Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
dices everywhere, des dés, du fun, des jeux

blog dédié aux JEUX DE RÔLE "OLD SCHOOL" et plus récents : AD&D 1st ed., 0D&D, Labyrinth Lord, Swords & Wizardry, OSRIC, Savage Worlds

Jason Thompson

Publié le 29 Décembre 2013 par olivier rousselin in ART, CTHULHU !!!, JDR OLD-SCHOOL

 

Coup de projecteur mérité sur l'oeuvre de Jason B. Thompson : dessinateur inspiré et rôliste passionné qui réalise régulièrement des web comics pour Wizards of the Coast.

 

Sous le pseudonyme de mockman, Jason mène de fronts plusieurs séries et a écrit plusieurs comics, certains en librairie, d'autres visibles sur le net :

  • "the Stiff", un récit d'horreur qui prend place dans un lycée ;
  • "the king of RPG" ou les aventures d'un Meneur de Jeu-geek-totalement névrosé et ses potes ;
  • plusieurs adaptations de nouvelles de H.P. Lovecraft :

- "the beast in the cave",

- "Celephais",

- "les chats d'Ulthar",

- "The doom that came on Sarnath",

- "the strange high house in the mist",

- "the white ship",

- plus divers courts, tous inspirés par le maître de Providence

 

 

 

Jason Thompson

Pour Wizards of the Coast, Jason s'est amusé à revisiter des classiques de la premières édition de AD&D :

Plus divers modules, tous présentés sous la forme de cartes, bourrées de détails et imprimable au format A3 :

 

Ces "Walkthrough", sont pour moitié des compte-rendus illustrés de parties (avec des PJ qui font tout et n'importe quoi) et pour moitié des soluces comme on en trouve dans les jeux vidéos. Tous les pièges et dangers sont ainsi révélés (à ne pas lire si vous souhaitez JOUER à l'un de ces modules).

 

Tous ces "comic-strips" se caractérisent par un humour à la fois respectueux et sarcastique vis-à-vis des modules "old school" dont ils s'inspirent. Un vrai régal !

 

 

Jason Thompson

 

Enfin, toujours sur le site de Wizards of the Coast, il y a une série intitulée "the keep on 16th and Valencia". Les aventures de jeunes souffrant de troubles de comportement, et jouant à D&D dans le cadre d'un programme de réinsertion scolaire. Cette dernière BD me laisse une impression mitigée.

D'un côté, le JDR est ici présenté comme un outil pédagogique utilisé par les adultes pour aider des jeunes à se réinsérer socialement, leur apprendre à jouer "collectivement" (ce qui renvoie incidemment à l'article très intéressant paru dans le numéro 9 de Di6dent sur l'association suisse "Psychostratégie").

Mais d'un autre côté, je me lasse de ces BD "humoristiques" où les rôlistes sont toujours présentés comme des individus névrosés en proie à toutes sortes de problèmes relationnels (un exemple parlant avec "Into the pit of madness" n°1). 

 

Beaucoup de rôlistes sont des pères et mères de famille. Sont socialement et professionnellement insérés dans la vie active. N'ont pas de problèmes majeurs. Et considèrent le jeu de rôle comme un loisir. Non pas comme une thérapie de groupe ou une sorte de béquile émotionnelle !

 

Du coup, je suis partagé sur cette dernière BD. De loin, c'est celle que j'aime le moins. Elle n'en reste pas moins intéressante à lire et qui sait ? Peut-être suis-je passé à côté ? Peut-être ai-je zappé des éléments qui font de cette BD une série à suivre ? Qui sait ?

 

En tout cas, Jason Thompson reste un artiste à suivre avec attention. En espérant que ces créations finissent un jour par être traduites en français.

 

Sur ce...

 

... BONNES LECTURES ET BONS JEUX !!

Jason Thompson
Commenter cet article