Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 17:41

La nouvelle est finalement tombée après quatre longs mois d'attente, propagée par des sites d’information comme jeepeeonline ou encore IKOSA, et elle est terrible : tout le D6 System a été mis en ligne gratuitement sur le net !


Oui, mes amis, le D6 System, formidable machine à rêves, dont je ne dirai jamais assez de bien, renaît de ses cendres, quelques mois à peine après la cessation d’activité de son éditeur, West End Games. C’est donc une formidable nouvelle, que je vous invite à faire circuler autour de vous.

Et comme j’aime ce jeu (avertissement : cet article est 200% subjectif), je m’en vais vous en dire plus.




A. RISE OF THE PHOENIX (soon in a theater near you) :



L’idée d’un "Open D6", gratuit et disponible pour tout un chacun avait déjà été lancée fin mai. Mais le résultat final est au-delà de ce que les fans auraient pu espérer. Bien loin d’un simple portage sur Wiki ou bien d’une austère version estampillée "SRD", les instigateurs du projets Open D6 ont carrément mis en ligne les versions pdf de quasiment tous les livres de la seconde édition, avec maquette, illustrations, couverture, etc. La totale !


Soit les 3 corebooks du jeu (Fantasy, Adventure et Space) et les suppléments liés à chacun : les bestiaires, deux catalogues de lieux génériques, pour Fantasy et Adventure, et un troisième consacré aux vaisseaux spatiaux. Enfin, un supplément entièrement dédié à la magie.


Mine de rien, ce sont près de 955 pages qui se retrouvent diffusées dans leur intégralité. 955 pages de règles, mais aussi de conseils de jeu, d’idées, de matériel "prêt-à-jouer" : PNJ et monstres prétirés, archétypes à customiser (pour une création de personnage accélérée), lieux "types" (prisons, forteresses, parcs d’attraction, villages médiévaux, etc.) …





B. RETOUR VERS LES ETOILES :



Afin de mieux resituer ce jeu pour qui ne le connaîtrait pas, le D6 system fut pendant longtemps le moteur d’un des JDR les plus mythiques de la création (je m’emballe ? Oui, je sais…) : STAR WARS (D6). Un best-seller, récompensé à maintes reprises, traduit en plusieurs langues (dont le français, par Jeux Descartes), archi-complet, bénéficiant d’une gamme de toute beauté et servi par une présentation luxueuse. Un bon gros pavé de 288 pages dans sa dernière édition, la seconde, contenant tout le nécessaire pour jouer.

Tout ce dont on avait besoin pour jouer, c’était les cassettes VHS de la trilogie. Et encore ! Le livret de base proposait déjà un solide background avec toutes les infos nécessaires. Sinon, le bouquin de base et quelques D6 suffisaient pour entamer de grandioses (forcément !) aventures aux quatre coins d’une galaxie lointaine, très lointaine, il y a fort longtemps !




Pour en revenir à sa présentation, il fut, je crois, le premier JDR à insérer des pleines pages couleur dans le manuel de jeu, à une époque où le Noir et Blanc était encore la norme. De plus, de nombreux livrets (Manuel de l’Alliance Rebelle, Guide de l’Empire, etc.) bénéficiaient d’illustrations, schémas (ça vous dit, un p’tit blueprint du Faucon Millenium ?) et autres croquis directement issus des studios Lucas Arts !


Enfin, STAR WARS fut probablement le seul JDR de space opera en français qui sut séduire le public francophone. Il fut longtemps un classique dans les clubs et les conventions, aux côtés de AD&D 2, Warhammer et l’Appel de Cthulhu. Un monument, vous dis-je !




C. L'APRES STAR-WARS (les autres jeux) :


Par la suite, le D6 System fut développé en système générique et fut appliqué à d’autres univers : celui des Men In Black, celui des Metabarons, de Bloodshadows.

Du côté des adaptations amateur, impossible de ne pas mentionner les enthousiasmants Starcraft D6, Appleseed D6 ou encore Neverwhere D6.

Bref, vous l’aurez compris, la diffusion de ces livres de règles est une aubaine inespérée pour tous les fans du jeu (dont je suis)… Et les autres.


Car le D6 System vaut plus que les licences aussi prestigieuses soient-elles auxquelles il a été rattaché. Rédigé avec un souci constant de clarté, de simplicité et de facilité de prise en main, ce fut probablement (mais je peux me tromper) l’un des tous premiers systèmes de règles cinématiques, à une époque où le réalisme était souvent recherché par les créateurs de jeu : le spectacle avant tout. Voilà quel pourrait être le credo du D6 System.

Conçues pour retranscrire au mieux l’ambiance des films de Georges Lucas, les règles du jeu mettent l’accent sur l’héroïsme, les capacités hors normes des personnages, la prépondérance de l’ambiance sur la simulation pure, la prééminence de l’action et du divertissement sur toute autre considération.

En un sens, il est l’ancêtre de jeux tels que Wushu ou encore Feng Shui. Qui sait ? Peut-être même fut-il une source d’inspiration ?


CONCLUSION :


Le D6 System fait ainsi partie de ces systèmes génériques et universels axés entièrement sur les notions de convivialité et de fun, tournant délibérément le dos à toutes velléités de "simulation" et de "précision". L’anti-"prise de tête" comme credo en somme. Pas du tout dépassé malgré les ans, ce vénérable corpus a tout a fait sa place aux côtés de jeux plus modernes tels que Savage Worlds, True 20, Basic RPS ou encore le dK system.

Aujourd’hui, sa distribution gratuite et son exhaustivité viennent lui donner une seconde vie. Il serait bien dommage de passez à côté, alors si vous lisez l’anglais, n’hésitez plus : foncez !




Bons downloads et bons jeux !






Voulez-vous en savoir plus ?

1) Voici la liste des jeux à télécharger :

D6 Fantasy : http://www.westendgames.com/files/weg51013OGL.pdf
D6 Fantasy Creatures : http://www.westendgames.com/files/weg51015OGL.pdf
D6 Fantasy locations : http://www.westendgames.com/files/weg51020OGL.pdf

D6 Adventure : http://www.westendgames.com/files/weg51011OGL.pdf
D6 Adventure creatures : http://www.westendgames.com/files/weg51016OGL.pdf
D6 Adventure locations : http://www.westendgames.com/files/weg51016OGL.pdf

D6 Space : http://www.westendgames.com/files/weg51012OGL.pdf
D6 Space Ships : http://www.westendgames.com/files/weg51017OGL.pdf

D6 Magic : http://www.westendgames.com/files/weg51024OGL.pdf

2) Découvrez les fiches descriptives du GROG (les meilleurs des meilleurs !) :
pour le D6 system, cliquez ICI !

2) Lisez les autres articles sur le D6 System parus dans Dices :

- StarCraft D6 : dans l'espace, personne ne t'entend mourir
- oh shit ! Fumble !!!


3) Surtout, allez faire un tour sur le net !!!

- Par exemple, pour une adaptation maison de Fading Suns au d6 system, visitez le blog you're kidding Right, en cliquant ICI.

- Pour découvrir Appleseed en version d6, rendez-vous sur : http://appleseedd6.tripod.com/




BON SURF SUR LE NET !!! 

Repost 0
27 août 2008 3 27 /08 /août /2008 11:46

Blizzard l'a annoncé l'an dernier, Starcraft II, la suite du célèbre wargame en temps réel (ou RTS pour Real Time Strategy) est en chantiers et devrait sortir "incessamment sous peu" (pour Noël ?).


L'occasion est donc parfaite pour évoquer cet univers de SF fascinant, à la croisée de plusieurs genres (space opera, cyberpunk, guerre) et très proche d'un jeu de rôle dans sa conception. En effet, dès le premier Starcraft, la campagne proposée met en scène plusieurs personnages aux motivations diverses (Jim Raynor, Sarah Kerrigan/la Reine des Lames, Arcturus Mengsk, Zeratul le templier noir, et bien d'autres encore), qui s'affrontent, s'allient et se trahissent tout au long du soft, au fil d'un scénario alambiqué, épique et plein de rebondissements. De vrais PJ et PNJ, bien décrits (ne manquent plus que leurs stats !) et évoluant au fur et à mesure de l'histoire.

L'add-on du jeu, "The Brood Queen", enfonça le clou et prolongea l'intrigue initiale, tout au long d'affrontements titanesques. Pour ceux qui ne connaitraient pas le jeu (ou qui ne l'auraient pas fini), un excellent résumé vous attend sur le site de Wikipedia, ici.


Trois races s'affrontent dans le jeu, chacune luttant pour sa survie dans l'espace soudain confiné d'un même système solaire : les terrans (humains exilés et ayant perdu le contact avec la terre), les protoss (une race très ancienne, dôtée de pouvoirs psychiques très étendus) et les Zergs (des monstres insectoïdes, évoluant en ruches et "parasitant" les mondes qu'ils colonisent).

Point de manichéisme, cependant ! L'intrigue met au contraire en lumière les dissenssions internes qui divisent chaque peuple. Par exemple, les Terrans vivent une véritable guerre civile qui oppose la Confédération, corrompue et dictatoriale, à des mouvements de rebellion.


Qualifié dans un premier temps de déclinaison sans saveur de Warcraft, Starcraft a su développer un univers bien à lui, aux influences multiples. On pense pêle-mèle à Warhammer 40K (un peu), à "Aliens" (beaucoup, pour les Zergs), au roman "Etoile, garde à vous" ("Starship Troopers" en VO), à "Predator" (un peu également, pour le look visuel des protoss)... Bien d'autres références abondent dans le jeu, comme autant de clins d'oeil/hommages des concepteurs au genre.  

Toutes ces références ont été intégrées, assimilées, façonnées et réinventées  pour finalement créer un univers à la fois riche, cohérent et original. C'est d'ailleurs le même processus qui fut employé pour la saga des Warcraft



Bref, Starcraft est très loin d'être un "bête" wargame. C'est au contraire un univers très réussi qui se prête admirablement bien à une adaptation en JDR. Malheureusement, le rôliste affamé n'a pas grand chose d'officiel (pour l'instant) à se mettre sous la dent.

Wizards of the Coast aurait en son temps édité un sourcebook officiel pour sa gamme Alternity mais l'ouvrage est à ce point méconnu que même le GROG n'en fait pas mention. C'est dire ! Avis aux collectionneurs : si jamais vous tombez sur le dit ouvrage dans un bac à soldes, n'hésitez pas, précipitez-vous !

Heureusement, tout n'es pas perdu car Internet vient à nouveau à notre secours ! La solution à notre problème s'appelle Starcraft D6, un admirable JDRA basé sur le défunt D6 system. Riche et très complet, Starcraft D6 aborde tous les sujets nécessaires à une campagne dans l'univers du jeu : les races, les unités disponibles, les ressources, la cybernétique, les voyages spatiaux, le combat, l'équipement sont décrits avec minutie.

Certes, le D6 system est en train de disparaître avec la fermeture de l'éditeur West End Games, mais vous pouvez encore trouver des exemplaires de D6 Space (en VO) en magasin ou encore des Métabarons (VF) ou Star Wars D6 (VF). A chaque fois,le système de règles est le même : simple, rapide, efficace, fluide. Au pire, il existe la possibilité de dénicher des exemplaires scannés sur eMule ou Bit-torent par exemple (mais bon, si vous y arrivez, je ne suis pas au courant ok ? Pirater, c'est mal).

Enfin, à supposer que vous ne trouvez pas votre bonheur ou bien que vous soyez allergiques au D6 system, eh bien, Starcraft D6 reste une excellente base sur laquelle travailler pour réaliser votre adaptation de Starcraft.

Et ne me dites pas que c'est trop difficile !
 Avec tous les systèmes génériques qui existent de nos jours, si vous ne trouvez pas votre bonheur, ce serait vraiment à désespérer. Quand on sait qu'en plus, nombre d'entre eux sont gratuits, il n'y a plus à hésiter. Faites votre choix : Savage Worlds, FUDGE, Action! system, GURPSFuzion, le SRD de Traveller (intitulé "Developper's Pack" et à télécharger ici), celui du D20 system (disponible en français ici) n'attendent plus que vous.


Enfin, il existe quantité de ressources sur le net. J'ai cité Wikipedia, mais il existe nombre de sites de fans qui feront votre bonheur. Il existe aussi deux romans traduits en français, des guides de stratégie, et le jeu de plateau, énorme (180 figurines, 300 cartes de jeu, plus de 300 pions et marqueurs !), qu'a récemment édité UBIK (vous pouvez en lire une critique ici).   


Bref, il ne vous reste plus qu'à vous emparer de vos dés fétiches, inviter quelques amis à votre table et vous lancer avec eux dans l'exploration des planètes Mar Sara, Tarsonis ou encore Antiga Prime... Ah ! Et euh... Bonne chance si vous tombez sur des Zergs !


Bon surf et bons jeux !


Post-Scriptum :  last but not least, un Starcraft MMO (-RPG ?) serait en cours de production. L'info se trouve ici. Intérressant, non ?

Repost 0
24 juillet 2008 4 24 /07 /juillet /2008 12:12

Triste nouvelle pour tous les fans du D6 system (souvenez-vous, les anciens : Star Wars D6 !) : Purgatory Publishing va mettre en vente toutes les licences de West End Games : Torg, , Bloodshadows, Shatterzonele D6 system, mais aussi le jeu de plateau Junta (autrefois édité par Jeux Descartes). La nouvelle est parue sur le forum de la société américaine, ici et est également colportée sur le site du grog, à cet endroit.

Que dire de plus ? L'annonce est laconique, abrupte et sans appel. Jugez plutôt :

"I'm tired of all the work for negative reward. No good deed goes unpunished, as they say. WEG and all it's properties are for sale, and I'm taking bids. I've been talking with some of the more interested publishers already but I was recent bitched out (what else is new) for not offer WEG for sale to fans publicly.

- Eric Gibson, Publisher, West End Games/Purgatory Publishing Inc".

Bref, une bien triste nouvelle. De plus, il n'est jamais agréable de voir une entreprise de JDR annoncer qu'elle met la clé sous la porte.

Après FGU, TSR, Mayfair Games, ICE, Guardians of Order... voilà donc un autre géant historique du JDR anglo-saxon qui s'en va rejoindre le "cimetière des éléphants"... Pfff... Espérons qu'une nouvelle société saura reprendre la licence D6 et lui insuffler tout le dynamisme nécessaire pour qu'elle regagne sa place parmi les meilleurs systèmes de règles jamais édités (c'est mon humble avis et je le partage !)

Repost 0
12 juin 2008 4 12 /06 /juin /2008 08:06

Petit avertissement au préalable : comme tous les articles de la rubrique "I'm a geek", le présent texte est ouvertement subjectif, bourré de parti-pris et ne prétend pas à une objectivité impartiale, contrairement au reste du site. "I'm a geek" est un espace de liberté pour pouvoir me défouler, clamer haut et fort mon amour du jdr, pousser mes coups de gueule, donner mon opinion, râler un bon coup (le sport national des froggies, paraît-il ?), bref, dire ce que j'ai sur le coeur. Voilà, c'est dit, on peut y aller !

UN JEU DE LEGENDE ...

S'il y a bien un jeu de rôle qui m'a marqué, ému, chamboulé, ce fut bien le Star Wars de West End Games.

Basé sur l'excellent système D6, fun, rapide, épique, bourré de conseils de jeu à l'égard des joueurs et des MJ, Star Wars fut le premier JDR sur lequel je maîtrisai des parties de A à Z (avant, je fis 1 ou 2 tentatives médiocres avec l'Oeil Noir). Et ce jeu m'a laissé des souvenirs indélébiles.
Les joueurs faisaient preuve d'une inventivité qui m'étonnait toujours. Nos scénarios (nous étions 2 MJ) étaient meurtriers et bon nombre de personnages passèrent l'arme à gauche (eh oui !). Le côté obscur était plaisant à jouer. les combats étaient faciles à gérer. un élément notamment m'as marqué : il était super facile de créer des extra-terrestres (2 pages de règles seulement). On discutait ensemble sur la race E.T., ses forces et ses faiblesses, son mode de vie, de respiration (oxygène ? Méthane ? Peut-être des ouïes et des branchies ?), de reproduction... On imaginait vite fait la société dans laquelle il vivait, ses us et coutumes, son apparence physique. Puis on répartissait les D entre les caractéristiques et c'était fini ! Une race alien de plus dans l'immensité de l'univers, venait prendre part à la lutte entre l'Alliance Rebelle et l'Empire !


... DES REGLES EXEMPLAIRES...

Plutôt que de faire un long discours, je vous invite à redécouvrir les règles du D6 system, présentées de façon très didactique (et en français !) sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/D6_System. Le GROG propose aussi une très bonne présentation du jeu et de la gamme.

Je me bornerai à rappeler la rapidité de création des persos grâce aux fiches d'archétypes, l'intuitivité du système (plus on a de D6 dans une carac/compétence, plus on est balèze, plus on peut tenter des actions difficiles, voire impossibles pour le commun des mortels. Evident , non ?) et sa souplesse d'utilisation. Surtout, les conseils de maîtrise pour le MJ ne manquaient jamais de le rappeler : "faites passer le plaisir des joueurs avant les règles. Gardez un rythme trépidant. Vous aurez tout le temps après la partie de relire les chapitres qui vous posaient problème". 


... TOUT CA, POUR UN JEU TOMBE DANS LES LIMBES ???

Depuis lors, de l'eau a coulé sous les ponts. La licence fut hélas rachetée par l'ogre WotC, ce qui fut applaudi des 2 mains par tous ceux qui critiquaient le D6 system (pas assez précis, disaient-ils. Pas assez pointu. Trop flou). WotC sortit logiquement sa version D20, qui ne fut jamais traduite en français, soit dit en passant !. La version D20 connût trois remaniements. Il y eut une première édition en 2000 (pour la sortie de l'épisode I), puis une "version remaniée" en 2002 (corrigée avec 64 pages supplémentaires quand même). Enfin, une "version Saga" en 2007. Pfff...

Pendant ce temps, West End Games (http://www.westendgames.com/), l'éditeur 
entamait un long, trop long déclin. La société connut la banqueroute en 1998 puis était rachetée successivement d'abord par les humanoïdes associés, ensuite par Purgatory Publishing, qui porte décidèment très bien son nom. Aujourd'hui, le D6 system semble coincé, prisonnier, au purgatoire !

En effet, avec la perte de la licence, WEG ne sut pas se renouveller.

 - Les Métabarons ne rencontrèrent pas le succès escompté. 

 - WEG s'essaya à adapter sans succès à toutes sortes de licences coûteuses : Indiana Jones, Men In black, Hercule, Xena Warrior Princess... Au secours !

 - Le D6 system, réédité sous la forme d'un système de règles générique fut très mal développé. 

 - Torg fut réédité en conservant son système d'origine au lieu d'être adapté en version D6. Un choix incompréhensible selon moi ! Il aurait été tellement plus intelligent de suivre l'exemple de Pinnacle avec son jeu phare Deadlands, qui fut réédité en version Savage Worlds)

 - Enfin, le dernier projet de WEG, Septimus, un jdr de Space opera épique (encore ?) fut abandonné fin mars 2008 car WEG le jugea trop coûteux à développer/imprimer  (
http://www.gamingreport.com/article.php? sid=24990&mode=thread&order=0

Aux dernières nouvelles, bill Coffin, l'auteur, compte éditer Septimus en pdf, mais avec un autre système de jeu (soupirs...) : FATE
(
http://en.wikipedia.org/wiki/FATE_%28role-playing_game_system%29).

Dans tout ce marasme, l'annonce faite en 2007 de rendre gratuites les règles du D6 system donnent vraiment l'impression d'un effet d'annonce plus qu'autre chose ! Au jourd'aujourd'hui, à la lecture des forums, on ne sait pas si les règles verront le jour en version SRD ou autre. Ce qui est sûr, c'est que l'éditeur ne veut pas passer par la licence OGL de WotC. Alors quoi d'autre ?

Au jour d'aujourd'hui, l'activité de WEG est léthargique, poussive, molassonne. Les règles ne sont pas libres d'accès aux fans, contrairement à celles de Savage Worlds, de Runequest SRD, du D20 system, de FUDGE (et de son rejeton, FATE)... Bref, WEG a totalement loupé le coche ! Pis encore, les règles ont été réparties inutilement en 3 livres : D6 Fantasy, D6 Adventure (contemporain) et D6 Space. A chaque fois, les différences sont minimes. Des noms de caractéristiques sont changés d'un livre à l'autre. Des dizaines de pages sont reprises à l'identique... Bref, LE CONTENU DES TROIS LIVRES AURAIT PU SANS PROBLEME TENIR DANS UN SEUL VOLUME GENERIQUE !!! Pourquoi ne pas l'avoir fait ?


L'ESPOIR VIENDRA D'AILLEURS !

J'ai bien l'impression qu'aujourd'hui, il n'y ait plus rien à attendre de WEG. La seule note d'espoir vient de Khepara Publishings un éditeur indépendant, qui a développé son jeu de super-héros, Godsend Agenda (
http://www.godsendagenda.com/), sur la base du D6 system. Plusieurs suppléments existent pour ce jeu, dont D6 powers, un supplément générique permettant de jouer des super-héros avec les règles D6.




Parallèlement, des sites de fans existent qui continuent d'utiliser le système D6, contre vents et marées. C'est donc essentiellement sur la toile, grâce à la passion des fans, que le système perdure. Je n'en citerai que deux sites parmi tous ceux existant :
 -
http://dimfuture.net/d6universe/ (très bien fait, clair et lisible, avec notamment les liens vers plusieurs autres sites, tous en VO)
 -
http://www.destinyrealms.com/griffon/D6Resources.html



Moi, je reste nostalgique de la version de Jeux Descartes : excellente traduction, un prix très bas (la toute première version du livre de base coûtait 89 francs, avec de magnifiques pages en couleur !!! Ensuite, elle passa à 119 ou 139 franc, puis à 219 F, avec la 2ème édition), une gamme de suppléments pléthorique, des scénarios à la pelle... Star Wars a permis à des milliers de rôliste francophones de goûter sans complexes aucun aux joies du Space Opera (autrefois, il y eut Empire Galactique, magnifiquement illustré par Manchu, mais ce fut tout).

Quant au D6 system, c'est peut-être un des meilleurs systèmes de règle pour l'initiation, peut-être même avant le Basic RPS ? Un système qui n'attend plus qu'un second souffle pour redémarrer et renaître de ses cendres. pourquoi pas sous la férule d'un autre éditeur, comme Moongoose lorsqu'elle racheta la licence de Runequest ?

Une seule question demeure : quand ?

Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net