Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

De l'art délicat de placer des répliques qui tuent !

Publié le 18 Juillet 2009 par olivier rousselin in 20. HUMOUR

"- Braddock ! Je vous préviens : attention où vous mettez les pieds !
- Je les mets les pieds où je veux Little John. Et  c'est souvent dans la gueule !"


Amis poètes du jeu de rôle, je vous salue !
 
Franchement, n'avez-vous jamais eu envie, lors d'une partie de JDR, de lancer spontanèment une de ces tirades cultes qui font tout le sel des séries B et Z de nos vidéos clubs préférés ? De laisser votre MJ bouche bée tandis que les joueurs autour de vous s'écroulent de rire, pliés en deux ?
 
Moi si. Tout le temps.
 
La "punchline" (qu'on pourrait traduire en français par "la phrase qui tue") est une institution du film de divertissement. Qu'il soit blockbuster, film d'action, de guerre, de karaté, d'horreur, B, Z ou X (euh, non. Oubliez cette dernière catégorie), le film de divertissement a besoin de la punchline. Elle lui est aussi indispensable que le coup de pied retourné dans un film de JCVD, le montage en kit de flingues surdimensionnés dans 80% des films US des années 80 (fétichisme, quand tu nous tiens !) ou encore les filles aux belles poitrines que le héros ira culb... Sauver, tous muscles saillants... Dans à peu près tous les films de genre !
 
La "punchline", c'est le poids des mots avant le choc des grands coups de latte dans la gueule. Bourrin ? Oui, totalement. Mais qu'est-ce que c'est bon ! Après avoir fait un petit tour sur Daily Motion et Youtube, je me suis permis de vous livrer un petit florilège comme ça, glané un peu partout, de punchlines mémorables. 
 
Lisez-les. Appréciez-les. Retenez-les. Et pourquoi pas ? A l'occasion, ressortez-les ! Avec un peu de chance, votre tirade tombera au bon moment et aura l'effet escompté. C'est tout le mal que je vous souhaite ! Surtout, si vous même, vous connaissez des "punchlines" du tonnerre de Dieu, balancez-les à la suite de cet article (dans la rubrique "commentaires"), que tout le monde en profite. Cet article, c'est un peu le votre.
 
Attention, c'est parti !


SPECIAL AUDIARD (plus ICI) :

"Les cons ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît"
- Les tontons flingueurs

"Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent"
- 100 000 dollars au soleil

"Mais pourquoi j’m'enerverais ? (...) je peux très bien lui claquer la gueule sans m’énerver !"
- Le cave se rebiffe

"Quand on mettra les cons sur orbite, t’as pas fini de tourner"
- Le Pacha
 
"Je suis pas contre les excuses…je suis même prêt à en recevoir"
- Les grandes familles




SPECIAL HUMOUR NOIR :

"
La société est bien foutue, elle fout des uniformes aux cons pour qu’on les reconnaissent !"
- Bernie (albert Dupontel)

"
Meurs... Pourriture communiste !"
- Dominique Farrugia (Les Nuls), hyper-crédible, dans La cité de la Peur 



SPECIAL FILMS D'ACTION US (80's POWER !) :

"Si tu t'pointes encore, tu peux être sur que tu repars avec la bite dans un tupperware"
- Chuck Norris, inspiré, dans Invasion USA (note : ne pas faire chier Chuck Norris. Jamais)
 
"T'es un marrant Sully J't'aime bien, c'est pour ça que je te tuerais le dernier"
- Schwarzennegger, sympa, dans Commando
 
"Tu te souviens Sully ? J't'avais promis que je te tuerais le dernier (...) J't'ai menti
 - Schwarzennegger (oh, l'enfoiré ! ), dans Commando
 
"question : Tu as laissé quelque chose pour nous ? 
réponse : Rien que des morts"
- Schwarzennegger, laconique, dans Commando

"
Ils ont un véritable arsenal, ils ont assez d'explosifs pour envoyer Schwarzenegger sur orbite"
- Bruce Willis, imaginatif, dans Die Hard (Piège de Cristal)


"
J'pouvais tous les tuer. Toi aussi j'pouvais te tuer. En ville tu fais la loi, mais ici c'est moi. Alors fais pas chier. Me fais pas chier ou j'te ferais une guerre comme t'en as jamais vu !"
- Stallone, très bavard, dans First Blood (Rambo I)

(Menaçant un gars avec son couteau) "
Me regarde pas, regarde la route ! C'est comme ça que les accidents arrivent
- Stallone, as de la prévention routière dans First Blood (Rambo I)

"
Si ça saigne, ça peut mourir"
- Schwarzenegger, fin observateur, dans Predator 
 
 
ANONYMES (VIVE LES ROLISTES) : 

"
si on peignait les cons en vert, les commissariats seraient des prairies"

"
La plume plus forte que l'épée, j'ai toujours dit que c'était des conneries !"

(ma préférée) : "
Ta vie est un long et tortueux chemin vers la mort, je serai ton raccourci

"
C'est pas moi qui l'ai tué, c'est l'hémorragie !

"
Allez ! On va lui élargir le destin !

"
Mon dernier partenaire a craqué : les nerfs d'abord, la nuque ensuite...


A votre tour maintenant ! Laissez parler votre inspiration (ou venez partager avec nous vos références/coups de coeur). Cliquez sur "commentaires" et proposez à votre tour des "punchlines" mémorables !


Bonne lecture et bons jeux !



Vous en voulez encore ?

- Punchline, le site, vous attend ICI : 
http://membres.lycos.fr/punchline/

- Replikult (
http://www.replikultes.net/) me fut également d'un grand secours pour rédiger cet article...

- ... Tout comme le site de la Phrase Culte (
http://www.la-phrase-culte.fr/)

- Enfin, pour les phrases anonymes, rien ne vaudra le site de Saladdin (
http://www.saladdin.net/), notamment sa rubrique "répliques"
 
- Et pour la fine bouche, vous pourrez découvrir d'autres répliques dans "... Du bon usage des sarcasmes", une aide de jeu pour Savage Worlds et le dK system, concoctée par mes soins. 
 
Commenter cet article

grabiel 29/03/2016 22:47

tu conner la blague de jerry qui mai le queu de tom dans la prise électrique et bin je vais fair pareil

Doni 26/08/2009 15:50

Voila une perle d'un de mes PJ, monumental!Dans l'univers de D&D 3.5, un tribunal, mes PJ accusés de fauteurs de troubles, et un juge incisif...le Juge: "Mais qu'étiez-vous venu faire dans cette ville?!"Le PJ: "Monter un stand de gauffres, connard."

olivier rousselin 30/08/2009 14:17




La série du "Punisher", écrite par Garth Ennis regorge de petites perles. C'est noir, cinglant, corrosif et franchement bourrin. Attention aux âmes sensibles, c'est très violent
(surtout la série Max). 


Par exemple, dans "La longue nuit froide", lorsqu'il veut faire parler le truand qui a enlevé un bébé, supposé être sa fille : 


"j'ai attaché la batterie de la voiture à la peau de ses couilles, puis j'ai fait tourner le moteur pendant un quart d'heure. Il s'est chié dessus et le monde est devenu beau". 


Flippant, non ?  


Le Punisher ?Faut pas le chercher !




arnaud 24/08/2009 14:09

"Les balles et la chute l'ont tué, moi j'ai juste appuyé sur la gachette" Tom Cruise dans CollateralA voir pour le cynisme de Tom Cruise qui joue un tueur en série qui se justifie avec des arguments tirés par les cheveux (pris au second degré c'est hilarant).Et sinon Stallone dans Cobra qui dit à la fille avec ki il mange au fast foot: "-tu veux un gilet de sauvetage?   - Bin pourquoi?   - tes frites vont se noyer dans le ketchup)

olivier rousselin 08/08/2011 13:07



Je viens de relire récemment quelques BD du Punisher, parues dans la collection 100% Marve et scénarisées par Garth Ennis. Franchement, elle valent le détour ! Ci-dessous, quelques punchlines
extraites des tomes 6 et 7, "Ennemis Intimes" et "Fratrie" :


"Il ira mieux dès que sa tête aura repoussé"


"La mafia a une qualité : elle ne vous déçoit jamais"


"J'ai à te causer puis je te noierai dans l'East River. Mais une chose à la fois".


(parlant d'un indic) "Il connait tous les truands sur place. Sinon, je le tuerais juste pour égayer ma journée".



Benoît 14/08/2009 18:27

Je me permets de soumettre celle-ci dans la catégorie JDR, qui est de moi et inspirée par Naheulbeuk :3"C'est mieux d'être fort et con que faible et con. Comme quoi la nature est bien faite et le barbare philosophe."

olivier rousselin 25/04/2012 21:33



Hop ! Petite dédicace bien barbare (quoique moderne) pour toi, ami Benoît. Nous la devons au grand Clint Eastwood et elle devrait te plaire, je pense :


Delgor Drazak 20/07/2009 06:23

On est dans les Realms à D&D et le chef d'une famille de voleurs se met à nous intimider sur la place publique.Sachant qu'ils n'oseront pas nous attaquer "in the open" mon personnage s'adresse aux gardes du dit chef ainsi:"Eh c'est hyper impressionnant, il sait parlé! Vous lui avez montrer d'autres trucs comme faire le beau? Il est propre au moins?"Disons que ça a eu l'effet escompté, il nous a envoyé une bande de brigands sur la gueule et on a pu en interroger quelques uns après le combat, trouver sa planque et lui faire la peau à cette crapule. 

olivier rousselin 20/07/2009 21:00



Aaaah, les sarcasmes ! Une arme aux usages inépuisables, pour peu que l'on sache les utiliser avec discernement.

J'aime beaucoup celle-ci : "(...) Si nous nous retrouvons sur un champ de bataille, je pendrai ta tête à mon cheval, et (...) tous mes ennemis te fuiront tellement tu es laid
!". 

C'est dans Loups des Steppes (collection Histoires à jouer) des défuntes éditions Dartkam. Un très bon roman accompagné d'une excellente description des peuples
mongols (à reprendre pour quantité de jeux, dont les Royaumes Oubliés, justement !) et d'un scénario prêt-à-jouer. Vous pouvez vous procurer l'ouvrage en toute confiance, les yeux fermés (si
j'ose dire) !