Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2011 5 14 /01 /janvier /2011 16:00

A force de jouer à Resident Evil 4, il fallait bien que ça m'arrive. Contaminé par le virus à mon tour, me voilà amené à vous parler de zombies. Mais pourquoi diable a-t-il fallu que je craque à mon tour ? Pourquoi ai-je craqué ? Et sur quel JDR va se porter mon choix ? Sur War of the Dead ? Sur Z-Corps ? Ou sur l'incontournable All Flesh must be Eaten ? Damned ! Cet article ne sera pas de trop (du moins, je l'espère) pour faire le tour de la question.

 

Une dernière question subsiste... La plus angoissante : y a-t-il des munitions quelque part dans cette pièce ? Parce que dehors, je peux déjà les entendre qui arrivent. ILS sont là !

 

 

 

 

1. PandémieS :

 

Relancés au cinéma avec le succès que l'on sait du film "28 jours plus tard", puis de "l'armée des morts", les zombies n'ont jamais été aussi présents :

 

- au cinéma, naturellement, avec une bonne dizaine de films qui paraissent chaque mois dans le monde, et parmi eux, de belles réussites, telles que "Rec", "Land of the dead", "Shaun of the dead", "Zombieland", "La Horde", j'en passe et des meilleurs !

 

- dans les bandes dessinées. Avec par exemple "les zombies qui ont mangé le monde", aux Humanoïdes associés, "Cryozone" chez Delcourt, "Outretombe" chez Vents d'Ouest, "Zombies 1, la divine comédie", chez Soleil...

 

jane-spiderman-zombie-4653589880.jpg- dans les comic-books (normal) avec notamment les infâmes "Marvel Zombies", la célèbre série "Walking Dead", récemment adaptée en série télévisée (bientôt en français), mais aussi "Remains", "Crossed" (par Garth Ennis), ""Zombieworld", "Zombie : la cavale des morts", "Zombie Highway"...

 

- dans les mangas ("Reiko, the zombie shop")

 

- dans les jeux vidéos ("Left for dead", la saga des "Resident Evil", le MMORPG "Dead Frontier", etc.),

 

- sur nos plateaux de jeux, avec entre autres "Zombies, la blonde, la brute et le truand" (Asmodée), "Zombies !!!" et ses huit extensions (en cours de traduction chez Edge), "Zombie Dice", "Zombie Town", "Last Night on Earth"...

 

p90x-zombie-outbreak.jpg- infatigables (et pour cause !), les zombies font aussi leur apparition sous forme de figurines à peindre et à collectionner ("All Things Zombie", chez Mega Miniatures, "Things that go bump in the night" par Blue Moon manufacturing) ;

 

- ils envahissent les wargames tactiques ("Secrets of the Third Reich" et ses zombies nazis et soviétiques, opposés aux braves pious-pious américains) ;

 

- Ils prennent possession de l'espace public, à l'aide de festivals et autres manifestations tels que les "Zombie Pride" et autres "Zombie Walk" !

 

 

 

Bref, on n'en a jamais autant vu qu'en ce moment. Ils sont partout, sur le web, dans nos boutiques préférées... Partout vous dis-je !

 


2. Virus évolutifs :


En un sens, on peut écrire du zombie qu'il est devenu LE monstre emblématique de ce nouveau millénaire, détrônant sans problèmes les serial-killers des années 90, les croque-mitaines des années 80 (Jason, Freddy Krueger, Michael Myers, etc.), les monstres géants des années 60 ("King Kong escapes", "Godzilla", "Gamera"...) et les  envahisseurs aliens des années 50 ("l'invasion des profanateurs de sépulture" ; "l'invasion martienne", "Le jour où la terre s'arrêta", "La guerre des mondes", "Plan 9 from outer space" ; "invasion from the saucer men", etc.) 

 

Est-ce une inspiration inconsciente de l'actualité, avec notamment ses menaces récurrentes de pandémie (grippe aviaire, virus Ebola, H1N1, j'en passe et des pires) ?


Toujours est-il que le genre Survival Horror n'aura jamais été aussi populaire, cristallisant sans doute maints fantasmes et terreurs refoulées. Le zombie n'en finit plus de revenir "hanter" les vivants. Hanter ? Un euphémisme pour désigner l'omniprésence, le grouillement des mort-vivants se répandant sur la surface de la planète. Menace inexorable qui signe la fin des temps. La chute de la civilisation. L'apocalypse tant redoutée.

 

 

deadrising1.jpg

(la solitude du survivant... Dur de survivre parmi les zombies) 

 

Une rapide étude du genre au cinéma nous montre à quel point les thématiques ont évolué :

Hier, le zombie était un sujet de terreur. Il symbolisait l'irruption de l'irrationnel (les morts se relèvent) dans un quotidien rassurant, réglé et impertubable. Face à lui, le vernis de la civilisation se fissurait et des hommes ordinaires se laissaient aller à toutes les lâchetés. A toutes les barbaries.

Aujourd'hui, le zombie est devenu une "éventualité". Des livres paraissent qui expliquent comment survivre face à une invasion de zombies. Au cinéma, les héros ne se demandent plus "pourquoi est-ce que les morts se relèvent ?" mais plutôt "comment va-t-on s'en sortir ?".

 

tete-zombie-exploseeAuparavant simple victimes hurlantes, les humains sont devenus combatifs. Revanchards presque. Il ne s'agit plus de fuir les zombies mais de leur faire face. De les repousser avec tout ce qui peut bien tomber sous la main : outils de jardinage, gourdins improvisés, armes à feu...

L'essentiel est de se battre, même si parfois la cause est perdue d'avance (comme dans "28 semaines plus tard").


D'ailleurs, ce n'est probablement pas un hasard si de nombreux films de zombies récents ("Shaun of the Dead", "Zombieland", "Planet Terror") sont ouvertement parodiques, voire humoristiques.

 

 

Etonnamment, à l'instar du western, le récit de zombies est devenu protéiforme. Il a su dépasser sa matière de départ, plutôt limitée, pour embrasser une multitude de thèmes, se faisant tour à tour scénario catastrophe, récit à suspense, d'action, de guerre, comédie dramatique, (auto-) parodie...

Mieux encore, les récits modernes sont souvent porteurs de réflexions. Ils évoquent en filigrane les notions duales d'humanité/inhumanité, de civilisation/barbarie, courage/peur, normalité/monstruosité...

 


3. Contamination !


Une telle richesse narrative ne pouvait qu'inspirer les créateurs de JDR. De fait, il existe plusieurs jeux sur ce thème ! Attention, la liste qui va suivre n'a rien d'exhaustive ! Aussi, si vous connaissez d'autres jeux sur le thème qui manqueraient, n'hésitez surtout pas à les signaler dans la rubrique commentaires. 

 

 

3.1. En français :


- Le premier jdr 100% zombies est sans aucun doute Zombies, édité par la défunte maison d'édition Juda Prod. Aujourd'hui épuisé, le jeu et ses extensions peut encore se trouver sur le net, soit sur ebay et amazon, soit sur des sites de VPC comme Ludik Bazar.


- Encore en vente, Plagues dK mélange allègrement survival horror et heroic fantasy. Jeu ouvertement sombre et désespéré, il ne sut pas trouver son public malgré un travail de qualité. Sans doute as-t-il souffert de la concurrence avec Midnight, alors traduit en français au même moment.


- Brain Soda, ouvertement parodique s'inspire des films de série Z. Les zombies ont donc une place d'honneur dans ce jeu fun et délirant, ma foi fort sympathique.


Z-Corps : j'avoue, je le confesse : j'ai accueilli l'arrivée de Z-Corps d'un oeil morne et totalement désintéressé. Un jeu de rôle sur les zombies ? En français ? "Pfff.... Un truc de plus surfant sur la mode !" Voilà tout ce que m'inspira ce jeu au début. Honte sur moi ! Plus tard, j'ai appris que le jeu utilisait le D6 System, un de mes systèmes de jeu favoris. Du coup, ma vision de la chose a changé du tout au tout. Et puis un jour, dans une boutique de jeu parisienne, j'eus le livre de base entre les mains. Un bel ouvrage, magnifiquement illustré. Pourvu d'un background riche. De prétirés. De plusieurs scénarios. Quasiment un sans-fautes. Mais comment pourrait-il en être autrement avec le Septième Cercle ? A ce jour, c'est sans aucun doute le jeu le plus complet sur le thème. 

 


3.2. En anglais :


- Outre-manche, le leader incontesté est All Flesh Must Be Eaten.

Servi par des règles simples (le "Unisystem" entre autres utilisé pour Buffy RPG et Conspiracy X 2nde ed.), très bien écrit, complet, AFMBE s'est dôté d'une multitude de suppléments thématiques permettant d'explorer tous les genres possibles : western ("fistful o'zombies"), pirates ("Argh! That be Zombies"), pulp & roman noir ("pulp zombies"), kung-fu ("Enter the zombie"), Heroic-fantasy ("Dungeons & Zombies"), catch ("zombie smackdown"), science-fiction ("all tomorrow's zombies")... 


Ainsi, bien que fermement attaché au genre horrifique, ce jeu de rôle est devenu au fil de ses extensions quasiment multi-genres. Des univers de campagnes complets (les "deadworlds ") viennent rajouter de nouvelles possibilités d'aventures . Enfin, des MJ imaginatifs pourront toujours croiser entre eux les suppléments (par exemple, mélanger western et space opera) ou bien utiliser les autres JDR motorisés avec le "Unisystem". 

Bref, voilà un JDR incontournable pour peu que vous aimez les zombies, les mélanges des genres et que vous lisez l'anglais. Qui sait ? Peut-être trouverez-vous là votre jeu fétiche, celui qui saura s'accomoder de toutes vos fantaisies. A noter : l'existence d'un kit de démo pour pouvoir tester ce jeu atypique.

 

AFMBE est loin d'être seul sur le marché US et divers concurrents sont sortis ces derniers temps. On distinguera notamment : 

 Dead Reign de Palladium Games (déjà deux suppléments parus en plus du livre de base) propose un univers complet, assez dingue. Même si je reste déçu par le système de règles Palladium et par l'attitude butée de Kevin Siembieda, Dead Reign devrait tirer son épingle du jeu par des idées dingues.

 

- Against the Dead : une adaptation D20 system, disponible en pdf sur le site rapidejdr.fr. 


- War of the Dead (Daring Entertainment) : une formidable campagne, découpée comme une série télé et basée sur les règles de Savage Worlds. Longue, mouvementée, riche, War of the Dead bénéficie de plusieurs suppléments gratuits et est disponible au format pdf et papier (du moins, la saison 1). A ce jour, la saison 2 comporte déjà 11 épisodes, qui sont autant de semaines de lutte contre la mort pour les personnages-joueurs. 


- Pour Savage Worlds, il existe également Zombie Run (un scénario complet) et Wrath of Zombies, un setting complet et gratuit. 



3.3. Et du côté des JDRA ?

Voilà une très bonne question ! Pèle-mêle, je citerais :

- The return of the not totally dead, un sympathique JDRA fortement inspiré par All Flesh Must Be Eaten et les films de Georges A. Romero. 100% classique donc mais très bien ficelé, TRotntD (oups !) connut deux versions, la première utilisant Basic, la deuxième, une version simplifiée du D20 system.


- Les JDRA inspirés par Resident Evil


- Le génial Meta-Creatures, qui lorgne ostensiblement du côté de séries télé telles que "Buffy Vampire Slayer". Gratuit, très bien écrit, abondamment suivi, soutenu par son auteur et par les fans, Meta-Creatures est un jdr à découvrir absolument. Même si vous n'y jouez pas, sa lecture vous fera passer un bon moment.


Mêmes commentaires enthousiastes pour Reservoir Bats, un JDRA bourré d'action (ambiance "From Dusk Til Dawn" garantie) que l'on doit à Yno, l'auteur de Patient 13 et Notre Tombeau.


- Zombies RPG, une petite conversion (12 pages) destinée à transformer le jeu de plateau Zombies !!! en JDR. Sympa. 


- Décidèment inspiré par l'horreur, Yno a également écrit deux autres JDRA qui sont en fait des one shot (comprenez des jeux limités à un seul scénario) : 30 jours de nuit (l'adaptation de la BD éponyme) et Silent Hill RPG. Certes, tous deux ne parlent pas vraiment de zombies. Ils seraient même limite hors-sujet, mais tant pis ! Tous deux méritent le détour pour leur qualité graphique. 


- Imputrescibles, lui, est une belle surprise : un crossover osé et réussi, 100% noir, entre l'univers des mort-vivants et celui des Incorruptibles. Tommy Guns, trafics de whisky, guerres des gangs ne seront que la partie immergée de l'iceberg. Vos joueurs, eux, vont vite découvrir une réalité beaucoup plus sinistre ! A noter que le site du jeu, très bien fait, propose plusieurs liens des plus utiles pour mieux s'approprier le contexte si particulier de la prohibition.

 

- En anglais,  Brains and Souls (39 pages) fait partie des innombrables petits jeux, vendus à bas pris sur le siterapidejdr.fr. Je me permets de le distinguer des autres parce qu'il utilise le système FATE, lui-même dérivé de FUDGE. Voilà un supplément qui pourrait être intéressant à lire... 

  

Toujours en anglais, citons également  Zombie Squad ,  Zombiepocalypse... Je vous passe le relais pour de plus amples recherches. Croyez-moi, il y a de quoi faire !

 

 

Sur ce, mes amis, je vous souhaite de bonnes lectures de bons downloads et bien entendu...

 

Bons jeux !

 

 

Pour en savoir plus :

 

- Chasseur de zombies, un excellent blog pour faire ses recherches (en français) ;

- sur BDtheque.com, vous trouverez une intéressante sélection de BD sur le thème ;

- Krinein propose un excellent dossier sur les zombies au cinéma.

- A lire également, le dossier paru sur excessif.com : "la naissance du Zombie au cinéma" et la passionnante étude de "Dawn of the Dead" sur le site web Cinétudes.

- pour ceux qui lisent l'anglais, la page des liens sur le site de AFMBE sera des plus intéressantes à visiter. De même que la liste complètes des RPG consacrés au genre (qui me fut très utile dans la rédaction de cet article).

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fabien 14/01/2011 19:47



Et Zombie Cinéma d'Eero Tuovinen, LE jdr indépendant de zombies ! Très
efficace, très rapide à mettre en place et jouable sans problème avec des novices ! En plus il est disponible en français en téléchargement gratuit sur le site (voir les Resources). Le jdr
indépendant est fertile et produit des jeux de grande qualité et pas chers : profitez-en !



olivier rousselin 15/01/2011 22:56



Merci beaucoup pour cette référence, d'autant plus bienvenue que le jeu semble assez expérimental et donc, changera agréablement des autres JDR cités.  



childeric maximus 14/01/2011 17:10



Histoire de compléter ton très bon article, je rajoute dans les JdRA : "Zombie the coil".  Ce dernier est un gros ouvrage qui rajoute les zombies comme monstres jouables au
Monde des Ténèbres (1ère mouture). L'ouvrage m'avait impressionné par sa qualité. En revanche, je ne sais pas s'il encore trouvable sur Internet.



olivier rousselin 15/01/2011 21:22



Je serais étonné qu'un tel ouvrage ne soit pas diffusé quelque part, via un serveur de P2P comme Bittorrent ou e-mule...


Autre piste à creuser : peut-être que White Wolf vend en pdf ses suppléments épuisés, à l'instar de Pinnacle games avec l'ancienne gamme Deadlands ou encore Steve Jackson Games
avec les suppléments GURPS. Qui sait ? .... 






Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net