Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

D&D : c'est parti pour la cinquième édition !!!

Publié le 13 Janvier 2012 par olivier rousselin in 1. JEUX DE ROLES

Ca y est, la nouvelle est tombée sur le site officiel de Wizards of the Coast, relayée par le GROG (pour commencer) et par le prestigieux New York Times (eh oui !) : la cinquième édition de Dungeons & Dragons est en cours de préparation.

 

 

billboard_playtest_signup.jpg

 

 

Après quatre années de développement controversé et de production pléthorique, les magiciens de la Côte tournent donc la page.

 

Sans regrets ?

Oui et non. 

 

 

La quatrième édition fut source de polémiques et a laissé pas mal de joueurs sur le carreau : des joueurs déçus qui jouaient depuis huit ans à la troisième édition (parue en 2000). Des joueurs aussi qui, parfois, avaient investi des sommes considérables dans l'achat des divers manuels, guides, bestiaires, campagnes et autres produits...

A tous ces joueurs, WotC demandait de repartir à zéro avec une nouvelle édition encore plus chère à l'achat et pourvue d'un investissement supplémentaire : les figurines prépeintes D&D Minis, rendues indispensables par les règles pour toutes les situations de combat.

 

20ae2f03e7e5652b03acab45febd81cf.jpg

(même les illustrations de la Quatrième édition furent vivement critiquées par de nombreux rôlistes : trop "flashy", trop colorées, trop "mangas"...

 

 

De plus, cette nouvelle édition modifiait en profondeur le style même du jeu, jouant à outrance la carte de la démesure et de la flamboyance. Dès le niveau 1, les personnages sont définis comme "hors du commun". Leur quête de puissance les amène à des niveaux de pouvoir jamais vu. Ainsi, au niveau épique, les personnages deviennent des quasi-dieux vivants, tutoyant des monstres de puissance, affrontant des tarasques, des princes-démons, des diables... Passé le niveau 21, un personnage type de D&D 4 ressemble plus à Thor ou Superman qu'à Aragorn ou Conan. 

 

 

D'un point de vue pratique, cette démesure passe par un nombre assez incroyable d'ouvrages publiés. Trois manuels des joueurs, 7 manuels d'options supplémentaires (pour les classes divines, martiales, magiques, etc., plus les deux "comptoirs de l'aventure"), 2 guides du Maître, 7 bestiaires (les 3 manuels des monstres plus les deux volumes du "Draconomicon", plus le "Demonomicon", plus "Outretombe"), 2 guides pour décrire la Mer Astrale, 1 guide pour décrire le plan du Chaos, 1 autre pour l'Outre-Terre...

De cette profusion d'ouvrages, seulement trois settings émergent, à peine esquissés (2-3 livres chacun alors que leurs précédentes incarnations étaient décrites en profondeur sur plusieurs tomes) : Eberron, les Royaumes Oubliés et Dark Sun... 

 

Dragon_367_cover_Dragonborn.jpg


 

Face à cet emballement, nombre de joueurs se sont alors détournés de ce que faisait WotC pour s'intéresser soit aux émules de la 3.5 (Pathfinder, Fantasy CraftCastles & Crusades), soit aux succédanés de la première édition (les fameux retro-clones).

Pour faire bref : l'édition officielle de D&D a perdu une bonne partie de ses fans qui lui ont préféré vers les versions non-officielles du jeu.

 

 

Aujourd'hui, Wizards of the Coast tente de redresser la barre en faisant ce qu'avaient fait Paizo (avec Pathfinder) puis Green Ronin (avec Dragon Age) : demander l'avis des fans, développer le jeu en alpha puis en beta-test et prendre en considération tous les retours des joueurs. Bref, développer le jeu avec les joueurs

 

 

Le programme annoncé est ambitieux. Il se veut rassembleur, et durera plus d'une année, du printemps 2012 jusqu'à la Gencon 2013, semble-t-il (peut-être au-delà ?). Le résultat final devra être (sera?) un jeu flexible au possible, pouvant convenir à toutes les tables de jeu. 

 

 

Enfin, répétons-le, ce projet se veut ouvert à tous. A moi, à VOUS, à tous les rôlistes qui aiment D&DPour ce faire, rendez-vous sur la page "Charting the course for D&D" puis cliquez sur "Sign Up Now". Vous n'aurez plus qu'à renseigner votre adresse email puis serez averti au printemps du lancement des beta-tests.  

 

 

Personnellement, je suis curieux et impatient de découvrir ce que sera cette cinquième édition. Ce qu'elle pourra apporter (ou non) à notre loisir tant aimé.

 

 

Et en même temps, je demeure dubitatif : était-il vraiment judicieux de sortir une cinquième édition, alors que la gamme "Essentials" venait clarifier les règles, remettait tout à plat et proposait (enfin !) une version accessible et compréhensible de la Quatrième édition ?

 

Wizards of the Coast publiera-t-elle un jour une campagne digne de ce nom ? Une campagne de qualité qui soit capable de se hisser au niveau de "la Campagne Impériale" (Warhammer) ou des "Masques de Nyarlathotep" (L'appel de Cthulhu) ? C'est-à-dire : une campagne qui donne envie aux rôlistes d'y jouer ? Assurément, le jeu y gagnerait bien d'avantage qu'à enquiller les sempiternelles remises à niveau des règles. 

 

 

A toutes ces questions, un seul mot d'ordre : wait and see

Commenter cet article

Stef 16/01/2012 09:08


Ils n'ont plsu de livre a sortir alors il prévoit de réédite le mmo sur table indigeste et bouffeur de thune. C'est la pire évolution d'un jdr qui soit cette 4em édition, la 5em sera pire,
promis.

olivier rousselin 20/01/2012 22:07



Au contraire, les livres, boîtes et autres suppléments continuent de sortir outre-atlantique ! Ca n'arrête pas ! 


 


Par contre, là où je suis d'accord avec toi, c'est sur l'aspect "indigeste" qu'a pris la quatrième édition. J'ai en effet l'impression que WotC a vu ses ventes s'effriter parce que trop
de produits ont été publiés. Trop de livres, avec à l'intérieur trop de dons, de pouvoirs, de sorts, de classes de perso, de races jouables...


 


Paradoxalement, ce qui a fait le succès de la troisième édition (une overdose de suppléments techniques au détriment des scénarios et autres
background) a fini par handicaper la quatrième édition. Comme si les joueurs n'arrivaient plus à suivre le rythme. Ou bien n'en avaient plus envie. Bien entendu, je peux me tromper, mais
les commentaires négatifs qui ont foisonné sur le net m'ont semblé fustiger assez régulièrement ce côté "pompe à fric" du jeu.


 


Or justement, la gamme "Essentials" parue récemment venait corriger tous les écueils de la Quatrième édition : 


a) des règles mieux organisées, des infos mieux présentées et un contenu plus clair


b) une gamme fermée avec 3 livres pas chers (18€ pièce), plus 1 boîte pour le MJ et une boîte pour le bestiaire. Et c'est tout. Rien de plus à acheter. Pas besoin de trois manuels
des joueurs à 30€ pièce (plus les trois bestiaires et les deux guides du MJ si tu voulais passer de l'autre côté de l'écran).


d) plus besoin de figurines, les boîtes contiennent des pions qui remplacent les figs et permettent de jouer les placements tactiques tant décriés de la quatrième...


Malheureusement, cette version "Essentials" est restée inédite en français. Dommage! 


 


Du coup, je me pose sincèrement la question. Cette cinquième édition sera-t-elle vraiment "pire" ? Est-ce seulement possible ? J'ai plus l'impression qu'avec la cinquième édition, WotC
veut faire son Mea Culpa, s'excuser auprès des joueurs déçus et les "ramener au bercail". 


 


Une vaste opération séduction en somme, destinée à convaincre même les plus récalcitrants d'entre nous. Comme toi ou moi. Du coup, je me demande vraiment ce qu'ils vont bien pouvoir proposer...


 


Bref, Wait & See comme disent les anglais