec les manigances et machinations des Dieux. La Chance est une force indépendante (certes plus proche du chaos que de la Loi) qui n'a que faire des querelles entre panthéons. 

Les Points de Chance servent également à récompenser les hauts-faits des PJ. Leurs actions d'éclat.

 

Concrètement, chaque joueur débute avec 0 PC. Ceux-ci s'acquièrent au fil des aventures.

 

Ou bien (option piquée à Chroniques Oubliées) : vous pouvez considérer que les joueurs débutent avec un nombre de PC égal à 1d3 + modificateur de Charisme (ce qui rend cette dernière carac plus intéressante).

 

La règle de base, c'est que chaque fois qu'un joueur fait une réussite critique aux dés, il gagne 1 PC.

 

D'autres moyens de gagner des PC ? Bien sûr. A la discrétion du MJ, les joueurs peuvent aussi gagner 1 PC :

  • lorsqu'ils font une action épatante (héroïque, folle, audacieuse, etc.)

  • quand ils ont une idée géniale qui débloque la situation

  • Quand ils font un super roleplay

 

Ces PC ont deux usages en jeu :

  1. en dépensant 1PC, le joueur peut augmenter son dé de 1 rang. Ainsi, son D6 devient un D8, son D12 un D14, son D20, un D22 (à condition que le joueur en ait un avec lui).

  2. en dépensant 3PC, le joueur peut "acheter" 1 point de Faveur Divine. Ce dernier devra être dépensé au cours de la partie, sans quoi, il sera perdu.

 

Contrairement aux points de Faveur Divine, les PC se conservent d'une partie à l'autre. Le joueur peut donc thésauriser s'il le souhaite et mettre de côté ses précieux PC "pour plus tard".

 

 

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

 

3. Trucs et astuces :

 

Pour un confort de jeu optimal, l'idéal est de matérialiser les PC et FD par des jetons de couleur différente. En ce qui me concerne, j'ai opté pour les doublons multi-jeux édités par Asmodée pour le jeu Libertalia (Marabunta). Ils sont beaux, solides, et fournis en deux couleurs : or (FD) et argent (PC). 

Et puis leur look de pièces d'or/d'argent va tellement bien avec D&D ! C'est un régal que de voir les joueurs dépenser leurs points en cours de partie pour infléchir le destin en leur faveur.

 

Mais vous pouvez aussi opter pour des jetons de poker, des perles de verre coloré (celles-là même qui servent de marqueurs pour Magic – the gathering).

 

Concernant les points de Chance, je vous invite vivement à en garder un compte exact. A la fin de la partie, demandez bien à chaque joueur combien de PC il lui reste. Ce sera des plus utile pour la prochaine session.

 

Voilà ! A votre tour de tester. Dites-moi ce que vous et vos joueurs en avez pensé. D'ici là...

 

... BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Repost 0
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 06:59

Amis rôlistes, connaissez-vous le Chaudron Chromatique ? 

 

Si non, précipitez-vous sur l'un des blogs "OSR" les plus originaux qu'on puisse trouver sur la toile.

 

Son auteur, Cédric Plante, y publie régulièrement ses dessins, au style à la fois faussement naïf et coloré, mettant en scène  toutes sortes de créatures surprenantes : prêtres vénérant des cultes impies, temples oubliés, entités extra-dimensionnelles, déités improbables, peuples étranges...

 

Le chaudron bouillonne littéralement de ces visions baroques, étonnantes, parfois psychédéliques, qui nous emportent ailleurs et renouent avec la folie créatrice du D&D des origines (vous savez, avec ses "Monster Manual" et ses "Fiend Folio" peuplés de monstes bizarres).

 

Last but not least, quelques aides de jeux viennent agrémenter la visite de ce blog génial que je vous recommande chaleureusement.

 

 

;)

 

Le Chaudron Chromatique
Repost 0
31 mai 2014 6 31 /05 /mai /2014 17:57
"Zweihander" en open playtest

 

Fans de la première édition de Warhammer, cette nouvelle est pour vous : le playtest du jeu de rôle "Zweïhander, grim and perilous" continue avec la mise en ligne de  nouveaux documents téléchargeables gratuitement, à imprimer puis à tester à votre table de jeu habituelle.

 

Zweïhander est un retro-clone en cours de préparation (depuis cinq ans nous disent les auteurs), destiné à émuler les règles et surtout l'ambiance de la première édition de Warhammer : un subtil mélange de low fantasy "réaliste" (les blessures guérissent mal et laissent des séquelles), impitoyable, mâtiné d'horreur et d'humour noir.

 

Comme dans Warhammer, les personnages des joueurs commencent leur carrière en pataugeant dans la boue (et les ennuis) jusqu'au cou.

Comme dans Warhammer, ils seront confrontés à un système inégalitaire, décadent et corrompu, à des nobles aux moeurs douteuse, à des sectes chaotiques qui vénèrent des horreurs sans nom, à des menaces insidieuses et à toutes sortes de vicissisitudes liées à l'époque médiévale (pestes, famines, guerres civiles, pillages, maladies vénériennes).

Comme dans Warhammer, toujours, le "salut" viendra d'individus dangereux (y compris pour les PJ !) et engagés corps et âme à combattre le chaos : inquisiteurs, fanatiques divers, chevaliers partis en croisade contre le mal...

Enfin, comme dans Warhammer, un vernis de renaissance viendra habiller le jeu. Arquebuses, mousquets et rapières cotoieront donc les épées longues et autres haches de bataille.

 

Voilà pour l'ambiance de ce quasi-clone, pourvu (dixit les auteurs) de nombreux aménagements et règles maison  qui entend bien s'affranchir de son modèle et devenir suffisamment générique pour pouvoir être utilisé avec d'autres univers de dark fantasy : celui du "Trône de Fer" par exemple, ou encore celui du "Witcher" d'Andrzej Sapkowski.

 

Si le jeu vous tente, vous êtes invités à télécharger les documents de cette version alpha-test.

 

Jouez-y avec vos amis et surtout, envoyez vos retours aux auteurs. Dites-leur ce que vous avez apprécié. Ce que vous n'avez pas aimé. Ce qui vous a enthousiasmé. Bref, donnez VOTRE avis.

 

Vous pouvez contacter les auteurs sur le site officiel du jeu:

grimandperilous.com/

Sur facebook également :

www.facebook.com/grimandperilous

 

 

Bons tests !

Repost 0
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 20:54
HAPPY BIRTHDAY, D&D

Ce week-end, a-t-on pu lire ICI et LA, Dungeons & Dragons a eu quarante ans.

 

Avec lui, c'est tout l'univers foisonnant du Jeu de Rôle qui fête quarante années de pratique et de création.

 

Or, le tout premier et le plus célèbre des Jeux de Rôles va bien. Très bien même.

 

Peu importe les critiques autour de la quatrième édition. La santé financière de Wizards of the Coast. Ses tentatives pour fédérer les fans autour d'une cinquième édition attendue comme le Loup Blanc.

.

Peu importe aussi les efforts déployés par ses concurrents directs, (Pathfinder, Fantasycraft, Castles and Crusades...), rejetons tumultueux qui, voulant étendre leurs ailes, ne font que marcher sur ses traces

 

Peu importe les disputes et les querelles sans fin qui opposent ayatollahs de la premières édition, exégètes de la seconde, apôtres de la troisième, dévôts de l'OD&D et convertis exaltés à la quatrième.

 

Peu importe aussi la vaine chasse aux sorcières des années 80. Les critiques récurrentes des anti-D&D. La mauvaise foi des uns et le snobisme des autres ("D&D, ce n'est pas du jeu de rôle". Ah bon ? Depuis quand ?).

 

Donjons & Dragons, ce n'est pas un simple jeu. Ce n'est plus un simple jeu. C'EST UN MYTHE !

 

 

HAPPY BIRTHDAY, D&D

 

Quoi qu'on en dise, quoi qu'on en pense. D&D est devenu un mythe. Vous dites "Jeu de Rôle" à quelqu'un qui ne connait pas, il pensera "Donjons & Dragons". Et vice-versa.

 

Le jeu a donné naissance à pléthore d'imitations, de clones, de descendants.

Ses différentes incarnations, ses multiples univers, ses créations originales, forment un héritage hétéroclite légué à des générations de joueurs. Faites le test : "beholder", "dracoliche", "flagelleur mental"... Même un anti-D&D saura de quoi vous parlez.

Quand à ses mécanismes, ils sont quasiment entrés dans le langage courant, notamment par le biais des jeux vidéos. Niveaux. XP. Points de vie. Classe de personnage...

 

Voilà où nous en sommes aujourd'hui. Le passé a été riche. Immensément riche. Et l'avenir est prometteur. Généreux même !

D&D Next sort cet été.

The 13th Age (un autre descendant) fera son apparition en VF au cours du premier semestre.

Tout comme la traduction française enrichie de Swords and Wizardry Whitebox (autre descendant), la nouvelle édition d'Aventures Fantastiques, la VF de OSRIC sur lulu.com...

 

Le mot de la "fin" (mais rien n'est jamais vraiment fini) ?

 

 

HAPPY BIRTHDAY, DUNGEONS & DRAGONS !!!

 

 

 

(ps: cet article est dédié à Arbital, qui m'a appris que la date anniversaire de D&D tombait ce dimanche. Merci à toi. Et bons jeux !)

 

HAPPY BIRTHDAY, D&D

 

VOULEZ-VOUS EN SAVOIR PLUS ?

 

EN FRANCAIS :

 

Slate.fr : "comment Donjons & Dragons a annoncé notre société Geek ?"

Le Journal de Montréal : "40 ans de Donjons & Dragons"

Jeux online : "DDO fête les 40 ans de Donjons & Dragons avec l'aide d'Ed Greenwood"

Actu.politique.info (forum) : "Le jeu de rôle à travers Donjon & Dragon a 40 ans aujourd'hui"

Syfy.fr : "Donjons & Dragons" (série de plusieurs articles)

Syndrome Mag : "Dungeons & Dragons a 40 ans !"

 

 

EN ANGLAIS :

 

Wizards.com : "D&D: Helping Celebrate 40 Years"

 

IGN.mag : "Remembering 40 Years of Dungeons & Dragons"

The Golden Gaming Network : "Remembering 40 Years of Dungeons & Dragons"

Bat in the Attic (blog OSR) : "40 years of Dungeons & Dragons"

New York News and Politics : "Out of the dungeons"

Meta Filter.com : "40 Years in the Dungeons"

Wisconsin Public Radio : "Dungeons & Dragons: 40 Years Of A Wisconsin Invention"

Boing boing.net : "At 40 Years Old, Dungeons & Dragons Still Matters"

 

HAPPY BIRTHDAY, D&D
Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net