Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Warhammer JDR, Troisième du nom

Publié le 2 Septembre 2009 par olivier rousselin in 1. JEUX DE ROLES

Warhammer III ?
Fans de Warhammer, le jeu de rôle, préparez-vous au pire (ou pas ?) : la seconde édition de Warhammer touche déjà à sa fin. Sa « mort » prochaine est d’ores et déjà annoncée et une troisième édition, en cours de préparation, a été annoncée, qui va la remplacer dès cette année (http://www.fantasyflightgames.com/edge_news.asp?eidn=729).
A.“We're proud to re-introduce the Warhammer world to role-playing with this revolutionary approach” – FFG :
L’information laisse tout d’abord incrédule. Si tôt après la seconde édition (200x) ? Eh bien oui ! Fantasy Flight Games, qui diffuse le jeu aux Etats-Unis (http://www.fantasyflightgames.com/edge_minisite.asp?eidm=93&enmi=Warhammer%20Fantasy%20Roleplay) 
et édite également Dark Heresy souhaite, avec ce nouveau jeu, « révolutionner » le jeu de Rôle (encore ? Mais ils ne pensent qu’à ça, ma parole ?). Comment ? Grace à une « nouvelle approche novatrice », à des concepts « inédits », « révolutionnaires », destinés à « attirer toute une nouvelle génération de joueurs au JDR ». Enfin, grâce à une présentation luxueuse. FFG met le paquet et promet une expérience de jeu « plus évocatrice, plus tactile, et plus visuelle que par le passé ». Rien que ça.
La description complète du jeu (http://www.fantasyflightgames.com/edge_minisite_sec.asp?eidm=93&esem=1) laisse songeur. Pensez-donc. La boîte de base contiendra : 
- 4 épais livres de règles : le livre des règles ; le tome des mystères (sur la magie) ; le tome des bénédictions (sur les religions officielles du Vieux Monde) ; et enfin, le tome de l’Aventure (le guide du maître, quoi, avec ses conseils de maîtrise, son bestiaire et son scénario d’introduction).
- Plus une trentaine de dés « customisés » (avec des symboles plutôt que des chiffres). 
- Plus 300 cartes à jouer, les « cartes d’action », qui représenteront (entre autres ?) les pouvoirs des personnages (sorts, bénédictions, compétences spéciales, dons, etc.), que les joueurs pourront activer en abattant leur main. 
- Plus d’autres choses encore : des « counters » (compteurs ? Marqueurs ?) ; des feuilles de personnages ; des feuilles de groupes pour gérer l’équipe de personnages et en retirer des avantages de groupe, etc.
Le tout devrait bénéficier des standards de présentation de FFG (papier de qualité, illustrations tout en couleur, etc.). A un prix qui s’annonce d’ores et déjà exorbitant : 99,95$. Oui, vous avez bien lu : 100$ rien que pour le jeu de base !
B. « La vérité ne se dégage pas de la polémique, mais des œuvres qu’on a faites » - Paul Gauguin.
Alors, évidemment, outre-Atlantique, l’annonce a suscité des réactions plutôt… Radicales. En comparaison, on atteint en intensité la controverse sur la quatrième édition de D&D semble presque pâlir, c’est dire. 
Il faut dire que les arguments « contre » ne manquent pas :
1. Cette troisième édition sort beaucoup trop tôt après une seconde édition qu’on pourrait qualifier « d’encyclopédique », tant elle est riche en suppléments. 
2. Qui plus est, la seconde édition n’a absolument pas entamé son déclin. Bien au contraire, elle est encore pleine de vitalité, puisque de nouvelles sorties sont annoncées pour les mois à venir, comme le Warhammer FRPG Companion ( ) ;
3. Le prix de base est beaucoup trop élevé pour pouvoir réellement « attirer de nouveaux joueurs » comme le souhaite FFG. Quels débutants accepteraient de débourser une telle somme ;
4. Enfin, la majeure partie du contenu des quatre livres risque de figurer déjà dans les précédents volumes de la seconde édition. Impossible donc, d’éviter les doublons et autres redites.
5. J’émettrai une cinquième remarque, toute personnelle : l’importance trop grande donnée au matériel dans les règles du jeu. Ainsi, les dés customisés sont utilisés différemment selon leurs couleurs et portent des symboles sur leurs faces. Perdez-en deux ou trois et vous vous retrouverez bien embêtés. Cet argument prête à sourire, je sais, mais j’aime le fait de pouvoir jouer à un JDR avec des dés « ordinaires », numérotés et donc interchangeables. Et puis, que voulez-vous ? Comme tout vieux briscard, j’ai connu l’époque où les éditeurs clamaient fièrement : « tout ce dont vous avez besoin pour jouer, en plus de ce livre, ce sont des dés, quelques feuilles de papier et votre imagination ». Forcément, ça marque.
C. Un nouveau genre de Jeux de Rôles ?
Finalement, ce nouveau JDR franchit définitivement une nouvelle étape dans cette nouvelle catégorisation des JDR, qui se partagent de plus en plus entre jeux « nomades » (Te Deum, dK system, Savage Worlds), faciles à transporter et ne nécessitant que peu de matériel, et jeux « sédentaires » (Torg, Cadwallon, D&D 4). Ces derniers se définissent par leur lourdeur (je parle du poids en kilos !), leur encombrement (prévoir une grande étagère) et le matériel qu’ils nécessitent pour pouvoir être joués. Difficile d’imaginer une partie de D&D 4 sans figurines pré-peintes ou de Cadwallon sans Tiles et figurines en plomb. En un sens, ce sont de moins en moins des jeux de rôles « purs » et de plus en plus des jeux hybrides, aux confluents du JDR, du jeu de stratégie, du Jeu de Cartes (à collectionner ? Pas encore). Finalement, ces jeux « sédentaires » semblent se tourner de plus en plus vers les jeux de plateau alors que, durant des années, ce fut le phénomène inverse (Descent, Heroquest, etc.).
Et finalement, c’est cet aspect hybride qui fait l’attrait du jeu (pour peu que le MJ accepte de mettre la main au portefeuille) : pour les joueurs, en termes de plaisirs de jeu, cette nouvelle édition pourrait être plus que prometteuse. Fun, ludique, avec des mécanismes tirés des JCC et des jeux de société. Je pense notamment aux cartes à jouer, que le joueur pourraétaler devant lui (façon Magic) ou garder dans sa main (comme au poker ?) et qui serviront à représenter son état de santé, ses pouvoirs magiques, ses capacités, etc. 
D. Si vis pacem, para bellum
En tout cas, FFG y croit dur comme fer ! 
D’ores et déjà, le jeu a été présenté en avant première à la Gencon US de cette année (http://www.fantasyflightgames.com/edge_news.asp?eidn=750), mais de façon inhabituelle. Pas de démos de jeu. Pas de tables de présentation du jeu. Mais plutôt un « séminaire » donné par l’un des responsables créatifs de la boîte. Une véritable conférence que vous pourrez découvrir en vidéos. Personnellement, j’ai trouvé lesdites vidéos (il y en a 5 en tout) rébarbatives au possible. Où donc sont passés le fun, la blague, les éclats de rires qui devraient ponctuer toute bonne partie de JDR qui se respecte ? Mystère. Néanmoins, pour qui fera l’effort de les écouter en entier, il y a pas mal d’informations sur cette nouvelle mouture du plus célèbre concurrent/rival de D&D (du moins en France). 
Lire l’annonce officielle : http://www.fantasyflightgames.com/edge_news.asp?eidn=731 
Quoi d’autre en préparation :
Un nouveau jeu de cartes « pas-à-collectionner » Warhammer Invasion (http://www.fantasyflightgames.com/edge_minisite.asp?eidm=85&enmi=Warhammer:%20Invasion%20The%20Card%20Game) va bientôt sortir en français, traduit et distribué par xxxxxxxxxxxxx 
Brought to you by famed designer Eric M. Lang, Warhammer: Invasion The Card Game is a two-player card game of intense warfare, clever kingdom management, and epic questing. Players must carefully allocate their resources as they seek to build their kingdom, complete quests, and attack the enemy’s capital.
Will you play the indestructible grudge-bearing Dwarfs, the shrewd and manoeuvrable Empire, the savage and destructive Orcs, or the entropic and mutating forces of Chaos? Or will you cleverly craft an alliance, playing the combined might of the forces of either Order or Destruction?
Toujours dans la rubrique des petits jeux de cartes, fun et sympas (à la Munchkin), Chaos Marauders (http://www.fantasyflightgames.com/edge_minisite_sec.asp?eidm=92&esem=2) propose à 2, 3 ou 4 joueurs de se taper allégrement dessus à la tête d’un clan ork. Bassesses et trahisons sont au menu, de même qu’une solide rasade d’humour noir. Waaaaargh !
Rogue Trader RPG est enfin sorti : http://www.fantasyflightgames.com/edge_news.asp?eidn=746


Fans de Warhammer, le jeu de rôle, préparez-vous au pire (ou pas ?) : la seconde édition de Warhammer touche déjà à sa fin. Sa « mort » prochaine est d’ores et déjà annoncée et
une troisième édition est déjà en préparation, qui va devrait paraître cette année.
 
 
A.“We're proud to re-introduce the Warhammer world to role-playing with this revolutionary approach” – FFG :
 

L’information laisse tout d’abord incrédule. Si tôt après la seconde édition (parue il y a maintenant quatre ans de celà, en 2005) ? Eh bien oui ! Fantasy Flight Games,
qui diffuse le jeu aux Etats-Unis et édite également Dark Heresy souhaite, avec ce nouveau jeu, je cite, "révolutionner" le jeu de Rôle (encore ? Mais ils ne pensent qu’à ça, ma parole ?). Comment ? Grace à une "nouvelle approche novatrice", à des concepts "inédits", "révolutionnaires", destinés à "attirer toute une nouvelle génération de joueurs au JDR". Enfin, grâce à une présentation luxueuse. FFG met le paquet et promet une expérience de jeu "plus évocatrice, plus tactile, et plus visuelle que par le passé". Rien que ça.
 
 
La description complète du jeu laisse songeur. Pensez-donc. La boîte de base contiendra : 

- 4 épais livres de règles :
  • le livre des règles ; 
  • le tome des mystères (sur la magie) ; 
  • le tome des bénédictions (sur les religions officielles du Vieux Monde) ; 
  • et enfin, le tome de l’Aventure (le guide du maître, quoi, avec ses conseils de maîtrise, son bestiaire et son scénario d’introduction).

- Plus une trentaine de dés "customisés" (avec des symboles plutôt que des chiffres)

- Plus de 300 cartes à jouer, les "cartes d’action", qui représenteront (entre autres ?) les pouvoirs des personnages (sorts, bénédictions, compétences spéciales, dons, etc.), que les joueurs pourront activer en abattant leur main. 

- Plus d’autres choses encore : des "counters" (compteurs ? Marqueurs ?) ; des feuilles de personnages ; des feuilles de groupes pour gérer l’équipe de personnages et en retirer des avantages de groupe, etc.

Le tout devrait bénéficier des standards de présentation de FFG (papier de qualité, illustrations tout en couleur, etc.). A un prix qui s’annonce d’ores et déjà exorbitant : 99,95$. Oui, vous avez bien lu : 100$ rien que pour le jeu de base !

 
B. « La vérité ne se dégage pas de la polémique, mais des œuvres qu’on a faites » - Paul Gauguin.


Alors, évidemment, outre-Atlantique, l’annonce a suscité des réactions plutôt… Radicales. En comparaison, on atteint en intensité la controverse sur la quatrième édition de D&D, c’est dire. 
 
Il faut dire que les arguments "contre" ne manquent pas :

Tout d'abord, cette troisième édition sort beaucoup trop tôt après une seconde édition qu’on pourrait qualifier "d’encyclopédique", tant elle est riche en suppléments. 
Qui plus est, la seconde édition n’a absolument pas entamé son déclin. Bien au contraire, elle est encore pleine de vitalité, puisque de nouvelles sorties sont annoncées pour les mois à venir, comme le Warhammer FRPG Companion. 

Ensuite, le prix de base est beaucoup trop élevé pour pouvoir réellement "attirer de nouveaux joueurs" comme le souhaite FFG. Quels débutants accepteraient de débourser une telle somme ?

Enfin, la majeure partie du contenu des quatre livres figure déjà peu ou prou dans les précédents volumes de la seconde édition. Impossible donc, d’éviter les doublons et autres redites.

J’émettrai une cinquième remarque, toute personnelle : l’importance trop grande donnée au matériel dans les règles du jeu.

Prenons l'exemple des dés customisés (photo ci-dessous). Ces derniers sont utilisés différemment selon leurs couleurs et portent des symboles sur leurs faces. Perdez-en deux ou trois. Comment ferez-vous ensuite, hmmm ? 



Cet argument prête à sourire, je sais, mais j’aime le fait de pouvoir jouer à un JDR avec des dés « ordinaires », numérotés et donc interchangeables. Quelque chose comme "t'as oublié ton D20 ? Tiens, prends un des miens".

Et puis, que voulez-vous ? Comme tout vieux briscard, j’ai connu l’époque où les éditeurs clamaient fièrement : "tout ce dont vous avez besoin pour jouer, en plus de ce livre, ce sont des dés, quelques feuilles de papier et votre imagination". Forcément, ça marque.

 
C. Un nouveau genre de Jeux de Rôles ?
 
Finalement, ce nouveau JDR franchit définitivement une nouvelle étape et marque le pas dans l'évolution du Jeu de Rôle.

Une nouvelle catégorisation apparaît et nos JDR se partagent de plus en plus entre jeux "nomades" (Te Deum, dK system, Savage Worlds dans une certaine mesure), faciles à transporter et ne nécessitant que peu de matériel, et jeux "sédentaires" (Torg, Cadwallon, D&D 4).

Ces derniers se définissent par leur lourdeur (je parle du poids en kilos !), leur encombrement (prévoir une grande étagère) et le matériel qu’ils nécessitent pour pouvoir être joués. Difficile d’imaginer une partie de D&D 4 sans figurines pré-peintes ou de Cadwallon sans ses "Tiles" et figurines en plomb.

En un sens, ces jeux "sédentaires" sont de moins en moins des jeux de rôles "purs" et de plus en plus des jeux hybrides, aux confluents du JDR, du jeu de stratégie, du Jeu de Cartes (à collectionner ? Pas encore). Finalement, ils semblent se tourner de plus en plus vers les jeux de plateau alors que, durant des années, ce fut le phénomène inverse (Descent, Heroquest, etc.).

En conclusion, c’est cet aspect hybride qui, finalement, fait l’attrait du jeu (pour peu que le MJ accepte de mettre la main au portefeuille) : pour les joueurs, en termes de plaisi ludique, cette nouvelle édition de Warhammer RPG pourrait tout à fait tenir ses promesses : fun, ludique, avec des mécanismes tirés des JCC et des jeux de société. Je pense notamment aux cartes à jouer, que le joueur pourra étaler devant lui (façon Magic) ou garder dans sa main (comme au poker ?) et qui serviront à représenter son état de santé, ses pouvoirs magiques, ses capacités, etc. 

 
D. Si vis pacem, para bellum

En tout cas, FFG y croit dur comme fer ! 
 
D’ores et déjà, le jeu a été présenté en avant première à la Gencon US de cette année, mais de façon inhabituelle. Pas de démos de jeu. Pas de tables de présentation du jeu. Mais plutôt un "séminaire" donné par l’un des responsables de la boîte. Une véritable conférence que vous pourrez découvrir en vidéos.

Personnellement, j’ai trouvé lesdites vidéos (il y en a 5 en tout) rébarbatives au possible. Où donc sont passés le fun, la blague, les éclats de rires qui devraient ponctuer toute bonne partie de JDR qui se respecte ? Mystère. Néanmoins, pour qui fera l’effort de les écouter en entier, il y a pas mal d’informations sur cette nouvelle mouture du plus célèbre concurrent/rival de D&D (du moins en France). 
 


 
Pour en savoir plus :

Vous pouvez lire l’annonce officielle ICI.
 
FFG Prépare d’autre jeux situés dans l'univers de Warhammer :
  • Warhammer Invasion, un jeu de cartes « pas-à-collectionner » et qui devrait sortir "bientôt" en français.
  • Toujours dans la rubrique des petits jeux de cartes, fun et sympas (à la Munchkin), Chaos Marauders propose à 2, 3 ou 4 joueurs de se taper allégrement dessus à la tête d’un clan ork. Bassesses et trahisons sont au menu, de même qu’une solide rasade d’humour noir. Waaaaargh !
 
Enfin, situé dans le quarante-et-unième millénaire de Dark Heresy, Rogue Trader RPG est enfin sorti. Mais ceci... Est une autre histoire !
Commenter cet article

Pierre 16/08/2012 17:36


Pour avoir testé WH3, hier, avec un petit scénar maison visant à tester le système de jeu, j'avoue ne pas être dèçu du tout. C'est très ludique, et pas besoin de consulter des tomes entiers ou
d'attendre que untel lache le bouquin pour pouvoir vérifier tel ou tel détail concernant son perso, etc... Bonne surprise alors que j'étais sceptique.

olivier rousselin 19/08/2012 11:31



Cher Pierre, ton post a éveillé ma curiosité.


Du coup, j'ai plein de questions à te poser :


Quel matériel as-tu utilisé ? La boîte parue en anglais ? Ou les livres de base en français ? Lesquels t'es-tu procuré ?

As-tu utilisé également les compagnons du joueur et du MJ ?

Est-ce que, en tant que MJ, c'est toi qui as tout acheté ? Ou est-ce que les autres joueurs ont participé financièrement (en achetant leurs livres du joueurs, dés
et accessoires) ?

Combien de temps a duré la partie ? La présentation du jeu (principes, mécanismes de base, etc.) ? La création des personnages ? 

Durant le jeu, comment se passaient les combats, l'emploi des sorts ? Les phases d'enquête/négociation ? 

Quelles ont été les réactions de tes joueurs, durant et après la partie ? ESt-ce qu'ils sont emballés ? Est-ce que certains aspects leur ont déplu (si oui,
lesquels ?). Est-ce qu'ils sont impatients de rejouer ? 

Enfin, à la lumière de cette partie test, quels conseils donnerais-tu à un groupe de joueurs qui voudrait se lancer dans l'aventure ?



 


 D'avance, merci pour tes réponses à toutes ces questions 



Emere 02/03/2011 18:53



Alors là, lorsque j'ai vu ça, je suis directement allé sur mes sites préférés afin d'acheter les derniers stocks des livres de WHJDR 2nde édition qui me manquaient. Non mais franchement, c'est
bien dommage de tuer un si bon univers et JDR. Un jeu de rôle avec des "cartes"? WTF, c'est plus un jeu de rôle, c'est Warhammer Jeu de société. En plus, l'adaptation pour un public plus jeune
risque de détruire complètement l'univers de Warhammer qui est plutôt cruel et adulte (ce qui faisait d'ailleurs le charme du jeu). Les cartes "pouvoirs"? On se croirait dans DD4, là. Depuis
quand dans Warhammer on se trimballe avec des flammes sur les mains? Dans Warhammer, la magie est sensée être plus ou moins rare, du moins inhabituelle. 


Désolé si ce commentaire est un peu haineux, mais je vois juste mon jeu préféré couler et devenir un DD4 bis.


Ludiquement, 


Emere.



olivier rousselin 06/03/2011 18:26



La "perte d'identité" de l'univers a commencé avec le MMORPG, qui permet notamment de jouer des magiciens surpuissants, lancant des boules de feu, gelant leurs adversaires sur place, sans
parler des dark elfettes ultra-sexy  en bikini qui font des acrobaties dignes d'un film de Honk-Kong (cf. les éloquentes bandes annonces du jeu, ICI et LA). 


 


Que dire ?


 


Il est évident que FFG a fait des choix déconcertants pour bon nombre de rôlistes et quelque part, ta comparaison avec D&D est tout à fait juste.


Tous deux ont connu une évolution "hybride" qui laisse sceptique de nombreux fans.

Tous deux cherchent à mélanger jeu de société et jeu de rôles (plus jeu de figurines/d'escarmouche, dans le cas de D&D, avec l'emploi
obligatoire de figurines lors des combats). 

Du fait de ces choix conceptuels, tous deux sont devenus terriblement chers.

Enfin, tous deux ont rompu avec les précédentes éditions, de façon assez spectaculaire (ce qui ne peut qu'accroitre le désarroi des fans, largués). 



 


Dans le cas de D&D, cela a entraîné la désertion de nombreux fans qui se sont tournés soit vers les retro-clones, soit vers les variantes du D20 system comme
Pathfinder, notamment.


 


Outre-atlantique, FFG semble vouloir avoir revu sa copie. La boîte "de base" à 100$ est délaissée. A la place, l'éditeur veut proposer une formule double : d'un côté, des livres de règles, qui
permettraient de jouer "à l'ancienne", sans cartes, sans pions, etc. De l'autre, des boites de matériel "optionnel", qui accompagnent chaque livre.


C'est cette formule qui va bientôt être traduite en français. Aura-t-elle du succès ? L'avenir nous le dira... 






Lutain 20/09/2009 18:31

Hormis le prix, je suis sûr que cette 3ème édition édition peut faire un excellent support d'initiation rôlistique pour nos chers bambins (je rejoins parfaitement l'avis de childéric - qui d'entre nous n'a d'ailleurs jamais ressenti ce délicieux frémissement d'excitation à l'ouverture d'une boit de jdr ou de jdp ?).Surtout, j'ai l'impression que ce sera un premier vrai jdr avec support. Dans le sens où s'il y a des dés et des cartes, on perd toute notion de plateau - contrairement par exemple à Warhammer Quest, qui pour moi reste un jeu de plateau lorgnant un peu vers le jdr et non l'inverse.Et puis, varier le support rôlistiques avec des cartes, des dés... pourquoi pas ? Faut voir comment c'est fait. Après tout, Deadlands et Chimères par exemple s'y sont un peu essayé. Bon, là d'accord, c'est vraiment autre chose. Je doute que je pratiquerai, mais ludiquement, c'est pas nécessairement inintéressant !

olivier rousselin 21/09/2009 21:51



A propos de "varier le support rôlistiques avec des cartes, des dés", Savage Worlds (mon JDR
préféré) propose justement de jouer avec des dés à 4, 6, 8, 10 et 12 faces, plus un jeu de 52 cartes (pour l'initiative). Cool, non ?

Il existe aussi une autre mécanique de jeu, optionnelle celle-là : les cartes d'aventure, souvent fabriquées par des fans et à télécharger gratuitement, puis imprimer/coller. Cliquez
ICI pour découvrir celles conçues pour Slipstream. Pas mal hein ?  



Il y a aussi la possibilité d'utiliser des figurines (là encore, règles disponibles + gabarits à photocopier ou à télécharger).



Bref, voilà un jeu très abordable (9,99$ !!! Qui dit mieux ?) mais qui propose des tas d'options fun et ludiques. Au MJ de choisir celles
qui te plaisent et d'ignorer les autres. Moi, par exemple, j'ai l'habitude de jouer sans figurines.





Pour en revenir au débat sur Warhammer III, amis rôlistes, je vous invite à lire l'article du Lutain, publié sur son blog : "De la troisième édition de Warhammer".

Bonne lecture ! 



Childéric Maximus 09/09/2009 10:52

Bref, Warhammer III ? Il arrive et faudra pas le chercher !!!! 

Je n'ai rien vu pour le moment (en fait je n'ai pas eu le temps de vraiment chercher l'info) mais, y a-t-il une VF de prévue, et si oui, pour quand ?

olivier rousselin 09/09/2009 14:32



La logique voudrait que ce soit EDGE entertainment (anciennement UBIK) qui se charge d'une VF.
- D'une part, parce que ce sont eux qui traduisent en français et distribuent tous les jeux de FFG (Descent, Age of Conan, Dark Heresy,
Starcraft, Battlestar Galactica et bientôt sans doute Rogue Trader).
- D'autre part, parce que ce sont les seuls qui aient la "carrure" pour publier un jeu aussi lourd en matériel et aussi spécialisé. Comme on le sait, Asmodée a définitivement laissé tomber les
jeux spécialisés pour se focaliser sur le grand public et la grande distribution. ET à part eux, qui d'autre ?

Il ne nous reste plus qu'à surveiller le site d'EDGE Entertainment pour connaître la date de la VF.





seb 09/09/2009 10:49

AAAARRRGGGGHHHHH !!!!!! Ca y est ! ils ont tué MON JDR favori !!!!

olivier rousselin 09/09/2009 14:36


Voie le bon côté des choses. En rendant la première (et la deuxième) édition totalement obsolète, FFG ouvre la voie à d'éventuels "retro-clones" du jeu, sur le modèle de Labyrinth
Lord ou encore OSRIC = 100% gratuit, en pdf et sur le net !

Les auteurs passent de vie à trépas. Les maisons d'édition déposent le bilan. Mais en définitive, ON NE PEUT PAS TUER UN JDR !!!