Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Les Damnés de la Treizième Marque, pour Eberron

Publié le 20 Octobre 2009 par olivier rousselin in 16. SCENARIOS

Impressionnant ! Enorme ! Colossal !

Tels sont les mots qui me viennent à l’esprit après avoir découvert l’imposante campagne écrite par le Scriptorium pour le monde d’Eberron, intitulée : "Les damnés de la treizième marque".



A. la quête de l'excellence :


Jugez plutôt : 411 pages tout en couleurs, dont 160 d’annexes ( !), agrémentées d’illustrations (magnifiques) tirées des suppléments officiels, maquettée et rédigée avec soin, divisée en 8 "chapitres", qui sont autant de scénarios tout prêts.

Le tout fourni avec cartes, plans et statistiques (pour D&D 3.5) de tous les PNJ et monstres importants rencontrés !

Bref, un boulot énorme, assorti d’une volonté affirmée (et bienvenue !) de pédagogie.

En effet, à travers cette campagne, les auteurs souhaitent non seulement, faire vivre aux joueurs des aventures trépidantes, pleines d’action, mais aussi leur faire découvrir les mystères et particularités d’Eberron.


Enfin, ultime cerise sur cet appétissant gâteau : "Les damnés de la treizième marque" est gracieusement proposé aux internautes. Comprenez que cette ambitieuse campagne est gratuite !


Je suis loin d’en avoir fini la lecture mais d’emblée, je suis séduit par cette initiative, par l’esprit d’ouverture et de partage qui a guidé les auteurs. Par cette envie de faire découvrir l’univers particulier d’Eberron au plus grand nombre des rôlistes. Enfin et surtout, je reste impressionné par l’ampleur du travail fourni. Quel boulot mes amis !


B. RETOUR A EBERRON :


La mise en ligne de cette campagne tombe d’autant mieux que la nouvelle édition d’Eberron est parue tout récemment en français, adaptée aux règles de la quatrième édition de D&D.


Un "relaunch", comme disent les américains, destiné à donner une seconde chance à cet univers atypique et fourre-tout, qui reçut un accueil mitigé et ne sut pas convaincre les aficionados des univers "classiques" de D&D (Royaumes Oubliés, Dragonlance, etc).




Il y aurait quantité de choses à écrire sur cet univers si particulier, revendiquant des influences cinématographiques aussi étonnantes que "Le faucon maltais" ou encore la série des "Indiana Jones" pour, finalement, lorgner du côté des univers de High-Fantasy à la "Final Fantasy".  Ainsi, machines mécaniques et créatures magiques se croisent, se côtoient et s’affrontent dans un monde qui reprend tous les poncifs de D&D (les elfes, nains, sorciers, guerriers, prêtres, etc.) et les mélange à ceux de la science-fiction et notamment des mangas : robots pensants étonnamment humains et dotés d’une "âme" ("Full Metal Alchemist", "Appleseed"), guerres antiques apocalyptiques ("Secret of Mana"; la plupart des "Final Fantasy" et autres "Phantasy Star"), usage de la technologie à double tranchant ("Astro Boy", "Steamboy") ; ambigüité des personnages rencontrés, etc.




Pour ma part, la lecture de "Eberron-Univers" m’avait déçu. Je n’arrivais pas à "saisir" l’univers, à l’appréhender. Finalement, dépité, j’avais conclu à regret que l’univers était trop marqué SF, avec un niveau technologique trop élevé pour y conserver armes et armures médiévales. Quel intérêt à brandir une épée et un bouclier quand l’espion en face de vous peut vous foudroyer avec une baguette magique, achetée chez le magicien du coin ? Ou encore lorsqu’un imposant forgelier de bois et de fer se rue sur vous pour vous anéantir ?

Pour tout vous dire, certaines illustrations m’avaient également rappelé Star Wars. Je pense notamment à "Sharn, la cité des tours" qui me faisait penser sans cesse (je ne saurais trop dire pourquoi) à Coruscant, la planète-capitale de l’Empire.





Bref, finalement, avec la sortie des "Damné de la Treizième Marque" et celle de la nouvelle gamme Eberron, je redécouvre avec un œil neuf et une curiosité renouvelée (et ce n’est pas un mince exploit !) cet univers étonnant, à la croisée de multiples influences.


Je ne sais toujours pas si je maîtriserai un jour à Eberron mais ma relecture du monde me donne de plus en plus envie d’y JOUER !


Rien que pour cela, j’adresse mes plus vifs remerciements à toute l’équipe du Scriptorium.


Encore bravo. Longue vie à eux…



… ET VIVE LES JDR !

 



SI VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS :



1. Il existe une présentation rapide du jeu sur Wikipedia
. Comme d’habitude, la version anglaise recèle quelques informations supplémentaires.


2. Naturellement, impossible de se documenter sur une gamme de JDR sans passer par le GROG. La présentation y est, comme d’habitude, archi-complète et très instructive : à découvrir en CLIQUANT ICI. Lisez-y notamment les critiques déposées par des internautes. Elles apportent quantité de renseignements complémentaires à la présentation (volontairement neutre) des produits chroniqués.

3. A tout hasard, vous pouvez visiter la page officielle de Wizards of the Coast.
 Malheureusement, celle-ci est trop générique et les divers univers ne sont pas suffisamment mis en valeur à mon goût. Un choix d’autant plus dommageable que WotC prépare les adaptations/rééditions prochaines de Dark Sun et Al-Qadim. Deux univers classiques, oubliés par la troisième édition et plébiscités par les fans. Néanmoins, en fouillant bien, vous pourrez trouver quelques pépites comme cette cosmologie du monde d'Eberron. 


4. A noter que Dungeons & Dragons online, le MMORPG officiel est basé sur l’univers d’Eberron.


(jouer un(e) Drow ? Une perspective séduisante, non ? )


5. Enfin, last but not least, une recherche sur Google vous permettra, j'en suis persuadé, de trouver d'autres sources sur cet univers de jeu. Jetez un oeil avisé, par exemple, sur le WIKI d'Eberron, visible à cette adresse : http://eberron.wikia.com/wiki/Eberron_Wiki.

A tous et à toutes...


Bon surf sur le net !

Commenter cet article

Rappetou 06/11/2009 15:13


Hé bien alors ? on oublie le lien vers la campagne ?
Les damnes de la treizieme marque

PS : en tous cas un grand bravo à leurs auteurs, vraiment !


olivier rousselin 11/11/2009 18:51


Ouaip ! J'avais oublié le lien. Mea Culpa !  Et un grand merci à toi, l'ami ! 


childeric maximus 20/10/2009 19:51


Et selon toi, ce serait jouable avec Microlite (voire avec les Chroniques Oubliées) ?
Quitte à faire de l'initiation, autant marquer les (jeunes) esprits avec une campagne qui fasse date.

Je précise que je ne suis aucunement un spécialiste de D&D (quelle que soit la version).
 
CM, qui prévoit l'avenir !




olivier rousselin 21/10/2009 11:48


Je ne suis pas non plus un spécialiste de D&D, mais en tout cas, l'ambition affichée de Microlite D20 est de pouvoir jouer avec des suppléments D20 en faisant
un minimum d'adaptations. Alors pourquoi pas ?

Sinon, il reste une foultitude de règles génériques qui pourraient faire l'affaire : Savage Worlds, FUDGE, le dK System, etc. Nous n'avons que
l'embarras du choix !

Chouette, non ?