Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Amin Maalouf : "Les croisades vues par les arabes"

Publié le 5 Mai 2009 par olivier rousselin in 18. INSPIRATIONS

"Ils resteront deux siècles en Terre Sainte, pillant et massacrant au nom de Dieu. Cette incursion barbare de l'Occident au coeur du monde musulman marque le début d'une longue période de décadence et d'obscurantisme".



Récemment prété par un ami, "Les croisades vues par les arabes" est un bouquin formidable qui a su vaincre mes à-priori, m'a convaincu, séduit et que j'ai découvert et lu avec passion.

En effet, bien plus fin et subtil que ne le laisait présager sa quatrième de couverture et son sous-titre un brin racoleur ("la barbarie franque en Terre Sainte"), le récit d'Amin Maalouf n'est pas un simple réquisitoire, qu'on aurait pu envisager au service d'une idéologie (ceci dit sans aucune connotation péjorative),  mais bien un réel livre d'histoire. Un ouvrage de vulgarisation (au sens le plus noble du terme), remarquablement documenté et bénéficiant, ô combien, des indéniables talents de conteur de l'écrivain.

Car Amin Maalouf est un grand écrivain, doublé d'un érudit et d'un humaniste, un auteur sensible à la plume inspirée. Lauréat d'un prix goncourt en 1993, pour son roman "le rocher de Tanios".


De fait, son récit des Croisades s'avère à la fois riche et vivant. Avec fluidité, il déroule sous nos yeux le récit incroyable de cette sanglante odyssée. Cet incroyable choc des civilisations qui, aujourd'hui encore, est resté vivace dans les consciences collectives.

Comme dans tout livre d'histoire qui se respecte, Maalouf nous raconte les chocs des batailles, les incertitudes et les compromissions des potentats locaux, les alliances diplomatiques. Il dresse le portrait des grands hommes et datifie méticuleusement chacun des grands événements qui jalonnèrent cette époque troublée.


Mais loin de s'en contenter, il va plus loin, s'attachant aux populations civiles, pour lesquelles il ressent une profonde empathie, et dont il nous fait partager les affres. A ses côtés, nous découvrons le ressenti de ces populations prises entre l'enclume et le marteau.
Il nous fait partager leurs peurs et leurs espoirs. Leurs colères et leur incrédulité.

Avec verve, il nous fait pénétrer dans le secret des intrigues de palais, nous fait découvrir "l'envers du décor" : ce monde musulman dont les dirigeants sont corrompus et/ou englués dans leurs querelles dynastiques. Côté Franc, il nous rapporte les exactions commises, les serments non-tenus, les trahisons et l'absence de scrupules des grands chefs croisés.
 Surtout, il lève le voile sur les incroyables actes de cruauté qui cimentèrent l'union des musulmans autour de plusieurs figures de proue : Saladin, bien entendu, mais aussi Imadeddin Zinki, Moureddin Mahmoud, Ibn Al-Kachab et bien d'autres encore.

Sans parti pris (sauf pour les populations civiles, rappelons-le), il nous relate les erreurs des uns et des autres, les jalousies, les trahisons, les mauvais choix tactiques, les alliances les plus improbables, les compromissions, au cours d'un récit captivant et sans cesse étonnant.


Indéniablement, plus qu'un "simple" conflit religieux qui aurait opposé chrétiens et musulmans, les croisades furent bien plutôt un violent choc des civilisations. Un séisme cataclysmique qui vint remettre en cause les fragiles équilibres  politico-militaires entre les différentes puissances présentes. Turcs, arabes, francs, chiites, sunnites,  coptes, orthodoxes, latins, juifs... Ce que l'on appelle la "Terre Sainte", c'est une incroyable mosaïque de peuples, de croyances, d'origines ethniques, de dynasties rivales, de califats en lutte depuis des décennies... Dans cet incroyable imbroglio, les occidentaux vinrent tout bouleverser, se taillant une place dans cet espace géopolitique à grands coups d'épée.

Ainsi, aux massacres et aux saccages de la Première Croisade succèderont des conflits beaucoup moins "tranchés" : d'incroyables intrigues politico-militaires, faites d'alliances fragiles, de trahisons, de complots internes et de coups de main sanglants.A mon sens, rien ne résume mieux l'absurdité (et l'ambiguité) des croisades que cette bataille de Tell Bacher (en octobre 1108), telle que nous la décrit Amin Maalouf (page 92) :

"Dans un camp, Tancrède d'Antioche, entouré de mille cinq cent chevaliers et fantassins francs (...) A leurs côtés se tiennent six cent cavaliers turcs aux longues tresses, envoyés par Redwan d'Alep.

Dans l'autre camp, l'émir de Mossoul, Jawali (...) dont l'armée comprend deux mille hommes répartis en trois bataillons : à gauche, des arabes, à droite, des turcs, et au centre des chevaliers francs, parmi lesquels Baudouin d'Edesse, et son cousin Jocelin, maître de Tell Bacher (...)

Décidément, on n'avait pas attendu longtemps pour voir les "Franj" devenir partenaires à part entièredu jeu de massacre des roitelets musulmans !"

Bref, ce livre, qui se lit comme un roman, quasiment d'une traite, s'avère être une lecture indispensable, pour tous les passionnés d'histoire, certes, mais aussi pour tous les rôlistes.

Que votre JDR favori soit directement tiré des Croisades (Secretum Templi, Miles Christi, Légendes des Mille-et-Une nuits), inspiré des Croisades (Capharnaüm, bien sûr) ou bien qu'il soit une quelconque fantasy arabisante, sans rapport avec la réalité historique (Al Qadim, Gurps Arabian Nights), "Les croisades vues par les arabes" est un livre à lire ab-so-lument, à la fois comme source d'inspiration pour vos scénarios mais aussi comme source de réflexion.


A tous et à toutes,


Bonne lecture et bons jeux !






Pour en savoir plus :

- visitez le site officiel d'Amin Maalouf : www.aminmaalouf.org

- le site Wikipedia propose une courte, mais informative, une biographie d'Amin Maalouf. A découvrir ici.

- sur les Croisades, il existe une foule de livres et de sites Internet. Parmi tous ceux que vous pourrez consulter, je vous suggère le dossier proposé par herodote.fr et naturellement, Wikipedia, pour sa bibliographie et pour les documents proposés.

- A noter qu'Amin Maalouf propose, dans ses notes (situées à la fin du livre), plusieurs pistes de lecture, ma foi, fort intéressantes.
 

Commenter cet article

Kerneaval 12/01/2014 18:39

Vous seriez inspirés de lire le chapitre consacré aux croisades dans le livre de Jean SEVILLIA, "Historiquement correct" Éd Perrin. Un éclairage intelligent et pondéré qui remet en perspective les huit croisades qui se déroulent sur environ deux siècles, et qui ne furent pas "la barbarie franque en terre sainte" décrite par A. MAALOUF.

olivier rousselin 12/01/2014 19:12

"Historiquement correct" ? Merci pour l'information. A l'occasion, je lirais ce livre que vous me recommandez. Avec grand intérêt.

A mon tour, permettez-moi de vous recommander, si vous ne l'avez pas déjà lu, "L'histoire des Croisades" de Steven Runciman, médiéviste reconnu et professeur d'université à Cambridge. Ce livre est un essai remarquable, documenté et très riche, publié originellement dans les années 50 et réédité récemment par Tallandier. Ce livre reste pour moi une référence tant historique que littéraire (Runciman relate les événements avec un rare talent) que je vous recommande vivement.

Je tiens aussi à dissiper un malentendu : ce qu'apporte Maalouf avec son livre, c'est une autre vision des événements. Non pas LA "réalité". Quelque chose d'unique et d'incontestable, gravé dans le marbre. Seulement un autre point de vue. C'est tout.

Quand au sous-titre racoleur "La barbarie franque en Terre Sainte", il n'est pas représentatif du contenu du livre, à mon humble avis. Je l'ai écrit dans ma présentation et je le répète : Amin Maalouf a un discours plus nuancé. Il n'oppose pas les "méchants" chrétiens aux "gentils" musulmans et rappelle que chaque camp a perpétré son lot d'atrocités et comportait en son sein de franches crapules (ça, c'est moi qui l'écris, pas Amin Maalouf).

A mon humble avis, il est vain, absurde et idéologiquement dangereux de vouloir identifier à tout prix des "bons" et des "méchants", quelle que soit la période historique.

C'est la lecture de plusieurs ouvrages historiques, de plusieurs points de vue qui permet de mieux cerner une période historique. A plus forte raison quand les auteurs ont des opinions divergentes sur une période. Leurs écrits respectifs peuvent ainsi être croisés et apportent chacun une pièce au "puzzle".

Miguel 10/05/2009 00:23

Salut Olivier !Effectivement, ce bouquin (que je connais depuis longtemps) est très bon. Le fait que l'auteur soit Arabe ET chrétien et qu'il ai vécu "là bas et ici" (au Liban et en France) lui permet de considérer les évènements à travers plusieurs points de vue. La plume d' A. Maalouf est superbe et inspirée. Je te recommande d'ailleurs aussi ses ouvrages de fiction historique: Le Périple de Baldassare, Samarcande, Les Jardins de lumière, etc... sont ex-ce-llents !Mig 

olivier rousselin 11/05/2009 09:43


Merci pour tes conseils, je comptais justement lire "Léon l'Africain" prochainement (après Kuro, Mantel d'Acier, "Jouer avec l'Histoire", et
quelques autres)...


Stéphane 05/05/2009 15:27

L'incursion des croisée de cet article fait échos à une intervention préventive d'un certains pays de notre époque et les conséquences civile et sociale sont en de nombreux points identique. Un bien triste constat ; pour ma part je suis plutôt agressif quand on me bouffe mes plates bande et pas pour aller foutre mon nez chez les autres.....J'aime la diversité donc imposé mon point de vue a coup d'arguments falacieux ou religieux me serve plus d'exemple à ne pas reproduire mais apparement tous le monde ne pense pas comme moi.
Enfin le seul croisé que je connait c'est le coeur croisé de playtex  ( ça c'est fait )

olivier rousselin 06/05/2009 09:11



Cher ami, je ne puis que t'inviter chaleureusement à lire cet excellent livre, par ailleurs très facile à trouver (ce matin encore, je l'ai vu dans le Relay H de la gare St-Lazare, en attendant
mon train pour aller au boulot) et dôté d'un prix modique (6€ en livre de poche).

Il se lit avec facilité, est passionnant et prête à réfléchir. Enfin, l'approche humaniste et pacifiste (dans le sens où il dénonce les horreurs de la guerre) d'Amin Maalouf achève d'en faire une
lecture éminemment recommandable.