Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Return of the Dragon (Rouge)

Publié le 24 Juin 2009 par olivier rousselin in 4. PRESSE RÔLISTE

Une excellente nouvelle est tombée avant-hier sur le forum de Play Factory : Dragon Rouge, le magazine, renaît de ses cendres. Oui mes amis ! Le magazine officiel D&D (mais aussi ouvert aux autres JDR) a réussi son jet de sauvegarde contre la Mort.





Le n° 8 du bimestriel paraîtra donc courant septembre, toujours au format papier (et non en pdf payant
comme ce fut envisagé pendant un temps) mais sa distribution va être restreinte aux points de vente spécialisés et à la VPC.
Un choix stratégique, afin de réduire les coûts d’impression et de limiter les pertes financières engendrées par la distribution en kiosques, à l’échelon national.

Le magazine continue donc, vaillamment, sa lente progression vers les niveaux parangoniques. Et c'est une très bonne nouvelle.


Au passage, les membres de play factory nous auront appris, via le forum, que les difficultés rencontrées par le magazine ne venaient pas du marché "moribond" du jeu de rôle, comme bon nombre de personnes l'avaient supposé (moi le premier). Mais en fait, provenaient de difficultés internes rencontrées pour renouveler leur commission paritaire.
Si vous voulez en savoir plus sur ce délicat sujet, un lien a même été proposé par un visiteur : http://www.cppap.fr/. Comme quoi, on apprend de tout avec le JDR ! 
 


Autre bonne nouvelle, comme un bonheur n’arrive jamais seul, son
hors-série n° 1 a été mis en ligne GRATUITEMENT sur Internet




Au menu : une grande campagne intitulée "les flammes de la révolte", se déroulant dans l’univers du MMORPG gratuit RappelZ.

Cette campagne, divisée en quatre scénarios (42 pages environ), est accompagnée d’une description succincte du monde du jeu vidéo (6 pages), de quelques règles additionnelles (les "laks", les invocations de familiers monstrueux), d’un bestiaire (6 pages), de six personnages-joueurs prétirés décrits en détail (chacun a droit à 2 pages) et enfin, de plans quadrillés (8 pages).

Le tout est certes parsemé de publicités ("faut bien vivre, ma bonne dame, c’est la crise !"), mais aussi intégralement en couleurs et abondamment illustré. A noter que les créatures du bestiaire sont présentées sous un format "fiche à découper" sympa comme tout. Au recto, les caractéristiques de la créature.Au verso, une illustration qui le représente.

Au total, ce sont 84 pages d’aventure, de combats, d’exploration et d'intrigues qui nous attendent, sans compter la carte quadrillée au format poster (8 pages) fournie à part. Le tout téléchargeable ICI.


Naturellement, les grincheux râleront et ils n’auront pas forcément tort. Au rang des principaux reproches, il y a :
1. l’approche mercantile flagrante. En effet, le hors-série ressemble finalement à une méga-pub à la fois pour le MMORPG et pour D&D 4.
2. les illustrations, également, risquent d'en rebuter plus d'un avec leur style "japonisant-manhwa", tendance erotico-kitsch ! Définitivement, elles ne seront pas du goût de tout le monde ! Perso, j’aime bien les pin-up en bikinis-cottes de mailles, donc pas de souci pour moi  Yeah ! Mais tout le monde n’aime pas.
3. enfin, pourquoi n’avoir pas plutôt proposé une campagne se déroulant dans l’univers dans un univers plus "officiel", celui des Royaumes Oubliés ou bien d’Eberron ?


 


Mais foin de ces critiques intempestives !

Personnellement, je m’empresse de les balayer d’un revers de main pour ne voir que les avantages :
1. le hors-série est GRA-TUIT. Vous en connaissez beaucoup, vous, des campagnes de 80 pages gratuites avec intrigue détaillée, plans, cartes en couleurs, PNJ, monstres détaillés, PJ prétirés ? Moi, pas. C'est donc un beau cadeau, que nous fait Play Factory.
2. Même si on n’aime pas D&D 4, il est possible, en bricolant un peu, d’adapter la campagne à un autre système de règles : D&D 3.5, Savage Worlds, Fudge, D6 Fantasy, GURPS, etc.
3. Même si on n’aime pas les MMORPG en général, et RappelZ en particulier, il est possible, toujours en bricolant un peu, d’adapter la campagne à son univers. On change quelques noms. On adapte la chronologie à celle de son monde de campagne maison. On place ici et là ses PNJ maisons, notamment celui-là, là : le grand méchant que vos joueurs essaient de buter depuis une demi-douzaine de scénarios... Et hop ! Le tour est joué. ni vu, ni connu !


En conclusion, je me réjouis et adresse un chaleureux "bravo" à Play Factory pour ce rebondissement inattendu. Vivement la suite !


Bons jeux à tous et à toutes !


(ci-dessous, deux des PJ prétirés)

 
Commenter cet article

Scriiipt 26/06/2009 13:15

Et je dis encore une fois bravo... Enfin encore une fois, non, car c'est le premier commentaire que je poste ici, mais ça me démangeais depuis un moment.Bravo d'être aussi réactif et informatif, cet article ne fait que confirmer mon impression première, ce blog de rôliste mérite l'attention de toute la communauté.De mon coté, c'est vrai que je ne suis pas très D&D, néanmoins en bon MJ, je pense aussi que tout est adaptable, et que pour une fois, une campagne aussi détaillée en gratos, ça se refuse pas. Savoir aussi que malgrè la crise, une publication puisse continuer à exister sur un thème aussi confidentiel que les jeux de rôle : ça fait plaisir.Voilà

olivier rousselin 27/06/2009 13:15


Yeah ! Merci beaucoup pour tes encouragements.

La campagne est vraiment sympa et contient suffisamment d'idées pour tout MJ un peu "bricoleur" (au fait, Scriiipt, à quels jeux joue-tu ? ).

Vivement le n8 du Dragon Mag'