Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Halloween est là... Et le "mois Rippers" s'achève

Publié le 30 Octobre 2008 par olivier rousselin in 13. THEMA: SAVAGE WORLDS

Ce soir, 31 octobre, va se jouer comme tous les ans la fête des morts, l'antique célébration païenne de la Samhain : Halloween !

L'occasion de manger des soupes de citrouille, de se déguiser pour aller en boîte de nuit ? de regarder une ribambelle de films d'horreur ? Et pourquoi pas plutôt, de se rassembler entre copains pour une bonne soirée de jeux de rôles sur le thème de l'horreur, qu'elle soit sérieuse (comme dans Sombre : Light) ou parodique (comme dans Meta-Creatures ou encore Brain soda ou INS) ?

Joie et bonheur (pour nous, les fans de Savage Worlds) : le thème de l'horreur est récurrent dans de nombreux settings officiels : Evernight, Deadlands Reloaded, Tour of Darkness... Et bien entendu Rippers, le jeu d'aventures et d'horreur gothique à l'époque victorienne !

Pinnacle pensa à ses fans et décréta qu'octobre serait le "mois Rippers". En plus de 5 PJ prétirés disponible sur le site, l'éditeur nous gratifie donc de 
3 nouveaux scénarios disponibles à la vente :
- The Templar Legacy, emmène nos aventuriers préférés en France (oups ! Là, je crains le pire) pour enquêter sur le mystérieux suicide d'un archéologue ;
- The Night of Thoth, en revanche, se déroule en Egypte, avec exploration de pyramides à la clé ;
- enfin, Death on Dartmoor, va les plonger dans une lutte secrète entre services secrets britannique et allemand, loup-garous, héritage maudit, et tutti quanti.

Si je reste dubitatif sur le rapport qualité prix (par exemple, Death on dartmoor coûte 8,99$ pour 22 pages seulement) et sur le choix du support (tous ces suppléments n'existent qu'en pdf), je constate avec intérêt le succès que remporte le jeu, du moins outre-atlantique. Aux trois scénarios pré-cités, s'ajoutent "The black ankh" (toujours en Egypte, décidément), "The Third Hand" (une course contre la montre dans le fog Londonien) et surtout le "Rippers Companion", un supplément de règles et de background qui vient compléter et étendre le jeu de base.

Bref, Rippers continue son petit bonhomme de chemin, exploitant une veine "action pulp trépidante" qui fait défaut à Crimes ou encore Maléfices...

Et je me dis -rêvons un peu- que si jamais Rippers venait un jour à être traduit dans notre beau pays, il y aurait assez de matériel de disponible pour contenter les joueurs un bon moment !
:)


A tous... Bonne soirée et bons jeux !

Commenter cet article