Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Savage Worlds fête ses dix ans !

Publié le 20 Juillet 2013 par olivier rousselin in 13. THEMA: SAVAGE WORLDS

Savage Worlds fête ses dix ans !

La nouvelle est tombée tout récemment sur le site de Pinnacle : Savage Worlds fête ses dix ans ! Dix années de création ininterrompue et de coups marketings savamment orchestrés. Dix années de jeux de rôle héroïques, voire épiques et hauts en couleur. Dix années à explorer quasiment tous les genres avec succès : fantasy, steampunk, horreur lovecraftienne, horreur gothique, pulp, space opera, post-apo, retro-SF, cyberpunk… Nommez un genre, vous trouverez, forcément, un jeu émulant le-dit genre, motorisé sous Savage Worlds.

 

 

Savage Worlds, c’est plus de trente univers de jeux officiels, les "settings", disponibles en boutique. A peu près une cinquantaine d’éditeurs tiers ayant acquis la licence (dont Black Book Editions pour la France). Plus une foultitude de productions amateur, créées avec passion et soutenues par l’éditeur même.

 

 

Un bien beau succès, tant public que critique, qui vient récompenser la persévérance et l’opiniâtreté de l’éditeur. Car Pinnacle a toujours cru en Savage Worlds, malgré des débuts chaotiques, s’est entêté et a toujours défendu son "bébé" bec et ongles.

 

 

Aujourd’hui, après un premier essai transformé (Deadlands Reloaded), le jeu est disponible en français, chez Black Book, à un prix très attractif (24 euros, pour un livre tout en couleurs, imprimé sur papier glacé, format A5… pas mal, non !). Et bonne nouvelle : trois autres univers sont en cours de traduction ! Nemezis, Beasts & Barbarians et Interface Zero 2.0 seront bientôt disponibles dans la langue de Jules Verne.

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

NEMEZIS décrit un univers de Space Opera militariste à mi-chemin entre Mutant ChroniclesShadowrun et Cthulhutech.

 

 

Dans un lointain futur, les "Dieux Sombres", des créatures surnaturelles et maléfiques, aux pouvoirs surhumains, font leur grand retour sur Terre.

 

Petit souci (pour elles) : au lieu de se retrouver face à des humains primitifs armés d’épées et de lances, elles sont accueillies à coups de fusils à plasma, de mortiers, de batteries anti-aériennes, de bombes atomiques et autres joyeusetés explosives.

 

Bref, les humains sont à égalité avec leurs monstrueux adversaires et entendent bien ne pas se laisser faire ! Le pitch est jouissif. L’éditeur promet un dosage égal d’action surboostée et d’enquête, avec un soupçon d’horreur cthulhuesque en prime

 

Si vous êtes curieux et lisez l’anglais (un niveau moyen est amplement suffisant), un premier mini-scénario "In the name of progress" est disponible, que le MJ avisé utilisera avec les PJ prétirés du "Nemezis Pregenerated Characters". Deux petites aides de jeux sont aussi disponibles gratuitement, qui n’ont pas pu figurer dans le livre de base, faute de place. Un générateur d’aventures et une règle optionnelle pour gérer les richesses des personnages. A noter que cette dernière aide est susceptible d’intéresser tous les MJ de Savage Worlds.

 

Pour les télécharger, rendez-vous sur rapidejdr.fr et tapez GrAmel dans le moteur de recherches du site (ou bien cliquez ICI).

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

BEASTS & BARBARIANS, lui, propose un pur univers de Sword & Sorcery flamboyante, dans les style des oeuvres de Robert E. Howard, Frank Frazetta et Simon Bisley.

 

Les auteurs se sont amusés à imaginer un univers sauvage et violent, peuplé de barbares primitifs luttant pour leur survie. De sorciers corrompus. De cités décadentes. De créatures monstrueuses. De ruines cyclopéennes et de secrets enfouis plus noirs que la nuit. Vous aimez les BD "Conan" et "Slaine" ? Vous appréciez l'univers de Bloodlust mais trouvez les armes dieux too much ? Beasts & Barbarians pourrait bien vous apporter tout ce que vous voulez

 

 

Trois mini-scénarios gratuits sont d'ores et déjà disponibles : "The Cliff’s Queen court", "the carnival of Nal Saggath" et "Wolves in the borderlands". Idéal pour tester le jeu avec les "Beasts & Barbarians Pregenerated Characters". Pour se repérer dans le monde du jeu, la "Dread Sea Dominions Map" fournit une aide de jeu bien utile.

 

Et si vous n’en avez pas assez, "Archetypes of the Dominions and Jalizar" présente trente personnages prêts-à-jouer. Des barbares, des shamans, des amazones… Slips en fourrure et muscles huilés obligatoires !

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

Enfin, INTERFACE ZERO 2.0 est un excellent jeu cyberpunk, riche et ultra-complet, classique dans son développement mais flirtant aussi avec de nombreux thèmes du "post-humanisme" : manipulations génétiques à grande échelle, prise d'autonomie des I.A.,  personnalitées "sauvegardées" informatiquement et pouvant être "téléchargées" dans d'autres corps (masculins, féminins, robotiques, animaux "évolués", etc)...

 

 

Après une première édition très réussie, parue en 2010, l'éditeur du jeu, Gun Metal Games, lança récemment une collecte via kickstarter pour pouvoir publier une seconde édition toute en couleurs. Résultat des courses ? Près de 84.000 $ collectés en un mois et demi !

 

C'est cette seconde édition enrichie de nouvelles règles et ultra-complète que Black Book Editions propose de traduire en français.

 

Plus simple à utiliser que Shadowrun, plus "générique" que Cyberpunk 3.0, (un peu) moins exotique que Eclipse Phase, Interface Zero 2.0 a toutes ses chances et promet déjà beaucoup !

 

Non seulement le livre de base fournira tout le matériel nécessaire pour mettre en scène vos récits cyberpunk préférés (dans la droite lignée d'un Gurps Cyberpunk, par exemple), mais l'éditeur a d'ores et déjà annoncé plusieurs sourcebooks, explorant en détail l'univers futuriste du jeu. Gageons que si le jeu rencontre son public, Black Book se fera un plaisir de les traduire eux aussi.

 

Savage Worlds fête ses dix ans !

Avec ces trois nouveaux univers, Black Book fait un pari risqué et donne une seconde chance à l'un des meilleurs systèmes génériques de JDR en vente à l'heure actuelle (à mon humble avis).

 

Pour cela, un grand merci à eux, pour leur ténacité, leur enthousiasme et leur indéfectible dynamisme, qui font plaisir à voir.

 

 

Vive Black Book ! Et vive le JDR !

Commenter cet article

Patate des Ténèbres 13/10/2013 08:37

Ah! Nemezis. Bon setting, mais les concurrents sont nombreux maintenant, c'est juste ça qui limite la possibilité de jouer. Les joueurs seront en effet toujours plus tenté par un Starship troopers avec les références communes plus accessibles, mais Nemezis est en effet tout aussi bon, avec ce petit air de Cthulhutech "optimiste" :-)
Même "souci" avec Interface zéro, comme tu le précises, c'est plus light que Eclipse phase, mais je suppose que Posthuman studio a eu l'occasion de faire une promo d'EP plus funky, même si il est sans doute un peu plus complexe à mettre en place, c'est plutôt lui que les joueurs réclament.

olivier rousselin 16/10/2013 10:23

Personnellement, j'ai l'impression que Nemezis" va plus loin que "Starship Troopers". Les ennemis de l'humanité ne sont pas une race alien, venue d'une autre galaxie, mais bien des entités surpuissantes aux pouvoirs surnaturels qui reviennent sur Terre. Des entités vénérées (encore aujourd'hui) comme des divinités, par des cultes interdits et secrets. Des choses aux pouvoirs incompréhensibles pour la science moderne (magie ?).

Du coup, cela ouvre pas mal de possibilités à la Hellboy/Cthulhu. Comme de rechercher des secrets innommables cachés dans des ruines antiques, des grimoires interdits, ou dans les remises de grands musées.

Par exemple, dans l'univers de Nemezis, le Necronomicon pourrait être avidement recherché par les Forces de Défense Terrienne car il contiendrais des indices sur les points faibles des "Dieux Sombres". Ces recherches seraient menées par les services secrets des différentes puissances terriennes (qui pourraient être rivales et se tirer dans les pattes au lieu de collaborer), tandis que les adorateurs des Dieux Sombres feraient tout pour empêcher que leurs précieux grimoires ne leur soient retirés. Du coup, une ambiance espionnage/horreur est possible.

On peut aussi jouer commando/guerre/horreur, avec des soldats surentraines (les PJ) envoyés pour accomplir des missions spéciales top secret (ou non).

Ou survival/horreur : avec des civils qui doivent fuir/se cacher tandis que des Dieux Sombres et leurs serviteurs (dans le genre "profonds" ou Byakhees) investissent la ville où ils résident.

Bref, j'imagine plusieurs ambiances pour ce jeu, comme pour Cthulhutech. Mais peut-être que je fais fausse route ? Peut-être que le setting ne met l'accent que sur l'aspect militaire-bourrin ? Quelque chose comme : "allons buter ces salopards d'Aliens de merde!" "A vos ordres, capitaine".

Ben, ça me déplairait pas d'essayer quand même! :D

Quand à Eclipse Phase, je voulais me payer un jeu cyberpunk générique qui ne soit pas une usine à gaz (J'ai été traumatisé par Shadowrun, je crois. A vrai dire, je suis vacciné à vie!!!) et cette VF tombe à point nommé!

Nous verrons bien. Avec BBE, les bouquins ont une chance d'être publiés avant 2020. Lol !

:-D

Fencig 22/07/2013 22:17

Comment que çà me tente Nemezis!!!
Dommage que je n'ai personne avec qui jouer en dehors de la famille.
Parce que Fenciloute et les Fencinets çà risque de pas être leur truc...

olivier rousselin 30/07/2013 21:43

As-tu essayé de trouver des rôlistes dans ta région avec Opale ? Leur forum est pas mal fait et pourrais te venir en aide ?

Sinon, il reste les parties online mais je n'y connais rien... Je ne pourrais pas trop te renseigner là-dessus :-(