19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 15:05

Résumé de l'épisode précédent

nos vaillants shadowrunners amis de la nature sauvage, des mutants et des déshérités, continuent leur safari illégal dans la zone de quarantaine d'Albany. Après avoir contracté des alliances et rencontré le maître des lieux, ils peaufinent leur couverture de chasseurs de monstres, venus dans la zone en quête de sensations fortes.


 

Après une brêve concertation, notre petit groupe décide de retourner au pénitencier afin d’y faire quelques menus achats : des gants en latex jetables, des sacs en plastique et une glacière de grande contenance, électrique et alimentée par la batterie du van de Kregan. Bref, tout le matériel nécessaire pour prélever des trophées sur les proies abattues. En effet, ces reliques macabres nous sont demandées quasi systématiquement par nos commanditaires pour prouver nos faits d’arme. Il s’agit donc de parfaire notre couverture de "chasseurs de monstres" professionnels. De plus, bon nombre de créatures (les goules, les barghests) peuvent être porteuses d’infection. Un surcroit de protection n’est donc pas négligeable. Pour les prélèvements, l’indien est équipé d’un couteau de chasse. Matthew, lui, a ses scalpels. 

 

 

BARK AT THE MOON :

 

 

Après ces quelques emplettes, le groupe se restaure sur place avant de reprendre le chemin du nid des Barghest. Le soir tombe, il est grand temps de préparer notre embuscade. Chacun s’équipe consciencieusement. Enfin, la surveillance du site commence, à distance respectueuse, l’œil rivé sur ses jumelles, tandis que le soleil couchant teinte le paysage d’ocre et de rouille. 

 

Enfin, après un temps qui nous semble interminable, les monstres sortent de leur antre. Impressionnants. Les Barghest ressemblent à des mastiffs, mais en beaucoup plus gros. Dotés d’une gueule surdimensionnée, ils atteignent la taille d’un saint-bernard. Lourds, puissants, véloces, ils doivent bien peser dans les 100 kg ! 


 

Barghest.jpg

(croquis de Barghest. Source : http://ravensblog.blog.cz/en)


 

Deux éclaireurs sortent, puis le reste de la meute, les uns après les autres. Nous comptons dix créatures au total. Et nous n’avons que deux combattants parmi nous (trois en comptant les drones de Matthew) !

 

Nous commençons à nous approcher, jusqu’à 500 mètres de la tanière, mais manquons de discrétion. Joe lance un sort de détection des ennemis, mais sans succès. Matt reste aux côtés du sioux, à l’arrière, et commande ses trois drones : l’espion, le "rampant" et le doberman. Incertain, il envoie son petit espion cybernétique dans l’entrée de la tanière pendant que Kregan et Aly Nira se rapprochent. Jusqu’ici, tout va bien. Rien en vue.

 

Mais lorsque le troll arrive à son tour près de l’entrée, c’est pour entendre des bruits sourds et inquiétants venus du sol : un Barghest s’apprête à sortir.

 

Lui et Aly Nira décampent. Derrière eux, le monstre sort. L’elfe se retourne et lui tire dessus avec son fusil, équipé d’un silencieux (le joueur lance les dés et totalise 6 réussites : beau score!). La balle met la bête ko. Elle vacille. Une seconde balle l’achève.

Kregan revient en courant mettre le C4 dans la tanière. Puis, il va dissimuler le cadavre du Barghest.

Aly souhaite mettre elle aussi des explosifs mais Kregan l’interrompt : "surveilles les alentours ! Je m’occupe des explosifs".

 

Nous nous mettons ensuite en embuscade et choisissons un emplacement en surélévation. La tanière a été creusée dans le lit d’une rivière asséchée. Logiquement, nous nous mettons de l’autre côté, en haut de la dénivellation.

 

2h du matin : un premier Barghest rentre au terrier. L’animal sent l’odeur de sang de son congénère tué et commence à rebrousser chemin. L’elfe lui tire dessus mais la balle ne fait que le blesser. L’animal hurle à la mort. 2 autres balles l’achèvent.

 

 

Deux autres Barghest arrivent, en alerte. Ils sont plus massifs que les autres, furieux, agités, ils voient le corps sans vie devant eux. Avant que nous ayons eu le temps de dire ouf, 4 autres molosses font leur apparition. Il y a 6 barghest maintenant présents sur la zone. En alerte et pressés d’en découdre. La tension monte de plusieurs crans.

 

 

 

SHOT IN THE DARK :

 

Deux des fauves partent en éclaireurs, reniflant furieusement le terrain. Deux autres se dirigent vers le terrier. C’est le moment que choisit Matthew pour actionner ses charges explosives. A peine les deux monstres sont-ils rentrés dans la tanière qu’il fait exploser le C4. La déflagration assourdissante fait son effet. Les créatures périssent, déchiquetées et ensevelies sous des tonnes de terre. Quant aux deux autres dehors, ils subissent le souffle de l’explosion qui projette des mottes de terre, des cailloux et du gravier. Une des bêtes est soulevée du sol par le souffle de l’explosion et retombe lourdement un peu plus loin. L’autre, plus éloignée, se remet péniblement sur ses pattes, sonnée. Aly Nira lui tire dessus quand trois autres fauves arrivent en courant. A nouveau, Matt sème la mort, actionnant deux mines anti-personnelles qui fauchent les monstres. Posément, froidement, l’elfe achève tous ceux qui bougent encore. Chaque chuintement de son fusil à silencieux est ponctué par les cris d’agonie des bêtes. C’est un vrai carnage.

 

De son côté, placé un peu plus loin, Kregan s’abstient de faire feu afin de ne pas se faire repérer. Quand le silence retombe sur la clairière, neuf cadavres jonchent le sol. Le dernier Barghest échappera ce soir-là à la mort.

 

Nous laissons passer plusieurs minutes avant de quitter notre refuge. La victoire est à nous et c’est sous la lumière blafarde de la lune que nous faisons le décompte des corps. Le rigger et l’indien se chargent de la sinistre récolte : prélever des trophées sur les cadavres des bêtes afin de prouver aux autorités du Pénitencier le succès de notre mission. Kregan, de son côté, récupère précautionneusement toutes les mines non utilisées, tandis qu’Aly Nira monte la garde, le doigt sur la détente. 

 

Lorsque nous retournons au camp des "hippies". Il est 4h du matin. Nous sommes transis de froid, épuisés et l’adrénaline est depuis longtemps retombée. Kregan, lui, est tout joyeux et rigole tout le long du trajet en se repassant en boucle mentalement les scènes d’explosion. Matthew, toujours aussi nerveux, est tout fier de son timing lorsqu’il a fait exploser les charges. Joe et Aly, eux, sont plus amorphes. Une heure plus tard, chacun s’est lavé, douché, habillé de frais et nos hôtes nous accueillent avec un copieux petit déjeuner. Puis, c’est le sommeil réparateur.

 

 

A L'AUBE DU QUATRIEME JOUR...


Cela fait maintenant quatre jours que nous sommes dans la région d’Albany. Quatre jours que nous sillonnons ces étendues désolées avec pour mission d’y débusquer un change-formes. Tranquillement, nous retournons dans l’après-midi au pénitencier et touchons notre prime, Braga est stupéfait par notre performance.

 

Avant de repartir, Kregan s’achète un couteau de combat troll. Désemparé, il s’était rendu compte qu’il n’avait pas d’armes blanches dans son arsenal. Des pistolets, des fusils d’assaut, des grenades, a oui. Et même une batte de base-ball pour troll ! Mais pas de couteau. Tout content, il exhibe sa nouvelle acquisition à ses amis. Joe et Matt écarquillent les yeux : la lame est assez large pour trancher une tête ! Ce n’est plus un couteau, c’est un glaive, une épée large ! Aly, indifférente, se contente de hausser les épaules.

 

SwordandKnifeSeaxblade1g.jpg

(voici à peu près à quoi ressemble une lame de couteau pour troll ! Bien entendu, celle de Kregan n'est pas aussi ouvragée. Il aurait fallu qu'il l'achète chez un coutelier spécialisé. Pour la petite histoire, cette lame s'appelle un Seax, il s'agit d'une sorte de machette fabriquée traditionnellement en Irlande, durant le Haut Moyen-Âge). 

 

 

L’elfe a en effet d’autres préoccupations en tête. Elle commande à Salif une cage  assez grande pour y enfermer le Wendigo que nous souhaitons chasser. Ce dernier accepte mais demande en échange que nous l’accompagnions demain soir, pour recevoir une livraison de matériel. Marché conclu !

 

 

Puis nous repartons dans le Mystery Machine (le van de Kregan), direction Albany, pour rendre visite à Karya Luoni.

La matriarche trolle dissipe une "marque magique" qu’elle a détectée sur Aly Nira, sans doute placée par les assassins elfes qui la traquent. 

Karya pense que le doppelganger est chez Lee Falk. Pour pouvoir l’approcher, il va falloir prêter lui allégeance, ce contre quoi elle nous met en garde : "cet humain, c’est le diable !".

Un autre problème se pose : le chien de l’enfer que Lee Falk a domestiqué. Ce dernier tue tous les rats de Karya, or ces derniers pourraient détecter le doppelganger.

Finalement, la matriarche nous demande un service : traquer et tuer une créature, une "génitrice" dont les petits pullulent et attaquent la population d’Albany. Nous acceptons et proposons de lui rendre ce service gratuitement. Aly Nira notamment, lui est reconnaissante d’avoir supprimé la marque qu’elle avait à son insu. Quand à Joe, il souhaite que la trolle lui enseigne la perception astrale.

 

 

LE SOUS-SOL DE LA PEUR DE LA MORT DE LA TERREUR (QUI TUE) :


Inda, une orque athlétique et armée jusqu’aux dents, nous sert de guide. Elle nous emmène à l’endroit où se terre la chose : le sous-sol abandonné d’un immeuble en ruine. Là, nous voyons un des "petits" : c’est une sorte de Barghest phosphorescent et aveugle ! Inda nous avertit : son sang est acide !


 

Bestiary_Barghest_full.png

(un des "petits" qui hantent le sous-sol d'Albany. Source : http://sorceleur.wikia.com/wiki/Barghest)

 

 

Devant l’ampleur de la tâche qui nous attend, nous prenons le temps de mettre au point notre tactique d’approche. Inda a plusieurs hommes avec elle. Les pauvres hères sont mal armés, terrorisés, et ont un moral relativement bas. Nous décidons quand même de les utiliser en arrière garde. La formation est la suivante : nous demandons à Inda de les aligner en file, au milieu de la pièce où nous allons entrer. A notre commandement, ils devront tirer sur les monstres. Ce feu nourri devra gêner, distraire les créatures pendant que nous, nous progresserons sur les côtés, en avant, ajustant et ciblant les créatures au fur et à mesure de notre progression. Nous espérons également que le vacarme gênera les monstres puisqu’ils sont aveugles. L’avant-garde est constituée du doberman de Matt, d’Aly Nira et de Kregan, lourdement armés. Au milieu, Joe et Matt assureront le soutien nécessaire.

 

Une fois tout le monde d’accord, c’est l’assaut ! Nous faisons irruption dans le sous-sol dévasté, encombré de carcasses de voitures et de débris divers. Là, le spectacle qui nous attend nous laisse sans voix : une trentaine de "petits" sont là, créatures efflanquées et brillant d’une lueur jaune verdâtre malsaine. Au fond de la zone, à 50 mètres de nous, gît la "Génitrice", sorte de version géante des créatures devant nous, en pire. Cette horreur phosphorescente et pourvue de tentacules, à la mâchoire surdimensionnée, baignant dans ce qui nous semble être un bassin rempli d’acide, hurle à notre arrivée.

Second choc, nous voyons alors les "petits" réagir de façon parfaitement coordonnée ! Ces monstres ont une intelligence collective !

 

 

FEUER FREI ! 

 

"Qu'est-ce que vous attendez, bordel ? FEU ! FEU !!!". Un tonnerre assourdissant de déflagrations retentit qui remplit tout l’espace, ricoche contre les murs et fait vibrer l’air. C’est un véritable mur sonore, qui nous malmène de toutes parts, nous comprime et nous enveloppe.

Nerveusement, les mutants tirent un peu partout, vidant leurs chargeurs et prenant à peine le temps de viser. Au moins, ils assurent leur part du boulot et nous assurent une couverture efficace. Aly et Kregan balancent chacun une grenade. Deux minions nous chargent que le drone de Matt et l’AK-94 d’Inda fauchent sans pitié. 

 

Consciencieusement, chacun assure sa part du travail. Aly Nira fait feu avec la mortelle précision qu’on lui connaît Kregan renonce aux balles conventionnelles pour se servir exclusivement de son lance-grenades. Le drone de Matt fait des merveilles. Même Joe abat une créature à son grand étonnement, lui qui maîtrise si mal les armes à feu !

 

Mètre par mètre, nous progressons, tout en faisant attention aux flaques d’acide qui couvrent le sol. Enfin, nous avons abattu suffisamment de monstres pour pouvoir nous attaquer à la Génitrice elle-même. C’est Aly qui lui inflige la première blessure. Nouveau choc : l’abomination réagit en propulsant des jets d’acide par les pores de sa peau et en étendant ses tentacules sur près de dix mètres de distance ! Le spectacle nous saisit net et nous restons cois, l’espace d’un battement de cils. Mais en bons shadowrunners, nous reprenons quasi-instantanément nos esprits. Pas question de se laisser décontenancer ! L’enfer se déchaîne à nouveau. Aly, Kregan et le doberman vident leurs chargeurs sur la créature hurlante. Sur son dos, des pustules éclatent qui libèrent des "petits" nouveaux-nés, car c’est ainsi que se reproduit la créature !

Galvanisé par les succès de ses compagnons d’armes, Joe prend le risque de lancer un sort de combustion qui réussit au-delà de tout espoir (5 succès sur 8). Le drain le fait chanceler mais le jeu en valait la chandelle.

Encore quelques grenades, quelques tirs et finalement, le silence retombe sur la zone, assourdissant. 

 

 

Au bout d’un temps interminable, nous sortons de derrière nos abris respectifs et échangeons un regard. Nous sommes tous sonnés, transis, hébétés, épuisés, haletants, tremblants… Mais vivants ! Il n’y a eu aucun mort à déplorer de notre côté, les mutants sont tous sains et saufs et les horreurs du sous-sol ont été exterminées. La mission est un succès total !

 

 

A suivre...

Partager cet article

commentaires

Stef 22/12/2011


Magnifique transcription de la partie, jolie prose, il y a juste eu 2 morts du coté des "rebuts" :)   encore ......

Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • olivier rousselin
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net

 

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog