Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

YmaginereS, la e-revue de l'imaginaire !

Publié le 24 Septembre 2011 par olivier rousselin in 4. PRESSE RÔLISTE

http://img.over-blog.com/212x300/0/53/10/94/beber-2-la-suite-des-photos/Voyage-temporel-prologue--.jpgUn nouveau webzine vient de paraitre sur la toile : YmaginereS, revue dédiée à tout ce qui a trait à l'imaginaire justement : livres, bandes-dessinées, comic-books, mangas, jeux de rôle, jeux de plateau, films, séries télévisées, jeux vidéos...

 

Deux-cent-trente-cinq pages (oui, 235 !) bourrées à craquer avec des critiques (pas assez incisives, peut-être ? Mais j'ai à peine commencé ma lecture de l'ouvrage), des interviews, des news, un concours de nouvelles, un dossier sur les voyages dans la S.F et le fantastique, tant spatiaux que temporels... 

 

 

... Et pour nous, rôlistes ?

  • Des dossiers/critiques/présentations des jeux Manga Boyz, Shade, plus la campagne des "Montagnes hallucinées" pour l'Appel de Cthulhu,
  • un compte-rendu de partie (le Seigneur des Anneaux), narré par son créateur/meneur, Sly du blog Au Bon Rôliste,
  • le kit de démo tout en couleurs de Metal Adventures (scénario inclus) plus une interview d'Arnaud Cuidet, son auteur, 
  • un scénario med-fan signé Didier Guiserix ("Nomad's land"), 
  • un autre pour Vampire par Tristan Lhomme (son centième en fait, paru à l'époque dans Casus Belli). 15 pages pleines de sang, de bruit et de fureur, 
  • un dossier Thématique sur les divers formats des jeux de rôle (boîte, classeurs, A4, A5, etc.), 
  • une aide de jeu sur les voyages, 
  • une autre aide sur comment exploiter les thèmes écologiques dans un scénario de JDR (contemporain),
  • une interview des sympathiques lurrons de roliste.tv

 

Les gamers au sens large du terme ne sont pas oubliés avec deux rubriques connexes, "jeux vidéo" et "jeux de plateau".

 

 

Par ailleurs, YmaginereS profite de son format numérique pour nous proposer toutes sortes de liens hypertextes vers les sites web et blogs des auteurs comme des éditeurs, ce qui permet de prolonger la lecture du e-zine ou d'approfondir certains sujets.

 

 

Le ton général est enthousiaste, bienveillant à l'égard des oeuvres critiquées. C'est à mon humble avis le seul point faible du magazine. C'est-à-dire que certaines critiques gagneraient à être plus tranchées, à détailler autant les points faibles que les points forts de chaque produit.

 

Prenons comme exemple la campagne "Par-delà les Montagnes Hallucinées" pour l'Appel de Cthulhu. L'ouvrage reçoit la note maximale (5/5) et bénéficie de commentaires élogieux, certes amplement mérités. Mais il est aussi notoirement connu que cette campagne est terriblement exigeante, tant pour le MJ que pour les joueurs. Qu'elle nécessite un important travail de préparation en amont. Qu'elle souffre d'une certaine linéarité, assez contraignante. Que les joueurs y auront bien souvent un rôle annexe, secondaire. Qu'il y a une somme conséquente de PNJ à gérer, à faire vivre et à personnaliser (près de 50 PNJ !). Bref, ce n'est pas un produit qui s'adresse à tous les rôlistes, loin s'en faut.

Il ne s'agit pas de contester la qualité globale de cet imposant pavé, d'ores et déjà culte, mais bien d'en souligner les limites réelles.  

 

 

Ceci étant dit, la qualité globale du e-zine est impressionnante et j'attend avec impatience de découvrir le futur numéro 1, d'ores et déjà annoncé pour le 15 janvier 2012.

 

Enfin, j'espère très sincèrement que l'équipe en place saura rééditer son exploit et surtout, saura durer dans le temps. 

 

A votre tour, découvrez YmaginereS. Bonne lecture et, bien entendu...

 

 

... BONS JEUX !

 

 

Pour en savoir plus :

 

Visitez le blog de la revue : http://ymagineres.over-blog.com/

 

Téléchargez le numéro zéro en cliquant ICI    

 

Pour discuter de la revue, proposer vos idées, dialoguer avec la rédaction, venez faire un tour sur le forum d'Ascadys ou encore, inscrivez-vous sur la page facebook d'Ascadys.

Commenter cet article

Aramis 05/10/2011 21:53



Merci pour cette critique !


C'est vraiment agréable de voir qu'on n'a pas bossé pour rien et qu'on a réussi un peu à communiquer notre passion !


À bientôt pour le numéro suivant le 15 janvier 2012 !



olivier rousselin 06/10/2011 22:48



Rendez-vous est pris ! 


Très bonne continuation à tous et à toutes ! 



Sly 27/09/2011 17:25



Je suis d'accord avec toi. D'autant que j'adore ce livre de Poul Anderson. Et qu'ayant péniblement réussi à regarder 2 ou 3 épisodes de la série Tv inspirée de l'Epée de vérité, je mesure ta
douleur à la lecture de ce livre.


Certains contributeurs ont réussi à analyser avec un peu plus de mordant les oeuvres. Par exemple, la chronique des Metabarons retranscrit l'atmosphère de la bd avec justesse; même si pour moi la
lecture de cette série a été d'un ennui profond. Mais je suis allégirque à ce scénariste.



olivier rousselin 01/10/2011 18:50



Ah ça ! On peut bien parler de "douleur" pour qualifier la lecture de "L'épée de vérité". Qu'est-ce que c'est nul !!! 


Ce bouquin est d'une médiocrité affligeante, proportonnelle à son épaisseur, et très en dessous de ce que peuvent écrire des Poul Anderson, Neil Gaiman, Michael Moorcock, G.R.R.R Martin,
Jean-Philippe Jaworski, C.S. Lewis, Richard E. Dansky, Andrzej Sapkowski, Pierre Grimbert, J.R.R. Tolkien, Robert Howard, C.A. Smith, Machen, Dunsany... Tant d'autres encore !


Bref, c'est pour cette raison que j'ai insisté sur la nécessité de critiques plus incisives. Plus pertinentes. J'espère en trouver dans les prochains numéros d'YmaginèreS (que j'ai hâte de lire).


 


 



Sly 25/09/2011 11:15



Oui je suis d'accord avec toi les critiques ne sont pas accès incisives- mais bon elles permettent de découvrir des oeuvres.



olivier rousselin 26/09/2011 08:16



C'est vrai mais quitte à découvrir des oeuvres, j'aurais préféré un éclairage sur des récits peu connus du public comme "le Chevalier-Mage" de Gene Wolfe ou "Hrolf Kraki" de
Poul Anderson, tous deux très bons, plutôt que sur des ouvrages commerciaux comme "l'épée de vérité" (dans le mag, page 24) dont je garde un souvenir pénible. Quelle catastrophe que ce livre
(je n'ai pas dépassé le tome 1 dont je me suis débarassé sans états d'âme) !