Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Carnets de l'Assemblée n° 6

Publié le 26 Novembre 2009 par olivier rousselin in 4. PRESSE RÔLISTE

Joie et bonheur, après une longue, très longue attente (enfin, trois mois, quoi !), le sixième numéro des Carnets de l'Assemblée est enfin paru !

En ces temps de disette, c'est peu dire que je l'attendais, ce nouveau numéro. Un "spécial Paranoïa" riche, comme toujours et pourvu de critiques variées, construites et argumentées ; d'un copieux dossier de seize pages (mazette !) ; enfin, de cinq scénarios complets.



Dans la foulée, la lecture de ce nouveau numéro permet de relever de subtils changements, opérés sans tambours ni trompettes :
- Les parties filmographie, bibliographie et ludographie du dossier sont moins exhaustives que par le passé, plus sélectives. 
- En revanche, les scénarios ont pris de l'importance, ce qui ne pourra que réjouir les fidèles lecteurs/MJ du recueil. Car honnêtement, quoi de mieux qu'un scénario bien ficelé pour se rendre compte du potentiel d'un jeu ? De ses qualités personnelles ? De l'ambiance qu'il distille ? 

Voici donc une petite revue de détail de ce que vous pourrez trouver dans ce nouveau numéro (et si vous en voulez plus, découvrez le sommaire en CLIQUANT ICI)... 


A. DE L'AVENTURE :

Les scénarios proposés sont les suivants :

- "
Avocats du diable", scénario bicéphale, est celui qui m'a le plus intéressé. En partant d'une seule et même intrigue de base, l'auteur propose deux scénarios. Deux variations sur un même thème. Deux ambiances bien particulières, chacune correspondant à l'époque du jeu envisagé, l'un prenant pour cadre l'ancien Régime (pour Te Deum pour un massacre), l'autre l'Amérique des années 30  (Hellywood). L'exercice de style est fascinant, riche en enseignements, et j'en recommande vivement la lecture à tout MJ ayant du mal à adapter des scénarios d'un autre jeu à son univers favori.

- Second dans mon classement personnel et 100% subjectif; "
Redneck Rampage" m'a donné une furieuse envie de jouer à Brain Soda. Le ton décalé et parodique de ce JDR est assez unique et peut donner lieu à de savoureux moments de role-playing.

- "
Mais qui a tué Pamela R-Oze 1" pour Paranoïa m'a rappelé bien des souvenirs. Aaah, Paranoïa !  Si un seul JDR au monde devait porter l'appelation "culte", je crois bien que ce serait celui-là ! Inoubliable. Rôlistes, mes amis, mes frères (et soeurs !) voilà un jeu que vous devez essayer au moins une fois dans votre vie ! Cela tombe bien : une courte interview de Matthew Sprange (éditeur de Mongoose publishing) nous apprend qu'une version française de ce jdr culte pourrait voir le jour ! Une info à surveiller de très, très prés.

- Enfin, j'ai été moins convaincu par le cinématographique "Mon bel électricien" pour C.O.P.S. Ni par le Claustrophobique "77 secondes ne suffiront pas" (Polaris). Tous deux sont cependant bien écrits et proposent aux joueurs de vivre des expériences de roleplaying plutôt... Inhabituelles. Charge pour vous, chers MJ, de les adapter à votre sauce.
 

B. DU SUSPENSE :

Continuons ce tour d'horizon avec le dossier "Paranoïa", qui apporte son lot d'aides de jeu pour le MJ.
 "
Lumières mortes" est une courte nouvelle lovecraftienne du meilleur effet, qui pourra servir de base à un scénario pour Cthulhu (qu'est-il arrivé au professeur Smith ? Où diable a bien pu passer le jeune homme qui l'assistait dans ses recherches ? Y a-t-il eu meurtre ? Ce sera à vos joueurs de découvrir l'horrible vérité !).
- "
la cryptologie pour les rôlistes", initiation très accessible à cette discipline bien particulière, ne plaira pas à tout le monde. Néanmoins, si (et seulement "SI)", parmi vos joueurs, se trouvent des fanas d'énigmes en tout genre, vous avez là de quoi concocter de belles aides de jeu et des heures de casse-tête en perpective ("je vous laisse jusqu'au prochain scénario pour décoder le message du duc Von Bek. Après, il sera trop tard, la guerre aura éclaté").
- Enfin, "
Rendez vos personnages paranoïaques" vous fournit tous les conseils techniques pour gérer la paranoïa grandissante d'un PJ ou PNJ. Une très bonne aide de jeu. Je rêve déjà de la voir étendue à d'autres formes de maladies mentales (schizophrénie, dépression, etc.).
 


C. DES NEWS :

Je clôturerai ce rapide compte-rendu en évoquant toutes les critiques qui vous attendent dans les soixante-dix pages du magazine. Pèle-mêle, sont chroniqués :
- "Astropia", le DVD ;
- "Les salauds gentilhommes" de Scott Lynch ;
- la réédition en intégrale de "L'Île des Morts" de Mosdi et Sorel ;
- "Age of Conan", le jeu de plateau ; mais aussi "Morrigan" et "Space Hulk" ;
- le recueil "Démiurges en herbe", par l'association Forgesonges ;
- les JDR Warsaw, Eclipse Phase et Metal Adventures ;
- les gammes "Dungeon Crawl Classics" (pour D&D 4) et Alkemy RPG ;
- moult suppléments de JDR ("Kuro Tensei", "Les chroniques lunaires" pour Talislanta ; etc.) ; 
- une preview fort instructive des Ombres d'Esteren, autre projet de Forgesonges ;
- un coup de projecteur sur le mésestimé Empires Galactiques (à découvrir d'urgence) ;
- Et quantité d'autres choses encore à découvrir !
 
En conclusion : un vrai bonheur ! Vous l'aurez compris, j'éprouve un véritable coup de coeur pour les "Carnets de l'Assemblée". C'est à mon humble avis, peut-être le meilleur magazine de JDR actuellement publié en français. Je ne puis donc que vous inviter à les soutenir. Achetez les Carnets de l'Assemblée. Ou mieux, abonnez-vous ! Vous ne le regretterez pas.
 
 
Bonne lecture et bons jeux !  
Commenter cet article

Decha 15/01/2010 10:16


Le scénar pour Polaris colle bien avec le thème de la paranioa.
Par contre, il n'est pas spécifique à Polaris.

Le fond reste très bon. Les interactions entre joueurs sont sympas. Toutefois, à mon avis, l'auteur n'a pas suffisamment intégré son histoire à l'univers sous-marin de Polaris. J'ai apprécié
également la simplicité de l'intrigue et la longueur du scénario.

En conclusion, je dirai qu'il s'agit d'un scénario très agréable pour un one-shot  mais qui manque un peu de côté spécifique Polaris.


olivier rousselin 16/01/2010 21:02



Effectivement, le scénario peut-être repris sans trop de difficultés pour d'autres univers, avec d'autres règles. Et l'aspect One shot est renforcé par le fait que les PJ finissent tous par
mourir... Sauf un ! Pas forcément le meilleur moyen de débuter à Polaris, donc.  

N'empêche. Je serais curieux de le faire jouer... Un jour !