Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 09:23
D&D 5 en français (bis)

Passé l'excitation de la nouvelle d'hier et ma (coupable) précipitation, me revoilà pour un mea culpa de rigueur et des précisions ô combien indispensables. En effet, j'apprenais hier, en surfant sur le web que Black Book Editions se lançait officiellement dans la traduction de D&D 5. Et je postais illico l'information sur ce blog. Sans vérifier, ni approfondir.

 

En réalité, la vérité est plus complexe et mérite bien qu'on s'y attarde. J'en profite pour adresser un grand MERCI à Redwinmapleleaf. Son blog Old School Nostalgia m'ayant apporté des éclaircissements bienvenus.

 

Donc, reprenons. A tête reposée.

 

Le mardi 12 janvier 2016, Wizards of the Coast met en ligne son SRD de la cinquième édition de D&D 5. Le document pdf est téléchargeable gratuitement. Il reprend les règles disséminées dans les trois livres de base. Il est accompagné d'une licence OGL pour que des éditeurs tiers puissent proposer du matériel pour D&D.

Premier bémol : le SRD ne contient pas toutes les règles figurant dans les trois livres de base. Il manque des monstres, des sorts, des archétypes de classe... Pour avoir la totalité des règles, il faut donc se tourner vers les trois livres publiés en anglais.

 

Le jeudi 14 janvier, WOTC lance ensuite la Dungeon Master's Guild, un site de VPC et de création de contenu auto-édité. On y trouve les pdf des anciens suppléments TSR (auparavant dispo sur le site dndclassics.com, toujours actif), les publivations de WotC, ainsi que du contenu conçu par des fans, mis en ligne soit gratuitement, soit en PWYW ("Pay what you want", mettez le prix que vous voulez), soit à un prix généralement modique. En clair, ce site permet aux petits éditeurs qui créaient des suppléments au format pdf de ne plus passer par lulu.com ou rapidejdr, mais directement de passer sur ce site, pour créer du contenu "officially approved" (grosso modo).

 

Le même jour, 14 janvier, Black Book Editions profite de la licencec OGL pour lancer la production d'un jeu de rôle qui reprendra toutes les règles du SRD : Heros & Dragons !

D&D 5 en français (bis)

 

Dans la foulée, un crowfunding est lancé le 18 janvier, à 20h00, avec moult paliers à débloquer. Heros & Dragons sera constitué de trois livres : "Manuel des Joueurs", "Guide du Maître" et "Bestiaire Monstrueux". D'un écran du MJ. Et d'une campagne, intitulée "Invincible - les 7 vies du Dragon".

A ce jour, la campagne est un succès avec 66.368€  de récoltés (pour l'instant !!), soit 664% de l'objectif initial. Elle va durer encore 28 jours et devrait amasser une somme coquette.

Acquérir le seul "Manuel des Joueurs" (en papier et pdf) coutera 50€.

Pour acquérir les trois livres de base, le souscripteur devra débourser 130€.

Enfin, pour 195€, il aura la totale : les trois livres, plus la campagne, plus l'écran du MJ.

A ce stade de ma présentation, j'attaque tout de suite le second bémol : Héros & Dragons ne sera pas la traduction officielle de D&D 5. Black Book Editions n'a pas acheté la licence à Wizards of the Coast.

L'éditeur lyonnais va juste reprendre la licence OGL, la traduire, la mettre en page, la maquetter et va "combler les trous" du SRD avec du contenu 100% français, concocté par eux et par l'équipe de Casus Belli.

 

En clair, Héros & Dragons va être un clone de D&D5 !!

 

 

Tout comme OSRIC est un clone de la première édition d'AD&D.

Tout comme Labyrinth Lord est un clone de la version basic de D&D.

Tout comme Dark Dungeons est un clone du Rules Cyclopedia.

 

En soi, rien de grave. Je suis même ravi de voir ce nouveau corpus de règles traverser enfin l'Atlantique, officiellement, en grandes pompes, avec une diffusion en boutiques, des livres tout en couleurs, avec couverture rigide et tutti quanti.

 

Mais continuons notre tour d'horizon.

 

Lundi 18 janvier 2016, Agate Editions profite de la licence OGL pour lancer la production d'un jeu de rôle qui reprendra toutes les règles du SRD : Dragons !

 

D&D 5 en français (bis)

Dans la foulée, un crowfunding est lancé sur ulule, avec moult paliers à débloquer. Dragons sera lui aussi constitué de trois livres : "Manuel des Joueurs", "Guide du Maître" et "Bestiaire". Point de campagne à l'horizon. Mais un écran du meneur est prévu. 

 

A ce jour, la campagne rencontre elle aussi un beau succès avec 12.123€ de récoltés, soit 121% de l'objectif initial. C'est moins que BBE certes,mais la campagne va encore durer encore 35 jours. Elle devrait logiquement bénéficier du bouche à oreille des joueurs. D'autant plus qu'elle est financièrement très avantageuse : 

Aquérir trois livres de base (en papier et pdf) ne coutera que 59€ !!!

Acquérir les livres au seul format pdf sera possible pour 20€ seulement.

 

 

Des bonus sont d'ores et déjà prévus, en fonction des paliers débloqués.

 

D&D 5 en français (bis)

 

​Vous l'aurez compris, Dragons est lui aussi un clone de D&D 5, basé sur la traduction du SRD. 

Hélas (troisième bémol), les deux projets de BBE et Agate Editions se retrouvent en concurrence directe et leurs crowfundings respectifs ont lieu en même temps !

 

Cependant, les deux approches sont différentes.

Agate Editions veut proposer "une traduction stricte, sans modification, afin de livrer aux joueurs francophones la version la plus fidèle aux règles officielles". 

Black Book Editions veut apporter du matériel supplémentaire pour compléter un SRD jugé incomplet : "Nous avons (...) décidé de pallier à ces manques avec du matériel de qualité Casus, grâce à l'aide de la rédaction ultra-motivée (...) une présentation claire dans le design de la maquette permettra de faire la différence entre les règles du SRD "officielles" ou les bonus « french touch » de l’équipe Casus. Le SRD occupera la moitié des textes finaux seulement. Du simple au double".

 

 

 

 

Apparemment, les deux éditeurs (qui s'étaient rendus à la Gencon US et avaient rencontré le staff de WotC) attendaient de pied ferme, et depuis un certain temps l'annonce du SRD. Il n'y a qu'à voir les nombreux et superbes visuels mis en ligne (quelques exemples ci-dessous) sur leurs sites respectifs pour s'en rendre compte.

 

La maquette de BBE pour "Héros & Dragons"...

La maquette de BBE pour "Héros & Dragons"...

... Et celle d'Agate Editions (ici, une image tirée des "Ombres d'Esteren"), pour "Dragons"

... Et celle d'Agate Editions (ici, une image tirée des "Ombres d'Esteren"), pour "Dragons"

 

Apparemment, BBE semble avoir pris de l'avance et s'en explique dans un post sur son site officiel. : les traducteurs sont déjà payés, nous dit-on et le travail de traduction, bien entamé. 

 

Pas rancuniers, les hommes en noir proposent à Agate Editions d'utiliser leur traduction du SRD, qui sera d'ailleurs diffusée gratuitement sur le site aidedd.org

 

Voilà où nous en sommes braves gens. J'avoue y avoir perdu mon latin et  il se peut que des erreurs (de datation notamment) se soient glissées dans mon texte. Je m'en excuse par avance. 

 

Reste l'info cruciale, incontournable, événementielle de ce début d'année 2016 :

 

La traduction française de Donjons & Dragons 5 est lancée !!!

 

Neanmoins, BBE semble avoir pris de l'avance et s'en explique dans un post sur son site officiel. : les traducteurs sont déjà payés, nous dit-on et le travail de traduction, bien entamé. 

Pas rancuniers, les hommes en noir proposent à Agate Editions d'utiliser leur traduction du SRD, qui sera d'ailleurs diffusée gratuitement sur le site aidedd.org

 
Repost 0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 19:04
D&D 5 : la licence libre (OGL !)

C'est officiel ! Wizards of the Coast a mis en ligne mardi dernier le System Reference Document (SRD) de la cinquième édition de Dungeons and Dragons !!!

 

Petit rappel pour "ceux-du-fond-qui-dorment-près-du-radiateur" : un SRD est un document .pdf, généralement mis en ligne gratuitement sur internet, qui compile de façon exhaustive l'ensemble des règles d'un jeu. Petite précision importante, un SRD ne contient que des règles. Zéro illustrations. Zéro informations sur l'univers. Zéro conseils de jeux. 

Dans le cas présent, nous avons donc ici l'ensemble des règles de D&D5, que WotC livre à la communauté anglophone des joueurs. 

 

Parallèlement, l'éditeur américain a mis en ligne sa politique de "Licence de Jeu Libre" (Open Gaming Licence) : en clair, les éditeurs tiers sont officiellement autorisés à créer des suppléments (aventures, univers, campagnes, livres de règles additionnels, etc.) pour D&D 5, dans le cadre légal bien précis de cette licence OGL. Et le SRD leur est fourni pour leur servir de "matière première", de "matériau de base".

 

 

 

 

Pour nous, rôlistes-fans de D&D, l'impressionnant pavé de 398 pages vient compléter les "Basic Rules" de façon exhaustive et impressionnante : on y trouve toutes les races, toutes les classes des livres de base. Tous les sorts. Plus les objets magiques, les panthéons, les règles optionnelles pour gérer la folie, les vulnérabilités, les pouvoirs psis, les créatures légendaires. Plus le bestiaire...

 

Un véritable coup de boost pour le jeu, qui devrait logiquement bénéficier d'une ribambelle de suppléments outre-atlantique.

 

Et un nouvel espoir pour les fans non-anglophones de D&D. Avec la licence OGL, qui sait ? Un éditeur français pourrait tout à fait proposer un Jeu de Rôles complet qui reprendrait les règles du "plus vieux Jeu de Rôles du monde".

 

 

Parallèlement, WotC a lancé la "Guilde des Maîtres du Donjon", la "DMs Guild", une boutique de VPC centrée autour des Royaumes Oubliés et ouverte aux joueurs.

C'est-à-dire, en clair, que si VOUS avez écrit un super scénario qui se passe dans les Royaumes Oubliés (disons, à Waterdeep), VOUS aurez la possibilité de mettre en ligne votre oeuvre sur cet espace de VPC. Gratuitement ou moyennant finance, sur le même principe que l'auto-édition actuellement en vogue sur rapidejdr, par exemple, ou encore lulu.com ou rpgnow.

 

Une mini-révolution en somme, qui laisse songeur. Nouveau modèle économique ? Ou bien pétard mouillé ? Peu importe, ai-je envie de dire. Au delà de ces considérations monétaires, l'important, pour nous, va être de pouvoir jouer, encore et pour longtemps, à des histoires pleines d'aventures et de périls, de trésors, de donjons et de dragons !

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

 

D&D 5 : la licence libre (OGL !)
Repost 0
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 20:09
Black Book Editions : un nouveau site et ça repart !

Annoncé depuis un petit moment déjà, le site de l'éditeur lyonnais vient de faire peau neuve aujourd'hui : nouvelle page d'accueil, nouvelle interface de présentation, nouveau nom. A terme, l'adresse http://www.black-book-editions.fr/ devrait être remplacée par www.casus-belli-mag.fr.

 

Le changement ne sera pas seulement cosmétique : BBE veut mettre en avant le magazine fétiche des rôlistes (Casus Belli), mettre en place un fil d'infos mis à jour quotidiennement, développer sa boutique en ligne en l'ouvrant aux autres éditeurs de JdR, mais aussi aux jeux de plateau, de cartes, etcetera (comme Ludikbazar).

Il y aura toujours un  forum, mais plus participatif, avec la possibilité de poster des critiques argumentées des jeux (comme sur le GROG), et de proposer du matériel additionnel (comme sur la Scénariothèque ou le SDEN), une page dédiée à BBE, bien entendu...

 

Bref, sur le papier, ça a l'air très beau, très convivial, avec une volonté d'interactivité et d'ouverture qui font plaisir à lire.

Sur la forme, je suis dubitatif. La présentation me fait penser à ces pages de réseau social façon Facebook qu'on peut voir un peu partout sur le net. ça part dans tous les sens, c'est un peu le bordel. M'ouais, bof. 

 

 

J'attend avec curiosité de voir la suite, d'autant plus que j'aime beaucoup le travail abattu par les hommes en noir : BBE propose un catalogue JdR cohérent, riche et varié. La section Crowfunding de l'éditeur peut s'enorgueillir de quelques belles réussites (la campagne Chroniques Oubliées, les lancements de Numenera, Venzia et INS/MV, les campagnes Pathfinder...). La boutique en ligne propose pas mal de produits en import...

 

J'ai envie de voir ce qu'ils vont faire, notamment dans le cadre de l'initiation au JdR : quels futurs projets vont-ils bien monter afin de "transmettre la flamme du JdR" comme ils disent ? 

 

A suivre et à découvrir.

 

;)

 

Black Book Editions : un nouveau site et ça repart !
Repost 0
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 16:06
Chill III, "the Eternal Society"

Mieux vaut tard que jamais : après avoir lancé avec succès la troisième édition de Chill, l'éditeur Growling Door Games met la touche finale au financement participatif de son premier supplément, dédié à la Societas Argentii Viae Eternita (ou "Société Eternelle de la Voie Argentée"), l'organisation secrète décrite dans le JdR, qui lutte inlassablement contre les créatures des ténèbres.

 

L'éditeur a ainsi pu accumuler de justesse les 15.000$ nécessaires à la publication de ce sourcebook prometteur : 152 pages, toutes en couleurs, sous couverture souple. 

 

Au menu, l'histoire de la S.A.V.E depuis ses débuts, en 1844, jusqu'à nos jours ; une étude de son organisation interne, en cellules semi-autonomes, ses ordres de missions ; de nouvelles créatures à affronter ; des atouts et désavantages supplémentaires ; enfin, quatre nouveaux scénarii.

 

Initiative ô combien intéressante : l'éditeur s'est engagé à offrir en téléchargement gratuit un scénario inédit supplémentaire à chaque "palier" de 100 contributeurs atteints. Avec 420 "backers" au rendez-vous, ce sont donc 4 scenarii additionnels qui vienennt s'ajouter à ceux du supplément.

Un bien beau cadeau et une façon originale et bienvenue de récompenser tous ceux et celles qui soutiennent le projet.

 

Le pdf est annoncé pour juin 2016 mais l'éditeur espère bien le diffuser dès avril 2016. Objectif avoué ? Présenter le livre "physique", tout beau, tout neuf, sorti de l'imprimerie à la Gencon 2016 !

 

Rendez-vous est pris donc. 

 

D'ici là, si l'appel de l'inconnu vous tente, il vous reste encore trente-six heures à partir de maintenant pour participer vous aussi au financement de "The Eternal Society".

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Chill III, "the Eternal Society"
Repost 0
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 05:40
Mournblade à petit prix

 

Mon second coup de coeur du mois d'octobre, ex-aequo avec Aventurii, c'est la géniale initiative du Département des Sombres Projets qui nous offre généreusement (il n'y a pas d'autres mots) un superbe kit de démo de Mournblade !

 

Totalisant près de 88 pages, sous couverture souple, ce superbe livret (papier glacé, entièrement en couleurs), fournit toutes les règles de base pour pouvoir jouer dans le cadre des Jeunes Royaumes, imaginés par le romancier anglais Michael Moorcock : tests de compétence, duels, combat, magie, soins... Le strict minimum est fourni pour pouvoir jouer tout de suite.

 

 

 

Mournblade à petit prix
Mournblade à petit prix

 

En lieu et place des règles de création de personnages, le "kit" nous propose onze personnages prétirés. Chacun a droit un dossier de 4 pages : d'abord, une illustration tout en couleurs, puis les caractéristiques techniques (sur deux pages, au format paysage). Enfin, une dernière page qui fournit des éléments de background propres à chaque PJ (métier, historique, compétences "de classe").

Ces dossiers de personnage, qui occupent la moitié du livret, sont le point fort du kit. Il y a du choix, de quoi jouer, aussi bien une "phalange" (un groupe de héros au service de la Loi) qu'une "horde" (au service du chaos). 

Mournblade à petit prix
Mournblade à petit prix

 

 

Enfin, quoi de mieux qu'un bon gros scénario pour pouvoir tester le jeu ? "Jeux troubles" est là pour ça. Fort d'une vingtaine de pages, ce scénario tortueux promet de ne pas ménager les joueurs, plongés dans les intrigues et les luttes de pouvoir engendrées par l'éternel conflit entre Loi et Chaos.

 

En conclusion, ce kit de démo est inespéré pour tous ceux qui étaient curieux de découvrir "Mournblade".

 

Il est de plus très bien fait, superbement illustré et mis en page. Enfin, il bénéficie d'un excellente "replay value" (comme disent les gamers), notamment si vous l'utilisez avec les trois scénarios officiels déjà parus dans JdR Mag.

 

Vous n'avez (je n'ai) plus aucune excuse pour ne pas découvrir (enfin !) ce

JdR sombre et épique, et marcher à votre tour sur les traces du Loup Blanc, Elric de Melniboné.

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Mournblade à petit prix
Mournblade à petit prix
Repost 0
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 21:21
BLACKSAD, le Jeu de Rôles

Scoop !

 

La Loutre Rôliste, site de Vente par Correspondance, va endosser prochainement le rôle d'éditeur avec la parution de la version française du Jeu de Rôles "Blacksad", d'après la célèbre BD éponyme de Juan Guarnido et Juan Diaz Canales.

 

"Blacksad", pour ceux et celles qui ne connaissent pas, est une épatante série qui revisite avec brio les codes du roman Noir : femmes fatales, dilemnes moraux, meurtres sordides et complots sinistres dressent le tableau effrayant d'une époque (les années 50) et d'un pays (les Etats-Unis) gangrénés par la violence et la corruption.

 

 

BLACKSAD, le Jeu de Rôles

 

Série étonnamment proche du "Canardo" de Sokal, "Blacksad" se démarque cependant par un style graphique plus flamboyant, plus coloré, moins glauque. Mais attention ! Toutes deux sont d'excellentes séries de BD, à lire et à relire !

 

Leur principal point commun, en dehors de leur thématique polar, c'est le choix de leurs auteurs de mettre en scène des animaux anthropomorphes. 

A la manière du "Roman de Renart", ces portraits animaliers fonctionnent comme des caricatures et reflètent les caractères des protagonistes. Ainsi, les gros bras sont des bisons ou des taureaux, les tueurs à gages sont des alligators ou des hyènes, l'ambitieux politicien est un lion, un coq orgueilleux ou un porc (!), le commissaire intègre, un berger allemand, etcetera.

 

Canardo. Blacksad. Deux privés. Deux univers. Deux styles différents. Mais toujours la grande classe !
Canardo. Blacksad. Deux privés. Deux univers. Deux styles différents. Mais toujours la grande classe !

Canardo. Blacksad. Deux privés. Deux univers. Deux styles différents. Mais toujours la grande classe !

 

 

Sur le site de l'éditeur espagnol Nosolorol, il est possible d'avoir un avant-goût du jeu : 172 pages au format Bandes Dessinées (A4), tout en couleurs, abondamment illustré avec des vignettes issues de la BD. Le système quant à lui, fonctionne à base de d6, et se veut simple, afin de laisser la part belle au role-playing. Alléchant, non ? 

 

Vivement donc que ce tout nouveau JdR franchisse les Pyrénées pour s'inviter à nos tables de jeu !!

 

 

 

 

BLACKSAD, le Jeu de Rôles
Repost 0
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 13:28
"Aventurii" :

"Transmettre la flamme du Jeu de Rôle"... Après Black Book Editions et ses "Chroniques Oubliées", c'est au tour de JdR Editions de reprendre à son compte cette jolie formule avec sont tout dernier JdR : "Aventurii" !

 

 

"Aventurii" se présente sous la forme d'un bel ouvrage au format magazine : 64 pages, couverture cartonnée souple, papier glacé, qui renferme un Jeu de Rôle complet : création de personnages, tests de compétences, combat, magie, règles optionnelles, bestiaire, conseils de maîtrise et personnages prétirés. TOUT. EST. LA. C'est-à-dire tout le nécessaire "de base" pour pouvoir jouer. Le tout pour moins de quinze euros !

 

 

Le système, baptisé "Cross-games", est simplissime et très efficace. Jugez plutôt :

  • Chaque personnage est défini par cinq caractéristiques, notées sur 100 : force, agilité, endurance, intelligence et perception. Lorsqu'un test est demandé, le joueur doit faire moins que son score dans la caractéristique ad hoc avec 1d100. S'il bénéficie d'une compétence convenant à la situation, il gagne un bonus de +10%. Des bonus et malus additionnels peuvent être fixés par le MJ. 
  • Le combat, lui, fonctionne à base d'attaques, de parades et d'esquives.
  • Quand à la magie, elle puise directement dans la vitalité des sorciers. Un sort trop puissant peut donc affaiblir, voire tuer un magicien imprudent ou trop présomptueux !

 

A ce stade de ma lecture, je suis séduit. Le système est intuitif et parlant, il sera donc facile à appréhender par des débutants (d'autant plus s'ils suivent la web-série "Aventures"). 

Les classes sont séduisantes, avec une pointe d'originalité bienvenue. Ainsi :

  1. il n'y a pas de "guerrier" mais on peut jouer un "barbare" ou un "mercenaire". 
  2. Il n'y a pas de "voleur" mais on peut jouer un "aventurier" (chic !), touche-à-tout à la fois combattant et roublard.
  3. il n'y a pas de "mage" mais on peut jouer un "mage élémentaliste" (qui utilise les magies de l'air, de la terre, de l'eau et du feu) ou bien un "magicien noir" (qui touche à la démonologie et à la nécromancie !)
  4. enfin, l'elfe et le nain sont considérés comme des classes à part entière et il n'y a pas de prêtre !

"Aventurii" :
"Aventurii" :

Au niveau des autres surprises bienvenues,  il est possible de changer de classes lors d'un changement de niveau. Les personnages bénéficient de points de réputation (une idée à développer, AMHA. Le jeu de base étant un peu court sur le sujet). Les magiciens peuvent créer des objets magiques (dès le jeu de base ! Pas besoin d'attendre une extension). Les effets des sortillèges (durée, portée, etc.) peuvent être augmentés au prix de PV supplémentaires dépensés. Les sortilèges sont nombreux et parfois spectaculaires...

 

Non, franchement, je suis emballé ! Pour faire découvrir le JdR (médiéval-fantastique, s'entend) à des néophytes, Aventurii  marque plein de bons points et propose une alternative agréable aux Chroniques Oubliées et aux rétro-clones simples de D&D que sont Portes, Monstres et Trésors, Aventures Fantastiques et Epées et Sorcellerie

 

Il bénéficie de surcroit d'une mise en page claire et aérée et d'un suivi sur le net (via un code d'accès fourni avec le jeu).

 

 

 

Certes, les esprits chagrins pourront trouver qu'il n'y a "pas assez". Pas assez de monstres, même si le bestiaire remplit son office et propose les grands classiques de la fantasy : orcs, goules, gobelins, trolls, vampires, dragons. Pas assez de règles pour gérer toutes les situations que pourraient rencontrer les joueurs. Pas assez d'idées pour partir à l'aventure. Et surtout pas de scénario. 

Sur ce dernier point, pas de panique ! Un scénario gratuit attend les futurs MJ sur le site web de l'éditeur : "Démoniste à l'orc". 

 

 

Quant aux autres bémols, qu'on se le dise : l'éditeur entend bien proposer du matériel additionnel et faire vivre sa gamme. D'ores et déjà, JdR éditions annonce la parution prochaine d'un écran de jeu, accompagné de la carte couleur du monde d'Aventurii (le clin d'oeil ravira les vieux grognards nostalgiques de l'Oeil Noir). Des règles avancées pour personnages de haut niveau devraient suivre. Ainsi qu'une présentation plus complète du monde

 

 

Enfin, sachez que JdR éditions a réédité récemment "Scenarii", son imposant recueil (400 pages !) de scénarii médiévaux-fantastiques (chroniqué ICI et LA). Avec 52 aventures proposées, "Scénarii" permet de jouer longtemps et est intégralement compatible avec "Aventurii", puisqu'il partage le même système de jeu par défaut.

 

Aussi, n'attendez pas plus longtemps, foncez, sortez vos dés et faites découvrir le JdR autour de vous !

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !!

 
Repost 0
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 19:44
Interface Zero en français

Champagne ! Un troisième éditeur français s'est mis sur les rangs pour traduire Savage Worlds !!

 

Après Black Book Editions (Savage Worlds, Deadlands), puis Sans Détours (Achtung Cthulhu), c'est au tour des éditions Icare de se lancer dans la traduction d'Interface Zero 2.0, le JdR cyberpunk-transhumaniste de Metal Gun Games !

La nouvelle est tombée sur le site web de l'éditeur ce lundi : l'accord a d'ores et déjà été signé et le financement du livre passera par une souscription sur Ulule.

 

Nous parlons là d'un authentique JdR cyberpunk à l'ancienne, avec samouraï des rues, multinationales despotiques, mondes virtuels omniprésents, hackers surdoués, combats au Katana, ultra-violence stylisée... La totale ! Le tout dans un univers déliquescent et hype, mélangeant sans vergogne les codes du film Noir, des récits de yakuza, et de la SF.

 

Loin d'être has been, Interface Zero 2.0 a eu la bonne idée de reprendre un certain nombre d'idées explorées par les romans, BD et JdR transhumanistes : hybridations génétiques, réalité augmentée, modifications corporelles diverses et confusions des genres (naturel-artificiel, humain-animal, masculin-féminin) viennent brouiller les pistes, ouvrant ainsi des perspectives d'intrigues originales et complexes, avec des thématiques largement plus intéressantes et audacieuses que la simpliste opposition homme-machine.

 

A mi-chemin entre classicisme (Cyberpunk 2020) et avant-garde (Eclipse Phase), Interface Zero pourrait bien être le chaînon manquant, qui réconcilierait tous les fans de SF dystopique et hard-science et permettrait de rompre (enfin !) avec les errances complaisantes de l'incontournable Shadowrun (exemple vécu en tant que joueur : "tu es blessé ? T'as pris une rafale ? Attends, je te lance un sort de soins, j'ai 11d6. Hop, plus de blessures !").

 

Qui plus est, les règles ô combien efficaces de Savage Worlds devraient assurer au jeu une dynamique, une rapidité de résolution et une férocité dans les combats, tout à fait conformes au genre

 

En VO, Interface Zero 2.0 bénéficie d'un beau succès, concrétisé par un suivi important (plusieurs scénarii, des livres de background, un écran du maître de toute beauté, etc.). Le livre de base, lui, se présente sous la forme d'un imposant livre de plus de trois-cent pages, tout en couleurs, format A4, sous couverture cartonnée. Du lourd. Du très lourd ! 

 

Vous l'aurez compris, j'attend donc avec impatience la souscription sur ulule pour avoir une chance d'acquérir ce beau bijou de SF pure et dure. Souhaitons aux éditions Icare de rencontrer tout le succès qu'ils méritent avec ce nouveau et ambitieux projet !

 

Démarrage des hostilités en novembre.

 

D'ici là, portez-vous bien, ne faites confiance à personne, et...

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !!

Interface Zero en français
Interface Zero en français
Repost 0
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 15:17
"The Witcher" en JdR (part II)

Il y a six ans de cela, j'avais applaudi la création de "The Witcher JdRa", un excellent jeu de rôle amateur basé sur la série éponyme d'Andrzej Sapkowski. 

 

Sywukil, son auteur, avait conçu un jeu à la fois simple et fidèle à l'ambiance des romans et des jeux vidéos. Une petite réussite que devrait entériner prochainement une seconde édition (actuellement en cours de rédaction).

 

Parallèlement, de l'eau a coulé sous les ponts. Le jeu vidéo "The Witcher" a eu deux suites à succès, "Assassin of Kings", en 2011, puis "the Wild Hunt", sorti cette année et porté avec succès sur consoles next Gen, pour le plus grand bonheur des gamers avide d'aventures épiques.

 

Les romans initiaux se trouvent aisèment au format poche, chez Milady et un guide de l'univers, imposant volume de 180 pages sous couverture cartonnée, est paru chez Panini.

Outre-atlantique, Dark Horse Comics a publié une adaptation en bande dessinée qui ne devrait plus tarder chez nous, en français dans le texte.

 

Bref, "The Witcher" cartonne, séduit les joueurs et déploie son univers sombre et envoutant à travers d'autres médias. Tant mieux !

 

 

"The Witcher" en JdR (part II)

 

 

Côté JdR, nous sommes gâtés puisque deux adaptations existent déjà en français : 

  • celle de Sywukil, dont j'ai déjà dit le plus grand bien,
  • et celle du Scriptorium (gloire à eux!), qui a proposé à son tour une adaptation d'excellente facture, motorisé cette fois par le système Fantasycraft : règles complètes, bestiaire exhaustif, galerie de pnj... Près de 80 pages de matos prêt-à-jouer ! 

Plusieurs Wikis très complets existent aussi, toujours en francais. Même s'ils sont très orientés autour des jeux vidéos, ces sites sont de véritables encyclopédies en lignes, bourrés d'informations, donc incontournables :

 

 

Joie et bonheur ! Un JdR officiel devrait voir le jour courant 2016 ! En effet, le 29 juillet dernier, Projekt Red (le studio de création derrière la saga des jeux vidéos) a annoncé la mise en chantier d'un jeu de rôle papier, en collaboration avec R. Talsorian Games ! 

Le jeu utilisera le système Fuzion, déjà utilisé pour Cyberpunk 2020 et Mekton Z. Ce système multi-genres et assez simple, à base de D10, est d'ores et déjà téléchargeable gratuitement en anglais et... En français (dans une traduction assez approximative) ! Enfin, du matériel supplémentaire vous attend sur le site Tranzfuzion.

 

 

 

"The Witcher" en JdR (part II)

 

Notons enfin l'existence d'un très beau jeu de plateau, traduit et diffusé par Edge Entertainment et chroniqué entre autres sur trictrac.net.

 

 

Bref, nous n'avons pas fini d'arpenter les Royaumes du Nord, sur les traces de Geralt de Riv, Jaskier, Ciri, Triss Merigold et autres protagonistes hauts en couleur

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !!

 

(ci-dessus, une des nombreuses cartes disponibles sur le net)

(ci-dessus, une des nombreuses cartes disponibles sur le net)

Repost 0
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 20:50
"l'Oeil Noir" revient

La nouvelle  est tombée  hier et figurait en avant première dans le tout dernier Casus Belli : Black Book Editions va publier  et traduire en français "l'Oeil Noir", le célèbre jeu de rôle allemand,  dans sa toute dernière édition (la cinquième !).Point de nostalgie ici : il ne s'agit pas de rééditer les boites cartonnées des années 80,  diffusées en France par l'éditeur  Schmidt, avec lesquelles bon nombre de quadragénaires (moi compris ) ont découvert le JdR. Non, outre Rhin, le jeu n'a jamais cessé d'être pratiqué, modifié,  amélioré, développé et il bénéficie d'une popularité sans égale. Aujourd'hui, le livre de base de la cinquième édition  se présente sous la forme d'un ėpais  volume de 400 pages, abondamment illustré et tout en couleurs. C'est CE livre que BBE va vraisemblablement traduire et publier prochainement en français.

Repost 0

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net