Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 07:00

Une première dans Dices. Voici un article... Dont je ne suis pas l'auteur !


Eh oui, l'article que vous allez lire ci-dessous (entre guillemets, en italique et en vert, écologie oblige) est l'oeuvre de mon partner in crime, mister Rappetou himself, qui m'a filé un saacré coup de main sur le scénario Savage Worlds/Conan "Ombres dans la Nuit". C'est bien simple : grâce à lui, le scénario et ses prétirés sont disponibles en téléchargement sur l'incontournable site de la scénariothèque.


Rappetou est aussi l'auteur de plusieurs aides de jeu de qualité pour Savage Worlds, notamment un superbe écran 4 volets en français, regroupant toutes les tables indispensables, la "Wheel of Raises", et quelques autres encore, que vous pourrez découvrir sur le net.


Actuellement, Rappetou travaille sur une campagne intitulée "Hell Capone" mélangeant gangsterisme et magie noire dans une ambiance à mi-chemin entre pulps et épouvante (à la "Angel Heart") et sur laquelle j'espère avoir l'opportunité de lui donner un coup de main.


Enfin, dans un futur proche, c'est un Savage Fallout qui va débouler sur nos tables de jeu, pour notre plus grand plaisir. De mon côté, je bosse sur plusieurs scénarios et settings pour lesquels j'espère pouvoir bénéficier de ses critiques, toujours constructives, et de son aide.


En attendant de pouvoir partager avec vous les fruits de nos collaborations futures , c'est donc avec un immense plaisir que je lui ouvre ces pages.

Rapp', c'est à toi !



"Bonjour à tous les lecteurs de Dices ! Le temps d'un court article et avec l’accord d’Olivier (non ceci n’est pas une tentative de putsch !), je profite de la tribune offerte par son blog pour faire passer un message qui me tient à coeur.

En effet, c’est le vendredi 5 juin, à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement, qu’aura lieu un évènement à ne pas manquer : la sortie en salle du film "
Home".

 


"Home" est l'oeuvre de Yann Arthus-Bertrand (photographe, journaliste écologiste et militant, auteur entre autre de "La terre vue du ciel"), produite par Luc Besson qu’on ne présente plus…

Mais de quoi parle ce film ? Et bien pour reprendre les mots des auteurs, il parle de notre maison (home) à tous, c'est-à-dire la terre. "
Home" est un documentaire dont le but est de nous rappeler qu’il reste moins de 10 ans pour sauver la planète (et éviter ainsi un dérèglement catastrophique du climat). Mais aussi, et avant tout, c'est un film tout public et à grand spectacle qui fait la part belle aux splendides prises de vue d’Arthus-Bertrand.

Si je parle d’évènement c’est parce que le film a droit à une sortie mondiale et qu’en plus de cela, beaucoup de cinémas ont décidé de le projeter gratuitement ou à des tarifs très réduits. Il suffit de se renseigner dans les cinémas près de chez soi ou sur Internet.


 


Alors vendredi, à moins que vous trouviez mieux à faire que d’aller voir un film gratuit au ciné, foncez voir "Home" et emmenez-y votre compagne, vos enfants, vos amis (oups ! ah oui j’oubliais on est des geeks normalement on est pas censé avoir tout ça)…

P.S : si jamais vous n’êtes pas libre ce soir là vous pourrez vous rattraper en regardant à la télé sur France2 ou en streaming sur le net dans une version remanié pour le petit écran.


Pour en savoir plus :


Si vous voulez avoir la confirmation que vous en prendrez plein les yeux vous pouvez visionner la bande-annonce de Home.

Pour plus de détails visitez le site officiel du film,

Pour moins de détail allez lire cet article"
 
Repost 0
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 21:14

Quoi qu'on puisse en dire (moi le premier, avec mon enthousiasme débonnaire), et quelle que fut la bonne humeur déployée par les participants, la GENCON, cette année, avait tout pour faire grise mine, comparée aux années précédentes.

Un nom changé, un prix d'entrée revu à la hausse, une journée de moins (2 jours au lieu de 3 les années précédentes), des éditeurs absents, et - comble de la déception - les stormtroopers de la 501e division absents du salon...

Privé de ce "service d'ordre" pas comme les autres, le "Salon du Jeu de Société" allait-il tomber dans l'anarchie ? Allait-il être livré aux émeutes ? Au désordre ? Au chaos ?


Non ! Car un autre empereur veillait sur sa bonne tenue. Et c'est ainsi que sous la bannière de
Roxor-Workshop, un fringant Space Marine vint arpenter les couloirs de la Convention afin de maintenir l'ordre et de repousser les hérétiques !




Ach ! Avec un tel armement, inutile de vous dire que les vélléités de grogne ou de rebellion furent vite étouffées dans l'oeuf !


Blague à part, le costume de notre fringant Blood Angel eut un certain succès, notamment dans l'enceinte du GROG ! Et nous fûmes plusieurs rôlistes à nous arrêter net de jouer pour voir de plus près de quoi il en retournait.


Roxor Workshop, donc, est une société qui produit des armes et armures de grandeur nature, avec un souci du détail qui fait toute la différence.

Un très bon exemple, l'armure de notre Blood Angel arbore ainsi des éraflures de peintures et des impacts de balles ! Quant à l'imposant marteau de guerre, avec lequel il va porter la bonne parole de l'Empereur-Dieu,  nous pouvons remarquer dessus les traces sanglantes laissées par ses ennemis, terrassés par tant de... Conviction ?


Une petite visite sur leur site suffit à convaincre de l'excellence esthétique de leurs produits. Difficile de croire que tout ceci n'est que fibre de verre, latex et plastazote, n'est-ce pas ?

Pour ma part, même si je reste réfractaire au GN (que voulez-vous ? Tous les goûts sont dans la nature...), je reste impressionné par la qualité visuelle de certaines armes comme cette hache acérée, frappée du sceau du chaos, cette épée runique à 2 mains, qui semble tout droit sortie de Final Fantasy VII (ou est-ce mon imagination ?) ou encore ce terrifiant "fendoir" ork, tout piqueté de rouille et à l'aspect peu engageant.


Quant à les tester en live ? ... Euh... Ma foi, je vous laisse vous en charger !

Je crois d'ailleurs que la farouche guerrière Drow ci-dessous se fera un plaisir de vous démontrer, l'arme à la main, à quel point leurs armes et armures sont solides !



Pour ma part, je remercie Roxor de sa venue au Salon (et de m'avoir autorisé la diffusion de ces photos). Leur présence fut bienvenue et nous apporta à tous un peu de fantaisie et de rêve.

Un peu d'évasion... Grandeur nature !

Repost 0
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 17:16



Bonjour à tous et à toutes !


Pas d'articles sur dices.over-blog avant Pâques pour cause de vacances.

Je pars demain pour une semaine, au Brusc, un petit port de pêche, tout près de Sanary sur Mer, Bandol, Toulon... Loin, là-bas, dans le sud. Une semaine loin de la grisaille parisienne avec (je l'espère !) du soleil, de la chaleur, des bons p'tits plats, et des siestes pour se remettre des looooooongues ballades au bord d'une mer bleu ciel.

Surtout, une semaine au bord de la mer. Celle qui prend l'homme, comme le dit Renaud dans sa chanson. Celle qui vous donne des idées d'aventures, de scénarios de JDR à base de trésors engloutis, de navires tanguant sur les océans, de créatures marines et de pirates sanguinaires ! Ah, tiens, écrire un scénario Pirates pour Pavillon Noir ou Pirates of the Spanish Main !

Irrécupérable, hein ?

Je pense à vous et vous souhaite le meilleur pour ce week-end et les jours à venir. On se retrouve sur le net dans 8-10 jours. D'ici là, portez-vous bien.

Amitiés ludiques,
Olivier

Repost 0
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 07:32

Juste un petit article comme ça, très vite, pour vous faire partager mon émoi et mon admiration pour les magnifiques créations des studios Mac Farlane Toys.


Dessinateur renommé des années 90 et figure de proue de ce que les spécialistes des comics appelèrent le "
Iron Age" (des histoires de super héros, pleines de violence et marquées par une ambiguïté morale sans précédent), Mac Farlane voulut révolutionner le monde trop cloisonné des comics et créa son propre studio : Image Comics


"Papa" de
Spawn, l'anti-héros sanguinolent par excellence (un soldat d'élite, abonné aux missions hardcore, et qui est recruté après sa mort par les Enfers), Mac Farlane marqua de son empreinte les comics des années 90 avant de développer son entreprise quasi-exclusivement autour de la fabrication de "jouets" pour adultes (non ! Pas des sex-toys !).

Rompant avec les habituelles "action-figures" des super héros DC et Marvel, Mc Farlane entreprit de rehausser les standards généraux de création et d'élaboration de "jouets" : ses "action-figures", d'une finesse sans égale, devinrent des objets de collection recherchés et font le bonheur des fans.


Depuis lors, Mac Farlane et son équipe créèrent plusieurs dizaines de gammes, consacrées aux sports (stars du base-ball, du basket), aux figures mythiques du cinéma et de la télé,  aux musiques rock (les beatles, Hendrix, Elvis Presley...) et Heavy-Metal (Kiss, iron Maiden, Metallica, etc.), etcetera.

Dans le domaine qui nous intéresse, "
Horror, Fantasy and Sci-Fi", Mac Farlane créa plusieurs lignes dédiées aux univers de Clive Barker (Hellraiser), aux légendes de l'horreur, tant "réelles" (la comtesse Bathory) que fictives (Leatherface, Freddy Krueger, etc.), et à la fantasy (notamment une gamme Conan du plus bel effet). 


Alors, oui, je sais, "GI Joe", "Action Man", tout ça, ce n'est plus de mon âge. J'ai grandi. J'ai 34 ans.

Mais quand je vois certaines de leurs réalisations (ci-dessous, 2 modèles spécialement choisis pour vous, mes amis !), eh bien, J'ai très envie de me remettre aux poupées !


Seuls deux problèmes se posent : la place et le prix. Mais je ne crois pas que je vais pouvoir résister longtemps !


Pfff... C'est dur (parfois) d'être un geek !








Repost 0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 19:55

Surprenante. Originale. Etonnante. Game Geeks est tout celà à la fois. Imaginez quelques instants une série de vidéos, courtes (rarement plus de 5 minutes à chaque fois), conçues à la manière d'une chronique télévisuelle et exclusivement dédiées aux jeux de rôle papier.

Débutée en 2007 et animée en solo par le volubile (et un peu égocentrique sur les bords) Kurt Wiegel, Game Geeks chronique à chaque épisode un Jeu de Röle complet, avec ses qualités et ses défauts.


Fading Suns,(Game Geeks # 36), Wild Talents (GG # 31), Lone Wolf (GG # 14), Hollow Earth Expedition (GG # 19), Sundered Skies (GG # 82), Earthdawn (GG # 43), All Flesh must be eaten (GG # 01)... La liste semble sans fin.

Kurt Wiegel prend en tout cas sa chronique très au sérieux et ses commentaires ont le mérite d'être argumentés, bien construits et sérieux.

A ce jour, le dernier épisode paru (le... 89 !) est consacré aux "Daring Tales of Adventure", des scénarios pulps pleins de bruit et de fureur, conçus pour Savage Worlds et édités par Triple Ace Games.

Suite à cet épisode, Kurt s'est octroyé un break. Officiellement, il se remet d'une agression commise... Par des fans de Rifts RPG, mécontents que leur JDR préféré n'ait pas été chroniqué !

En attendant qu'il revienne officier sur le net, et si vous désirez en savoir d'avantage, sachez que presque tous les épisodes de Game Geeks (du numéro 1 au 76) vous attendent, listés, à cette adresse : http://www.monstermodelreview.com/ggepisodes.htm


Visible sur Youtube comme sur Daily motion, Game Geeks est une excellente initiative. A quand la même chose en France ?


Bon surf et bons jeux !

Repost 0
31 décembre 2008 3 31 /12 /décembre /2008 16:31

Bon, ben c'est pas tout ça, mais on est le 31 décembre aujourd'hui ! Une année va bientôt s'achever (plus que quelques heures) et une autre va débuter. J'espère que les festivités ne vous mettent pas trop le moral dans les chaussettes et que vous vous apprêtez à aborder 2009 sereinement.

Dices continue son petit bonhomme de chemin, tranquillement. Vous êtes entre 30 et 40 à venir régulièrement visiter le site et je vous remercie chaleureusement pour votre suivi, vos encouragements répétés et les commentaires que vous apportez régulièrement aux articles édités.

Aussi, pour vous présenter mes voeux, je tenais à vous proposer un petit tour d'horizon (non-exhaustif !) des quelques petits cadeaux de Noël que nous ont concocté les éditeurs, à télécharger gratuitement sur leurs sites. Histoire de commencer la nouvelle année... En jouant, tout simplement ! C'est parti !



I. Côté français :

- JDR-Magazine qui nous a gâté avec son hors-série spécial scénarios a mis en ligne un scénario pour undésix (leur système maison) intitulé "Fini de jouer" : un groupe de geeks (les PJ) assistent impuissants à la prise d'assaut de leur convention de JDR préféré par d'affreux méchants terroristes. Vont-ils s'en sortir ? Et si oui, comment ?

- Black Book Editions a mis en ligne le guide des joueurs pour leur nouvelle campagne Pathfinder intitulée "La malédiction du trône écarlate" : 20 pages tout en couleur avec la description de la ville méd-fan de Korsova. Ses quartiers, ses PNJ principaux, sa carte détaillée et diverses informations y attendent les joueurs inconditionnels de l'univers de Golarion.
Mais surtout, en janvier, BBE (c'est officiel) va nous gratifier des sorties conjointes du n° 4 de son magazine Black Box et de la boîte d'initiation "Chroniques Oubliées". Que du bonheur pour les rôlistes !

- Autre cadeau qui va nous tomber tout chaud, tout beau dans les bras, la nouvelle version du GROG devrait être fin prête d'ici deux-trois semaines. L'info peut être lue ici et ça m'as fait rudement plaisir ! Et vous ?

- Le grimoire annonce sur le site officiel de Loup Solitaire-le JDR, la sortie du "Grimoire de Magnamund" pour mars 2009. En attendant, deux nouveaux scénarios ont été mis en ligne ce mois-ci, juste avant noël (merci, le Grimoire !) : 
- "Poudre noire, complots et trahison" (20 pages), la traduction d'un scénario paru dans Signs & Portents, le webzine officiel de Mongoose Publishing.
- et "On a volé l'épée du Soleil" (20 pages également), traduction d'un scénario italien paru initialement sur le site www.luposolitariogdr.it/ Si vous lisez l'italien, n'hésitez pas à le visiter plus en détail.

- Et quand ce n'est pas le Grimoire, c'est le blog de lolof qui as mis en ligne 2 autres scénarios, toujours pour Loup Solitaire-le JDR : "Intrigues vassagones" (57 pages ! Nomdjidiou !) et l'original "La bataille de Temel" (14 pages) très orienté wargame. Bref, si vous ne vous êtes pas encore intéressés à cet excellent JDR, mais que vous aimez l'heroic-fantasy, voilà une résolution toute trouvée pour 2009 (pour plus d'informations sur Loup Solitaire, je vous invite à lire le petit dossier concocté pour Dices) !


II.Côté américain :

Savage Worlds a été à la fête ce mois-ci ! Désolé pour les autres gammes de JDR, je ne les connais pas plus que ça (chacun son jeu préféré, pas vrai ?). En tout cas, voici quelles furent les surprises pour les "sauvageons" :

- Pinnacle Games a mis en ligne son scénario de Noël : "How I learned to stop worrying and love the bomb". 16 pages d'aventures post-apo dans l'univers de Deadlands : Hell on Earth, mais facilement réutilisable dans votre univers perso ou bien en stand-alone. Pour la petite histoire, "How I learned..." est le titre original de Docteur Folamour, chef d'oeuvre d'humour noir de Stanley Kubrick.

- Reality Blurs s'est fendu d'un one-sheet pour son setting Ravaged Earth : "Forgotten Valley". Un pur scénario pulp avec vallée perdue à explorer, dinosaures à capturer et indigènes farouches à amadouer. Du velours... Bon, comme tout scénario one-sheet, c'est court (1 feuille recto-verso), et ça demande à être travaillé/développé pour que vos joueurs apprécient mais l'initiative reste sympa. A tester !

- Triple Ace Games propose gratuitement une aventure pulps elle aussi pour Savage Worlds intitulée "The tale of the fabulous four". Un scénario d'une dizaine de pages fortement inspiré par les romans Jeunesse du type "Le club des cinq". En l'occurence, un groupe de gamins (les PJ) va devoir empêcher le vol d'un fabuleux diamant.
 



Le mot de la fin...?

Voilà à peu près tout ce que j'ai pu voir sur le net ces derniers jours. Comme d'habitude, si jamais vous aviez connaissance d'autres goodies de Noël, n'hésitez pas à en parler en cliquant sur l'onglet "commentaires", en bas de cet article. Que tout le monde puisse en profiter.

Pour finir, à tous et à toutes, je vous souhaite une EXCELLENTE ANNEE 2009 ! Qu'elle soit bien meilleure pour vous que les précédentes !  Fourbissez vos dés fétiches, préparez vos figurines et remplacez votre vieille feuille de perso, toute tâchée de café et de sauce tomate, par une toute nouvelle !

Bonne chance à tous et à toutes.
Que les dés vous soient favorables, et surtout...


Beaucoup de fun et de bonne humeur dans vos parties !

Repost 0
19 décembre 2008 5 19 /12 /décembre /2008 19:27



I. LE POURQUOI DU COMMENT...


Depuis quelques temps déjà, je rêve de maîtriser des parties de JDR qui se dérouleraient dans l'ouest américain. Pas le "vrai" ouest, celui décrit dans les livres d'histoire et les films dits "réalistes" ("Little Big Man", "Danse avec les Loups", "La Horde Sauvage"), qui nous dépeignent un univers crépusculaire et cruel, barbare, marqué par le massacre conjoint des bisons et des indiens et par le fanatisme religieux mâtiné de cupidité crasse des blancs.

Non, je veux plutôt parler de l'Ouest ensoleillé et fantasmé des films de John Wayne et de Gary Cooper. Celui des films des années 40 et 50 avec leurs attaques de convoi, leurs duels au soleil, leurs bagarres de saloon et leurs héros stoïques et pugnaces.

Bref, le Far-West, le vrai ! Un univers d'aventures avec un grand A, avec des paysages grandioses, des histoires d'amitiés viriles, des amours passionnés, des vengeances terribles et des bandits sanguinaires à combattre ! Tout un univers qui se prête à merveille au Jeu de Rôle...

... Sauf que, voilà, le JDR de western est en France un loisir encore plus confidentiel que le visionnage de films X au sein du Vatican catholique (c'est dire !).
Et qu'à part une ou deux tentatives aussi courageuses que tombées dans l'oubli (notamment 10.000$ reward) et quelques JDRA forts honorables (dont le meilleur exemple reste sans doute -à ce jour- le très bon Far Western, à découvrir séance tenante !), le genre est resté largement sous-exploité.

Oh ! Certes, il y eut bien la tentative -Ô combien originale - du magazine Graal de développer un univers de campagne basé (exclusivement) sur la vie et les mythes des indiens d'Amérique du Nord.

Surtout, il y eut la traduction de Deadlands par les défuntes éditions Multisim. Mais bon... On parle de  Deadlands là ! Le "Barnum" des Jeux de Rôle !

Avec ses cow-boys mort-vivants, ses manitous vengeurs, ses monstres cthulhuesques en diable, ses savants fous et leurs machines infernales à vapeur, ses zombies... 
Un vaste fourre-tout, un grand "n'importe quoi" (le reproche majeur qui lui fut adressé) mélangeant allégrement les codes du pulp, de la SF stempunk, de l'épouvante, du grand-guignol et du western avec un aplomb déconcertant...

Pas vraiment un western en fait. Trop décalé pour celà. Trop bizarre, trop horrifique pour les amoureux du genre. Trop éloigné des codes et des thémes du Far-West.

Mais un putain de bon jeu quand même, servi par une multitude de suppléments, de scénarios, soutenu par une fan-base toujours active. Enfin, le jeu phare de Pinnacle Games... Et le "lointain" ancêtre de Savage Worlds.


II. BACK IN THE SADDLE !


Et donc, repris par l'envie de galoper à travers les plaines sauvages de l'ouest, ma winchester au côté et mon stetson bien enfonçé sur le crâne, me voilà à cogiter sur l'éventuel achat, prochainement, d'un exemplaire de Deadlands Reloaded (DLR).

Pas pour l'univers, non. Plutôt pour les règles de Savage Worlds dont je suis devenu un fan invétéré et un inconditionnel. Sauf que j'ai envie d'un JDR 100% western. Sans zombies, ni magie noire ni robots géants à vapeur, ni gatlings miniatures, ni...

Enfin, bref, vous l'aurez compris, je ne veux pas de l'univers de Deadlands (enfin, pas pour tout de suite. "Il ne faut jamais dire jamais, monsieur Bond", comme le dit si bien l'infâme Blofeld).

En théorie, celà ne devrait pas me poser de problèmes. Savage Worlds est après tout un système de règles générique et universel. Et la plupart des règles spécifiques (edges et hindrances, principalement) de DLR sont recensés et disponibles en français grâce aux sauvageons de la mailing-list française. Sauf que je n'ai pas d'accroche. Rien qui me passionne et donc, qui puisse "contaminer" mes joueurs. Rien qui puisse embrayer la machine, quoi.


Alors, en attendant, je ressors mon exemplaire VF de Gurps Western, que je potasse dans mon train pendant les grêves (c'est long, des grêves de train. Je devrais plutôt envisager la lecture de "Guerre et Paix". Ou celle du "Seigneur des Anneaux"). D'ailleurs, soit dit en passant, c'est un très bon supplément... Comme tous ceux qu'a publié SIROZ (repose-en-paix) pour GURPS en fait. [J'ouvre la parenthèse : si vous avez l'occasion de vous procurer certains d'entre eux (Gurps Western, Gurps Japon, Gurps Space-Opera), n'hésitez pas, foncez ! Fin de la parenthèse].

Je me programme également la relecture de l'excellent "Vers l'Ouest" (ci-contre) de Philippe Jacquin, aux éditions Découvertes Gallimard (n° 25 - 208 pages - ISBN : 2-07-053036-1).

Enfin, je re-feuillette pour la énième fois le superbe "Les Shériffs", BD magnifique et crépusculaire, signée Hermann et tirée de la série Comanche (parue aux éditions du Lombard)...


Et puis hier soir, j'ai la révélation : Colorado !

Juré, craché ! Le nom me vient comme ça. Pop ! Comme une bulle de savon qui éclate dans ma tête (je sortais de la douche, ce doit être pour ça ?). Rien de prémédité, rien de prédestiné.

Je suis juste là à répèter le nom dans ma tête : "co-lo-ra-do". Et ça devient une évidence :
1. Le nom sonne bien. Hyper-bien même.
2. On le prononce, et c'est comme si on disait "western". On pense étendues sauvages, bisons, cow-boys, amérique, far-west, aventure... Comme par magie
3. Je réalise finalement que mon souci premier pour aborder le genre, c'était tout simplement que je n'avais pas de cadre. Pas de décor défini. Et que je ne voyais pas comment englober un territoire aussi vaste et aussi disparate que les Etats-Unis dans mes scénarios. Alors que la solution était toute trouvée : il ne faut même pas essayer !
Au contraire, il faut prendre un cadre délibérèment "restreint". Ainsi, "Comanche" se passe au wyoming. Les aventures de "Jeremiah Johnson" (avec Robert Redford) prennent place dans les magnifiques décors naturels des montagnes rocheuses. De nombreuses séries télé américaines comme Bonanza ou Cimarron Strip se passent dans une ville. Oui ! Une toute petite ville et ses environs où des dizaines, voire des centaines d'épisodes prennent place. Par exemple, Bonanza dura de 1959 à... 1973, soit 430 épisodes !


Bref, voilà, j'ai mon cadre. Je suis tout content de moi. Je regarde dans Gurps Western où se trouve ce territoire (bien placé. Parfait, ca me va).
Puis, je jettes un coup d'oeil dans Wikipedia. Et là, c'est la claque : il y a tout dans le Colorado !
- Les montagnes rocheuses (justement !).
- Le Rio Grande  (rhâââââ !!!).
- Un passé riche (le territoire fut âprement disputé par les français, les anglais et les espagnols).
- Des tribus arapahos, cheyennes et apaches (cool !).
- Des éleveurs de bétail (donc, des ranchs et des propriétaires terriens tyraniques, avec leurs dizaines d'hommes de main qui font régner la terreur sur la région).
- etc.

Enfin, deuxième pur hasard : alors que je suis perdu dans la contemplation des superbes paysages locaux (voir la photo ci-contre), je me dis -comme ça- que l'action devrait prendre place en 1868

Vraiment par pur hasard. Sans rien préméditer. Quelque chose comme "1868 - 2008, ça le ferait bien comme date". Et que lis-je peu de temps après ? Qu'en 1859 (neuf ans auparavant, donc) a lieu la ruée vers l'or ! Oui, messieurs-dames ! Avec ses exploitations minières, ses concessions, ses relations à couteaux tirés entre mineurs (fusillades, duels, escroqueries diverses et variées...), ses bandits de grand chemin, ses shériffs dépassés et ses indiens ulcérés d'être chassés de leurs territoires de chasse... Bref, 1.001 scénarios qui n'attendent plus que de prendre forme !

Alors, je ne sais pas jusqu'où je vais aller avec tout ça, mais à cette heure précise (00h17, et nous sommes le 20 décembre), je suis sur un petit nuage !

^_^

Au fait, pourquoi je vous raconte tout ça ? Ben, probablement parce que je suis un geek. Et que c'est trop bon d'être un geek !  Bon, maintenant, trouver des joueurs...


Sur ce, bonne lecture et bons jeux !


Bonus : pour quelques liens de plus !


- un scénario western sur le site d'altaride : http://www.altaride.com/JdR/Jeux_divers/western.html

- "Cache-poussière, Winch' et saloon, le western en JDR"un topic consacré au western comme univers de JDR, paru sur le forum de la Cour d'Oberon.

- Une chronique de 10.000$ reward, la seule tentative officielle de JDR western en français.

- We$thammer, une déclinaison de l'univers de Warhammer en Western. Fun et original, un JDRA né de l'imagination fertile des Peejees

- Sur Deadlands, le site incontournable reste celui de Pinnacle. Enfin, une communauté active francophone soutient toujours le jeu sur les forums du SDEN. Si vous jouez à ce jeu, passez donc leur dire un p'tit bonjour.



D'autres bonus (22/12/2008) :


- Dans la rubrique Grands Anciens, Wild West RPG, originellement édité par FGU est disponible intégralement sur le site ci-après : http://d_little.tripod.com/Games/Western/

- IN-CON-TOUR-NA-BLE : www.erichotz.com recense tous les systèmes de règles (JDR, jeux d'escarmouche, wargames avec figurines), jamais parus et se déroulant dans le Far West. Sa Wild West Game Rules page  est donc un passage obligé pour quiconque s'intéresse au genre ! Cerise sur le gateau, plus d'une vingtaine de ces jeux sont à télécharger gratuitement. Je ne sais pas pour vous, mais je sens que la poudre va parler !

Repost 0
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 14:58

S'il est quelque chose de bien particulier dans l'univers des Jeux De Rôle, c'est la façon dont les rôlistes aiment à évoquer leur loisir et, à travers lui, à parler d'eux-mêmes.


A) Du fun...


Il existe ainsi toute une para-littérature consacrée aux JDR, truffée de références et autres clins d'oeil.

Ainsi, les Chroniques de la Lune Noire sont-elles inspirées des parties de JDR vécues par leur auteur, François Marcela-Froideval.

Ainsi également, Kroc le Bô égaya-t-il les pages de Casus Belli de ses aventures rocambolesques, qui égratignaient au passage les comportements gros-bills de certains joueurs (la magicienne qui s'exclame : "Oh ! Là-bas : 5 points d'expérience !" en voyant Kroc. Ou encore l'inénarable "calendrier monstrueux" : une perle !). 


Ce procédé de mise en abîme dérivé des BD humoristiques (Kroc le Bô donc, mais aussi "Les irrécupérables" en VF, Thrud le barbare, Dork Tower, Knights of the Dinner Table, etc.) sont autant d'autres exemples significatifs de l'attrait du rôliste moyen (par exemple... Toi et moi, ami lecteur) pour l'auto-dérision et la parodie.


Ainsi que l'indique l'article de Wikipedia "La mise en abîme peut (...) jouer le rôle de clin d'œil inséré par l'auteur, ou lui permettre d'engager, sur le mode de l'humour (autodérision), une critique sur sa propre œuvre, voire sur le genre auquel elle appartient".

Post-scriptum (23/09/08) : aujourd'hui, ce sont les webcomics qui relaient ces histoires parodiques. Order of the Stick, Wands and Warts et surtout Le Meneur des Anneaux sont autant de délires purs et durs écrits par des rôlistes pour des rôlistes, qui reprennent ce même principe de mise en abîme et s'essaient avec succès à plusieurs formes d'humour en même temps (la parodie, la caricature, le "nosense" cher aux Monty Python, le burlesque, l'absurde, etc).


B) ... Et un peu de sérieux aussi !


Mais il n'y a pas que la déconnade dans la vie ! Parallèlement à toutes ces créations humoristiques, il existe quantité de livres et d'articles sérieux consacrés à notre loisir préféré. 

Le dernier paru en France, "Les Forges de la Fiction", écrit par olivier Caïra, aborda le JDR sous un angle sociologique (vous pouvez lire ici une critique succinte  et , une interview très bien faite de l'auteur, parue sur le GROG). Excellent, très bien écrit, didactique et (très) pertinent, le livre connut un succès mérité et ses 1.500 exemplaires furent tous écoulés en moins d'un an.


L'ouvrage est aujourd'hui épuisé. Mais l'aventure ne fait que commencer ! En effet, le projet d'une collection de livres "sérieux", dédiés au JDR, est en train de se monter.


"Alchimie", c'est son nom, regroupera plusieurs livres et articles qui étudieront le Jeu De Rôle sous un angle thématique : "les JDR et l'histoire" ; "découvrir/s'initier au JDR" ; "les rapports entre JDR et littérature" ne sont que quelques unes des premières pistes de réflexion que compte aborder cette collection prometteuse, puisqu'elle sera dirigée par... Olivier Caïra lui-même. Si les divers auteurs s'alignent sur le standard de qualité des "Forges de la Fiction", eh bien, celà nous fera de bien agréables lectures à venir !


Pour en savoir plus, je vous invite à lire l'interview donnée par Olivier à JDR-mag.
 

Bons jeux à tous !


PS : je profite de cet article pour vous parler également de l'étude universitaire écrite par Coralie David, et intitulée "Le Jeu de Rôle : mode d'expression littéraire". Très intéressant, ce texte est disponible en téléchargement gratuit sur le site du GROG. N'hésitez pas à le lire et à faire part à l'auteur de vos impressions. Bonne lecture !




Repost 0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 11:46

L'avez-vous remarqué ? Depuis que le Jeu de Rôle s'est importé en France, chaque décennie semble marquée par l'émergence irrésistible d'un éditeur "leader" du marché, qui dépasse d'une tête (pas beaucoup plus, hein ? La concurrence est rude !) les autres par le volume de ses sorties et par la qualité des jeux proposés. Mais aussi et surtout, par l'édition de JDR devenus "cultes" et passés à la postérité.

Ainsi, les années 80 furent marquées par les productions de Jeux Descartes (L'appel de Cthulhu, Maléfices, la gamme Légendes, Star Wars...) ; les années 90 par celles de Siroz/Idéojeux (INS/MV, bien entendu, mais aussi Berlin XVIII,  Bloodlust, Heavy Metal...) ; et pour les années 2000, la palme me semble revenir à
Black Book Editions.


Entendons-nous bien, je n'ai acheté aucun jeu chez eux ; je ne les connaît pas personnellement et je n'ai aucune action chez eux. Mais quand je voie tous les p%t*#ns de jeux qu'ils n'arrêtent pas de sortir, à un rythme frénétique, je reste ébahi. Sans voix (ça tombe bien, j'écris sur un clavier).

Pavillon Noir, Shadowrun, Dawnforge, Midnight, Polaris... L'éditeur enchaîne les "pavés" (rarement moins de 400 pages) avec la régularité d'un athlète est-allemand aux jeux Olympiques (enfin, plutôt chinois vu l'actualité). Le rythme de leurs traductions, notamment, est totalement hallucinant.

Et très honnêtement, je me pose la question : les traducteurs de BBE auraient-ils, tel Ben johnson en son temps, cédé aux sirènes du dopage ? Hum ? Parce que, tandis que la gamme
Pathfinder poursuit son bonhomme de chemin en VF (avec 8 suppléments déjà sortis), BBE se prépare à lancer deux autres projets pharaoniques.


Tout d'abord, sa version du D20 system en 3.5 : Chroniques Oubliées
.

Cette nouvelle gamme (à priori fermée) sera bicéphale avec :
- d'un côté une boîte d'initiation au JDR, dans la lignée de la boîte rouge de D&D et de
L'Oeil Noir (yum, yum !) ;
- et de l'autre côté, un monumental pavé sobrement intitulé
La Bible 3.5 ! 

Dans cet épais tôme de 500 pages seront regroupées toutes les règles jamais parues en licence libre (la fameuse OGL) pour la troisième édition de Donjons & Dragons, classées en trois catégories : low-fantasy, classique, high-fantasy (pour tous ceux qui souhaiteraient en apprendre plus, je vous invite à consulter leur 
forum dédié).


Ensuite, avec -accrochez-vous à vos claviers !- la traduction de la deuxième édition de Earthdawn, publiée par le néo-zélandais
Redbrick. Soit deux énormes livres de 500 pages (dans un premier temps). L'un regroupant toutes les règles du jeu, l'autre présentant le monde !  Un jeu phare, donc, bourré de bonnes idées, et qui décrit le passé mythique et oublié de Shadowrun. La gamme, qui a fêté ses quinze années d'existence le 19 août, renaît de ses cendres (avec notament son site officiel) et s'apprête à envahir les tables des rôlistes francophones. 


Enfin, s'arrêteraient-ils pour prendre quelque repos, nos stackanovistes du Harrap's ? Nenni ! Loin de se reposer sur leurs lauriers, ils sont bien décidés à traduire la version Beta, puis finale de Pathfinder : un beau gros bébé de 560 pages tout en couleurs, sous couverture rigide (sortie prévue en août 2009). 


Bref, à moins d'être totalement allergiques à l'Heroic-Fantasy, il y a là de quoi aiguiser la curiosité et/ou l'envie de bon nombre d'entre nous, n'est-ce pas ? Pour ma part, je suis très impatient et place beaucoup d'espoirs dans le jeu d'initiation Chroniques Oubliées.


Restez donc à l'affut car les premières vagues de l'assaut devraient avoir lieu pour le Monde du Jeu 2008 ! Et ça va faire mal !!!


Pour paraphraser l'un des visiteurs du forum :

"BBE ? Beaucoup de Bouquins Enthousiasmants"



P.S. : La version alpha est déjà traduite en français et la beta a été publiée en VO ce mois-ci. 420 pages tout en couleurs, à télécharger gratuitement, dès maintenant sur le site de Paizo. enjoy !


P.S.2 (29/08/2008) : j'ai mis à jour les liens pour Chroniques Oubliées pour qu'ils soient plus pertinents. Bonne lecture à tous.


Repost 0
1 août 2008 5 01 /08 /août /2008 06:57

Eh bien, voilà : www.dices.over-blog.com s’arrête temporairement. Pour les trois semaines à venir, je ne vais plus toucher à mon ordinateur, ni écrire le moindre article et je vais rester très, trèèès loin d’Internet.

Tout simplement, je pars en vacances ! Les pieds dans l’eau, le tube de crème solaire dans une main, mes dés à 6 faces dans l’autre et une bouée canard autour de mon torse musclé de rôliste-vétéran-d’innombrables-campagnes-inachevées-faute-de-joueurs (pfff.... Va falloir que je m'inscrive dans un club à la rentrée).

A tous, je vous souhaite de passer un excellent mois d'août, ensoleillé et agréable. si vous avez déjà pris vos vacances, je vous souhaite un bon retour. Si vous vous apprêtez à partir, je vous souhaite de bonnes vacances à vous aussi.

A tous ceux qui restent, je vous souhaite bonne continuation et comme toujours (en monomaniaque borné que je suis), bons jeux.

J'ai déjà mis en ligne 84 articles sur dices, autour du Jeu De Rôle et dans chacun d'eux, je me suis efforçé de vous fournir autant de liens que possible vers d'autres sites. Donc, si un sujet vous intéresse, vous devriez avoir suffisamment de lecture pour tuer le temps et (pourquoi pas ?) passer un bon moment.

N'oublions pas, surtout, tous les sites majeurs consacrés au JDR :

- le site du GROG : http://www.roliste.com/index.jsp

- le site de la scénariothèque : http://www.scenariotheque.org/

- le site de la Vouivre : http://www.la-vouivre.com/annuaire/index.php

- le site du SDEN : http://www.sden.org/

- et ses forums : http://www.sden.org/forums/

Quant aux événements à venir dans les prochains jours/semaines, n'hésitez pas à aller visiter les pages suivantes :

- sur le GROG : http://www.roliste.com/calendrier.jsp

- sur le SDEN : http://www.sden.org/services/convention/


Enfin, pour tous ceux qui aiment feuilleter une bonne vieille revue en papier, je vous rapelle la sortie du BLACK BOX 3 et celle de Dragon Rouge n° 2 et JDR-magazine n° 2, tous durant ce mois d'août !


A bientôt, portez-vous bien !

oliv', ze blogmaster

Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net