Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Epique 6 (non, le D20 System ne mourra jamais !)

Publié le 29 Septembre 2012 par olivier rousselin in 2. JDR GRATUITS : LES JDRA

epique-6-3.jpegNouvelle variante du D20 system, énième tentative de simplification des règles, Epique 6 est un beau et gros Jeu de Rôles "Amateur", totalement gratuit et mis à la disposition du plus grand nombre sur le blog du studio Gobz'Ink (www.shamzam.net).

 

Par "Amateur", il faut comprendre "mis-en-ligne-gratuitement-par-des-rôlistes-passionnés-qui-ne-cherchent-pas-à-gagner-de-l'argent-mais-souhaitent-simplement-partager-leur-passion-du-JDR-en-proposant-un-jeu-qui-soit-le-plus-abouti-possible". Ouf ! 

 

Car oui, les JDRA en 2012 n'ont plus d'amateur que le nom ! Ils sont remarquablement bien écrits, archi-complets, testés, peaufinés, maquettés avec soin, abondamment illustrés... Bref, ils n'ont plus rien à envier aux produits professionnels en vente dans nos boutiques spécialisées préférées ou sur le net. Parfois, même, ils sont meilleurs ! Ce n'est pas pour rien que nombre de JDRA ont finalement été publiés "professionnellement" par des éditeurs.

 

 

Développé sous licence OGL, Epique 6 frappe fort et se présente sous la forme de deux copieux ouvrages : un Manuel des Joueurs, de deux-cent-soixante-quinze pages, et un Guide du Maître, de cent-treize pages. Une feuille de personnage archi-complète, véritable dossier du personnage (sept pages !) clot l'ensemble en beauté.

 

Au total, nous avons là trois-cent-quatre-vingt-huit pages de règles (et de conseils), certes denses, mais finalement moins difficiles à assimiler que les presque six-cent pages d'un Pathfinder 

 

D'ailleurs, à l'instar du jeu phare de Paizo, Epique 6 fourmille d'explications sur la conception du jeu, ce que j'appelle des "notes de making-of". Ces petits encadrés, intitulés "mais que s'est-il passé ?", expliquent les modifications apportées à la version 3.5 du jeu. Indispensables pour les "vieux grognards" de la 3.5, ces notes permettent de souligner immédiatement les spécificités du jeu. Une excellente idée. Une approche du jeu qui est en train de faire école et que j'applaudis des deux mains !

 

celtic-knot-pattern-12


Le tout demeure ultra-classique : seuils de difficulté à dépasser lors des tests, attaques d'opportunité, possibilité de "faire 10" ou "faire 20", compétences et dons, jets de sauvegardes sur trois critères (réflexes, vigueur et volonté), armes et armures de maître, classes de prestige, sorts de niveau zéro, états préjudiciables, facteurs de péril... Si vous avez joué à la troisième édition, vous serez en terrain connu

 

Evidemment, la question pourra être posée (et elle est légitime) : pourquoi préférer Epique 6 au D20 SRD toujours disponible, gratuitement lui aussi, sur le net ? Au D&D 3.5 original ? à Pathfinder ? Ou à n'importe quelle autre déclinaison du D20 system

Réponses : parce qu'il est...

  • ... GRATUIT,
  • ... DISPONIBLE SUR LE NET, téléchargeable en deux clics de souris,
  • ... entièrement EN FRANCAIS,
  • ... moins copieux, donc plus facile à assimiler (200 pages de moins que Pathfinder, ce n'est pas rien),
  • ... EPURE. Toutes les règles de la version 3.5 sont là, mais présentées de façon concise, efficace et sans bla-bla inutile,
  • ... 100% COMPATIBLE avec tous les suppléments estampillés "D20", notamment les nombreux bestiaires, manuels de sorts et règles avançées.
  • ... Ne "réinvente pas la roue". C'est du 3.5, simplifié certes, mais rôdé et efficace. Le D20 n'a pas été remplacé par des D6 par exemple. Les autres dés sont toujours utilisés. Encore une fois, les amateurs seront en terrain connu.

 

 

En ce qui me concerne, malgré toutes ses qualités, Epique 6 ne me fera pas renoncer à mes chers rétro-clones, surtout depuis que j'ai découvert Dungeon Crawl Classics

 

Mais si la 3.5 est votre règle fétiche et que vous recherchez un jeu un peu plus "light", ne passez pas à côté de cet excellent jeu. A zéro euros, ce serait bien dommage de vous en priver. 

 

 

BONS TELECHARGEMENTS ET BONS JEUX !

 

DMGChap2.jpg

Commenter cet article

Arasmo 06/10/2012 11:25


@Olivier


Disons que comme jeu compliqué, j'ai déjà Runequest, alors pas la peine de m'encombrer avec D&D 3.X !


Je partage ton opinion sur l'extrême fertiilité de l'offre de D&D-like  : il y en a pour quasiment tous les goûts ! De plus, et c'est important pour quelqu'un avec un budget très limité
comme moi,  de nombreux D&D-like de qualité  (Labyrinth Lord, Dark Dungeons, S&W, OSRIC, Epique 6, etc.) sont proposés gratuitement en version PDF et à très bas prix en version
imrprimée, avec souvent un accès aux sources (fichier odt ou doc) pour bricoler facilement sa propre variante.


P.S : je comprends ton enthousiasme pour S&W : c'est bien mieux rédigé que Labyrinth Lord et la version Complete est vraiment très bien foutue. Après, je garde quand même une petite
préférence pour Labyrinth Lord, dont je préfère l'échelle de caractéristique et qui est plus directement compatible avec les vieux modules TSR, mais il est facile de changer ces détails dans
S&W si on le désire.


@Islayre


Félicitation pour ton jeu : je ne me fais pas de souci pour son succès !

olivier rousselin 14/10/2012 15:54



Salut Arasmo !


 


Concernant S&W, c'est surtout l'organisation que je préfère à celle de LL. Les règles font moins fouillis et leur présentation est d'une rare clarté.


Mais il est vrai également que les nombreux commentaires, avis et conseils de Matthew Finch sont très plaisants à lire... 





Sur les retro-clones en général, j'avoue ne pas comprendre le rejet du genre exprimé ouvertement par certains rolistes (notamment sur les forums) : les retro-clones sont quasiment tous gratuits.
Distribués sous licence OGL. Leurs règles sont simples et customisables à loisir. Les fans de ces jeux échangent, créent, produisent (des scénarios, des cartes, des bestiaires, etc.). Matt Finch
et Daniel Proctor ont même mis en ligne des version .doc des textes pour que les fans puissent s'approprier le jeu à leur manière et le fassent évoluer selon leurs goûts. Il y a une réelle
dynamique autour du genre.


Alors quoi ? Où est le problème ? 


 


Récemment, en boutique, j'ai feuilleté le fameux Donjon de Clinton R. Nixon, lu quelques paragraphes. Eh bien, j'ai reposé illico le livre sur son étagère tant le contenu m'a
semblé sans intérêt. Le seul truc bien, AMHA, ce sont les illustrations de Russ Nicholson.


Pour le reste, c'est creux, c'est vide. Il y a des marges énormes sur les côtés avec rien de noté dessus. C'est écrit gros (taille de police 12, à vue de nez) avec interligne double... Les
joueurs doivent inventer eux-mêmes leurs races et classes. Il n'y a pas de listes de capacités, ni de listes de sorts, ni de bestiaire digne de ce nom... Tout est à inventer soi-même ! Quel est
l'intérêt ? Pourquoi préférer ce jeu à moitié fini à des trésors tels que Swords & Wizardry ou encore OSRIC ??? J'avoue que j'y perd mon latin. 


 






Islayre d'Argolh 02/10/2012 00:04


Merci beaucoup pour ce coup de projecteur et pour les compliments !


Ca fait plaisir.


Une petite remarque toutefois : Epique 6 est totalement et définitivement dépourvu de la moindre classe de prestige


Et pour info, le manuel des monstres devrait être disponible avant la fin de la semaine (on croise les doigts).

olivier rousselin 07/10/2012 21:03



Oups ! Autant pour moi, je me suis emballé lors de l'écriture.  Je ne me plaindrais pas de l'absence de
"classes de prestige", en grand fan que je suis des premièes éditions de D&D. 


 


En tout cas, je réitère tous mes compliments. Le résultat final est de toute beauté, les illustrations sont bien choisies et l'ensemble est d'une redoutable concision. J'ai hâte de découvrir le
"Manuel des Monstres" d'Epique 6. Vivement qu'il sorte !



Arasmo 30/09/2012 17:57

Epique6 est vraiment un très beau jeu, qui aura, je l'espère, beaucoup de succès ! Comme j'ai déjà ce qu'il me faut en med-fan et que je n'accroche pas à D&D 3.X, je me suis contenté d'un bref
survol, mais même dans ces conditions, j'ai pu me rendre compte à quel point Islayre a fignolé son bébé : le système est plus simple à gérer que D&D 3.5 sans sacrifier la compatibilité ou la
richesse tactique. Honnêtement, les amateurs de D&D 3.5 et/ou de Pathfinder feraient bien d'y jeter un oeil : ils en feront peut-être leur jeu de chevet !

olivier rousselin 30/09/2012 18:48



Ca me fait plaisir d'avoir de tes nouvelles, amigo. 


 


200% d'accord avec toi : Epique 6 est beau, bien maquetté, clair et lisible, très bien conçu. Très gros point fort du jeu (selon moi) : il élimine 90% du blah-blah
superflu qui encombrait les bouquins de WotC et va droit à l'essentiel. 


 


Comme toi, je n'accroche pas à D&D 3.x. Entre Labyrinth Lord (que je maîtrise avec plaisir), Swords & Wizardry qui a vaincu toutes mes
réticences (la quatrième édition est fabuleuse. J'en jetterais presque LL aux orties) et tous les néo-clones qui sortent et rivalisent d'inventivité (Crypts & Things,
DCC RPG, Castles & Crusades...), je me dis que nous vivons , décidèment, une époque formidable.