Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Shadowrun : l’institut Marc Jackier

Publié le 5 Septembre 2011 par olivier rousselin in 15. AIDES DE JEU

L’institut Marc Jackier, situé au 42 Hilton avenue, fut pendant une vingtaine d’année une référence de la cote de Floride en matière d’actions caritatives.

Spécialisé dans l’accueil et l’éducation des enfants surdoués, l'institut était également un "orphelinat" qui "recueillait" de jeunes garçons et filles privés de leurs parents (notez bien les nombreuses guillemets. Nous y reviendrons plus tard).


I. SUCCESS STORY : 


Officiellement, l'institut prétendait aider ses jeunes protégés à développer et à optimiser au mieux leur potentiel, grâce à des techniques éducatives d'avant-garde. De même, grâce à ses revenus, l'institut prétendait accueillir et prendre en charge les "orphelins" dans les meilleures conditions possibles et ainsi, travailler à leur intégration future au sein de la société.  

 

Orphelins (souvent issus de milieux défavorisés) et Enfants Intellectuellement Précoces (placés à l'institut par leurs richissimes parents) se cotoyaient donc au sein de cet institution "révolutionnaire".

 

Pour atteindre ses buts, Marc Jacquier bénéficiait du soutien de riches mécènes, notamment de nombreuses corpos intéressées par ce "vivier de talents". De plus, certains parents n'hésitaient pas à verser des cotisations prohibitives, inaccessibles pour le commun des mortels, afin de s'assurer de la meilleure éducation possible pour leur progéniture. Ces sommes colossales permettaient à l'institut de fonctionner, mais aussi de financer de nombreuses opérations caritatives et d'être présent sur tous les campus de l'état de Floride.

 

 

L’institut Marc Jackier était donc un véritable modèle de réussite à la fois sociale et économique, mariant à merveille intérêts financiers, image de marque et engagement social, et jouissant d'une indéniable popularité.

Au faite de sa puissance, Marc Jackier tenta même sa chance en politique, briguant le siège de Gouverneur de l’état de Floride, mais il fut battu lors des primaires.

 

Finalement, le succès commercial fut indéniable, et aujourd'hui encore, de nombreux cadres corpos encore en activité, éminemment qualifiés, sont issus d’IMJ.

 


 

 

II. IL Y A TROIS ANS...

 

 

Le 30 avril 2067, au sein de la société de fret "England Roots", une des pupilles d’IMJ brandit un pistolet mitrailleur de type UZI et se met à tirer sur ses collègues de travail.


Le 17 juin 2067, une cadre du service marketing de N.D.E (ou Nature & Development Equities) se met a hurler et à proférer des menaces en pleine salle de réunion (sur la matrice, des liens tridéo sont encore accessibles). La scène dure un moment quand, tout à coup, le responsable de la réunion s’enflamme spontanément ! Plusieurs membres du service de sécurité, tentant de maîtriser la personne en crise, prennent feu à leur tour.


A partir de cette date, des rumeurs commencent à circuler sur la matrice. Il est question de méthodes de recrutement peu recommandables, voire illégales. D'opérations douteuses. D'actes inavouable pratiqués sur les orphelins hébergés par l’IMJ. Bientôt, ce sont des vidéos pirates qui font leur apparition, accessibles via des forums illégaux. On parle d'expériences.Un mot tabou fait son apparition : cobayes !

 

Mais le prestige de l'Institut étouffe ses rumeurs. 

 

Le 30 Juin 2067, un groupe de quatre personnes (soupçonnés d'être d’anciens pupilles), pénètrent par la force au coeur de l’institut et exécutent Marc Jackier. Les assassins disparaissent ensuite totalement de la circulation, ne laissant derrière eux aucunes traces, ni vidéo, ni matérielles.

 

Le décès du fondateur de l'Institut fait l'effet d'un coup de tonnerre. L'affaire met sur les dents tous les grands médias. Le scandale ne peut plus être étouffé. Il sera d’une ampleur jamais vue à Jacksonville. Commence alors une éprouvante semaine de révélations

 

(NdMJ : il y a tellement d’informations qui se veulent importantes que celles réellement valables sont noyées dans la masse. Seul un talent en recherche informatique et base de données pourrait permettre de filtrer cette masse de renseignements). 

 

 

 

III. L'HIDEUSE VERITE : 

 


Les "orphelins" pauvres de l'Institut avaient en réalité des parents bien vivants, à qui ils avaient été arrachés. Recherchés, sélectionnés selon des critères bien spécifiques, puis enlevés à leurs familles, ils avaient tous et toutes des dons. Soit une affinité avec la magie (ils étaient "éveillés" ou sur le point de l'être). Soit des talents précoces (intelligence exceptionnelle, capacités de réflexion, de mémorisation et/ou d'analyse largement au-dessus de la moyenne, facultés physiques hors-norme, etc.).


L’institut menait secrètement toutes sortes d'expériences (manipulations génétiques, tests, examens médicaux, etc.) sur les enfants. Ces expériences illégales bénéficiaient de techniques de pointe et étaient financées en sous-main par plusieurs corporations (restées non-identifiées à ce jour) via des comptes off-shore.

Pire encore, il semblerait que les enfants des familles riches, placés là par leurs parents, bénéficiaient des résultats des recherches menées sur leurs propres camarades !  

 

 

 

IV. LA VERITE EST AILLEURS : 

 

Le scandale fut bientôt trop gênant. Des personnalités en vue, de respectables multinationales étaient sur le point d'être impliquées. Des mesures drastiques furent alors mises en place tandis que les autorités promettaient de faire la lumière sur toute cette affaire.
Toutes les archives furent classées "secret défense". Le site fut nettoyé par l’armée qui le réhabilita en hôpital, toujours en activité à ce jour.
La plupart des scientifiques présents furent condamnés. En guise de remise de peine, certains furent "reclassés"soit dans l'armée, soit dans des corpos directement rattachées. Cependant, certaines traces matricielles font état d’une politique de "terre brûlée", avec extraction de personnes "sensibles" et élimination pure et simple.
Toujours sur la matrice, des rumeurs parlent d'expériences menées par interface homme machine. Un pseudo revient à chaque fois (l'auteur de ces rumeurs ?). Toujours le même : "Snear"
(NdMJ : sa messagerie est trouvable par jet de recherche seuil 8/h).
Enfin, les noms de trois scientifiques reviennent de façon récurrente sur la matrice, leurs fausses identités ayant été "craquées. Ce sont :

 

- le professeur Even Clift : humain, 54 ans. Spécialiste en cognition et phénoménologie métapsychique. Localisé à Omnitech pétrochimie, sur l’Ile du Docteur.

 

- le docteur Marc Oland : Humain 58 ans. Affecté au secteur "Symbiose et méta-types". A effectué une peine de 2 ans de prison. Aujourd'hui libre, n’a plus d’adresse, hormis une boite postale localisée dans les bas quartiers, dans un cyber corner.

 

- le docteur Patricia Cheng : Humaine 34 ans. Ancienne élève du professeur Even Clift et issue elle-même de l'Institut ! Cheng était affectée au secteur "méta-conscience et influence". Elle travaille actuellement pour N.D.E au secteur R.D, notamment sur le site qui étudie la manufacture des organismes vivant dans le marais.

 

Commenter cet article

Stef 06/09/2011 11:12



C'est un hooneur que de voir le theme de ma campagne publier sur un site qui traite de vrai Jdr fait par des briscard du domaine, je ne suis que votre humble serviteur, un Mj moyen qui se creuse
l'imagination pour votre plaisir.



olivier rousselin 17/09/2011 21:00



J'ai à peine commencé à mettre mes notes sur ordinateur. Il me reste tant à écrire... Et j'ai ma propre campagne à fignoler qui me prend énormément de temps libre. Pfff... Je veux rester en
vacances !!!