Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

Publié le 13 Janvier 2015 par olivier rousselin in 3. JDR OLD-SCHOOL, RETROGAMING, 15. AIDES DE JEU

 

Retour au jeu de rôle avec cette petite aide de jeu, testée à deux reprises et approuvée par mon groupe de joueurs de Portes, Monstres et Trésors, l'excellent rétro-clone de D&D écrit par Arasmo.

 

Ecrite pour PMT, elle est adaptable sans aucun problème pour n'importe quel jeu apparenté à D&D et au D20 system. Tout au plus, il vous faudra modifier la terminologie (le terme "Faveur Divine" sonnera faux dans un jeu cyberpunk ou post-apo. On lui préférera les mots "Karma", "Destin"… Au MJ de décider).

 

Voici donc...

 

... Les points de chance et points de faveur divine !

 

 

 

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

 

1. les points de Faveur Divine (FD) :

 

Ce sont les petits coups de pouce que les Dieux et Déesses octroient aux personnages, de façon totalement partiale et intéressée. En effet, les divinités ne peuvent arpenter le monde matériel. Empêtrées dans leurs éternelles luttes d'influence, leurs rivalités intestines et dans le grand conflit cosmique opposant la Loi et le Chaos, les Dieux sont inlassablement à la recherche de simples mortels susceptibles de leur servir d'agents (directement ou non). 

Que ces mêmes mortels soient d'accord ou non n'a aucune importance.

 

 

Tout simplement, les FD sont les jetons ("bennies" en VO) du jeu Savage Worlds. Au nombre de trois, ils sont remis à chaque joueur au début de la partie. En dépensant un point de Faveur Divine, le joueur peut relancer n'importe lequel de ses jets de dés (attaque, sauvegarde, dégâts, test de compétence, etc.).

 

Les points non utilisés à la fin de la session sont perdus (l'attention que les Dieux portent aux mortels est éphémère. Eh oui!). Impossible de les économiser d'une partie à l'autre. En revanche, à la prochaine session, le joueur repart avec 3 nouveaux FD.

 

Cette règle présente un second avantage pour le MJ : pouvoir maudire les PJ si jamais ils dérapent !

Ssi un personnage-joueur se comporte mal vis-à-vis de son ou ses Dieux (commet des blasphèmes, profane/vole le temple où lui et ses compagnons ont été soignés) ou bien ne respecte pas son alignement (par exemple : le perso loyal bon qui "va faire un tour ailleurs" pendant que ses camarades éliminent froidement des prisonniers), il sera maudit et aura 1d3 points de FD en moins à la prochaine session ! Petit conseil : mieux vaut annoncer la nouvelle au joueur à la fin de la partie jouée et lui faire tirer immédiatement la pénalité.

Dans le cas d'un non-respect d'alignement, c'est un "coup de semonce" efficace avant de passer à des pénalités plus lourdes (surtout si vous jouez "1ère édition").

 

Option : à la discrétion du MJ, la malédiction perdure (-1d3 FD/session) tant que le personnage n'a pas fait pénitence. Ce peut être un pèlerinage, une offrande en or et/ou en biens matériels au temple de la déité offensée, une quête imposée au personnage pour qu'il soit pardonné, etcetera.

 

Tout simplement, les FD sont les jetons ("bennies" en VO) du jeu Savage Worlds. Au nombre de trois, ils sont remis à chaque joueur au début de la partie. En dépensant un point de Faveur Divine, le joueur peut relancer n'importe lequel de ses jets de dés (attaque, sauvegarde, dégâts, test de compétence, etc.).

Les points non utilisés à la fin de la session sont perdus (l'attention que les Dieux portent aux mortels est éphémère. Eh oui!). Impossible de les économiser d'une partie à l'autre. En revanche, à la prochaine session, le joueur repart avec 3 nouveaux FD.

 

Cette règle présente un second avantage pour le MJ : pouvoir maudire les PJ si jamais ils dérapent !

Ssi un personnage-joueur se comporte mal vis-à-vis de son ou ses Dieux (commet des blasphèmes, profane/vole le temple où lui et ses compagnons ont été soignés) ou bien ne respecte pas son alignement (par exemple : le perso loyal bon qui "va faire un tour ailleurs" pendant que ses camarades éliminent froidement des prisonniers), il sera maudit! Il aura 1d3 points de FD en moins à la prochaine session (mieux vaut annoncer la nouvelle au joueur à la fin de la partie jouée et lui faire tirer immédiatement la pénalité).

Dans le cas d'un non-respect d'alignement, c'est un "coup de semonce" efficace avant de passer à des pénalités plus lourdes (surtout si vous jouez "1ère édition").

 

Option : à la discrétion du MJ, la malédiction perdure (-1d3 FD/session) tant que le personnage n'a pas fait pénitence. Ce peut être un pèlerinage, une offrande en or et/ou en biens matériels au temple de la déité offensée, une quête imposée au personnage pour qu'il soit pardonné, etcetera.

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

 

2. Les Points de Chance (PC)

 

Les Points de Chance représentent l'aide temporaire que Dame Fortune octroie à vos vaillants aventuriers. Cette aide n'a rien à voir avec les manigances et machinations des Dieux. La Chance est une force indépendante (certes plus proche du chaos que de la Loi) qui n'a que faire des querelles entre panthéons. 

Les Points de Chance servent également à récompenser les hauts-faits des PJ. Leurs actions d'éclat.

 

Concrètement, chaque joueur débute avec 0 PC. Ceux-ci s'acquièrent au fil des aventures.

 

Ou bien (option piquée à Chroniques Oubliées) : vous pouvez considérer que les joueurs débutent avec un nombre de PC égal à 1d3 + modificateur de Charisme (ce qui rend cette dernière carac plus intéressante).

 

La règle de base, c'est que chaque fois qu'un joueur fait une réussite critique aux dés, il gagne 1 PC.

 

D'autres moyens de gagner des PC ? Bien sûr. A la discrétion du MJ, les joueurs peuvent aussi gagner 1 PC :

  • lorsqu'ils font une action épatante (héroïque, folle, audacieuse, etc.)

  • quand ils ont une idée géniale qui débloque la situation

  • Quand ils font un super roleplay

 

Ces PC ont deux usages en jeu :

  1. en dépensant 1PC, le joueur peut augmenter son dé de 1 rang. Ainsi, son D6 devient un D8, son D12 un D14, son D20, un D22 (à condition que le joueur en ait un avec lui).

  2. en dépensant 3PC, le joueur peut "acheter" 1 point de Faveur Divine. Ce dernier devra être dépensé au cours de la partie, sans quoi, il sera perdu.

 

Contrairement aux points de Faveur Divine, les PC se conservent d'une partie à l'autre. Le joueur peut donc thésauriser s'il le souhaite et mettre de côté ses précieux PC "pour plus tard".

 

 

OSR : Points de Chance & Faveur Divine

 

3. Trucs et astuces :

 

Pour un confort de jeu optimal, l'idéal est de matérialiser les PC et FD par des jetons de couleur différente. En ce qui me concerne, j'ai opté pour les doublons multi-jeux édités par Asmodée pour le jeu Libertalia (Marabunta). Ils sont beaux, solides, et fournis en deux couleurs : or (FD) et argent (PC). 

Et puis leur look de pièces d'or/d'argent va tellement bien avec D&D ! C'est un régal que de voir les joueurs dépenser leurs points en cours de partie pour infléchir le destin en leur faveur.

 

Mais vous pouvez aussi opter pour des jetons de poker, des perles de verre coloré (celles-là même qui servent de marqueurs pour Magic – the gathering).

 

Concernant les points de Chance, je vous invite vivement à en garder un compte exact. A la fin de la partie, demandez bien à chaque joueur combien de PC il lui reste. Ce sera des plus utile pour la prochaine session.

 

Voilà ! A votre tour de tester. Dites-moi ce que vous et vos joueurs en avez pensé. D'ici là...

 

... BONS JEUX A TOUS ET A TOUTES !

Commenter cet article

Arasmo 20/01/2015 22:46

Excellente idée de règle, et très bien présentée !

olivier rousselin 31/01/2015 13:04

Thanks !!

Natha 13/01/2015 23:32

Tres sympa. Je fais jouer avec des "bennies" à D&D 4 depuis plusieurs années (en faisant tirer 1d4 par jouer en début de session).
Pour des jeux OSR, j'avais pensé à ajouter une caracteristique "chance' à la creation du perso (base 3 à 18), dont on peut dépenser 1 point par relance, sans rechargement sauf 1 point par ci par là, de manière exceptionnelle.

olivier rousselin 31/01/2015 13:03

Tu nous diras si ça a bien marché, ok ? :-)

Natha 20/01/2015 23:34

1d4+CHA ! Super idée, j'aime bcp !
Je crois que je vais tenter ça.

olivier rousselin 15/01/2015 15:04

1d4 par joueur ? J'aime bien. Et que dis-tu de la règle optionnelle proposée dans "Chroniques Oubliées" ? A savoir, prendre en compte le bonus de charisme dans le calcul des points de chance ?

Personnellement, j'adore cette idée qui redonne de la valeur à cette carac' tant décriée du système, volontiers méprisée par les joueurs, au point que les anglophones parlent de "dump stat" (carac' poubelle), celle dans laquelle on met le plus mauvais score.

Par exemple, en première édition, seuls le paladin et le druide (plus le barde, si le MJ veut bien accepter cette classe optionnelle) ont besoin d'avoir des bons scores en charisme. Tous les autres s'en passent.

Bref, je te proposerai volontiers de faire tirer à tes joueurs 1d4+ mod.CHA pour déterminer leur score de points de chance. Qu'en dis-tu ?