Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 20:28

stalker_cs-pc-pegi-packshot_01.jpgPrésenté sur le site de la FFJDRS.T.A.L.K.E.R.S. SD est l'adaptation réussie en JDR du jeu vidéo post-apocalyptique du même nom. 

 

Ce dernier, sous-titré "shadow of Chernobyl", se déroule dans un futur très proche (2012) et décrit avec force détails "la Zone", un no-man's land effarant, situé dans la périphérie de Tchernobyl.

J'écris "effarant", parce que le jeu nous fait évoluer dans un univers totalement livré à lui-même. Une zone de non-droit secouée par la guerre entre plusieurs factions armées et peuplée de créatures mutantes, sauvages et carnivores. Pire que tout, les radioactivités y ont, semble-t-il, fini par altérer les lois mêmes de la physique. Des événements "étranges" ont ainsi lieu dans la Zone, qui est totalement coupée du reste du monde. 


 


 

stalker_2.jpgL'originalité du jeu vidéo, c'est bien entendu son point de départ hyper-réaliste, à savoir l'explosion qui ravagea la centrale nucléaire de Tchernobyl, en 1986.

 

De la même façon, la "Zone" de quarantaine autour de Chernobyl et de la ville de Pripyat existe bel et bien. Et les joueurs auront l'occasion de s'approcher de l'usine nucléaire désaffectée, recouverte de son sarcophage de béton.

 


Mais l'originalité du jeu est ailleurs. S.T.A.L.K.E.R, le jeu vidéo, décrit un univers glauque et inquiétant, peuplé de créatures monstrueuses et de rumeurs inquiétantes. Il y a par exemple, ce mystérieux monolithe, caché au coeur de la Centrale. Quels sont ses réels pouvoirs ? Peut-il vraiment exaucer des voeux ? Est-il vraiment d'origine alien ?D'autres rumeurs font état de "fantômes", de réalité altérée, d'extra-terrestres. 

Du coup, le jeu oscille entre action pure (le jeu est un FPS), roleplay (avec des quêtes à accomplir et une évolution du personnage du jeu) et survival-horror.

 

 


S'il fallait vraiment se lancer dans le jeu (ô combien périlleux) des comparaisons hasardeuses, je serais tenté de qualifier S.T.A.L.K.E.R. "d'anti-Fallout" (même concept d'un univers post-apo radioactif mais sans humour ni références aux séries B des années 50). Ou encore d'être une sorte de Resident Evil (pour l'ambiance horrifique) réalisé à la première personne et surtout, débarrassé de ses aspects "mangas", au profit d'un environnement beaucoup plus réaliste, plus dense, plus vrai. 

 


 

Du coup, S.T.A.L.K.E.R.S. SD, le JDRA peut, entre les mains d'un MJ expérimenté, donner lieu à toutes sortes de scénarios : horreur gore, survival, aventure, actions militaires, exploration des ruines de la ville de Pripyat, négociations entre factions, mystères à résoudre. Sans parler des relations avec le monde extérieur, qui restent à définir.

 

stalker_wp_02_800.jpg


Quid du JDRA alors ? Eh bien, après téléchargement, S.T.A.L.K.E.R.S. SD se présente sous la forme d'un livret de 58 pages, avec toutes les règles nécessaires pour jouer et notamment une partie équipement assez conséquente (l'un des plaisirs du jeu vidéo consiste à "customiser" ses armes et son matériel) : création de personnages, archétypes jouables, combat, factions en place, chronologie du jeu, bestiaire (bien flippant, c'est cette partie notamment, qui m'a inspiré la comparaison avec Resident Evil)... L'essentiel est là pour commencer une partie. 


Evidemment, en 58 pages, de nombreuses informations manquent. Personnellement, j'aurais apprécié d'avoir des cartes de la "Zone". Egalement, j'aurais aimé trouver la description (et pourquoi pas, les statistiques ?) de chacun des protagonistes (PNJ) rencontrés dans le jeu vidéo. Mais ces éléments peuvent se retrouver sans problème sur le net.


Plus important, (là, je rejoins les commentaires déjà parus sur le forum de la FFJDR), des conseils pour la maîtrise du jeu seraient plus que bienvenus afin de ne pas tourner en rond au bout d'un ou deux scénarios. Surtout pour les MJ et joueurs qui n'auront pas joué au jeu vidéo.


 

En l'état, S.T.A.L.K.E.R.S. SD est quand même un très bon JDRA, qui a bénéficié de plusieurs sessions de lecture, correction et reécriture. Si le jeu vous plaît, sachez qu'une cinquième version est en cours d'élaboration.


Alors, endossez votre combinaison radioactive, votre gilet pare-blles. N'oubliez pas votre compteur Geiger et vos munitions, car la Zone n'attend plus que... Vous !


BON DOWNLOAD ET BONS JEUX ! 

 

 

7738-stalker-shadow-of-tchernobyl-49_640.jpg


POUR EN SAVOIR PLUS :


Les sites suivants devraient vous fournir les informations complémentaires que vous pourriez souhaiter :

stalker.wikia.com

- www.stalkerfrance.com

- www.stalker-game.com 


Bien entendu, la consultation de Wikipedia, en français comme en anglais devrait vous fournir de précieuses informations, aptes à alimenter vos connaissances et votre imagination.

On y apprend notamment que les deux inspirations majeures du jeu seraient :


Enfin, vous pouvez toujours visiter le site de l'éditeur (ukrainien !) du jeu vidéo, GSC Games : http://www.gsc-game.com/

 

PS : ça ne vole pas haut, c'est limite hors-sujet par rapport à l'ambiance sombre évoquée plus haut, mais jetez quand même un rapide coup d'oeil sur le concours d'illustrations proposé par le site nofrag.com. Certains dessins valent le détour. Attention, humour trash !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rappetou 19/05/2010 13:08



C'est le côté hardcore gamer annoncé du jeu qui fait que je ne me suis jamais lancé dedans, je n'ai plus la patience et préfère des jeux plus "casual". Sinon j'ai trouvé qu'ils avaient bien su
garder/entretenir le mystère autour de la storyline et grâce à l'adaptation en jdr j'ai pu découvrir le fin mot de cette histoire (dans la partie MJ)


Ca commence à en faire des adaptations de jeux vidéos en jdr. Voilà une idée d'article future pour ton blog olivier (à moins que tu l'ai déjà fait je ne me rappelle plus ).



olivier rousselin 20/05/2010 23:22



J'y ai pensé figures-toi !


 


Dans Dices.over-blog, j'ai parlé au moins d'une quinzaine de JDRA inspirés/adaptés de jeux vidéos. C'est une véritable épidémie. En même temps, la démarche semble tellement logique. Tu
as d'un côté un film qui sort au cinéma et qui va durer 2h, et de l'autre côté, tu as un jeu vidéo qui va te prendre des dizaines d'heures, de jours, voire plus quand tu es un casual gamer. Du
coup, l'univers est plus construit, plus riche, il y a plus de dialogues, des quêtes cachées, des trésors à retrouver... Tout un univers quoi, qui ne demande qu'à être exploité. Tiens, ça me
rappelle que j'ai commencé à jouer à Fable en 2008 et que je n'ai toujours pas fini le jeu



Stef 18/05/2010 14:59



Stalker et un bon gros jeu pour les hard core gamer, bourré de bug et de promesse non tenus il c'est mué en un survival horror/fps avec des
éléments de jdr. Sa suite clear sky est en décas de ce qu'il aurait du être mais le dernier opus Call of pripyat lui donne le change en diminuant un peu la difficulté et les combat de faction de
sont ainé. Les artefacts issu de la radioactivité (naturelle ou extraterrestre) de Tchernobyl donnent des compétences et avantages au joueur et effectivement en jeu les armes et leur
particularités sont indispensables pour réussir. J'ai aimé ce jeu mais ne l'ai pas encore fini car sa difficulté et la balistique des armes le rende bien plus ardu que la moyenne existant.
On retrouve le même univers/ambiance dans le complément "Sox" de Sr4 qui concerne la France.



olivier rousselin 18/05/2010 22:44



Tu me convainc presque, même si je pense jouer plus facilement à Fallout qu'à S.T.A.L.K.E.R. En tout cas, je reste favorablement impressionné par
l'importante communauté de fans que le jeu a su drainer, malgré ses nombreuses imperfections et bugs à sa sortie. Cela en dit long, selon moi, sur les qualités du jeu. Je me dis qu'il devrait se
bonifier avec le temps et l'adaptation officielle des nombreux mods créés par des passionnés. 


Vive les adaptations de jeux vidéos en jeux de rôles !!!



Karibou 18/05/2010 02:29



Pas mal, j'étais complètement passé à coté du projet. Il faut dire que l'expérience S.T.A.L.K.E.R. est à vivre. Les auteurs ont réussi à générer un univers vivant et cohérent (j'en parle un peu
dans le dernier article de notre blog) qui est un plus pour le plaisir de jeu.


 


Je vais lire ça, je pense. Et peur-être même essayer un ou deux trucs dessus. Comme tu le dis, l'univers est assez fouillé pour laisser de nombreuses opportunités de jeu.



olivier rousselin 18/05/2010 22:24



Oui, tout à fait. J'ai vu que tu évoquais STALKER dans ton article "Jeu de Rôle et génération procédurale" : j'ai beaucoup aimé la réflexion de
fond et d'ailleurs, je t'ai laissé un commentaire. 


 


Je ne sais pas si STALKER est aussi complet qu'un Fallout (3 épisodes, riches en références de toutes sortes), mais peu importe, le jeu est beau et bien fait.


 


Surtout, ce que je retiendrai comme point commun entre ces deux jeux (outre le fait que tous deux décrivent des futurs post-atomiques et sombres), ce serait la liberté d'action laissée au joueur.
Il y a dans le jeu vidéo une recherche de liberté d'action du joueur que je trouve particulièrement inspirante. Vraiment, je crois qu'il y a là une piste à creuser pour nos
futures parties de JDR "papier"... 



Présentation

  • : dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • dices everywhere, des dés, du fun, des jeux
  • : blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds
  • Contact

Who Made Who

  • Olivier
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!
  • Passionné de JDR depuis bientôt 30 ans et fan de : mangas, comics, fantasy, SF, fantastique, épouvante, Heavy-Metal, Vikings, Hal Foster, HR Giger, Druillet, R.E. Howard, Lovecraft et bien d'autres choses encore !!!

Recherche

Je soutiens...

    brstrip

 

Liberté d'expression sur le net