Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Dawn of Legends II, le grand retour des super-héros

Publié le 22 Novembre 2009 par olivier rousselin in 13. THEMA: SAVAGE WORLDS

"Ces ténèbres ne peuvent durer éternellement.
Une nouvelle aube se lève...
Une aube de légendes
".

- Introduction de Dawn of Legends


Fans des super-héros DC et Marvel, de leurs aventures incroyables et de leurs exploits hauts en couleur, Dawn of Legends a tout pour vous interpeller :
- des règles qui se veulent complètes et fidèles à l'esprit des comic-books ;
- un univers décrit en détail, notamment la ville d'Autumn Harbor, décrite avec son organisation, ses PNJ, ses factions et ses multiples intrigues ;
- enfin, une approche qui se veut plus "réaliste", avec de multiples considérations sur les rapports qu'entretiennent les "Neos" (c'est-à-dire les super-héros -et vilains !- du jeu) avec la Société, les lois, les médias, et les diverses puissances mondiales.

Basé sur le moteur de règles FFF ("Fast, Fun & Furious") de Savage Worlds, (à découvrir en téléchargeant le kit de démo en français), Dawn of Legends (DoL, en abégé) est le concurrent direct de Necessary Evil, "l'autre" JDR de super-héros pour Savage Worlds publié par les studios Pinnacle.

Ambitieux ?
DoL l'est assurément. Il se veut notamment plus complet que Necessary Evil. Plus riche. Plus détaillé. Plus profond. Bref, il entend bien surclasser le jeu de Pinnacle et se hisser au niveau des meilleures productions du genre, que sont Mutants & Masterminds et Champions ! Belle ambition ! Et prometteuse pour tous les rôlistes fans de super héros, toujours à l'affut d'un nouveau JDR/RPG sur leur thème favori.

Voyons de quoi il en retourne...


A. UNE HISTOIRE MOUVEMENTEE : 


Tout d'abord, Dawn of Legends est définitivement un JDR qui revient de loin ! En effet, il faillit connaître une fin prématurée, quelques semaines à peine après sa publication en pdf ! A la surprise générale, courant août, son éditeur, Daring Entertainment, annonçait sa fermeture "définitive", sans plus d'explications, laissant les fans du jeu sur le carreau. 

Pourtant, DoL commençait sa carrière en fanfare. Premier des ventes sur RPGnow, le jeu était  précédé, bien avant sa sortie, d'une impressionnante armada d'aides de jeu gratuites : feuille de perso, extraits de background, écran du MJ, règles optionnelles, nouvelles tirées de l'univers du jeu, scénarios, "Adventure deck", etc... Mieux encore : une campagne de 12 épisodes, intitulée "Neo Dawn", fut diffusée gratuitement sur le site de l'éditeur ! 

Brutalement, du jour au lendemain, toutes ces aides de jeu se volatilisèrent. Le site devint vide de contenu, sans plus d'explications. La situation perdura ainsi jusqu'en septembre, avec la réouverture surprise du site, alors que les fans croyaient DoL mort et enterré. "Perdu pour la cause". Finalement, non. Daring Entertainment renaissait de ses cendres.


Alors ? Que s'était-il passé ? "Simple" coup de pub ? Banqueroute financière ? Problème de copyright ? Litige entre la toute jeune maison d'édition et ses créatifs (dessinateurs, auteurs, etc.) ? Rien de tout cela, en fait.
Avec une franchise assez étonnante, Lee Szczepanik, le fondateur/auteur principal de cette toute jeune société expliquait avoir connu une sévère dépression et envisagé de tout laisser tomber avant de finalement surmonter ses appréhensions  (un récit que l'on peut lire dans
la FAQ mise en ligne fin septembre).


B. CE QUI NE TUE PAS REND PLUS FORT (Nietzsche)


Dawn of Legends put donc reprendre son essor pour (enfin !) être imprimé puis distribué dans les boutiques et sur internet, jusque dans nos contrées. Car, oui, DoL est enfin disponible chez nous, sous la forme d'un livre à couverture souple, de 280 pages pour une trentaine d'euros. Chouette, non ?  Certes, il n'est pas traduit en français mais ce détail ne gênera nullement les fans français de super-héros, habitués qu'ils sont à lire leurs séries préférées dans la langue de Stan Lee.



Tout naturellement, ce sont les Etats-Unis d'Amérique, patrie des X-Men et des Quatre Fantastiques, de Batman, Superman et consorts, qui lui firent le meilleur accueil.

Dawn of Legends vient notamment à point nommé pour combler les lacunes du crépusculaire Necessary Evil. Ce dernier dépeignait un monde dont les super-héros avaient été anéanti par de vils envahisseurs extraterrestres. Seuls avaient survécu les super-vilains traditionnels qui se retrouvaient malgré eux dans le rôle de défenseurs de la planète (non par altruisme. Ils sont pourchassés et tués à vue par les nouveaux maîtres de la Terre). Un concept des plus originaux, mais qui défaussait par conséquent nombre de thématiques habituelles des comics mainstream. C'est à ce problème que remédie Dawn of Legends.


A cette fin, le jeu propose une quantité assez conséquente de règles optionnelles, afin de gérer les sujets suivants :
- comment gérer le statut/la réputation d'un super-héros ? Sa célébrité ? Ou inversement (dans le cas d'un super-vilain) son infamie ?
- Comment gérer son identité secrète ? Son alter-ego civil ? Sa richesse ? Ses relations au quotidien (sentimentales, professionnelles, amoureuses) ? 
- Comment créer une équipe de super-héros ? Selon quelles règles ?
- Comment créer une/des base(s) secrète(s) ?
- Comment simuler tous les "effets spéciaux" des comics (ennemis projetés dans les airs ; armes improvisées ; second souffle ; etc).

Le jeu propose également une impressionnante batterie de pouvoirs (plus de 100), des règles optionnelles pour les personnaliser, des nouveaux "edges" et "hindrances", des usages inédits pour les bennies (équivalent des points de chance qu'on peut trouver dans d'autres JDR).




A ce stade, je n'émettrai qu'un seul bémol, concernant la qualité générale des illustrations, assez moyenne, voire médiocre. Comparé au somptueux Mutants & Masterminds, par exemple, DoL accuse mal le coup et fait trop "amateur". Pour ma part, je lui préfère la présentation tout en couleurs de Necessary Evil, plus attrayante à mon goût. Mais ce n'est pas à sa couverture que l'on juge un livre, dit le dicton. Ne nous arrêtons donc pas à ces considérations esthétiques. Poursuivons dans la découverte de l'univers.

Car Dawn of Legends présente en détail son univers maison, sur plus de 170 pages ! Pèle-mêle, on y découvre ses organisations secrètes. Ses super-héros. Ses infâmes super-vilains qui menacent la paix mondiale. Ses forces occultes... Au total, une centaine de PNJ décrits avec biographie, statistiques et méthodes.  

Du classique, du solide, avec des références multiples aux personnages des comics "mainstream" (soit : DC et Marvel). Ce jeu de dupes est une constante des univers super-héroïques développés dans l'ombre de ces deux géants éditoriaux. Il tient à la fois de l'hommage et de la parodie et se retrouve aussi bien dans les comics (comme "Astro City" ou "Invincible") que dans les Jeux de Rôle.

Ici, la "Daring Dynasty" est une famille super-héroïque inspirée des Quatre Fantastiques. Les "Sentinels of Society" sont une organisation super-héroïque sur le modèle de la "Justice League" (DC) et des "Vengeurs" (Marvel). "Stelleron" évoque Superman et Vanguardian, Iron Man. Etcetera. Fort heureusement, chaque personnage est suffisamment développé pour dépasser le statut de pâle copie et les auteurs se sont attachés à leur conférer suffisamment d'épaisseur et d'originalité pour qu'ils puissent se distinguer de leurs illustres modèles.   


C. UN NOUVEAU DEPART ?
 

Dawn of Legends est un tout jeune JDR, qui n'a même pas une année d'existence. Or, voilà qu'aujourd'hui, Daring Entertainment, annonce sur son blog officiel (Daring Visions) la mise en chantier d'une deuxième édition !

Celle-ci, subdivisée en deux ouvrages, réviserait et corrigerait tous les points jugés litigieux ou insatisfaisants par les joueurs, via les remontées faites par mail et sur les forums. Un simple errata n'aurait-il pas suffi ?     

Voici de quoi il retourne
 : 
 
- Tout d'abord, "Daring Supers" regroupera toutes les règles spécifiques au genre super-héroïque. Le livre proposera un nouveau système d'invention, de nouvelles règles pour gérer les dégâts et un rééquilibrage des pouvoirs tout en conservant l'aspect FFF des règles initiales. "Daring Supers" contiendra également une section dédiée au MJ avec des conseils de maîtrise, des exemples de véhicules, armes et inventions diverses et enfin, 50 nouveaux PNJ à utiliser face à vos joueurs.

- Ensuite, "Dawn of Legends 2nd Edition", ne contiendra quand à lui que du
background ! Les biographies des PNJ de la première édition seront révisées et augmentées, de même que la description d'Autumn Harbor. De nouveaux lieux, gangs et organisations seront présentés. Le système judiciaire sera plus détaillé également (une inspiration tirée du crossover "Civil War" peut-être ?). Egalement, le MJ aura droit à la description des races extra-terrestres qui peuplent l'univers et à une visite des différentes dimensions parallèles connues à ce jour. Enfin, quatre scénarios viendront clôturer l'ouvrage.
 
- Enfin, troisième étape de cet ambitieux programme, Daring Entertainment prévoit de publier des "Daring Comics", c'est-à-dire des recueils de scénarios qui, joués à la suite les uns des autres, formeront une gigantesque campagne divisée en 52 "chapitres", soit quatre séries distinctes de 13 scénarios (4x13 = 52 scénarios !).  Oui. Vous avez bien compté avec moi, cela représente un scénario par semaine ! Au menu : l'évasion de plusieurs super-vilains retenus dans une prison-forteresse high-tech ; l'opposition armée de rebelles "Neos" aux tentatives de "contrôle" du gouvernement américain (inspi : les X-men ?) ; l'attaque d'aliens belliqueux et "génocidaires" voulant raser la planète de toute forme de vie ; des néo-nazis énervés (ça, c'est pour les fans de Hellboy ) ; une guerre civile qui embrase le globe... Bref, beaucoup d'action au programme, surtout avec les douzaines de super-vilains psychopathes et aspirants maîtres du monde qui vont, tous, vouloir mettre en oeuvre leurs plans machiavéliques pour s'emparer du globe !  Enorme ? Plutôt, oui.
 



Les auteurs souhaitaient revendiquer comme double influence la série des "Astro city
" et les DC Comics "classiques" (Superman, Green Lantern, la Justice League), mais le résumé que je viens de vous faire de la campagne en cours de préparation m'a plutôt fait penser aux comics violents et énervés de Garth Ennis et surtout Warren Ellis (Planetary, Wildstorm, The Authority). Si les auteurs tiennent la moitié de leurs promesse, le grand spectacle est assuré pour vos joueurs qui ne vont pas en croire leurs oreilles !


CONCLUSION : WHAT ELSE ?


Daring Entertainment promet de ne pas oublier les acquéreurs de la première édition. Une offre promotionnelle leur serait faite pour acheter les ouvrages de la seconde édition à un prix préférentiel.

Il ne nous reste plus qu'à attendre la sortie des ouvrages en question pour pouvoir juger sur pièces. D'ici là, si vous êtes des fans inconditionnels de super-héros ET de Savage Worlds, et si Necessary Evil n'a pas su répondre à vos attentes, vous pouvez d'ores et déjà jeter un oeil sur Dawn of Legends. Qui sait ? C'est là peut-être votre saint-Graal qui vous attend !


Bonne lecture et bons jeux !
 
 
 
Commenter cet article