Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Heroquest revival

Publié le 19 Octobre 2012 par olivier rousselin in 8. JEUX DE PLATEAU

Samedi 13 octobre, grand moment ! Après un repas convivial et animé en compagnie de vieux camarades de la Fac, j'ai pu enfin jouer au vénérable Heroquest, LE mythique jeu de plateau édité conjointement par les studios Games Workshop et par le géant du jeu Milton Bradley (MB).

 

jeux-hero-quest.jpg

 

Pour ceux qui ne connnaissent pas, Heroquest est un pur jeu de "dungeon crawling", situé dans le monde médiéval-fantastique de Warhammer. L'iconographie et les figurines ne laissent planer aucun doute à ce sujet : goblins, orcs et skavens typiques du Vieux Monde sont les adversaires typiques des joueurs au cours de quêtes épiques et riches en rebondissements (mais j'y reviendrais).


Le jeu imite d'ailleurs la structure des JDR, avec un "Meneur de Jeu" (le Sorcier) qui pose les monstres, pièges et trésors (ce dernier a même un écran de MJ à sa disposition), et des joueurs (les Aventuriers) qui dirigent chacun leur personnage. En ce sens, il se distingue des deux autres productions GW/MB que sont Space crusade et Space Hulk, où les joueurs dirigent chacun un squad de soldats.

 

DSCN2955.jpg

 

Traduit en français et largement diffusé dans les grands magasins et supermarchés de France et de Navarre, Heroquest est donc un jeu mythique des années 80. Des règles simples (à la manière des Livres Dont Vous Êtes Le Héros). Du matériel à profusion (cartes, pions, marqueurs, figurines en plastique, dés spéciaux). Une iconographie riche. Plusieurs scénarios et des extensions qui rajoutent du matériel de jeu. Pour toutes ces qualités, Heroquest est devenu un classique du genre, qui bénéfice encore aujourd'hui d'une fanbase dévouée et dynamique. C'est en quelque sorte l'ancêtre des jeux de Dungeon Crawl modernes (Descent, Doom, Dungeons & Dragons the boardgame, Claustrophobia, etc.).

 

Bon. Voilà pour la théorie. Et ma partie d'hier alors, comment ça s'est passé ?

 

Tout d'abord, l'ami qui avait la boîte d'Heroquest a fait un chouette travail en récupérant et en imprimant du matériel sur le net. Nous avions chacun notre feuille de perso au format A4, très belle, notre fiche de classe (qui résume nos capacités) et un pense-bête qui récapitule toutes les actions possibles durant notre tour. Le tout était imprimé sur du papier épais de couleur beige, ce qui donnait un aspect parchemin très agréable.

 

Il a également eu la bonne idée de faire du "proxy", c'est-à-dire de récupérer des figurines d'autres jeux pour compléter la boîte et diversifier les possibilités de jeu. C'est ainsi que j'ai pu jouer un paladin, représenté par une magnifique figurine Rackham. Un autre joueur a pu endosser le rôle de l'assassin (redoutable en attaque, mais très mauvais en défense, donc fragile).

 

DSCN2899.jpg

mon personnage, Ser Rordrik von Vornheim. Paix à son âme. 

 

Côté règles, le jeu fait appel à des dés à six faces spéciaux. Trois faces avec un crâne (pour les "toucher"). Deux faces avec un bouclier blanc (pour la parade du héros). Un bouclier noir (pour la parade du monstre). Un dé à six faces ordinaire peut donc remplacer sans problèmes le dé spécial :

1, 2, 3 : touché !

4, 5 : parade (pour les aventuriers uniquement)

6 : parade (pour le monstre uniquement) 

 

 

Durant un combat, l'attaquant lance un certain nombre de dés (en fonction de ses capacités). Chaque crâne représente une touche. Puis le défenseur fait de même et  chaque bouclier annule un crâne. Les crânes non-annulés font perdre 1 point de "Corps" au personnage attaqué. A zéro PC, le personnage est grièvement blessé. A (-1), il meurt.

Sur 1D6, un attaquant a 50% de chances de toucher l'adversaire. Un aventurier a 33% de chances de parer et un monstre seulement 17% d'éviter les coups (c'est con,un monstre).

Naturellement, ces probabilités sont modifiées par le nombre de dés lancés. Ainsi, mon personnage, un paladin, peut lancer 2D en attaque et 3D en défense (4D s'il affronte un serviteur du Chaos). 

 

DSCN2940

Ci-dessus, ma fiche de perso (à droite), celle du nain (à gauche), et le plateau de jeu. Les sopalins ? Ce fut pour éponger le café renversé par un joueur maladroit. Tsss... 

 

La découverte du jeu fut émaillée de surprises. 


Tout d'abord, les monstres vaincus ne rapportent aucun XP ! Les affronter est donc fastidieux et usant. La plupart (gobelins, orcs) ne sont pas trop dangereux mais une blessure est toujours possible avec un peu de malchance. Pire, il n'y avait pas de soigneur dans notre groupe. Ceux qui trouvaient des potions de soins avaient de la chance ! Les autres (moi compris) commençaient à réaliser dans quel guépier ils s'étaient fourrés.


On est donc dans la logique d'un JDR old school à la AD&D. L'important, c'est de survivre, donc de rationner au mieux ses ressources (potions de soins, points de vie) pour tenir le plus longtemps possible. Je ne sais pas s'il y a une règle optionnelle pour gérer la lumière (avoir des torches, une lanterne... Ou pas !), mais si c'est le cas, elle va faire des ravages ("mince, j'ai plus de feu ! Quelqu'un peut-il m'éclairer ? ... (silence) Ohé ? ... (re-silence) Y a quelqu'un ???")


Seconde surprise : le jeu mise donc sur la coopération. Certains monstres sont très costauds et il vaut mieux les attaquer en groupe. L'entraide peut aider à survivre. Jouer perso est un très mauvais calcul (j'ai perdu mon personnage comme ça). Il faudrait donc abolir les habitudes prises avec d'autres jeux de plateau plus compétitifs. 


Sauf que (troisième surprise), les mécanismes du jeu n'incitent pas à la coopération ! 

D'abord, parce que chaque personnage se déplace de 2D6 cases. La tentation est donc grande d'utiliser son score de déplacement à fond (par exemple, si on tire 10, 11 ou 12) plutôt que d'attendre les lambins qui trainent derrière.

Ensuite, parce que les récompenses sont individuelles. Par exemple, celui qui tuera le chef orque Ulag gagnera 100 pièces d'or. Les autres n'auront rien du tout. Ah si, on les remerciera au village (s'ils reviennent!) pour leurs hauts faits d'arme. 

Enfin, chaque personnage a droit à une action et à un déplacement. Or, chercher un trésor compte comme une action. Sachant que la pile de cartes trésors s'amenuise au fur et à mesure pour ne plus contenir que des pièges et des monstres errants, le calcul est vite fait et tout le monde recherche des trésors au lieu de chercher des portes secrètes ou des pièges. Premier arrivé, premier servi. Le nain bénéficie d'un avantage non-négligeable puisqu'il peut piocher 2 cartes trésors et choisir celle qu'il conserve !

 

Tous ces éléments combinés font que le jeu se révèle très riche en tensions et en rebondissements. Ajoutez à cela la possibilité de piller le cadavre d'un camarade décédé et vous imaginez déjà les tentations de certains de poignarder dans le dos leurs petits camarades aventuriers, jugés mieux lotis. 

 

DSCN2955-copie-1.jpg

Ci-dessus, les aventuriers s'enfoncent dans le donjon. En rouge, les hommes d'armes, des suivants recrutés respectivement par le nain (à droite. On ne le voit pas, car il est à demi caché par une porte) et par l'assassin (à côté de la cheminée). 

 

 

J'en arrive à la meilleure nouvelle, celle qui justifie à elle seule cet article : TOUTES LES REGLES DE HEROQUEST SONT DISPONIBLES EN FRANCAIS SUR LE NET !

Des fans français du jeu ont en effet mis en ligne l'ensemble des règles parues, y compris des traductions des suppléments restés inédits chez nous !

 

Les principaux sites (en français) sont :

heroquest-reloaded.blogspot.fr

 

heroquest.over-blog.fr (alias "Heroquest France")

 

heroquest-painted.blogspot.fr

 

heroquest.nextlevel.free.fr


Mais il faut aussi citer le Wiki dédié au jeu, les nombreux forums, les sites anglais et américains (comme yeoldeinn.com) qui proposent eux aussi une foultitude de matériel inédit...

 

Et là, c'est que du pur bonheur ! Heroquest a eu droit à plusieurs extensions qui rajoutent à chaque fois des figurines inédites, des quêtes à accomplir, des nouveaux personnages (druide, clerc, voleuse, pourfendeur...), des nouvelles règles (les poisons, le mode solo, la boutique de l'alchimiste...) des nouveaux sortilèges, trésors, parchemins, objets magiques, potions...

Il y eut même une version "Advanced", utilisant des D12 classiques et plus proche du JDR (on pense très fortement à Warhammer lorsqu'on découvre la feuille de perso. GW a-t-il voulu établir une passerelle vers le JDR et/ou son célèbre wargame ?). 

 

Tout cela est gratuit. Avec un peu de proxy, vous devriez pouvoir trouver assez de figurines pour remplir correctement vos futurs donjons. Et puis Warhammer, le jeu de batailles est là avec son catalogue ostentatoire (votre portefeuille y survivra-t-il ?).

 

 

DSCN2917.jpg

Un voyage dans le temps... Remontons jusqu'en 1989 !

 

 

Bref, voilà un excellent jeu qui continue de vivre grace aux fans, plus de vingt ans après sa sortie, alors qu'il n'est plus commercialisé.

Une fois encore, l'amour des fans, l'engouement pour un jeu de qualité a raison des considérations bassement mercantiles qui, parfois, vouent injustement un jeu à l'extinction. Et c'est une bonne chose. 

 

Ne passez pas à côté de Heroquest, le jeu en vaut vraiment la chandelle !

 

 

 

BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Commenter cet article

Valnar Nightrunner 02/12/2015 03:30

Bonjour à vous.

Je sais que le sujet est Heroquest, mais vue que vous abordez un peu Advanced Heroquest, si vous voulez le découvrir, l'étoffer, comprendre ses liens avec le monde de Warhammer et toussa toussa, essayez ce lien : http://ahqnewgen.clicforum.com/index.php c'est le forum dont je me sers pour ma propre version upgradée. Si vous regardez dans la section "Matériel", vous y trouverez tout un tas de plateaux modulables et de pions qui pourront vous intéresser, et le tout, absolument gratuitement, et sans avoir besoin de vous inscrire. Voilà, à toutes fins utiles !!

Leatherface 06/05/2013 19:08

"Le nain bénéficie d'un avantage non-négligeable puisqu'il peut piocher 2 cartes trésors et choisir celle qu'il conserve !"
Heu... ça vient d'où ça ? Le nain a une trousse à outils pour essayer de désamorcer les pièges mais jamais il ne peut piocher 2 cartes trésor !

olivier rousselin 07/01/2015 07:43

Très cher Heroquest remaster, MERCI A TOI et à tous ceux qui ont bossé avec toi sur cette nouvelle version augmentée-remastérisée. Heroquest est un jeu génial et fun. Pouvoir y jouer est un régal (que ce soit avec le matos d'origine ou bien avec du Proxy). Encore merci et tous mes meilleurs voeux pour 2015 ! :-))

HeroQuest Remaster 07/12/2014 17:40

Ce n'est pas un bug... C'est une correction de notre version remasterisée du jeu qui d'ailleurs c'est largement étoffée puisqu'elle offre désormais 4 nouveaux héros, de nouveaux équipements en pagaille, un bestiaire d'une 50aine de monstres, un système de génération aléatoire de donjons...etc. Bref, un truc ultra complet et jubilatoire qui rend ses lettres de noblesses à ce grand jeu qu'est HeroQuest. Le site où trouver tout cela c'est HeroQuest Remaster bien sur ! Merci pour cet article magnifique en tous les cas !

olivier rousselin 08/05/2013 19:14

Ah mince ! C'est pourtant comme ça qu'on avait joué cette partie. Sans doute une erreur de lecture du "MJ". Si jamais je rejoue à Heroquest, je ferais plus attention !

Merci en tout cas de m'avoir fait remarquer cette erreur.

;-)

EtienneB (Aldar) 20/10/2012 07:16


Ton second lien est mal programmé.

olivier rousselin 20/10/2012 10:41



Le lien a été corrigé, merci à toi ! 



EtienneB (Aldar) 20/10/2012 06:56


Excellent article, qui fait une fois de plus envie. Rhaaaaa, mais quand déménages-tu ? Il y a des maisons à acheter dans ma ville ! 


J'ai acquis cet été pour l'anniversaire de mon fils Castle Ravenloft (j'en parle ici). Là aussi, il s'agit d'un jeu de Dungeon Crawling coopératif. On trouve foultitude de matos sur le net (des scénarios, en particulier, mais également des propositions
de règles alternatives). C'est un bon jeu, avec des tonnes de matos, qu'on peut conseiller, même si son prix est assez élevé (mais justifié par tout ce qui est fourni).


Mais en matière de jeu coopératif où on tape des monstres, même si ce n'est pas du dungeon crawling, le summum est atteint par Ghost Stories, qui est tout simplement excellent, même en solo.

olivier rousselin 25/10/2012 10:44



Castle Ravenloft a l'air formidable en effet. Mais ce qui est génial, c'est le bouche-à-oreille et la fanbase qui se constitue, là encore, autour du jeu. Franchement, les scénarios et aides de
jeu proposés par les fans sont vraiment sympas, pas seulement gratuits mais aussi très bien faits. Et surtout, ils rallongent sensiblement la durée de vie du jeu. Chouette !