Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 21:33

C'est un euphémisme d'écrire que j'ai reçu un choc en découvrant, par hasard, les travaux du norvégien Per Oyvind Haagensen. Quelle force ! Quelle énergie !

 

satan_haagensen.jpg

 

Jeune artiste au talent visionnaire, Per Oyvind Haagensen n'officie professionnellement que depuis peu.

 

Il s'est fait connaitre notamment :

- en développant des décors (somptueux) et des créatures pour le MMORPG Age of Conan,

- et en réalisant la pochette (ci-dessus) de l'album "The devil you know" pour le groupe culte Heaven & Hell (composés de membres historiques du légendaire Black Sabbath )

 

Son travail, remarquable, est à la fois baroque, décalé, irrévérencieux et inquiétant. L'humour peut surgir au détour d'une image, comme dans le saisissant "Without regret" et son chien auto-mutilé (?), au regard halluciné, étrangement humain. Mais cet humour sera souvent (toujours ?) noir, voire grinçant et dérangeant.

 

Bref, voilà là des oeuvres fortes et originales, flirtant volontiers avec le surréalisme, qui font appel à notre imaginaire et nous transportent ailleurs. 

Je vous invite chaleureusement à partir à leur découverte en cliquant sur : http://www.artbyper.com/. Préparez vous à un étrange séjour, vers de lointaines contrées...

 

Bon voyage !

 

Bwahahahahahahaha !!! 

 


WithoutRegret-PH2007--1-.jpg


Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 14:03

Quand il ne conçoit pas la couverture du futur JDR Legends of Steel, un setting médiéval fantastique (un de plus !) basé sur les règles de Savage Worlds et prévu pour 2009 (édité par Evil D.M. productions), Jeremy MOHLER imagine mille et une scènes prenant place dans des univers aussi variés que la fantasy, l'ouest américain, le Japon médiéval, le grand Nord des inuits, l'univers des celtes et bien d'autres encore, avec à chaque fois des illustrations hyper dynamique et tourné vers l'action, vibrantes d'énergie et servies par un style  "comics" proche du dessin animé (nombre de ses oeuvres font penser à des dessins sur cellulo).

 

 

Quantité d'entre elles peuvent être reprises telles quelles pour illustrer vos scénarios de JDR, appuyer vos descriptions ou -pourquoi pas- servir d'inspiration à vos prochaines parties.

 

Vous pouvez les admirer sur son site web personnel : http://www.jeremymohler.com/, mais aussi sur le site de Deviant Art.

 

 

Après plusieurs années en free-lance, Jeremy occupe le poste de directeur artistique au sein des talentueux "Empty Room Studios", dont je vous recommande vivement la visite de leur site, tant il fourmille en illustrations de grande qualité.

 

 

Tenez, par exemple, jetez un coup d'oeil au magnifique "sea monster" ci-dessous ! Si cette magnifique illustration ne vous donne pas envie de monter une petite scène de "rencontre" avec vos malheureux PJ de l'Appel de Cthulhu, voire un scénario tout entier, rien que pour leur montrer l'image, je n'y comprends plus rien !

 

 

 

 

"Empty Room Studios" consacre une bonne partie de ses activités aux jeux (chouette !). On leur doit par exemple la carte du monde de Solomon Kane pour le JDR du même nom, plusieurs cartes et "tiles" (les fameux plans quadrillés utilisées pour D&D4, Cadwallon et d'autres jeux tactiques), le design/mise en page de JDR comme Exquisite Replicas, et divers autres travaux, hélas peu voire pas du tout connus de ce côté de l'Atlantique (en tout cas, voici là une preuve supplémentaire -s'il en était besoin- que les Jeux Indie foisonnent en qualité comme en quantité, dans l'ombre des grosses compagnies).

 

 

Enfin, Jeremy travaille sur un dernier projet, plus personnel, un webcomic intitulé "Baeg tobar" que je vous invite à découvrir ici.

 

 

Bref, un auteur talentueux qui mérite, à coup sûr, qu'on le suive de près.

 

 

A tous, bon surf et bons jeux !

Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 09:17

Fresh, imaginative, and haunting, Jason’s ethereal visions are a unique pleasure to behold.”—Brom



A ma courte honte, je dois avouer n'avoir découvert Jason Engle que fort tardivement, à l'occasion de la sortie récente de Shaintar, l'un des derniers settings à utiliser le moteur de Savage Worlds. En effet, en plus de la magnifique illustration de couverture, il y assure la totalité des illustrations intérieures du livre, soit plus de 110 croquis et dessins au total.

Jason Engle collabore également à plusieurs projets des studios Talisman, comme par exemple la série des  "gamescapes", des plateaux de jeu quadrillés (ou "tiles"), à utiliser avec des figurines dans le cadre de jeux de rôle ou d'escarmouche (il a à son actif le design superbe du numéro 3 "grand Cathedral"). 


Séduit par son style si particulier, je partis donc à la découverte de ses autres oeuvres,  découvrant au fil de mes recherches un illustrateur brillant et talentueux, nanti d'une solide réputation et d'un "tableau de chasse" impressionnant ! En dix années de carrière (débutée à l'âge de 19 ans), Jason Engle a  en effet travaillé
pour des acteurs majeurs de "l'Industrie du Jeu" : Hasbro, Sony Online, Games Workshop, White Wolf, Upper Deck, AEG, Paizo, et Fantasy Flight Games.


A son actif, on lui doit des illustrations pour des univers aussi riches et variés que les Royaumes OubliésWorld of Warcraft, Everquest, la saga du Trône de Fer (voyez le magnifique Kingsguard, par exemple
), Dragonlance, Légendes des Cinq Anneaux... Plus étonnant, Jason s'est également  frotté -toujours avec succès- aux univers sombres et glauques de Vampire : la mascarade et de Warhammer FRPG.




Sa "marque" si particulière se retrouve sur chacune de ses oeuvres, habile mélange de techniques de peinture digitales et traditionnelles. Ce qu'apporte Jason à l'illustration de fantasy ? Une vision éthérée, féérique, subtile.

Ses oeuvres regorgent d'archanges guerriers, de paladins revêtus de lumière, de magiciennes mystérieuses. Avec lui, le moindre décor (forêt, plaine, église) semble devenir translucide, lumineux, comme si une réalité cachée, magique, se révélait à notre regard. L'arrière-plan se dérobe à notre vue, comme si nous étions éblouis par la lumière, naturelle ou non, baignant le paysage. Une poésie certaine, une grâce émanent de ses peintures.

Le magnifique "Starfall", toute
en sensibilité et subtilité, est un parfait exemple de sa maîtrise artistique. C'est beau, avec une puissance d'évocation rare, quasiment zen, et qui invite au rêve... Bref, tout ce qu'un rôliste peut aimer !
^_^



Un artbook (1 seulement !) existe à ce jour : "Infernum : the art of Jason Engle", publié par l'éditeur Paper Tiger (www.papertiger.co.uk), avec plus d'une centaine d'illustrations à découvrir. Vous trouverez ci-dessous les références :
Relié: 128 pages
Editeur : Paper Tiger (UK) (28 octobre 2004)
Langue : Anglais
ISBN-10: 1843402033
ISBN-13: 978-1843402039



Quant à moi, je vous laisse partir à la découverte de ses univers imaginaires, à l'aide des quelques liens ci-dessous. A tous...


...Bon surf et bons jeux !





Les liens :

Pour découvrir les oeuvres de Jason Engle :

- son site personnel :
http://www.jaestudio.com/

Quelques galleries virtuelles sur le net :

- deviant art :
http://jasonengle.deviantart.com/

- fantasygallery.net : http://www.fantasygallery.net/engle/

- free land of fantasy : http://landfantasy.free.fr/Auteurs%20E/Engle/engle.htm



Post-scriptum : pour commander "Infernum" : le site californien bud's art books propose le livre à 9,95$ au lieu de 29,95$ (l'offre se trouve ici). Je ne l'ai pas testé et ne connais ni peut vous garantir leur fiabilité ou leurs délais de livraison. Néanmoins, si vous vous sentez l'âme aventureuse, vous pouvez toujours tenter votre chance. Si jamais c'était le cas, n'hésitez pas à venir nous donner votre avis (déposez-le en cliquant sur "commentaires", à la fin de cet article).
  

Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 12:22

J'en parlais déjà avec beaucoup d'impatience : les sympathiques auteurs de Black Book Editions sont en train de nous concocter, quelque part au fin fond de leur antre, un chouette jeu d'initiation, à l'ancienne, avec des règles simples et complètes (32 pages) et tout le nécessaire fourni pour jouer (feuilles de persos prétirés, écran de jeu, set de dés), le tout en couleurs et dans une "zolie" boîte cartonnée pour offrir à ses petits neveux à Noël.


Mais point d'excuses bidon, nous savons tous que nous allons nous l'offrir pour nous, cette boîte au contenu fort alléchant, n'est-ce pas ? En effet, Chroniques Oubliées va bénéficier de la qualité actuelle des produits de l'éditeur lyonnais, de règles peaufinées et ultra-simples (j'y crois !) dérivées du D20 system mais aussi et avant tout des remarquables talents d'illustrateur de Djib'.


Et comme j'aime beaucoup ce qu'il fait, il me fallait bien vous parler de pages blanches, son blog personnel, richement illustré, avec lequel il nous fait partager ses passions, ses coups de coeur, ses dernières créations et ses projets en cours.


Or, donc, que fait l'ami Djib lorsqu'il ne donne pas vie à de  féroces guerriers orcs ou à de troublantes ensorceleuses elfes ? Hum ? Eh bien, il donne notamment vie (en collaboration avec Henscher) au monde ésotérico-mystique d'Arcane XXII, une BD fantastique généreuse en action (une future source d'inspiration pour Rippers, peut-être ?). Travaille de concert sur un autre projet de BD, cette fois d'inspiration cyberpunk. Enfin, se met en scène dans "pages blanches", excellent BD humoristique qui le montre en proie aux affres de la création. Et quand on voit quelle est sa "muse", on ne peut que le plaindre. Courage, Djib', on est tous avec toi ! ^_^


Plus sérieusement, allez jeter un coup d'oeil (ici) sur l'écran superbe qu'il a concocté pour Chroniques Oubliées et vous comprendrez mieux la raison d'être de cet article.


 Djib' n'en est qu'à ses débuts, mais quand on voit déjà la maîtrise dont il fait preuve, personnellement, j'ai hâte de découvrir ses futures oeuvres dans le rayon BD de mon revendeur favori. Quantité d'autres illustrations vous attendent sur son site que je vous invite à visiter.


Quant à moi, je me dis "vivement décembre 2008 !" pour que je puisse enfin mettre la main sur Chroniques Oubliées !


A tous, bonne visite et bons jeux !

Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 10:36

L'envie m'est venue, comme ça, subitement, de vous parler de Jean-claude GALL, probablement le plus grand illustrateur français à avoir oeuvré dans le genre Sword & Sorcery.

Un genre qu'il transfigura par ses remarquables travaux.


Né en 1942, il enseigne le dessin en région parisienne avant de se lancer dans les années 70 dans l'aventure de la bande dessinée, tout d'abord au sein des magazines Pilote puis Métal Hurlant.

Sa rencontre avec l'inénarrable Jean-Pierre Dionnet marque un tournant décisif pour cet artiste hors-norme. Dionnet est en effet un érudit de l'imaginaire et un chantre de la culture populaire.

Co-fondateur de Métal Hurlant, mais aussi scénariste, producteur, distributeur, présentateur de télé, il fut notamment le grand ordonnateur de l'émission "Cinéma de quartier" sur Canal +.

Bref, un homme de goût, à la culture immense et un ardent défenseur du cinéma de divertissement : péplums, films d'aventure,  films fantastiques, séries B et Z, westerns des quatre coins du monde, films méconnus, gore, étonnants, bizarres ou tout simplement atypiques...

La rencontre entre les deux hommes va permettre à Jean-Claude Gal de donner naissance à une oeuvre singulière et rare, à la beauté hors-norme, qui brille au panthéon de la bande dessinée fantastique (voire de la BD tout court).


Tout d'abord, ce furent "Les Armées du Conquérant", superbe recueil d'histoires courtes baignant dans une ambiance baroque et cruelle. L'humour noir dont sait faire preuve Dionnet ne trompe personne : le cauchemar, la folie et la mort rodent au détour de chaque page et l'ombre du grand Clark Ashton Smith est omniprésente. Surtout, les dessins de GALL sont superbes, magnifiques, envoutants !

A ce stade de ma présentation, une précision s'impose : maniaque du détail, GALL exécute tous ses dessins à l'encre de chine, avec une minutie et une finesse qui font de lui un véritable orfère des ténèbres. L'usage du noir et blanc sublime les histoires de Dionnet. Avec GALL, la nuit semble prendre forme, se mouvoir, devenir vivante ! Contrepartie de cette qualité inégalée : la lenteur avec laquelle chaque planche voit le jour. Chacune représente des dizaines, peut-être des centaines d'heures de travail !

"Les armées du conquérant" paraissent en 1977. Seuls quatre autres recueils lui succèderont... En vingt années de carrière. Avec Dionnet, ce seront :
- Arn, tome 1 : "La vengeance d'Arn" (1981)
- Arn, tome 2 : "Le Triomphe d'Arn" (1988)

A ces deux chef-d'oeuvre s'ajoutent :
- "L'Aigle de Rome" (1981) dont il assura à la fois le scénario et le dessin
- et surtout, "Diosamante" (1992), son unique album en couleurs, d'après un scénario du génial et prolifique Alejandro Jodorowsky. Là encore, son travail est unique, exceptionnel, somptueux... On peut rester "bloqué" pendant un temps indéfinissable sur une seule planche, à en admirer les détails, comme on le ferait d'enluminures médiévales ou d'arabesques arabes...

Les créations de Jean-Claude Gal sont certes peu nombreuses. Mais leurs qualités en font des oeuvres incontournables pour tous les amoureux d'imaginaire.

Sur ces dernières paroles, je vous laisse partir à la découverte de ces univers d'encre et de papier, si troublants, oniriques et réels à la fois.


Bonne lecture à tous et à toutes !



Pour en savoir plus :

- voici deux biographies en français de Jean-Claude Gal : sur Wikipedia et sur bdparadisio.com...

- ... et une troisième, cette fois en anglais...

- une fort intéressante expo-vente eut lieu en 2007 à la Galerie du Neuvième Art, à Paris, l'occasion de redécouvrir nombre de ses oeuvres : ici.

- enfin, sachez qu'il est possible de se procurer les albums de Gal grace aux Humanoïdes Associés (comptez entre douze et quinze euros pour chaque album, mais ils valent tous largement leur prix !).

- il existe aussi une intégrale parue en 2002 et intitulée "Epopées fantastiques". Je ne suis pas sûr qu'elle soit encore disponible en rayons, mais si vous pouvez vous la procurer, foncez sans hésiter !!!

Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
24 septembre 2008 3 24 /09 /septembre /2008 07:05


Et pas n'importe quel dément, puisque ce site internet, visuellement superbe vous propose une petite ballade dans l'univers mental terrifiant et glauque du Joker, l'irréductible ennemi de Batman.


Créé à l'occasion de l'excellent film "The Dark knight", www.whysoserious.com nous permet de découvrir, ou plutôt d'avoir un aperçu furtif de l'univers grotesque, poisseux, inquiétant et nihiliste du pire ennemi du Caped Crusader. L'image d'accueil est celle d'une table sur laquelle sont disséminés divers objets manipulés/graffités par le clown psychopathe. Cliquez sur chacun d'eux vous emménera sur une page différente.


Certes, l'intérêt de ce site est limité et il est possible d'en faire très vite le tour. Mais le travail graphique est si élaboré/réussi que je n'ai pu résister à l'idée de vous le faire découvrir. De plus, certaines pages prennent la forme de rapports de police et peuvent fournir :
a) d'excellentes aides de jeu si vous jouez à un JDR de super-héros (Batman RPG, DC Heroes et DC Universe sont évidemment les choix les plus évidents) ;
b) d'excellentes inspirations pour créer vos propres aides de jeu, notamment si vous faites jouer des policiers/investigateurs à vos PJ.


Bonne visite donc, et n'oubliez pas : souriez !


Post-scriptum : afin de rétablir un certain équilibre, je souhaitais aussi vous parler du site officiel de "The Dark knight"(http://thedarkknight.warnerbros.com/). Malheureusement, ce dernier est beaucoup moins intéressant à visiter et assez pauvre du point de vue du contenu. N'ayons pas peur des mots, ce dernier site web est complètement indigent : pas de présentation du synopsis, du casting, ni de bios des acteurs, du réalisateur, rien sur les effets spéciaux, la musique (épatante), la photographie somptueuse du film. Pas de liens, ni de downloads... Bref, un échec complet de la part de Warner Bros qui n'a pas su (ou pas voulu) utiliser Internet à son plein potentiel pour faire la promotion de cet excellent film.

En conclusion, côté Internet, c'est : Joker 1 - Batman 0

Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
18 septembre 2008 4 18 /09 /septembre /2008 14:32

 Je ne sais pas si j'ai déjà eu l'occasion en ces lignes de saluer l'excellent travail mis à la disposition des rôlistes par le blog Mondes en Chantier, mais aujourd'hui cette erreur est réparée !


Mondes en Chantier développe plusieurs JDRA (dont l'intrigant Terra Incognita prenant place durant le "Grand Siècle", celui de Louis XIV). Le blog propose aussi (et surtout) plusieurs articles de réflexion/news sur les Jeux de Rôle, tous fort pertinents.


C'est dans
l'un de ces articles, consacrés aux écrans de JDR, que j'ai pu découvrir les splendides illustrations de Joan Mundet. Ce talentueux  artiste espagnol s'est notamment fait un nom dans son pays en illustrant les aventures du Capitaine Alatriste, le fameux bretteur créé par Arturo Perez-Reverte. Non seulement Mundet réalisa des illustrations de couverture pour tous les romans parus à ce jour, mais il dessina aussi une superbe bande dessinée, co-scénarisée par Carlos Gimenez. Cette dernière, traduite en français est parue aux éditions du Seuil cette année (isbn : 9782020928403. 176 pages. prix : 19 €).




Enfin, lorsque le
Jeu De Rôles du Capitaine Alatriste parut (édité par Devir Iberia) vers 2003, ce fut Joan Mundet qui, seul, assura la création de toutes les illustrations intérieures et de couverture, ainsi que du superbe écran du MJ (que vous pouvez découvrir ici). 
 

Il m'est difficile de ne pas faire l'éloge de Mundet, tant ses travaux conjuguent dynamisme, souci du détail et élégance. Pour mieux les apprécier, je vous invite à visiter le site web de cet artiste complet (
http://www.joanmundet.com/

).


En résumé, je ne peux que remercier à nouveau
Mondes en Chantier sans qui je n'aurais pas pu découvrir Joan Mundet... Et vous inviter, comme moi, à faire le tour des blogs qui foisonnent sur le net et partagent notre passion commune, celle des Jeux De Rôle et de l'Imaginaire !


A tous, bon surf, et bons jeux ! 
Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 12:52

 
Simon Bisley est un artiste de génie. Une pointure de la BD mondiale. Une référence, célèbre pour ses travaux et pour son style graphique, reconnaissable entre mille.

Révélé par le magazine anglais 2000 AD, Bisley s'illustra tout d'abord sur les créations maison du studio : "Judge Dredd", "Slaine" (la Bd fut traduite en France par les éditions Zenda). Il entama ensuite une carrière internationale dans le monde des comic-books ("Batman", plusieurs BD chez Verotik).

Son style inimitable fait la part belle aux musculatures massives et hypertrophiées, aux monstres hideux et grotesques, à un usage abondant et toujours recherché de la couleur. Toujours, ses mises en scène trahissent un goût pour la démesure.

Enfin, à ses débuts notamment, ses oeuvres furent fortement marquées par un humour terriblement noir et grinçant et par un goût prononcé pour l'ultra-violence.

Aujourd'hui, l'actualité de Simon Bisley tient surtout à un concept totalement délirant : créér une version illustrée de toute la Bible (de l'Ancien au Nouveau Testament). Un projet titanesque, hallucinant, pour lequel l'artiste a produit quelques unes de ses plus belles oeuvres (comme celle que je vous propose ci-dessous). A ma connaissance, cette entreprise est loin d'être achevée, mais plusieurs art-books ont d'ores et déjà été publiés, notamment par Soleil (en France).


Pour tous les fans de Fantasy et d'Imaginaire, les toiles de Bisley sont une fascinante invitation à un voyage sans retour.




Voici une petite bibliographie sélective (j'ai privilégié les ouvrages encore disponibles) :
A. en français :
- "La Bible, illustrée par Simon Bisley", Soleil (2005), 150 p., ISBN : 2849462985
- "Marvel : Illustration Book", Marvel Panini France (2005), 128 p., ISBN : 2845386192
- "L'art de Simon Bisley", Soleil (2002), 94 p., ISBN : 284565-304-2


B. en anglais :
- "The Art of Simon Bisley Redux", Heavy Metal Magazine (June 2007)  132 pages , ISBN : 1932413790
- "Simon Bisley's Illustrations From The Bible: A Work in Progress", Heavy Metal Magazine (July 2007),  ISBN: 1932413782
- "Slaine: the Horned God", Rebellion (2008), 192 p., ISBN : 1905437730

En occasion ou chez les bouquinistes, je vous conseille :
- l'intégralité de la Saga "Slaine", chez Zenda (7 volumes parus) ;
- le premier "Batman/Judge Dredd", chez Editions USA (éventuellement sa suite) ;


Cas à part, les divers "Lobo" sont nettement moins aboutis graphiquement. Certains dessins donnent même l'impression d'avoir été baclés ! Pourquoi les conseiller alors ? Parce qu'en revanche, ils font preuve d'un humour noir tonitruant et féroce, notamment "Le Noël de Lobo" (ou comment un mercenaire psychopathe est engagé par le lapin de Pâques en personne, ivre mort, pour tuer... Le Père noël !). C'est drôle, sanguinolent et irrévérencieux. Donc, ça ne plaira pas à tout le monde. Vous êtes prévenus.


Pour conclure cet article, je vous invite à venir visiter son site (
http://simonbisleygallery.com/), afin d'y découvrir pleinement le talent de cet auteur talentueux, beaucoup plus nuancé qu'il y parait.



 
Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article
27 juin 2008 5 27 /06 /juin /2008 14:04


Fans de CONAN le barbare et d'Heroic-Fantasy, n'allez pas plus loin ! Ne passez pas à côte de cet artiste formidable au style si particulier, et prenez le temps de lire ces quelques lignes !

Brocal Remohi (Jaime, de son prénom) est donc un artiste espagnol, qui notamment, écrivit et dessina une saga d'héroic-fantasy, "Taar le rebelle", publiée aux éditions Dargaud entre 1978 et 1985. Dix volumes vibrant d'une vitalité sauvage, entre Frazetta, Chéret (le dessinateur de Rahan) et John Buscema. Les quelques planches que j'ai pu visualiser m'ont scotché ! Je les trouve superbes (à l'image de celle que j'ai choisir pour illustrer cet article).

Brocal Remohi décéda en 2002, méconnu du grand public. Mais ses oeuvres lui survécurent. Pour ceux qui, comme moi, seraient intéressés, il subsiste un livre-somme qui résume l'oeuvre de cet artiste : "Battle Ax : the savage art of Brocal Remohi", édité par les éditions SQP.

Enfin, et heureusement, plusieurs sites sur le net sont là pour conserver la mémoire de ces créations. Par exemple, vous pouvez admirer quelques unes d'entre elles ici : http://www.imagenetion3.com/0/bremohi1.htm


Pour conclure ce trop bref article, j'adresse un grand merci à Emmanuel Collot, qui m'as fait découvrir l'oeuvre de Brocal Remohi, via son site "Cimmerie" (
http://cimmerie.neufblog.com/). Son article est aussi lisible ici : http://www.sfmag.net/article.php3?id_article=1633.

Repost 0
olivier rousselin - dans 19. ART
commenter cet article

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net