Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE, avec une préférence pour les JDRA et les jeux "OLD SCHOOL" (AD&D 1st ed., 0D&D, Basic Fantasy, "Portes, Monstres et Trésors"...) et quelques-uns plus récents :)

RPGaDay - Jour 12 : le concept de personnage le plus fou ?

Publié le 14 Août 2018 par Olivier in 1. JEUX DE ROLES

Douzième question du challenge RPG a Day : quel est votre concept de personnage le plus fou ?

 

Mon concept le plus fou, jamais utilisé, c'était un PJ journaliste à "Cyberpunk", ambitieux au possible, arriviste, prêt à tout pour obtenir un scoop. Le genre de type qui filme une fusillade dans le seul but de diffuser les images au journal de 20h00. C'était les années 80, j'étais jeune, je jouais beaucoup à des jeux méd-fan, notamment "AD&D" (mon jeu favori). A ce dernier, je ne jouais que des personnages avec un alignement bon : paladin, ranger, guerrier-magicien (elfe)...

 

L'idée me vint d'un personnage qui soit (1) non-combattant (parce qu'avec ma poisse aux dés, bon nombre de mes PJ finissaient au cimetière) et (2) absolument sans scrupules. Je ne voulais pas forcément jouer un type "mauvais", mais quelqu'un d'amoral et sans éthique, pour qui seul compte le scoop, dépourvu d'empathie ou de compassion pour ses semblables.

 

 

Finalement, j'ai joué un rocker (si, si, c'est une classe de personnage à "Cyberpunk" !), au corps couvert de tatouages bio-luminescents. A l'époque, les tatouages n'étaient pas à la mode comme maintenant. Il était totalement inutile au combat, ce qui interloqua l'un des joueurs, mais totalement dans l'esprit Cyberpunk : frimer, être "cool", vivre sa vie à 200 à l'heure, paraître avant tout, etcetera.

 

Au cours de cette unique partie (car il n'y eut pas de suite), il y eut une fusillade assez violente : un des PJ-solos finit avec une jambe arrachée (ouille !), un autre s'en tira avec une frousse bleue et moi, je me cachais à l'abri pendant que les armes lourdes défouraillaient à tout va. Avec le recul, un très bon souvenir ! :)

 

Dommage que nous n'ayons pas été plus loin. Quelques vingt ans plus tard, je jouais à "Shadowrun", mais ne retrouvais pas l'ambiance si particulière du jeu de R.Talsorian Games. La faute à cette magie omniprésente qui affadit (à mon goût) l'ambiance si particulière, sombre et désespérée, propre au genre Cyberpunk.

 

 

Et vous ? Quel a été votre concept de personnage le plus fou ?

 

 

(le rockerboy original, tel qu'on le voit dans le livre de règles, publié en France par ORIFLAM)

(le rockerboy original, tel qu'on le voit dans le livre de règles, publié en France par ORIFLAM)

(trente ans plus tard, "Cyberpunk" revient sous la forme d'un jeu vidéo, totalement relifté !)

(trente ans plus tard, "Cyberpunk" revient sous la forme d'un jeu vidéo, totalement relifté !)

Commenter cet article
B
Difficile à dire. Il y a eu tellement de personnage savoureux et originaux. Ceux qui collent bien à l'univers, ceux qui sont décalés sans être un fardeau pour le groupe...<br /> A la volée, je dirais ces deux personnages :<br /> Dans Blood Lust, j'ai incarné un"Ysnathon orc" pour le porteur de l'arme dieu. (c'est à dire quelqu'un qui a des gènes de cette race disparue). Grand, balafré, teint olivâtre avec deux belles canines proéminentes que j'avais fait sertir avec des bagues en or. <br /> Dans Warhammer (V4 si je me souviens) l'un des plus amusant : le Ratier. Car oui, c'est une des meilleures carrières du jeu. Mes ennemis, les rats et les pigeons (d'ailleurs très fort à la fronde ou l'arbalète). Mon compagnon, un vieux jack daniels tout miteux. Et ce personnage vous l'assure, il existe bien des hommes rats géants dans les égouts du Riekland!
Répondre