Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 14:20

MTE-SI7-End-of-Days.pngSavage Insider, le webzine dédié à Savage Worlds revient avec un numéro 7 spécial "Fin des temps", de quarante-deux pages.

 

Au menu, beaucoup de pub, certes, mais aussi :

  • deux articles intéressants sur le genre post-apo ("religion in a post-apocalyptic Age", "Technology Lost")


  • "Post Apocalyptic Gear", une aide de jeu générique de 3 pages


  • "Zethara", un dangereux PNJ à utiliser/mettre en scène pour Beasts and Barbarians (ou tout autre univers de Sword & Sorcery comme Conan, par exemple)


  • "Big Bang Theory", un mini scénario One sheet (un peu trop court donc),


  • "Treasure Hunt", une nouvelle d'ambiance plutôt sympathique

 

enfin, plusieurs "settings" (cadres de campagnes) pour Savage Worlds ont droit à un coup de projecteur bienvenu :


  • "Reign of Discordia", un univers de Space Opera épique et haut en couleurs, développé auparavant pour Traveller et True 20.


  • "Necropolis 2350", le génial JDR de SF de Triple Ace Games. Un savant mélange de SF guerrière, de cyberpunk et d'horreur (dans la droite lignée des Mutant Chronicles).


  • "Tunse'al", qui était déjà évoqué dans le numéro 5 du webzine. Le livre de campagne sera disponible fin janvier au format pdf. 

 

Le tout est gratuit et disponible en deux versions (une normale et une "printer-friendly")

 

 

 

Si je vous reparle de cette sympathique revue, c'est parce que la version française de Savage Worlds va sortir en français la semaine prochaine ! Le 17 janvier si tout va bien (avec BBE, on ne sait jamais. Un retard est toujours à prévoir).


 

Savage_Worlds_VF.jpgIl s'agira de la toute dernière version des règles, la "deluxe edition", révisée et mise à jour, bénéficiant du retour des nombreux fans du jeu et de presque 10 années d'existence.


Elle paraîtra au fameux format "mook" popularisé par Di6dent et la dernière mouture de Casus Belli, soit un livre au format proche du A5, imprimé sur papier glacé, tout en couleur, avec dos carré collé et couverture souple.


Quand à son prix, il reste très raisonnable (24,90€) pour un jeu de rôle complet, multigenres et générique, disposant déjà de nombreux suppléments et soutenu par une communauté active et dynamique.

 


Bref, j'attend sa sortie avec impatience ! 

 

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 12:26

Avec la sortie imminente de Savage Worlds en français, un petit coup de projecteur s’imposait pour vous (re-)parler de Savage Insider.

 

En effet, après un an et cinq numéros parus, Savage Insider (SI) s’est imposé comme l’e-zine de référence dédié au JDR phare de Pinnacle Games. Totalement gratuit, il succède ainsi au défunt Shark Bytes, qui se distingua en son temps par une profusion d’aides de jeu en tout genre.


Le fonctionnement demeure identique : fortement communautaire, SI ouvre ses colonnes à tous ceux qui s’intéressent au système multi-genres de Shane Hensley. 

Les éditeurs-tiers, notamment, sont à l’honneur et ont la possibilité de faire connaître leurs produits via des aides de jeux et scénarios qui mettent en valeur leurs "produits". Au fond, c’est ce même système qu’utilise la presse rôliste française en proposant aux éditeurs d’intégrer dans leurs pages des scénarios dits "officiels".

Le résultat final est agréable, fun et permet de renouveler les genres et ambiances, scénario après scénario, numéro après numéro.


Parallèlement, Mystical Throne, qui édite SI et est lui aussi un éditeur licencié Savage Worlds, propose une version "premium" du magazine, payante cette fois, avec du contenu additionnel. La version gratuite, néanmoins, ne démérite pas.

 

SI_5.jpg

 

Ainsi, le numéro 5 (60 pages) propose-t-il cinq scénarios : 


  • Voyage of the water Dragon - est un planet opera fortement orienté pulp (imaginez un croisement entre "Indiana Jones", "Stargate" et "John Carter"), dans lequel les PJ incarnent des terriens (plus leurs alliés non-humains) perdus sur un monde désolé et aride, cherchant à regagner la Terre et confrontés à un empire tyrannique constitué d’hommes-lézards belliqueux ;


  • Famine to feast… For the Beast - se déroule au temps des Pharaons et confronte les PJ à deux sectes sataniques rivales (!) et aux forces surnaturelles qu’elles ont imprudemment invoquées ;


  • Angel of Darkness, pour Interface Zero, est un veritable thriller 100% cyberpunk. Une enquête à mener tambour battant pour empêcher une sanglante guerre des gangs de ravager Boston !


  • Breath Moss, est un scénario Fantasy prenant place dans l’univers de Kith’takharos. Imaginez une communauté lacustre, tirant sa richesse de l’exploitation de richesses marines (plantes aquatiques rares, ruines englouties et trésors enfouis sous plusieurs brasses d’eau). C’est dans ce cadre inhabituel que commence le scénario. Action et course contre lamontre au programme.


  • Canis Lupus, enfin, combine efficacement horreur et action en mettant les joueurs dans la peau d’inquisiteurs (carrément !), envoyés en mission pour éradiquer le mal ! Un scénario qui ravira entre autres les fans d’Exterminateurs (White Wolf) mais pourra aussi être adapté sans problèmes à Reservoir Bats, Brain Soda ou encore Meta-Creatures. Pour info, le setting auquel se rattache le scénario s’intitule Judgment Day. Tout un programme…

 

En plus de ces cinq scénarios, le lecteur trouvera :

  • d’excellents et nombreux conseils pour mener des parties en convention, tous forts utiles ; 


  • la chronique, fort intéressante, de Agents of Oblivion , un supplément générique publié par Reality Blurs, qui mélange horreur et espionnage (comme Night’s Black Agents ou Delta Green). Apparemment,  Agents of Oblivion propose plusieurs outils fort utiles pour le MJ, lui permettant de "customiser" sa campagne en fonciton de ses joueurs, du niveau de mortalité souhaité, mais aussi de l'importance ou non du surnaturel, de la présence ou non de gadgets hi-tech à la James Bond, etcetera. Une approche adaptable déjà employée pour le très réussi Realms of Cthulhu et qui fit le succès d'autres gammes (comme Mastercraft par exemple). Affaire à suivre... 


  • enfin, les présentations/previews de deux futurs suppléments : Tunse’al (un univers de fantasy tribale et sans humains, sous la double inspiration, me semble-t-il, de Talislanta et Jorune) et Hellspawn (un univers super-héroïque et post-apocalyptique sous le joug d’une invasion extra-terrestre, à la Nightbane).

 

Comme vous pouvez le constater, Savage Insider est riche en contenu. Quasi-incontournable pour tous les fans de Savage Worlds, l’e-zine contient suffisamment de matériel pour intéresser n'importe quel maître de jeu lisant l’anglais. Avec un peu de travail, vous avez là du matériel en quantité à réutiliser pour vos prochaines parties.

Et pour zéro euros, pourquoi se priver ?

Alors… 

 

 

… BONS DOWNLOADS ET BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Repost 0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 19:04

C'est officiel : Redbrick, l'éditeur actuel de Earthdawn (dont il a racheté les droits à Fasa), a adapté l'univers du jeu à deux autres règles. Et pas n'importe lesquelles : celles de Savage Worlds d'une part et de Pathfinder d'autre part !

 

EDSWPG600.players.guide.jpg


 

I. Trois règles, un seul et même univers :


Ce sont donc trois versions qui coexistent aujourd'hui, la troisième étant la version dite "classique", traduite en français par Jeux Descartes, puis par Black Book Editions. Au jour d'aujourd'hui, cette version est en "stand-by" (voir le fil de discussion sur le forum BBE) et reprendrait au troisième trimestre de l'année.

De fait, sur le site de Redbrick, cette version n'est plus proposée à la vente. Sur le site de Mongoose Publishing (qui distribua le jeu en Europe sous l'appelation "troisième édition"non plus.  

 

 

 

Qu'importe ! En attendant, les rôlistes ont aujourd'hui l'embarras du choix pour pouvoir vivre des aventures épiques dans l'univers médiéval-post-apocalyptique de Barsaive, autrefois ravagé par les Horreurs d'outre-espace, ces entités "cthulhuesques" qui menacent également, soit dit en passant l'univers de Shadowrun. Pire encore, un empire Théran belliqueux et expansionniste émerge des ruines, qui rêve de conquêtes et menace les nouveaux royaumes !

 

 


Au menu, ce sont cinq ouvrages différents qu'il est possible de commander (dans les deux versions) : 

  • le Player's Guide,
  • le Game Master's Guide,
  • Creatures of Barsaive,
  • et enfin, Denizens of Barsaive, volumes I...
  • ... et volume II.

 

En France disais-je, Black Book Editions a assuré une traduction de la version "classique" sous la forme de trois énormes livres : Le Recueil du Joueur. Le Recueil du Maître de Jeu. Le Recueil des Donneurs-de-Nom. Au total, plus de 1300 pages de règles et de background. Une production pharaonique !

 

Las ! Cette édition "ultime" rencontre un succès semble-t-il assez confidentiel, au point que le suivi de la gamme en français pose question. A dire vrai, il est impossible de savoir si l'éditeur lyonnais aura la possibilité, les moyens financiers ou l'envie, de traduire ces règles alternatives, même s'il assure déjà la traduction de Pathfinder et Earthdawn. Peut-être que la solution viendra des fans du jeu, comme ce fut le cas pour d'autres JDR (je pense par exemple aux suppléments pour Secrets des Sept Mers et pour Exalted, traduits et diffusés gratuitement par des fans du jeu).

 

 

creatures.of.barsaive

 

 

III. Quel avenir pour Earthdawn :

 

 

 

Outre-atlantique, un Guide de Parlainth est en cours de préparation qui devrait paraître courant août si tout va bien. Ce guide reprendra les informations parues dans la première édition (publiée en boîte par FASA), mais complétées et augmentées bien entendu. De nouveaux scénarios seront inclus pour l’occasion.

 

 

Quand au contrat liant Redbrick à Mongoose, il s’est terminé en juin 2012. Redbrick profite de l’occasion pour sortir SA troisième édition, baptisée "ED3R". Petite explication : Mongoose diffusa la seconde édition de Redbrick, baptisée "Earthdawn Classic" sous l’appellation "Third Edition" (troisième édition) avec quelques modifications mineures. Rien qui ne justifiait cette appellation, donc.


 

La troisième édition de Redbrick, donc, sera publiée sous un format plus petit (6x9 pouces = 15,24x22,86 cm), soit plus ou moins un format A5. Personnellement, j’adore ce format, beaucoup plus pratique et aisé à transporter. Plus économique aussi, tant pour les éditeurs que pour les joueurs. 

Ce changement mis à part, il n’y aura presque pas de changements côté règles ; seulement quelques erratas inclus dans le corps du texte. En revanche, les index seront augmentés, les tables des matières aussi et les informations seront réorganisées pour une lecture plus facile. Plus d'infos à l'issue de la Gencon Indy 2012, la grande messe du jeu américaine qui se tiendra au mois d'aout à Indianapolis.

 

 

114_Prelude_a_la_guerre.jpgEn France, deux autres ouvrages sont prévus. Deux campagnes, toujours pour la gamme classique :

 

Pour ce dernier, il n'y a aucune date d'annoncée. Espérons que ce projet verra quand même le jour.

 

 

Pour plus d'informations sur ce jeu haut en couleurs, je vous invite à visiter le site de BBE (un kit de découverte vous y attend) mais aussi à compulser l'excellente fiche de la gamme du GROG.

 

Sur ce...

 

 

... BONS JEUX A TOUS !

 

 

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 23:06

278_Savage_Worlds.jpg

 

Annoncé le 28 juin sur le site web de Black Book Editions, Savage Worlds va enfin être disponible en précommande, intégralement traduit en français.

 

 

C'est une nouvelle formidable pour tous les fans du jeu (dont je suis).

 

 

Mais que dire de neuf sur ce jeu génial et mésestimé ? 

 

 

Hmmm... 

 

 

Voyons...  

 

 

Je vais m'y prendre autrement et tenter de répondre à la question suivante :

 

 

 

 

Pourquoi jouer à Savage Worlds ? 

 

 

 

 

1) parce que c'est un jeu ludique et fun.

 

losswfinal11052008-001.jpg

 

 

Concrétement, Savage Worlds utilise les dés à 4, 6, 8, 10 et 12 faces.

 

Plus un jeu de 52 cartes pour gérer l'initiative et quelques mécanismes sympas (les "interludes" et les "tâches dramatiques", comme désamorcer une bombe).

 

 

De façon optionnelle, les points de destin (les "bennies") sont représentés à la table de jeu sous forme de jetons. Lorsqu'un joueur dépense un point de destin, il remet son jeton au MJ. Croyez-moi, c'est beaucoup plus fun que de gommer la case "points de chance" sur votre feuille de perso.

 

 

Optionnels toujours, Savage Worlds recommande (mais n'impose pas) l'utilisation de figurines en cours de jeu.

 

 

Enfin, toujours en option, il existe des cartes d'aventure qui permettent aux joueurs de "court-circuiter" la narration du MJ à leur avantage.

 

L'idée est géniale et a été reprise dans Barbarians of Lemuria, Tranchons & Traquons et Les Mille Marches. Il existe un paquet de base (payant) et plusieurs planches de cartes (gratuites) à imprimer puis découper soi-même.

 

 

NECROPOLIS_2350_1024x768.jpg

 

Vous pouvez vous contenter du strict minimum. ..

 

... Ou bien employer tous ces gimmicks ludiques et là, c'est la totale ! 

 

 

 

 

2) parce que c'est un jeu abordable. Pas cher. 

 

 

Aux Etats-Unis, la dernière édition du livre de base coûte 29,99$. Tout en couleurs, avec du papier épais et sous couverture cartonnée rigide. 

 

Une version "Explorer's" de poche est également prévue pour cet été à 9,99$.

 

 

BBE a choisi de s'aligner sur la politique de Pinnacle et sa traduction est mise en vente à 24,90€. Le jeu fera 320 pages et sera publié au format Mook (comme Casus Belli ou bien Di6dent). 

 

 

Bref, nous sommes très loin des 100€ de D&D ou Warhammer III. 

 

sundskies.jpg 

 

 

 

3) parce que c'est un système de jeu générique et universel.

 

 

 

Comme GURPS ou le Hero System, Savage Worlds a été conçu pour pouvoir jouer dans tous les univers, tous les styles de jeu.

 

Depuis 2003, on peut dire qu'il y est bien arrivé avec une foule de JDR qui utilisent ses règles. Heroic-Fantasy. Steampunk. Space Opera. Horreur lovecraftienne ou bien pulp gothique. Post-apocalyptique. Super-héroïque... Il y en a pour tous les gouts.

 

50578.jpg

 

 

 

 

4) enfin, parce que le tester, c'est l'adopter ! 

 

Alors, faites comme moi, téléchargez le kit de démo du jeu, intégralement traduit. Imprimez-le, lisez le. Puis, invitez quelques copains à la maison et lancez-vous. Vous ne le regretterez pas !

 

A bientôt et...

 

 

... BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

 

 

 

Rippers_II.jpg

 

 

 

 

Pour en savoir plus :

 

 

Rendez-vous sur le site de Black book Editions. Pour les précommandes, c'est ICI que ça se passe.

 

 

Rendez-vous également sur le forum dédié du SDEN. Vous y découvrirez les avis et conseils de plusieurs fans du jeu.

 

Je vous recommande notamment les fils suivants, "Savage Worlds, le meilleur système de JDR ?" et " les limites de Savage Worlds". Ces deux discussions font le tour des qualités et défauts du système, vues par des joueurs qui ont (souvent) beaucoup pratiqué le jeu. 

 

 

Enfin, je vous invite à lire tous les autres articles que j'ai pu écrire, consacrés à ce jeu génial. Vous y découvrirez une foule de jeux parus en anglais, ainsi que quelques créations en langue française.  


 

 

 

 

J.C le dit : "Savage Worlds ? C'est d'la balle, man !". Faites-lui confiance !

 

16461 shotgun jesus

Repost 0
8 juin 2012 5 08 /06 /juin /2012 18:50

Que du neuf chez Pinnacle !

 

Après  Savage Worlds Deluxe50 fathoms Reloaded et en attendant Deadlands Noir, c’est au tour de Hell On Earth d’avoir droit à sa (future) réédition "reloaded", c’est-à-dire adaptée aux règles de Savage Worlds, avec une toute nouvelle présentation et un format tout en couleurs.

 

 

HoER800x600alt.jpg

 

Pour rappel, Hell On Earth décrit le futur de l’univers Deadlands (western+horreur+steampunk), soit une Amérique polluée, irradiée et jonchée de ruines, hantée par toutes sortes de créatures monstrueuses. Bref, un univers post-apocalyptique et barré qui mélange allègrement et sans retenues toutes sortes d’influences et d’ambiances … Seule petite nuance apportée à ce cocktail déroutant : la fantasy classique (avec ses nains, elfes et orcs) est exclue, ce qui différencie Hell on Earth d’univers beaucoup plus barrés tels que Rifts ou encore Gamma World.

 

 

D’un côté, il est agréable de constater que Pinnacle tienne tant à redonner une seconde chance à ses univers, en les réactualisant. Pinnacle croit en ses jeux et ne les abandonne pas, bien au contraire. Cette attitude fait plaisir à voir quand tant d’autres éditeurs (y compris en France) multiplient les jeux kleenex sans lendemain.

De plus, pour les fans de Deadlands, l’univers acquiert une profondeur nouvelle en évoluant dans le temps : on peut jouer à la fin du XIXème siècle (Deadlands), durant les années 1920-30 (Deadlands Noir), au XXIème siècle (Hell on Earth). Une version futuriste (lost colonies) fut publiée en son temps. Nul doute qu’elle sera adaptée à son tour.

 

 

D’un autre côté (moins positif), Pinnacle multiplie les settings mais ne propose pratiquement pas de suppléments, à l’exception notable de Deadlands et de Solomon KaneLa plupart des jeux publiés (50 fathoms, Weird Wars 2 et son spin-off Tour of Darkness, Rippers...) ne profitent d’aucun supplément pour les accompagner. Pas de scénarios supplémentaires (par rapport au livre de base). Pas de background additionnel… 

Sur ce point, Pinnacle est très clairement à la traîne, comparé à Triple Ace Games (par exemple), qui publie moins de jeux mais assure un suivi tant quantitatif que qualitatif.

 

Malgré tout, le fan ne boudera pas son plaisir. Voilà trois nouveaux cadres de jeu pour 2012 qui viennent étendre encore le cadre du "multivers" Savage Worlds. A ce jour, ce sont près de trois douzaines d’univers (ou "settings") différents qui ont été publiés, tous éditeurs confondus. Sans parler des nombreuses productions amateurs. Le joueur n’a que l’embarras du choix et profite en plus d’un système de règles souple et efficace, à la mécanique éprouvée. Du solide.

 

 

Vivement la suite !

 

 

BONS JEUX A TOUS !

Repost 0
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 19:23

Comme chaque mercredi, www.peginc.com, le site web de Pinnacle se met à jour avec des nouvelles fraiches concernant le jeu phare de l'éditeur, le génial (et mesestimé) Savage Worlds !


Ô surprise ! Le site profite de l'occasion pour faire sa mue. Une maquette plus aérée, plus claire, plus lisible et nettement plus attractive : voici donc le nouveau site www.peginc.com !  


 

Et à propos d'être attractif : Pinnacle va publier prochainement (en août 2012) une version "Explorer's Edition" du livre de base des règles ! Toutes les règles de Savage Worlds Deluxe Edition, en cent-quatre-vingt-douze pages, proposées à bas prix (9,99$) et dans un petit format poche (23 x 16,5 cm) facile à transporter et à utiliser. Top !

Grosso modo, c'est le même format qu'ont choisi les XII Singes pour la plupart de leurs JDR (Trinités, Khaos 1795...).


 

product 74359

 

 

Pour rappel, "Explorer's Edition" est le nom de la gamme qui regroupe tous les ouvrages édités au format poche par Pinnacle. Très populaires auprès des fans pour leur praticité, ces ouvrages tout en couleur (ce n'est pas un mince détail) bénéficient d'un prix attractif et sont devenus incontournables. 

 

En plus de plusieurs "settings" (univers décrits et fournis avec une campagne prête à jouer), trois "Companions" sont parus dans la gamme "Explorer" : un consacré à la Fantasy ; un second sur les super héros ; un troisième enfin sur le thème de l'épouvante. Chacun d'eux est bourrré de conseils, d'aides de jeux (bestiaires, sorts additionnels, gadgets et artefacts divers) et de quelques règles optionnelles, toujours très simples à mettre en oeuvre.

 

 

Voilà donc une excellente nouvelle pour tous les fans du jeu. Si vous lisez l'anglais, à 9,99$, vous n'avez plus aucune excuse pour passer à côté de cet excellent système multi-genres, modulable à loisir et qui a été récemment décline en jeu d'escarmouches ("Savage Showdown", à télécharger gratuitement).

 

 

 

Bons jeux à tous !

Repost 0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 19:58

Honte sur moi !

 

Ces derniers temps, j'avais (trop) délaissé Savage Worlds, mon-jeu-de-rôles-favori-de-tous-les-temps, pour mieux suivre avec assiduité les évolutions de l’OSR ("Old School Renaissance") aux Etats-Unis et en France.

 

Du coup, je suis passé à côté du formidable Savage World of Conan, que j'ai redécouvert récemment. Or, la qualité du travail fourni méritait amplement un article. Petite séance de rattrapage...

 

Savage World of Conan, a été rédigé et conçu par le Dr. Dandy, avec l'aide de Pierpoljack/Trocero et le soutien bienveillant de la communauté francophone du jeu (arrêtez-moi si je dis une bêtise, les gars!).

 

Au fil d’un interminable brainstorming (notamment sur le forum du SDEN) qui dura près de deux ans,  les deux compères ont conçu, avec une énergie et une pugnacité indéniables, une conversion qu’ils ont voulu la plus complète possible, prenant en compte aussi bien les écrits originaux de R.E. Howard que les innombrables versions BD publiées depuis bientôt quarante ans.

 

864976frank_frazetta_conan_thebuccaneer_etude.jpg

 

 

Le résultat ? Soixante-onze pages ultra-serrées. Au menu, tout d’abord la liste exhaustive de toutes les ethnies et peuples du monde hyborien. Puis la liste de toutes les compétences du jeu, suivies des atouts et des handicaps, à chaque fois agrémentés de plusieurs nouveautés. Enfin, un panel de règles optionnelles bienvenues, qui concernent :

  • la magie et la corruption qu’engendre son usage,
  • les traumatismes psychologiques,
  • les dommages sur les armures,
  • l’usage du lotus noir
  • et les beuveries dans les tavernes (hips!).

Une page de remerciements, un listing des illustrations utilisées et une carte toute en couleurs du monde Hyborien (celle du Conan RPG de Mongoose publishings) viennent conclure cet ouvrage dense et bien pourvu en règles.

 

Un très bon point est à souligner : chaque compétence, atout et handicap du livre de base est reprise dans le document, afin de limiter les consultations du livre de base. Mieux : chacun est redéfini et son usage est replacé dans le contexte du monde hyborien.

Par exemple, concernant l'usage de la compétence Tripes (pour ceux qui ne connaissent pas Savage Worlds, il s'agit jet de moral), on apprend que cette compétence "Reflète la bravoure du héros" et que "La plupart des gens sont habitués à la violence dans le monde de Conan mais très peu possèdent une âme suffisamment solide pour faire face à des choses dépassant l'entendement humain...". D'où l'usage de la compétence, par exemple, "lors de rencontres avec des monstres effrayants".

Cette volonté d'expliciter les règles, d'en clarifier l'usage avec des arguments solides est bienvenue. Une très bonne initiative !

 

 

En revanche, le background est peu développé, les auteurs nous encourageant, à juste titre, à lire et relire l'intégrale Conan parue en trois volumes chez Bragelonne. Les plus pressés d'entre vous auront à coeur de relire/récupérer les résumés d'autres JDRA, par exemple, l'adaptation de Jeeppee (pour le Basic System). Pour en savoir plus, partez vous aussi Sur les traces de CONAN...  

 

 

En conclusion, si vous jouez à Savage Worlds et aimez les aventures sauvages et palpitantes du plus célèbre des cimmériens, ne passez pas à côté de Savage World of Conan !

 


Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 14:17

Alors que je cherchais des aides de jeu sur 50 Fathoms, voilà que je découvre le site de Karine et Daniel : kpdd.free.fr.

 

Surprise. Etonnement. Entousiasme. Nos deux rôlistes avaient en effet rédigé, en 2005, une adaptation des plus convaincantes du cultissime Animonde, une des toutes premières créations de Croc. Un JDR ouvertement pacifique, à l'ambiance baba-cool, où les objets sont remplacés par des êtres vivants, animaux et insectes avec lesquels les personnages-joueurs vivent en symbiose.

 

logo_animonde.gif


Un univers original donc (c'est le moins que l'on puisse dire) à l'exact opposé de 99% de la production rôliste mondiale... Y compris les autres oeuvres du sieur Croc, nourries à l'adrénaline (des noms? Bitume, Heavy Metal, Bloodlust, INS/MV, Nightprowler... Des jeux d'homme, quoi !). 

 

 

Animonde Reloaded cherche donc à retranscrire toute l'ambiance poétique et décalée du jeu, en remplaçant ses règles (jugées trop lourdes et simulationnistes) par celles de Savage Worlds. Pari gagné !

L'amateur trouvera donc :

les règles propres au setting (15 pages) ;

une trop courte description de l'univers (4 pages) ; 

un rapide bestiaire (8 pages) avec de nouvelles créatures ;

quelques personnages prétirés (4 pages) ;

l'incontournable feuille de perso...

... Accompagnée d'une table des prix et de 3 pages de tables, qui feront un verso tout trouvé pour votre écran du MJ.

Mais ce n'est pas tout ! Cachés dans le site, plusieurs scénarios vous attendent : "les Hamalis pourpres", "La Cité Oubliée"', "La Reine du Carnaval", "Le Ding-Dungle Dingue", "Qui dîne dort", "Le Parfum liquoreux", "La belle dormeuse de l'ïle aux Ours" et "Les princes de Bordeleau".



animon3b.jpg

 

Tout n'est pas rose cependant, même dans l'univers d'Animonde. Comme je l'ai signalé, le jeu date de 2005 et semble n'avoir bénéficié d'aucun supplément additionnel (galeries de pnj, scénarios, campagnes, backgrounds divers...).

Cela est d'autant plus regrettable que le livre de base faisait 88 pages et fut accompagné de deux suppléments : "l'arc-en-ciel des ténèbres" (56 pages) et "aventures en Animonde" (56 pages), tous trois introuvables (sauf sur ebay ou bien sur des sites de P2P comme Bittorrent ou emule. Faites votre choix!). Dommage. Voilà bien des informations à jamais (?) perdues, qui auraient pu être reprises et adaptées à Savage Worlds. 

 

 

Autre déception lors de ma lecture : l'absence d'illustrations propres à rendre enfin justice à cet univers hors du commun. La piètre qualité des illustrations était déjà reprochée à la version Siroz du jeu et les rares fans du jeu ont pendant un temps vainement espéré une seconde édition (utilisant SimulacreS) et entièrement illustrée par Bruno Bellamy. Hélas, ce bien beau projet ne verra jamais le jour.

 


 

Que ces deux bémols ne vous arrêtent pas cependant. Animonde mérite le coup d'oeil, surtout si vous souhaitez dépayser vos joueurs et les projeter dans un cadre inhabituel. Si vos rôlistes sont des vrais, que rien n'effraie, qui aiment les challenges et faire du roleplay de haute volée, alors proposez leur donc une partie d'Animonde. Vous m'en direz des nouvelles...

 

 

BONS DOWNLOADS ET BONS JEUX !!

 

 

couv_animonde.jpg

1991 : l'illustration cosignée Bruno Bellamy et David Cochard pour la seconde édition (avortée) d'Animonde. A défaut d'un bon jeu, on a failli avoir un fabuleux art-book d'un des meilleurs illustrateurs français. Et zut !

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS SUR ANIMONDE :

 

 

Lisez les chroniques du GROG.

Allez faire aussi un tour sur la scénariothèque. Vous y trouverez plusieurs aides de jeux, dont deux scénarios (joie !). 

Prochainement, Bruno Bellamy devrait mettre en ligne sur son site les divers dessins en N&B qu'il avait réalise pour la seconde édition d'Animonde. N'hésitez pas à rendre visite régulièrement à son site web, ICI.

Repost 0
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 17:53

Annoncé pour mars 201250 Fathoms (en français, "Cinquante brasses") revient, dans une nouvelle édition révisée, augmentée et toute en couleurs.

 

Certes, cela fait un petit moment que le site de Pinnacle Games a annoncé la nouvelle. Mais bon, vu que le livre imprimé n'est pas encore paru, il est plus que temps d'en parler. Tout d'abord, parce que 50 Fathoms est l'un des meilleurs settings jamais conçus pour le JDR multi-genres de Shane Hensley.

 

50F.jpg

 


50 Fathoms ? C'est un audacieux mélange d'heroic-fantasy, de cape-et-d'épée ("swashbuckling" en VO), de piraterie et de post-apocalyptique à la Waterworld !!! Saupoudrez d'une généreuse dose de pulp (héros plus grands que nature, périls innombrables, rebondissements incessants, méchants pittoresques et caricaturaux) et d'une pincée d'épouvante (vaisseaux hantés, sombres malédictions, morts qui marchent et autres sortilèges vaudous). Vous obtenez alors un cocktail des plus explosifs ! Un mélange jouissif de références, placé sous le signe de l'aventure, avec un grand "A" 

 

 

L'histoire est celle de Caridbus, monde médiéval peuplé de créatures étranges. Trois redoutables sorcières (les "Sea Hags"), condamnées à mort, lancent une terrible malédiction et le monde en question subit alors un véritable déluge. Après plusieurs semaines/mois d'averses ininterrompues, Caridbus se retrouve englouti sous cinquante brasses d'eau (d'où le titre du jeu). 

Les peuplades locales doivent s'adapter à ce nouvel univers, construisant toutes sortes d'embarcations. Certains s'improvisent pirates, d'autres marchands, tandis que les rares îles encore émergées deviennent de véritables sanctuaires. Des refuges fortifiés dans un monde devenu sauvage et dangereux. 

 

C'est dans ce contexte desespéré que surgissent d'étranges créatures sur leurs navires de bois et de métal, happés par les brumes, transportés dans cet autre monde. Des humains. Mais pas de simples mortels, non ! Des pirates !!

 

50f_pg009.jpg

 

Pour fêter dignement la réédition de ce setting haut en couleurs, Pinnacle a mis les petits plats dans les grands. 50 Fathoms Explorer's Edition :

  1. est tout en couleurs (la première édition était en noir et blanc),
  2. inclut tout le contenu du companion, incorporé au livre de base (avant, cette extension n'était disponible qu'en pdf), 
  3. est maquetté au format "Explorer", c'est-à-dire un format A5 avec couverture souple = pas cher + pratique à transporter (la première édition était au format A4 avec couverture rigide.
  4. tout l'artwork intérieur, signé Cheyenne Wright va connaître un profond lifting, pour des illustrations de qualité supérieure (allez donc voir sur son site : arcane Times concept ) !

 

 

Pour les fans de Savage Worlds, cette nouvelle est donc des plus enthousiasmantes. D'autant plus que le matériel gratuit pour 50 Fathoms ne manque pas sur la page "Downloads" de Pinnacle : aventures "One sheets", plans de vaiseaux, cartes en couleur et haute résolution, personnages prétirés.

Mieux ! les suppléments pour Pirates of the Spanish Main sont 100% compatibles et réutilisables avec 50 Fathoms, soit de nouveaux plans de navires, d'autres prétirés (pirates humains cette fois), des scénarios additionnels (réutilisables avec un minimum d'efforts). On pourrait en dire autant pour Solomon Kane. Du coup, voici deux JDR dont les contenus peuvent être repris tels quels dans une partie de 50 Fathoms ! 

 

 

 

D'autres sources ? Affirmatif !

A) le site de l'Elfe Noir propose plusieurs aides de jeux : nouveaux atouts, usage de la magie dans le monde de Caridbus, écran du MJ en français

B) même chose pour le site de Torgan, TORGAN.NET... 

C) et pour celui de Savagepedia, à découvrir ICI.

D) Naturellement, Savage Heroes est incontournable...

E) ... Tout comme la Scénariothèque. Et ce n'est là qu'un trop rapide tour d'horizon !

 

 

67-New-Madrid.jpg

 

Que dire de plus ? Deux solutions s'offrent à vous : soit acheter tout de suite 50 Fathoms au format pdf, et là, deux adresses s'imposent : www.rpg.now ou bien Studio 2 Publishing.

Soit faire comme moi : attendre mi-mars et commander en version papier ce petit livre qui s'annonce d'ores et déjà comme extrêmement prometteur !

 

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Repost 0
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 17:38

Savage Worlds revient. Encore et toujours. Le jeu phare de Pinnacle ne cesse de se réinventer au fil de ses rééditions. Et c'est tant mieux !

   

Tandis que la version française de Deadlands se prépare à envahir nos boutiques de jeux favorites (j'imagine bien une sortie en septembre, pile pour la session 2011 du Monde du Jeu), outre-atlantique, le jeu de Shane Hensley continue son petit bonhomme de chemin. Tranquillement.

 

Mercredi dernier, le site de Pinnacle a ainsi annoncé la parution prochaine d'une nouvelle édition "Deluxe". Cette dernière devrait reprendre toutes les règles de l'Explorer's Edition, mais revues et corrigées, avec moult erratas et contenus supplémentaires et/ou inédits.

 

product_74359.jpg


L'ouvrage sera au format A4 (et non plus au format "comic book" comme les récents ouvrages de la gamme), avec une couverture cartonnée rigide et plusieurs bonus intéressants. Des scénarios inédits au format "One sheet" (une feuille recto-verso). Une section plus fournie pour traiter des "setting rules", les fameuses règles spécifiques aux univers conçus par le MJ. Plus la règle sur les "interludes dramatiques". Plus de nouvelles illustrations tout en couleurs. 

 

Enfin, cerise sur le gateau, des "notes de conception" des auteurs viendront expliquer, tout au long de l'ouvrage, les tenants et aboutissants des règles les plus importantes. Pourquoi elles ont été conçues de la sorte. Une sorte de "making of" qui permet au lecteur de mieux comprendre les choix des auteurs. C'est là une idée particulièrement intéressante, qui permet assurèment de mieux appréhender les règles du jeu.

 

Enfin, preuve de l'attention que Pinnacle porte envers tous ses fans : tous les erratas et ajouts de règles seront proposés gratuitement sur le site, à l'intention de ceux qui possèdent déjà l'Explorer's Edition.  De la même façon, Pinnacle avait produit en 2003 un document gratuit de près de quarante pages à l'attention des joueurs et MJ de Deadlands, détaillant les modifications et différences entre la version "Classic" et la version "Savage Worlds". Respect !


Bref, j'ai hâte de découvrir cette nouvelle édition. Qui sait ? Peut-être jouira-t-elle (enfin) d'une traduction en français ô combien méritée ! D'ici là, si vous souhaitez découvrir Savage Worlds mais ne lisez pas l'anglais, n'hésitez plus : téléchargez le kit de présentation du jeu, traduit par la Mailing List française.

 

 

Bons jeux à tous et à toutes !

 

 

Pour en savoir plus :

 

rendez-vous sur le forum officiel du jeu, ICI...

... Et sur celui du SDEN dédié à Savage Worlds, LA.

Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net