Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Daring Tales of the Sprawl

Publié le 15 Novembre 2009 par olivier rousselin in 13. THEMA: SAVAGE WORLDS

Chouette ! Savage Worlds se met (enfin !) officiellement au cyberpunk avec une toute nouvelle série de scénarios diffusée par les prolifiques Triple Ace Games : "Daring Tales of the Sprawl (DTotS)". Hélas cantonnée exclusivement au format pdf, "DtotS" vient néanmoins remplir un vide assez incompréhensible.

En effet, depuis sa naissance en 2003,
Savage Worlds n'avait généré aucun setting officiel qui s'inscrive dans cette mouvance SF si populaire. En vérité, à ce jour, la SF/Anticipation est LE parent pauvre du jeu. Plusieurs settings médiévaux-fantastiques ont fait leur apparition : Sundered Skies, Shaintar, Winterweir, Hellfrost, etc. De même qu'un nombre respectable d'uchronies, toutes teintées d'horreur : Deadlands, Weird War II et Tour of Darkness, Rippers, Solomon Kane... 
    
Mais point de futur proche et dystopique à l'horizon !  A part peut-être l'univers militariste et apocalyptique de
Necropolis 2350 ? Et encore... C'est dire si l'arrivée de "Daring Tales of the Sprawl" vient à point nommé ! Petit tour d'horizon ci-après.

 


A. LES P'TITS CADEAUX DE T.A.G.


Afin d'accompagner le lancement de cette gamme comme il se doit, TAG a mis tout récemment sur son site plusieurs "goodies" gratuits destinés aux joueurs.


Tout d'abord, les "
Cyberpunk Rules". Quinze petites pages qui reprennent les règles "pulp" conçues initialement pour une autre série ("Daring Tales of Adventure"), et proposent aussi tout le nécessaire pour donner l'indispensable touche "cyber" à vos scénarios :
- comment gérer ses contacts (indics, recruteurs, balances, etc.) ;
- comment gérer le "cyberware" ;
- comment gérer le hacking informatique (pirater un ordinateur, un système de sécurité... Une personne!), le danger des ICE (Intrusion Countermeasure Electronic) ; 
- comment se connecter à un véhicule ou bien piloter à distance des drones...
- Enfin, une courte liste de véhicules et d'armes futuristes vient compléter ce rapide tour d'horizon.

Clairement, les 
"Cyberpunk Rules" sont loin de faire le tour du sujet. D'ailleurs, comment le pourraient-elles en si peu de pages ? Néanmoins, elles fournissent le strict minimum qui, jusqu'à présent, manquait dans les règles officielles (en écrivant cela, j'exclus volontairement le SF Gear toolkit de Pinnacle, disponible exclusivement en pdf et dont je ne connais pas le contenu).

En attendant la parution d'un hypothétique supplément dédié au genre dans
la série des "Companions", elles sont en tout cas les bienvenues !


Pour accompagner ces 
"Cyberpunk Rules", TAG fournit la feuille de personnage attitrée (pas exceptionnelle, si vous voulez mon avis) et nous propose quatre personnages prétirés : 
- Cutter, un hacker imprudent, miné par son insatiable curiosité ;
- Hammer, un samouraï des rues, hanté par son enfance dans les quartiers pauvres de la ville ;
- Jet, un pilote de drones, marqué par de longues années de maladie ;
- et enfin Silver, un autre street samouraï, que ses principes rigides ont poussé à se rebeller contre son ancienne corporation. 

Les backgrounds de ces quatre PJ manque quelque peu de saveur, mais des joueurs inspirés sauront en tirer le meilleur. Petite cerise sur le gâteau : la progression des personnages est d'ores et déjà calculée. Il vous suffira de quelques clics sur un bouton pour faire monter ou descendre le personnage de niveau, puis imprimer la feuille pour vous lancer enfin dans l'aventure. Cool, non ?

A la lecture de cet ensemble, on ressent l'influence conjointe des deux grands anciens que sont
Cyberpunk 2020 et Shadowrun (les premières éditions). Il s'agit donc ici de cyberpunk old school et non de transhumanité. L'ensemble reste agréable et donnerait volontiers envie de jouer. Hélas, pas de "One Sheet" à l'horizon, ces mini-scénarios gratuits, tenant sur une feuille recto-verso (d'où leur nom). Pas d'univers décrit. Pas de background type. Aux MJ de faire appel à leur imagination... Ou bien de se tourner vers les livrets pdf édités par TAG !
Le premier d'entre eux, "Family Affairs & Extraction 101" contient deux courts scénarios, sur une trentaine de pages (le format standard des "modules" de TAG, conçus sur le modèle des antiques scénarios de TSR) jouables chacun en quatre heures environ, pour 7,50 $. Mouais...

Fort heureusement, Internet vient tant bien que mal à notre secours.



B. LES AUTRES CONVERSIONS CYBERPUNK :  


Après des heures de recherches sur le net, le moins que l'on puisse dire, c'est que la récolte est maigre. Etonnant paradoxe :le genre cyberpunk est pourtant l'un des plus prolifiques du Jeu de Rôles. Il lui donna quelques uns de ses meilleurs jeux et continue encore aujourd'hui d'inspirer les créateurs, tout en opérant sa mue. En effet, aujourd'hui, on ne parle plus de "cyberpunk" (un terme frappé d'obsolescence en ces temps modernes de connexion Wi-Fi et de portables multimédias) mais de "transhumanité". Un nouveau terme, initialement employé par Steve Jackson Games pour son GURPS Transhuman Space, un JDR pionnier, aux idées brillantes et novatrices (plus d'informations ICI). Depuis, les thématiques de la transhumanité ont été reprises par d'autres jeux, dont le monumental Eclipse Phase, nouveau mètre-étalon du genre. 400 pages tout en couleurs, distribué sur la toile gratuitement (vous voulez en savoir plus ? CLIQUEZ ICI).

Ne nous y trompons pas ! La transhumanité est tout à la fois le futur et le renouveau du genre cyberpunk et nul doute que d'autres jeux suivront sur le même thème. Dans cette "course" à l'exploration de nos possibles futurs, Savage Worlds se retrouve définitivement "largué", complètement en retrait, tourné comme il l'est vers les univers passés, imaginaires ou non, plus ou moins dosés en pulp.

Du coup, sur les forums rôlistes, certains s'interrogent : peut-on véritablement jouer à tout avec Savage Worlds ? Ou bien le jeu n'est-il pas limité à des univers "archaïques" ?
Fort heureusement, certains fans ont entrepris de retrousser leurs manches et de partir défricher cet espace vierge, travaillant sur leurs propres idées de règles et sur leurs propres conversions.



Voici un rapide tour d'horizon de ce que l'on peut trouver dans le genre Cyberpunk pour le jeu FFF de SHane Hensley. Prêts ? Downloadez, go !


-
Savaged Cybertek, par Wiliam Littlefield. Six pages de règles optionnelles fort intéressantes sur la cyber-psychose (perte d'humanité due aux implants cybernétiques), le coût monétaire des implants, l'impact physiologique que peuvent avoir les greffes, les défauts de fonctionnement, ainsi que plusieurs exemples de prothèses pour les bras, jambes, yeux, etc. Du très bon boulot, inspiré et dûment play-testé.
Lien : http://www.savageheroes.com/conversions/Savaged%20Cybertek.pdf


-
Savaged Cyberpunk 2020, en 14 pages, apporte son lot d'idées intéressantes : comment gérer la réputation des PJ ? La consommation de drogues ? La fabrication de drogues (immoral ? Ben oui, on est dans un univers cyber-PUNK. No future !) ? La navigation dans la Matrice ? Ajoutez à cela quelques tables pour convertir le matériel de Cyberpunk 2020 à SaWo et vous aurez là un supplément, certes amateur, mais qui mérite néanmoins le coup d'oeil.

Seul bémol : l'auteur se repose lourdement sur le livre de base de Cyberpunk 2020. Un choix qui reste somme toute compréhensible. Après tout, le but d'une conversion n'est pas de faire perdre de l'argent à l'éditeur (ici, R. Talsorian Games) mais bien d'amener les joueurs à découvrir les jeux adaptés... Des jeux dont on est fan (la question, en revanche, ne devrait plus se poser pour des jeux épuisés, n'est-ce pas ?).
Lien : http://www.savageheroes.com/conversions/Savage%20Cyberpunk%202020.doc 


- Savagepedia, le wiki consacré à SaWo propose lui aussi une page dédiée à la conversion de
Cyberpunk 2020 (décidèment !).
Voici le lien : 
http://savagepedia.wikispaces.com/Savagepunk+2020

En revanche, il vous faudra farfouiller un peu dedans, surtout si, comme moi, vous n'êtes pas familiarisé avec le Wiki. S'inscrire au site (gratuit et hyper-rapide) est un plus indéniable. 

Savagepedia  propose aussi des règles-maison consacrées à la cybernétique : 
http://savagepedia.wikispaces.com/Savage+Worlds+House+Rules#toc19
http://savagepedia.wikispaces.com/Savage+Worlds+House+Rules#toc21

Toujours sur Savagepedia, vous pourrez aussi trouver des règles pour gérer les dégâts sur les armures, les grenades à fusion, incendiaires, à plasma, des nouveaux "
professionnal Edges" comme Doctor, Surgeon, Hacker, Haggler, Traceur (Oui, "traceur" ! Vous voulez faire du Parkour durant vos parties de JDR ? Eh bien, cette classe de perso est faite pour vous !). 
 

- En revanche, je n'ai toujours pas réussi à trouver la conversion du méconnu
Kromosome de TSR, un petit JDR sans prétention, issu de la gamme Amazing Engine, mais très bien ficelé côté background. A vrai dire, il y aurait beaucoup à dire sur cette gamme de JDR tombée dans l'oubli et dont bon nombre de jeux furent véritablement des jeux précurseurs.
Ainsi en est-il de Kromosome, "transhumain" avant l'heure et proposant des idées ô combien excitantes, incitant les MJ à brouiller les frontières entre organique et technologique, entre l'homme et la machine, le tout sur un arrière-fond apocalyptique de catastrophe écologique mondiale et de pandémies à répétition (d'où la généralisation de la nanotechnologie et de la manipulation génétique pour pouvoir enrayer les virus en circulation).
Un univers que j'avais adoré lire et que j'aimerais vraiment retrouver, en version
SaWo. Amis lecteurs, si l'un de vous met la main sur cette conversion, je lui en serais très reconnaissant.

Est-ce tout, alors ?  A priori, oui. Pour l'instant. Triple Ace Games défriche un genre pour l'heure encore vierge. Il ne nous reste plus à espérer que d'autres éditeurs lui emboîtent le pas et nous proposent à leur tour leur version d'un futur pas si lointain. 

D'ici là, il ne nous reste plus qu'à mettre la main à la pâte. Amis MJ, je vous souhaite bons downloads, bonne lecture...


Et bons jeux !
 





 
 
Commenter cet article

foogy 17/11/2009 11:55


c'est très allechant tout ça. dommage que tout cela soit uniquement en anglais :-(


olivier rousselin 18/11/2009 21:50



Je sais, je sais... Les chances que Savage Worlds soit un jour traduit en français sont minces, très minces. D'un autre côté, c'est peut-être
l'un des JDR anglo-saxons les plus faciles à lire. Les textes sont courts, concis, sans verbiage excessif. Les univers décrits dans la plupart des settings (et DtotS n'échappe pas à la règle, au
contraire !) sont décrits de façon courte (parfois, trop) et même chose pour les scénarios. C'est de l'anglais niveau 3ème, je dirais. Trsè abordable. 



Par conséquent, Savage Worlds est un excellent choix pour quiconque souhaite perfectionner/améliorer son anglais en douceur.

Rien à voir avec un pavé comme Eclipse Phase, par exemple qui, en plus, aborde toutes sortes de concepts
scientifiques (les I.A, la nanotechnologie, la cybernétique, etc.) avec le vocabulaire ad hoc.  Savage Worlds ?
C'est simple, c'est bon. Mangez-en !