Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Lords of Salem

Publié le 4 Janvier 2014 par olivier rousselin

 

Ô joie, ô bonheur ! Grace à mes vacances de fin d'année, j'ai pu rattraper (enfin !) un peu de mon retard et découvrir quelques un des nombreux DVD, JDR, livres et BD que je m'étais procuré ces derniers temps.

Parmi eux, l'épatant "Lord of Salem" de Rob Zombie m'a tellement marqué/enthousiasmé que j'ai tenu à partager cette découverte avec vous.

 

"Lords of Salem", film baroque, déjanté et éminemment personnel, est un film d'horreur centré autour des sinistres chasses aux sorcières qui eurent lieu à Salem, dans le Massachussets, à la fin du dix-septième siècle.

 

Son réalisateur, Rob Zombie, également musicien, chanteur et producteur de musique heavy-Metal, s'était fait remarquer par son excellent dyptique "house of 1000 corpses" / "the devil's rejects", puis par son brillant remake du cultissime "Halloween". Un homme de goût donc et un authentique passionné de films d'horreur. Un amoureux du genre.

 

 

Lords of Salem

 

C'est cet amour du genre horrifique qui irrigue "Lords of Salem" du début à la fin. L'histoire, assez classique, parle de possessions démoniaques, de satanisme, de vengeances d'outre-tombe, de malédictions sur plusieurs générations, etcetera.

 

Là où j'ai trouvé le film excellent, c'est dans sa façon d'aborder tous ces sujets avec le plus grand sérieux. Il n'y a pas une once d'ironie dans "Lords of Salem". Pas de second degré. Pas de distanciation par le rire. Pas de recyclages d'idées déjà vues (comme c'est le cas par exemple dans les innombrables films d'exorcisme qui ne font que suivre le sillon traçé par "L'exorciste" en 1973).

 

Non, ici, le scénario est traité avec un premier degré salvateur, qui m'a fait penser aux vieux films d'épouvante des années 70. Des classiques tels que "La malédiction", "Shining" ou "Rosemary's baby".

 

Surtout, le film bénéficie d'une esthétique superbe. Images et sons sont au diapason pour nous offrir une expérience sensorielle envoutante. C'est simple, par moments, "Lords of Salem" m'a fait penser à du David Lynch ! Rien de moins.

 

Hélas, le film a reçu un accueil mitigé. Les fans hardcore de films d'horreur, sevrés aux torture-porns ("Hostel 1 et 2", "The human centipede" et autres "Saw") lui ont reproché de ne pas faire "assez peur". Mais était-ce là le but recherché ? J'en doute fort.

 

En tout cas, si comme moi, vous aimez vivre un trip au cinéma, si vous aimez les films hallucinés d'Alejandro Jodorowski, Dario Argento, Ken Russel ou encore David Lynch, alors ne passez pas à côté de "Lords of Salem" !

 

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS :

 

Découvrez :

Lisez ces quelques critiques parues sur le net :

 

 

Lords of Salem
Commenter cet article